background preloader

Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique

Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique
Cycle de conférences PACA-Marseille "L'Internet change-t-il le temps ?", 31 mars 2011 Une conférence de Louise Merzeau, organisée par l'ADBS Paca, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L'Internet change-t-il le temps ?". Connexions, navigations, consultations, évaluations, relations : dans l'environnement numérique, tous nos agissements déposent une trace, souvent à notre insu. Moins que des signes, mais beaucoup plus que des données insignifiantes, ces traces n'affectent pas seulement les contours de notre présence individuelle. Elles reconfigurent la mémoire partagée, celle qui s'organise et se légitime dans des dispositifs de transmission renouvelés. Louise Merzeau est maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'université Paris Ouest Nanterre La Défense, et membre du CRIS. Elle a copiloté plusieurs projets de recherche à l'ISCC (CNRS) sur la protection des données personnelles et l'identité numérique.

http://www.adbs.fr/oublier-l-oubli-memoire-et-tracabilite-numerique-114964.htm

Related:  Traces numériquesPenser le numériqueidentités et empreintes numériques

Souriez, vous êtes pistés La gestion de nos traces est au coeur des réflexions actuelles autour de la notion d'identité numérique. Il est bien difficile d'avoir une connaissance globale de cette identité, éparpillée ici et là sur les réseaux numériques. Seuls les opérateurs, les régies publicitaires, les moteurs de recherche, les plateformes de réseautage social, pour ne citer que ces quelques exemples, ont la capacité d'effectuer des croisements et des recoupements de données correspondant à nos pérégrinations numériques.

Culture 2.0 et les technologies culturelles et de l'esprit : mythe et réalité Conférence d'ouverture du cycle "L’information : une nouvelle culture", organisée par l’ADBS PACA-Marseille, 6 octobre 2009 publié le 6 septembre 2009 Une conférence de Richard Collin, organisée par l'ADBS PACA Marseille, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L’information : une nouvelle culture". La culture du Net est-elle en passe de balayer la vieille culture humaniste fondée sur le respect de la profondeur et la préférence pour la réflexion solitaire ? Alors que le dernier et remarquable numéro d'été de la revue Books nous invite à une réflexion souvent inquiète voire alarmiste sur l'évolution de la culture informationnelle et la mutation culturelle induite par Internet et les technologies qui l'entourent, la fameuse phrase de Goethe "Le pessimiste se condamne à être spectateur " nous appelle à être plus que jamais acteur de cette société de la création et de la connaissance en réseau qui se construit et s'invente chaque jour.

Deux guides pratiques pour lutter contre le harcèlement et cyber-harcèlement à l’école (Education Nationale) Le Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative informe sur le plan national de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire avec la mise à disposition de 2 guides pour lutter contre le harcèlement et le cyber-harcèlement. Le harcèlement « se caractérise par l’usage répété de la violence physique, de moqueries et autres humiliations entre élèves, dont une nouvelle variante particulièrement redoutable repose sur l’usage d’internet et des nouvelles technologies de communication (…) Les conséquences du harcèlement en milieu scolaire sont graves : décrochage scolaire, désocialisation, anxiété… ». L’éducation nationale a défini une politique de lutte contre le harcèlement à l’École. Un plan d’action national soutient les établissements pour mettre en place leur projet de prévention.

Traces numériques, qu’est-ce qu’une trace ? Premier cours autour des traces, il s’agit de mettre en avant ce concept. Pour introduire le sujet, je me balade dans la salle info en exagérant le mouvement de mes mains qui se posent lourdement sur les objets dans la salle. Je pose alors la question, si je commets un crime maintenant, comment le policier saura que j’étais là ?

L'être et l'écran acces rapide a la navigation principale acces rapide a la navigation secondaire acces rapide au contenu acces rapide au contenu de droite acces rapide au footer Recevez la lettre d'information retour en haut de page retour en haut de page Les dangers d’Internet : vidéos réalisées par la Préfecture de Police de Paris La Préfecture de Police de Paris vient de mettre en ligne sur son portail 3 vidéos à vocation pédagogique destinées aux adolescents et jeunes sur la thématique « Les Dangers de l’Internet ». Chacune de ses vidéos présentent une situation possiblement vécue par les adolescents avec un parler vrai montrant ses conséquences et un message final. Ces mini-films ont été réalisés par Evelyne Ragot avec les élèves du Club de théâtre du 9e (Paris). Le projet est porté par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (Service de la Prévention, de Police administrative et de Documentation) avec le soutien de l’Académie de Paris (Education Nationale).

La notion de trace : séance pédagogique inaugurale en seconde Cette séance inaugure le cours que je donne en classe de seconde. L’objectif est de construire la notion de trace à partir d’exercices/exemples de la vie courante. Chaque exemple ajoute une couche de définitions supplémentaires. Il s’agit également de mettre en avant cette notion comme base de départ aux traces numériques et de montrer ce qui est permanent et ce qui change avec le numérique. Cette page sert également comme mémoire du cours à laquelle je renvoie pour l’exercice final. Dispositif La mort du cyberflâneur La lecture de la semaine est un très beau, et très nostalgique, texte publié récemment par Evgeny Morozov dans le New York Times. On connaît Morozov pour ses écrits dénonçant toutes les formes de technophilie béate (notamment The Net Delusion : The Dark Side of Internet Freedom). Ce texte s’intitule “La mort du cyberflâneur” et je remercie Eric Dobler, fidèle auditeur de l’émission, de nous l’avoir signalé.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Twitter en classe de CM Nathalie Gauthier, professeure des écoles qui enseigne au CM2 dans l'école l'Esplanade de Sedan, organise une partie des apprentissages en géométrie et en expression écrite autour de la création de messages en 140 caractères envoyés via une plateforme de microblogues à des correspondants du monde entier. L'origine du projet Lors d’un échange avec Eric Hornewer, IEN de la circonscription de Sedan, au cours d’un séminaire inter-académique ECLAIR, l’idée d’utiliser Twitter en classe a été émise. En effet, j’utilisais depuis peu Twitter à titre personnel, afin d’échanger des pratiques avec des collègues du monde entier. Ainsi, ces échanges ont donné suite à la création d’un compte pour la classe afin, là aussi, d’échanger mais cette fois avec d’autres classes présentes sur Twitter.

Pinterest teste une page d’accueil personnalisée Pinterest est très en forme en ce moment. Preuve en est, le service vient précisément de déployer une nouvelle fonction chez certains de ses utilisateurs. Une fonction qui prend en réalité la forme d’une page d’accueil personnalisée capable de remonter des épingles choisies à partir de l’historique de navigation de l’internaute. Sur le papier, c’est plutôt prometteur, d’autant que cette page a également le droit à une présentation assez particulière, et rappelle par certains aspects ce que propose Flipboard.

Qu’est-ce que l’identité numérique ? Qu’est-ce que l’identité numérique et l’e-réputation ? Cette question se pose aujourd’hui dans le cadre de l'écosystème internet pour les usages individuels et collectifs.Cet ouvrage présente de manière accessible l'état de la recherche sur ces questions et propose un tour d'horizon des enjeux fondamentaux à maîtriser pour pouvoir garder le contrôle sur sa présence en ligne ou sur celle de son organisation.Ce livre s'adresse à ceux qui, soucieux de découvrir la richesse de cette problématique, aux entreprises, organisations et collectivités à la recherche d'une méthodologie et de bonnes pratiques sur ces questions, ainsi qu'à toute personne qui s'est déjà, ne serait-ce qu'une fois, posé la question de savoir si la publication d'une information, d'une vidéo, d'une photographie, d'un statut Facebook, ne risquait pas de lui porter un jour préjudice, à lui, à l'un de ses proches ou à son employeur. Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien du Labex Hastec.

CRDP de l'académie de Besançon : Identité numérique Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Toute la communauté éducative est concernée par sa présence individuelle ou collective sur internet. Chacun (enseignant, chef d'établissement, élèves, parents) laisse des traces sur internet et cela constitue son identité numérique. Dans tous les cas, cela nécessite pour tous, les éducateurs et les élèves une sensibilisation, une éducation. Éduquer à l'identité numérique, c'est en fait mettre en place une culture numérique partagée dans l'établissement. Même l'établissement a une identité numérique...

Supprimer les données de son smartphone en quelques étapes Chacun d’entre nous ou presque a été confronté à ce problème de suppression des données. Que l’on souhaite vendre, échanger ou donner notre smartphone, les données personnelles ne sont évidemment pas comprises dans la transaction, il en est de même lorsqu’on loue un terminal. Messages, coordonnées, photos et vidéos gênantes, voire compromettantes, sont quelques exemples de ce que l’on ne souhaite (surtout) pas divulguer. Afin d’effacer les données présentes sur un smartphone, il existe plusieurs possibilités, relativement simples. Rappelez vous de ce bon vieux 3310, téléphone portable avec lequel on s’amusait sur Snake ou Space Impact, où étaient enregistrés une cinquantaine de numéro tout au plus et nos données privées se situaient surtout dans nos sms. Et bien cette époque est révolue.

Yves Citton : "Il faut passer d’une économie à une écologie de l’attention" L'attention est-elle le nouveau mal du siècle ? Face à la surcharge de nos boîtes mail, le flux ininterrompu des divers réseaux sociaux qui nous abreuve jour et nuit, les notifications réitérées de nos smartphones et toutes les autres sollicitations le plus souvent subies - des conversations trop bruyantes de nos collègues dans un open-space aux publicités numériques dans les transports en commun - ; la question de l'attention se généralise aussi rapidement que les retweets ou les shares pullulent et que les likes fleurissent. Yves Citton, professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'université de Grenoble-3 et co-directeur de la revue Multitudes, s'est penché sur cette question. Après avoir dirigé un ouvrage collectif sur le sujet, il vient de publier Pour une écologie de l'attention (Seuil).

Related: