background preloader

Kit Gestion du stress au travail : test, infos

Related:  kakaboboPrévention et solutions / Voorkomen en oplossen

Ce directeur des ressources humaines a fait un burn-out - 09/11/2013 Comment s'est traduit, dans les faits, votre burn-out ? Jacky Lhoumeau. « Un jour, j'ai été pris d'une violente douleur au niveau des reins, accompagnée de vertiges. J'ai même vraisemblablement perdu connaissance quelque temps. J'avais bien eu des symptômes auparavant – irascibilité exarcebée au travail et chez moi, crises de sudation, insomnies, perte d'appétit, consommation d'alcool… –, mais j'étais dans le déni : je me disais que cela allait s'arranger. Jusqu'à ce que je craque. Je me suis effondré. A quoi l'attribuez-vous ? « Loin de moi l'idée de rejeter toute la responsabilité de ce burn-out, révélation d'un mal-être, sur mon entreprise. " Mon stress était perçu comme normal par la médecine du travail " Votre entreprise a-t-elle pris des mesures ? « J'en ai parlé : il n'y a pas eu de suite. Pourquoi avoir écrit ce livre ? « Après mon burn-out, j'ai immédiatement ressenti le besoin d'écrire, d'extérioriser. nr.niort@nrco.fr « D comme DRH et… Dépressif », Éditions Tatamis, 20 €.

Évaluation des risques et document unique L’évaluation des risques constitue une étape cruciale de la démarche de prévention. Elle en est le point de départ. L’identification, l’analyse et le classement des risques permettent de définir les actions de prévention les plus appropriées, couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. L’évaluation des risques doit être renouvelée régulièrement. Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités est l’un des principes généraux de prévention présents dans le Code du travail. Identifier les dangers, analyser les risques L’évaluation des risques professionnels consiste tout d’abord à identifier les dangers et analyser les risques : Identifier les dangers, c’est connaître tous les facteurs susceptibles de causer un dommage à la santé des salariés. L’évaluation porte sur la conception des lieux (aménagement, réaménagement), sur les installations et les équipements de travail, sur les substances et préparations chimiques et sur les situations de travail.

How to Release the Past and Return to Love We have all experienced loss, heartache, and sorrow. Nobody wants to go through emotional pain, but it is an inevitable human experience. As the Buddha taught, we are each given ten thousand joys and ten thousand sorrows. The challenge lies in not getting mired in either the joy or the pain, keeping our hearts open and soft instead of closed and constricted. If we hold on to the hurts and wounds of the past, we start to accumulate emotional baggage—the dead weight of old experiences. Freeing yourself from this emotional baggage is crucial because dwelling on the past prevents you from participating in the present, which is the only place in which you can experience love, happiness, fulfillment, and miracles. Many people are hesitant to approach their inner pain and afraid to open old wounds. Take your time with each step, and don’t move on until you feel satisfied that the current step is working for you. Step 1: Recall an Emotion Step 2: Feel Your Body Step 3: Label Your Emotion

Risques psycho-sociaux Risques psycho-sociaux Imprimer Mots clés : harcèlement moral, RPS, risques psycho-sociaux, souffrance au travail, stress, Le comité d'experts sur les RPS réuni en 2011 à la demande du Ministère du Travail (rapport rédigé par Michel GOLLAC) donne la définition suivante : « Les risques psychosociaux seront définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d'emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d'interagir avec le fonctionnement mental ». Le rapport précise utilement qu’ « il convient de considérer que ce qui fait qu'un risque pour la santé est psychosocial, ce n'est pas sa manifestation mais son origine ». La physiologie du stress La réaction biologique au stress, par l'intermédiaire du SGA* (Syndrome Général d'Adaptation) décrit par H. Le stress chronique suit la logique transactionnelle décrite par Lazarus et Folkman 2.1. 2.2. Sans objet Non concernés par les RPS De l'employeur Article L.4614-12 du CT : 5.1.2.

Incivilités, agressions verbale et physique : comment les banques font face ? Crédits photo : shutterstock.com Les incivilités, agressions verbale et physique, ont augmenté de 38% en trois ans dans les banques. Les agressions verbales ou physiques contre les banquiers des agences de quartier ne constituent pas des actes isolés. Loin s'en faut. L'Association française des banques (AFB), qui regroupe les établissements non mutualistes, a recensé, l'an dernier 5.026 incivilités et violences, signalées par le personnel des réseaux commerciaux, dans un document que « Les Echos » se sont procuré. Ce bilan annuel montre que la région parisienne concentre plus du tiers (34,5 % ) de ces agressions, qui touchent en premier lieu les chargés de clientèle (33 % ) et le personnel d'encadrement (29 % ). Des mesures de prévention et des formations « La crise financière a entraîné une dégradation de l'image des banques, qui ont servi de boucs émissaires.

10 sites pour créer une infographie Les infographies permettent de visualiser plus facilement un ensemble de données parfois complexe. Une image est parfois plus parlante qu’un long discours ! Elles permettent de comprendre en un coup d’œil les principaux enseignements d’une étude quantitative par exemple. Certains utilisent également ce type de visualisation pour présenter leurs compétences au sein d’un CV original. De nombreux services existent pour réaliser facilement une infographie : nous en avons sélectionné dix. Réaliser une infographie en ligne Infogr.am Une référence, puisque l’outil a déjà permis de créer plus de 340 000 infographies ! Piktochart Ici aussi, il s’agit d’une référence : plus de 100 000 comptes ont été créés sur le site, vous pouvez donc utiliser le service les yeux fermés ! Easel.ly Il s’agit d’un outil très facile à prendre en main, qui permet de réaliser une infographie facilement. Une infographie représentant l’activité sur les réseaux sociaux What About Me Visual.ly Vizify Get About Me CV Gram Kinzaa

Burnout is an organisational issue | Mindfulnext Burnout tends to hit idealists. People like you, who want have a meaningful job, while making some kind of contribution to this messed-up planet. Staff within NGOs, UN agencies, small community-based organisations, are at risk of burnout. Here’s a thought: ‘The most effective way to prevent and treat burnout is through sound organizational processes rather than individual treatment plans. I couldn’t have said it better myself. Burnout gets lots of press, but too often it’s seen as a ‘stress issue’. The Davos Open Forum dedicated time to discuss the devastating effects of burnout on employees, and offering ideas for personal and organisational solutions – a very simple one is to develop ‘the ability to pay attention to oneself’. You don’t need a team of psychologists to prevent burnout. Photo credit:

Le WOCCQ une méthode de diagnostic des risques psycho-sociaux liés au travail L’amélioration progressive et considérable de la santé et de la sécurité au travail en Europe est un fait incontestable. La réduction des accidents de travail mortels ou très graves, la diminution des maladies professionnelles ou encore l’allongement de l’espérance de vie de chacun sont autant d’exemples qui en témoignent. Pourtant, depuis 1998, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail tire la sonnette d’alarme. Le diagnostic des risques psychosociaux à l’agenda des entreprises La recherche sur le stress dans le monde professionnel est caractérisée par sa multidisciplinarité. La prévention du stress dans l’entreprise s’inscrit dans la démarche globale de prévention des risques professionnels. La méthode WOCCQ, quelques repères théoriques et méthodologiques La méthode WOCCQ (Working Conditions and Control Questionnaire) a été développée par le service de psychologie du travail et des entreprises de l’université de Liège en Belgique. Pour aller plus loin

Pourquoi les jeunes ont trois fois plus d’accidents du travail que leurs ainés Publié le 08-JUL-13 par ANACT | Imprimer S’il est généralement admis que les jeunes ont des conditions d’emploi précaires, les statistiques disponibles montrent qu’ils sont également bien plus exposés que leurs aînés aux accidents du travail. Et que des liens entre ces deux situations existent. Etat des lieux. Sous l’effet des politiques de maintien dans l’emploi mises en œuvre ces dernières années en France, la situation des seniors est maintenant bien documentée. Or les statistiques disponibles sont préoccupantes. Parmi les hypothèses avancées par la DARES pour expliquer la surexposition aux accidents du travail, le fait que les jeunes sont vraisemblablement plus vulnérables de par leur manque d’expérience ou de maturité. Une surreprésentation dans les emplois accidentogènes Ariane Pailhé, directrice de recherche à l’INED, avance ainsi que, quel que soit le type de pénibilité ou de risque étudié, les jeunes sont systématiquement les plus exposés. Une prise de risque plus grande

How to make an infographic online: five essential free tools Given the popularity of infographics, you’d be wise to consider using them to help achieve your content marketing goals. They can be great for social sharing, blog fodder and inbound links. The last time I created an infographic I used – wait for it - Microsoft Excel. Thankfully there are now some far better options, and they're surprisingly easy to use. I have compiled five of online tools that will help you to create infographics. Hold on a moment! Before you begin, consider that many infographics are often – to quote Econsultancy Research Director Linus Gregoriadis – “high on graphics and low on information”. As such it is important to map out your story / message / goals before starting to work on the design itself. There’s a great post on the LEWIS PR blog that explains how to optimise an infographic, based around three key questions, which are: 1. 2. 3. Sound advice, and it's worth remembering that old proverb about "he who fails to plan, plans to fail". Easelly Piktochart Infogram

Why Self-Care is not Enough | Mindfulnext I’ve been a strong advocate of self-care over the years, and now that the trend is slowly catching up (even) in the nonprofit sector, I’d like to say why self-care is simply not enough. First a disclaimer: self-care matters. Any nurturing activity – from mindfulness to yoga, from hiking to baking, from writing to sleeping – plays a role in keeping us healthy physically, emotionally, mentally, spiritually, relationally. But if we are immersed in a toxic work environment, personal self-care practices – even when connected to a community of like-minded souls – run the risk of becoming a coping strategy that does not address the root cause of the problem. Let’s look at this more in detail. Individual and Organisational Responsibility I hope social scientists won’t mind if I bring staff care to a political level, and make it into an issue of structure (organisations) and agency (employees). Here is where I strongly disagree. Let’s look at a scenario: When Self-Care Hides the Elephant in the Room

Le burn-out, une fatalité ? Un scoop, pour commencer ! Le 1er septembre prochain entrera en vigueur une nouvelle législation où il sera question, pour la première fois, de « risques psychosociaux au travail ». Désormais, la prévention devient globale et intègre les risques psychosociaux, tels la dépression, le burn-out, des idées suicidaires et des angoisses. Bref, tous les risques pouvant porter atteinte à la santé et à la sécurité du travailleur. Le burn-out, c’est quoi ? Bien que le terme nous soit familier, il est sujet à pas mal d’amalgames et d’approximations. Les signes avant-coureurs Le burn-out commence par les symptômes émotionnels et mentaux. Les profils à risque Contrairement aux idées reçues, l’épuisement professionnel ne touche ni les « paresseux », ni les incompétents ni ceux qui renâclent au travail, mais plutôt des personnes talentueuses, enthousiastes, scrupuleuses et impliquées, qui ont le souci du « travail bien fait ». Qui sont donc les individus qui risquent de développer un burn-out ?

Orange fait reculer l'absentéisme de ses salariés L'opérateur a ainsi récupéré 31.600 journées de travail en un an, soit l'équivalent de 4,3 millions d'euros. Ni l'abandon de la marque historique France Télécom au profit d'Orange, ni la concurrence à tous crins dans le secteur des télécoms n'auront eu raison du moral des salariés d'Orange. 90 % des personnes travaillant chez l'opérateur pensent que la qualité de vie au travail est identique ou meilleure à celle d'autres entreprises (contre 87 % il y a un an), selon le dernier baromètre social publié par le groupe. Les salariés attribuent la note de 6,9 sur 10 à leur entreprise, contre 6,4 sur 10 en moyenne pour l'ensemble des Français. «Une note d'autant plus méritoire que le moral des Français est au plus bas dans le contexte de crise», note Bruno Mettling, directeur général adjoint, en charge des ressources humaines. Indicateur révélateur, l'absentéisme des salariés ne cesse de reculer. Le groupe enregistre ainsi un taux de 4,32 %, soit le plus bas historique.

Related: