background preloader

Légothèque

Légothèque

Lirographe Comment intégrer les ressources numériques dans une politique documentaire ? Mots-clés : médiation, accés à la culture et à l’information Un billet très interessant de Bertrand Calenge sur l'intégration des ressources numériques dans une politique documentaire. Il nous propose dix points clés pour articuler collections et ressources électroniques : 1 – Ne pas se tromper de poldoc 2 – Appliquer les processus fondamentaux de la poldoc à la construction de la problématique 3 – Évaluer en s’adaptant aux spécificités de cet univers 4 – Poser la question de la médiation et de l’ "intermédiation" au cœur de la problématique 5 – Réfléchir en termes de "masses critiques" de contenu plutôt qu’en identification individuelle d’unités documentaires 6- Poser la question des acquisitions et des collections en termes de construction d’accès facilités 7 – Différencier les questions de plomberie et les questions de contenus 8 – Rendre présentes ces ressources dans la bibliothèque 9 – Penser diversité des usages, et non dichotomie de ceux-ci 10 – Ne plus travailler seul

Bulletin des bibliothèques de France Livre et lecture en Bretagne Biblio Numericus | Le numérique se joue aussi en bibliothèque Bibliofrance.org Bibliofrance Poldoc La politique documentaire étant la pierre angulaire de la Médiathèque Intercommunale Ouest Provence, Bambou a choisi de créer un onglet spécifique (et résolument évolutif), qui détaille tout le dispositif Poldoc du réseau, son organisation, ses acteurs, ses outils, son activité, etc. Mais avant de décrire ce contexte, quelques pré-requis qui déterminent le champ d’application et de développement de notre politique documentaire, ainsi que son caractère raisonné et systémique : Fort de ces composantes (pour plus de développement, se reporter notamment à l’article du BBF « Pratiques et politiques d’acquisition« ), le dispositif poldoc s’appuie sur une organisation fonctionnelle pérenne et transversale, telle que représentée, dans cet organigramme, par une Direction de la Politique Documentaire (fonctionnant aux côtés de la Direction Administrative et de la Direction de l’Action Culturelle) 1. NB. → Voir les 2 billets ici et là consacrés à la publication des chartes documentaires 2. 3.

Bibs numériques européennes La Bibliothèque nationale de France, l’Ecole nationale des chartes et l’ENSSIB organisent un atelier inédit sur le thème : «Pour une histoire des bibliothèques numériques en Europe (1990-2010)». Pour la première fois 3 grandes bibliothèques seront réunies pour une journée dans les murs de la bibliothèque François Mitterrand : la BnF, la British Library, l’Österreichische Nationalbibliothek. Le 29 novembre, trois thèmes majeurs seront débattus : les collections, l’insertion dans l’économie numérique, les organisations et métiers, la recherche. En fin de journée, Paul LeClerc, ancien directeur de la New York Public Library, interviendra pour parler de la problématique des bibliothèques à l’heure du numérique aux Etats-Unis. Pour plus d’informations sur cette journée spéciale bibliothèques. Lire d’autres articles sur la BnF, le numérique, Gallica et le Labo

Liber, libri, m. : livre Iabd.fr Entre les missions des bibliothèques, des services d’archives et d’information, et les obligations légales, quelle est la frontière entre un service ouvert à tous et le respect de la loi ? Comment interpréter les mesures préconisées ou imposées par le législateur, et les concilier avec la tradition d’un accès le plus large possible à l’information et à la connaissance ? Y a-t-il un espace d’interprétation propice à la sauvegarde des libertés ? Quelles obligations légales ? · Conserver les logs de connexion ? Internet peut être libre et gratuit pour le public ; les établissements ne sont pas tenus de recueillir l’identité des personnes à qui ils proposent un accès à l’internet ; l’usager peut même utiliser un pseudo pour se connecter et avoir accès à ses espaces personnels. · Sécuriser les postes ? La loi n’impose pas que l’on filtre les accès à l’internet des ordinateurs mis à la disposition du public (note 3). · Remettre des informations nominatives ? Le poids de chartes et des règlements

Représenter et se représenter la Première Guerre mondiale - Faire parler les images (1914-1918) Si les photographies pouvaient parler... (2) Sapeur du 335e RI, Sivry ? , juin 1915 (1) : Cette photo-carte est complète, c'est assez rare pour être signalé : on y trouve une identité précise, une date précise, une unité et une affectation précises, une correspondance ; ne manque qu'une localisation qui peut être déduite des autres informations disponibles. L'intérêt de ce document n'est pas que dans ces informations : il est aussi dans les données disponibles sur cet homme et sur les circonstances qui ont permis à cette image d'être au centre de ce petit travail. Un sapeur du 335e RI : Le 335e RI est le régiment de réserve du 135e RI d'Angers. Qu'est-ce qu'un sapeur dans un régiment d'infanterie ? Ces hommes sont tout de même spécialisés dans des missions habituellement destinées au génie. Comme le montre le numéro apparaissant en partie à droite de l'image, il ne fut probablement pas le seul soldat à passer ce jour là devant l'appareil. Lorraine, printemps 1915. La malheureuse campagne :

Related: