background preloader

Liste rouge des espèces menacées -

Liste rouge des espèces menacées -
La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Fondée sur une solide base scientifique, la Liste rouge de l’UICN est reconnue comme l’outil de référence le plus fiable sur l’état de la diversité biologique spécifique. La Liste rouge permet de répondre à des questions essentielles, telles que : • Dans quelle mesure telle espèce est-elle menacée ? Quelques chiffres clefs Dans la dernière édition de la Liste rouge mondiale (version 2013.2), sur les 71576 espèces étudiées, 21286 sont classées menacées. Comment la Liste rouge est-elle établie ? Related:  developpement durableDes sites pour la SVT !DEVELOPPEMENT DURABLE

La haie Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ... La fondation Nicolas Hulot : la biodiversité au coeur des enjeux et des décisions La biodiversité, une dimension essentielle du vivant La "biodiversité" est un mot nouveau qui a été créé pour alerter sur la crise du vivant et notamment la disparition des espèces. Elle peut généralement être entendue comme l'ensemble des gênes, des espèces et des écosystèmes. Il s'agit du tissu vivant de la planète et donc de la multiplicité des interactions entre organismes dans un milieu en changement. Elle joue un rôle prépondérant pour la survie des êtres humains qui en retirent de l’eau potable, des matières premières, des aliments … Cela a bien été explicité par la notion de services écologiques en liaison directe avec le fonctionnement des écosystèmes. Le vivant et ses interrelations sont une ressource indispensable à notre survie : l’être humain fait à la fois partie du vivant et en dépend. La biodiversité en danger Les chiffres sont alarmants : le taux d’extinction actuel des espèces est 100 à 1000 fois plus élevé que le rythme d’extinction naturel. haut de page

Consensus Scientifique sur la Biodiversité et le bien-être humain Accueil » Biodiversité (EM) » Niveau 1 Contexte - La biodiversité joue un rôle prépondérant dans le bien-être humain, notamment à travers son impact sur la santé et la fourniture de matières premières. Or, les activités humaines entraînent bien souvent des pertes irréversibles en termes de diversité de vie sur Terre, pertes qui ont été plus rapides au cours de ces 50 dernières années qu’à n’importe quelle autre période de l’histoire humaine. Quels sont les facteurs responsables de cette perte rapide de biodiversité? Comment ralentir cette tendance? 1. 1.1 La biodiversité reflète le nombre, la variété et la variabilité des organismes vivants. 1.2 La biodiversité est partout, aussi bien sur terre que dans l’eau. 1.3 Les services fournis par les écosystèmes sont les bienfaits que les écosystèmes procurent aux humains. 2. La biodiversité offre de nombreux bienfaits fondamentaux aux humains qui vont au delà de la simple fourniture de matières premières. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 8.1 Conclusion 1.

La biodiversité et le développement durable Limiter les traitements Les produits de traitement, également appelés produits phytosanitaires, sont employés en agriculture pour limiter les pertes de récolte engendrées par les maladies, les ravageurs, ou encore certains champignons. Or leur fabrication et leur utilisation dans les champs sont consommateurs d'énergie non renouvelable. La limitation de ces produits va donc dans le sens d'une agriculture durable. Des variétés naturellement résistantes Toutes les plantes ne sont pas égales devant les maladies ou les attaques de champignons, et certaines se défendent mieux que d'autres. Depuis bien longtemps, on cherche donc à repérer celles qui présentent les qualités les plus remarquables en la matière pour les utiliser dans des programmes de sélection et aboutir à de nouvelles variétés naturellement résistantes. La sélection de variétés mieux adaptées ne concerne pas que le comportement vis-à-vis des maladies. Un travail sans cesse renouvelé Mais rien n'est jamais acquis. Prendre un bon départ

Nutrition et santé / Le site de l'Inserm Avec la collaboration du Pr Serge Hercberg, professeur de nutrition à la Faculté de médecine de Paris 13, directeur de l’unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (UREN - UMR 557 Inserm/Inra/Cnam), directeur de l’unité de surveillance et d’épidémiologie nutritionnelle (USEN -InVS/ISTNA-CNAM), directeur du Centre de recherche en nutrition humaine (CRNH) Ile-de-France (GIS) et du Pr Jean-Michel Oppert, chef de service au Centre de recherche et de médecine de l’obésité(Hôpital de la Pitié-Salpetrière, Paris), chercheur à l’unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle (UREN - UMR 557 Inserm/Inra/Cnam) - Octobre 2013. La santé passe par l’assiette et l’activité physique © Inpes L’alimentation et l’activité physique sont impliquées dans l’apparition et le développement de la plupart des maladies chroniques les plus fréquentes aujourd’hui. Bien manger, tout un programme Les recommandations clés sont les suivantes : Les fruits et légumes : au moins 5 portions par jour. Actualités

notre-planete.info : environnement et sciences de la Terre - notre-planete.info Un dossier sur les pesticides Pesticides : le dossier Les pesticides sont utilisés en grandes quantités depuis les années 50 par l’agriculture intensive.Cette forte utilisation entraine une présence de résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards et l’eau de pluie ! Les pesticides sont également présents dans nos aliments: près de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent. Ils finissent dans nos organismes, apportés là par l’eau, l’air et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides. Ces pesticides posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale. Face à cette situation, quelles solutions? >>>> Mieux évaluer les pesticides pour interdire tout ceux qui présentent un potentiel toxique pour l’homme avéré ou même suspecté et surtout

agriculture et biodiversité L’homme modifie et aménage le milieu naturel depuis des millénaires. Les activités agricoles, couvrant près de deux tiers du territoire français, exercent ainsi un rôle important sur la gestion du vivant et sa diversité. Biodiversité : atouts et contraintes pour l’agriculture. Les relations entre agriculture et biodiversité sont complexes et ambivalentes. La diversité du vivant est le matériau de base de l’agriculture sans lequel il serait impossible d’obtenir des productions variées et adaptées à de nombreuses utilisations. Mais, la biodiversité est aussi une source de contraintes que l’agriculteur doit gérer. Pratiques agricoles : impacts sur la biodiversité Certaines activités agricoles ont un impact favorable sur la biodiversité en participant à l’entretien des paysages et au maintien de la biodiversité des espèces domestiquées et sauvages. Parallèlement, d’autres pratiques agricoles, liées notamment à l’intensification de certaines productions, peuvent avoir des répercussions inverses.

5 familles énergies renouvelables Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, les énergies renouvelables n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes. Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère, facilitent la gestion raisonnée des ressources locales, génèrent des emplois. Le solaire (solaire photovoltaïque, solaire thermique), l’hydroélectricité, l’éolien, la biomasse, la géothermie sont des énergies flux inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles en voie de raréfaction : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel. Entrez dans l’univers des énergies renouvelables : Quelles sources d’énergies ? Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique des "5 familles énergies renouvelables", connectez-vous.

Éducation et Sensibilisation à l'Énergie Conserver les variétés anciennes C'est dans l'air du temps. Les jardiniers sont de plus en plus nombreux à vouloir redécouvrir et cultiver d'anciennes variétés aux noms parfois si poétiques : oseille commune de Belleville, choux pommés, haricot Lingot, courges bouteille... Le jardinage productif fait place au jardin plaisir, et la découverte de formes, de couleurs, de saveurs oubliées en font partie. Mais l'on entend parfois dire que les anciennes variétés ont toutes disparu. Qu'en est-il vraiment ? La biodiversité des plantes cultivées s'enrichit Pour les espèces cultivées, l'action de l'homme a contribué à enrichir la biodiversité. Plus récemment, les sélectionneurs ont encore enrichi cette biodiversité en créant sans cesse de nouvelles variétés. Une priorité : conserver toutes les anciennes variétés Pour certains, les variétés anciennes peuvent paraître dépassées par des variétés récentes offrant de nouvelles qualités. Pourquoi ? Conserver : un métier d'expert Préserver n'est pas seulement un travail d'expert...

Institut National de la Transfusion Sanguine

Related: