background preloader

Le nouvel espace français : des centres et des périphéries partout - Sciences

Le nouvel espace français : des centres et des périphéries partout - Sciences
Related:  La France en villeGéographie de la France, notamment régions françaises

La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité - Sciences 26 millions et demi. C'est le nombre de personnes qui habitent, travaillent et vivent dans les 17 aires urbaines métropolitaines de France, c'est à dire dans les 17 agglomérations de plus de 400 000 habitants. Soit 45% de la population hexagonale. Pourtant, l'illusion d'optique est tenace : ces 17 aires métropolitaines d'urbanisation continue étant bien loin d'occuper 45% de la superficie de la France, elles n'éliront pas, loin de là, 45% des députés en juin prochain. Et pourtant! Terminé, le territoire découpé en régions plus ou moins rurales, qu'elles fussent agricoles ou industrielles, et polarisées par leurs capitales historiques; disparue, l'armature urbaine de villes connues pour leur spécialisation économique et hiérarchisées en fonction de leur éloignement à Paris. La semaine prochaine, troisième volet de notre série sur la nouvelle géographie de la France : des centres et des périphéries partout! Les portes d'entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux ©DATAR

lexique géographie La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de « η γη » (hê gê) la Terre et « γραφειν » (graphein) graver) est l’étude de la planète, ses terres, ses caractéristiques, ses habitants, et ses phénomènes. Une traduction littérale serait « décrire ou à écrire sur la Terre". La première personne à utiliser le mot « géographie » fut Eratosthène (276-194 avant J.-C.) pour un ouvrage aujourd’hui perdu... Longtemps les géographes se sont donc posé quatre questions majeures lorsqu’ils regardaient la Terre, s’inscrivant en cela dans une démarche descriptive et analytique : Qui ? La géographie a beaucoup changé depuis le début du XXe siècle, et à présent, c’est la science qui étudie avant tout les dimensions spatiales du social : elle analyse donc la manière dont les sociétés jouent de l’espace pour s’organiser et se structurer. Une division de la géographie en quatre branches principales s’est imposée à l’usage : A de Aber à Azonal ABER ou ABERS Champ cultivé, gagné sur la forêt.

Outil pédagogique 1914-1918 : page d'accueil A l’occasion des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives départementales du Finistère vous proposent un outil pédagogique à destination des collégiens du département. Réalisé en partenariat avec l’Éducation nationale, représentée sur ce projet par le collège Aux Quatre Vents de Lanmeur, avec le concours de plusieurs institutions patrimoniales finistériennes, il est construit dans l'optique d’offrir une réponse territoriale aux problématiques autour de la Grande Guerre soulevées par les programmes scolaires en classe de troisième. Par le fruit d’un découpage thématique tenant compte de cette exigence, il donne à voir une sélection de sources d’archives disponibles dans le Finistère.

Le panorama des industries agroalimentaires - Edition 2014 Tous les deux ans, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt produit à l’occasion du Salon International de l’Alimentation un état des lieux de l’industrie agroalimentaire française. Il donne accès aux données publiques sur l’agroalimentaire, par secteurs et par région, à travers les trois parties suivantes : les enjeux des industries agroalimentaires, déclinés en 11 thématiques ; 41 fiches analytiques sectorielles comportant des informations statistiques, des données d’actualité et les commentaires des experts du ministère ; 27 fiches régionales présentant les chiffres clés, le diagnostic ainsi qu’une carte représentant les industries agroalimentaires de la région, en fonction de leur effectif salarié. Le Panorama des industries agroalimentaires comprend trois parties : les enjeux de l’agroalimentaire déclinés en 11 thématiques Panorama 2014 - Enjeux (PDF - 187 Ko) Contact : Remerciements Il convient de remercier :

Revue Urbanisme Territoire - L'attractivité économique des territoires - Attirer des emplois, mais pas seulement Attirer des emplois, mais pas seulement Catherine Sourd, DR Midi-Pyrénées, pôle Études économiques régionales Résumé Pour se développer, les territoires ont plusieurs cordes à leur arc : accueillir usines et bureaux, mais aussi miser sur la venue de touristes, de retraités ou de salariés travaillant ailleurs. Une carte de l'attractivité économique française se dessine à travers l'importance des loisirs, le développement des transports ou encore la recherche de meilleures conditions de résidence. Sommaire Encadré Une définition de l'attractivité économique Publication Attirer des producteurs ou des consommateurs L'attractivité économique d'un territoire repose sur sa capacité à capter des ressources extérieures (encadré). Retour au sommaire Le littoral attire touristes et retraités Sur le littoral et dans les massifs montagneux, l'attractivité économique est de nature résidentielle. carte 1 - Touristes et retraités sur le littoral, navetteurs en Île-de-France Encadré

Al Qaida dans les pays du Maghreb islamique AQMI dans l’espace (...) L’ESPACE géographique où sévit AQMI s’insère dans un espace gigantesque : le Sahara couvre 8 000 000 km2, auxquels il convient d’ajouter les 3 000 000 km2 du Sahel. Ces contrées, comparables en cela à des étendues maritimes, se montrent difficilement contrôlables. AQMI en utilise une partie car la configuration du terrain lui offre de multiples avantages : les conditions de vie très difficiles écartent la plupart des hommes, il existe de nombreux axes de communication hormis les routes transsahariennes répertoriées et des ressources importantes se trouvent dans la région. Un relief accidenté Contrairement à un lieu commun répandu, les dunes n’occupent que 20% du territoire du Sahara. La région saharo-sahélienne est donc propice au camouflage de petits groupes mobiles, offre aux populations qui la parcourent une multitude de refuges (canyons, grottes, rochers en surplomb) et fournit des sites de repli quasiment inexpugnables. Une immense zone aride Un espace de communication Les Touaregs

Définir la France en géographie : un défi Cybergéo a publié, le 21 décembre 2014, un article fort intéressant de Jean-François Thémines et Anne-Laure Le Guern « Définir la France en géographie : des professeurs et des élèves au travail dans l’enseignement secondaire ». Il s’agit d’une analyse réflexive sur la France en géographie (et non de la géographie de la France). La France en géographie fait partie de ces sujets sensibles en ce qu’ils touchent l’identité disciplinaire. L’article commence par recenser la diversité des positions des géographes, ainsi que par le caractère souvent esquissé, non intégralement argumenté, des réponses proposées. 4 voies sont présentées : - génétique - organisationnelle - critique - clinique Les chercheurs s’attachent ensuite à suivre le travail de six enseignants d'histoire et géographie dans des contextes d'enseignement très différents : ils caractérisent leurs manières de relever le défi qu’ils se sont fixés, avant d’analyser des productions iconographiques de leurs élèves.

Espaces et Sociétés - Sommaire du N°151 Les numéros 1 à 40 sont épuisés. Index des numéros disponibles chez érès N° 116-117 et suivants Index des numéros éventuellement disponibles chez l'Harmattan N° 52-53 à 115 Les archives de la revue sont consultables sur internet : du n° 1 au n° 115, sur le site Gallica de la BNF ( ; pour les n° suivants déjà passés en archives, sur CAIRN ( Il est aussi possible de les consulter au secrétariat de rédaction, sur rendez-vous. Parutions 2015Parutions 2014Parutions 2013Parutions 2012Parutions 2011Parutions 2010Parutions 2009Parutions 2008Parutions 2007Parutions 2006Parutions 2005Parutions 2004Parutions 2003Parutions 2002Parutions 2001Parutions 2000Parutions 1999Parutions 1998Parutions 1997Parutions 1996

Related: