background preloader

Lecture à froid

Lecture à froid
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La lecture à froid est une technique utilisée par des vendeurs, des interrogateurs, des hypnotiseurs, des graphologues, des chiromanciens, des astrologues, comme par des escrocs pour convaincre une autre personne qu'ils en savent plus à leur sujet qu'ils n'en savent réellement. Procédure[modifier | modifier le code] Avant de commencer la lecture à froid, le lecteur va typiquement essayer de susciter la coopération, en disant quelque chose comme : « Je vois souvent des images qui sont un peu floues, et qui peuvent parfois signifier plus pour vous que pour moi. Si vous m'aidez, nous pouvons ensemble découvrir beaucoup de nouvelles choses à votre sujet. » Le lecteur pose ensuite un certain nombre de questions, typiquement en utilisant des variations sur des méthodes notées plus bas. La combinaison des techniques de lecture à froid avec des informations obtenues subrepticement à un autre moment est appelée lecture chaude. Exemples : Related:  Manipulation & psychopathiemanipulation

Harold Searles: L’effort pour rendre l’autre fou Ce texte est une courte synthèse du célèbre article de Harold Searles. L’effort pour rendre l’autre fou (1959), Harold Searles "L’individu devient schizophrénique, en partie, à cause d’un effort continu – largement ou totalement inconscient – de la ou des personnes importantes de son entourage pour le rendre fou. Les modes selon lesquels on rend l’autre fou De manière générale, l’instauration de toute interaction interpersonnelle qui tend à favoriser un conflit affectif chez l’autre – qui tend à agir les unes contre les autres différentes aires de la personnalité – tend à rendre l’autre fou (c’est-à-dire schizophrène). Une autre technique, étroitement liée à celle de la stimulation-frustration, consiste à traiter l’autre à deux niveaux de relation (voir plus) n’ayant absolument aucun rapport entre eux. Chacune de ces techniques tend à saper la confiance de l’autre dans la fiabilité de ses propres réactions affectives et de sa propre perception de la réalité extérieure. Duarte Rolo Like this:

Les gestes qui vous trahissent Orientation du regard, mouvement des mains, balancement du corps... Autant d'attitudes et gestes anodins qui traduisent votre état d'esprit. Décryptage. C'est parce qu'on ne les contrôle pas vraiment qu'ils transmettent beaucoup d'informations à vos interlocuteurs. En un mot, vos gestes parlent pour vous. La gestuelle est un langage non-verbal et inconscient que l'on peut apprendre à décrypter. Les mains attestent de votre discours Si les Italiens sont très bavards et parlent à grand renfort de gestes des mains, ils demeurent néanmoins cohérents dans leur attitude. Des regards qui en disent long Le regard est ce qui est le plus expressif dans un visage. La gestuelle associée au discoursObservez par exemple une personne qui vous pose une question. Des micro-caresses apaisantesCertains gestes indiquent que la personne à besoin de se rassurer, l'aident à se sentir bien, à se détendre. Un masque identitaire L'expression du visage exprime souvent ce qui ce passe en vous. Ça vous démange ?

Lecture chaude Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La lecture chaude, contrairement à la lecture à froid, consiste en l'utilisation de connaissances préalables dans des spectacles de magie de type « lecture de pensée » ou dans d'autres contextes. Ces informations peuvent être obtenues de divers moyens, tels que des recherches de fond ou des conversations entendues. La lecture chaude est habituellement utilisée en complément de la lecture à froid (pour laquelle aucune information n'est disponible). Portail de la psychologie Effet Barnum Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'effet Barnum (expression attribuée au psychologue Paul Meehl en référence aux talents de manipulateur de l'homme de cirque Phineas Taylor Barnum), autrement appelé « effet Forer » ou « effet puits » par Henri Broch, effet de validation subjective ou effet de validation personnelle, désigne un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même[1]. Application[modifier | modifier le code] L'effet Barnum peut s'appliquer notamment : Découverte[modifier | modifier le code] En 1948, le psychologue Bertram Forer soumit ses étudiants à un test de personnalité. « Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Il demanda ensuite à chaque étudiant de noter la pertinence de l'évaluation de sa personnalité sur une échelle de 0 (médiocre) à 5 (excellent). La moyenne fut de 4,26. Postérité[modifier | modifier le code]

Crazy Making - Form of Emotional and Psychological Abuse Are you in a relationship where you are made to feel like you need to doubt yourself, doubt your sense of what is real or that your every thought and behavior is questioned? Do you feel like you may be "going crazy?" If so, you may be in an emotionally abusive relationship. According to the University of Missouri Extension service, the term "crazy making" is used to describe a process in which a victim of abuse questions their sense of what is real and what isn't. Crazy making can also be called psychological abuse. Distortion and Distraction: An abuser may say that you said something you didn't say, did something you never did, or demand things that are impossible for you to do. Black and White: An emotionally abusive person will see things in black and white, with no room for shades of grey. Passive Aggressive: Someone who is emotionally abusive may act out in a passive aggressive way. Crazy making is a real form of emotional and psychological abuse.

Le pourquoi et le comment de la lecture froide - Coaching Séduction Paris Deviner la personnalité d’une inconnue et comprendre les émotions qu’elle ressent : tel est le but de la lecture froide. Pour ceux qui se posent la question, le terme « froid » signifie que l’on ne connaît rien ou presque de la personne, que l’on se base uniquement sur des éléments observables… et sur quelques rouages psychologiques ! Si vous pensiez que ce genre de talent était réservé à Patrick Jane (The Mentalist), à Sherlock Holmes ou aux voyants, apprêtez-vous à changer de regard… Lecture froide et séduction La lecture froide est une technique formidable pour entrer rapidement dans l’intimité d’une femme et créer une connexion émotionnelle forte. Parce qu’elle vous oblige à focaliser toute votre attention sur la fille. Et parce qu’un homme capable de cerner une femme en quelques minutes provoque immanquablement chez elle un sentiment de mystère et de fascination. Alors comment dire des choses sur quelqu’un que l’on ne connaît pas ? Les principes de base Moi : Je parie que tu es russe !

Technique de coldreading | Techniques manipulation : Influence et manipulation secrètes Imaginez être devant une personne qui ne vous à jamais vu, et qui vous propose un coldreading et qu’en quelques minutes elle décris votre présonnalité d’une manière très présices, bluffant non ? Le coldreading est la technique utiliser par la plupart des voyantes, tarologue, charlatan et même quelques vendeurs. Mais comment arrive t’il à lire dans vos pensées ? Et bien juste avant de répondre à cette question je vous propose de lire ce petit texte: « Vous avez besoin d’être aimé et admiré des autres, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Vous vous flattez d’être un esprit indépendant ; et vous n’acceptez l’opinion d’autrui que dûment démontrée. Ce texte de coldreading vous correspond t’il ? Vous l’avez peu être compris ce texte correspond bien à tout le monde , à quelques exception prêt. Vous avez envie d’apprendre le cold reading, regarder l’article en lien Le tâtonnement: Tir au fusil: Phrases de coldreading Tags: coldreading, Lecture à froid

Cold reading Le terme cold reading fait référence à un ensemble de techniques utilisées par les manipulateurs professionnels pour modifier le comportement d'un sujet ou pour l'amener à croire que le manipulateur possède certaines habiletés qui lui permettent mystérieusement de connaître des choses à son sujet. Cette technique va plus loin que les outils habituels de la manipulation que sont la suggestion et la flatterie. Dans le cold reading, les vendeurs, les hypnotiseurs, les champions de la publicité, les prédicateurs, les escrocs, et certains thérapeutes tablent sur la tendance d'un sujet à trouver plus de signification dans une situation qu'il n'y en a réellement. Le désir de donner un sens à nos expériences nous conduit parfois à de merveilleuses découvertes, mais parfois aussi à d'incroyables sottises. Le manipulateur sait que la personne qu'il a devant lui a tendance à trouver un sens à quoi que ce soit qu'il pourra lui dire, peu importe le degré d'improbabilité. Voici une autre lecture :

The "Crazy-Making" Behavior of a Narcissist | Lisa E. Scott The emotional abuse that occurs in a relationship with a narcissist is merciless and relentless. Narcissists brainwash their victims. They use several different methods of coercion in order to obtain control over their significant other. They threaten, degrade, shift blame, criticize, manipulate, verbally assault, dominate, blackmail, withdraw, withhold love and affection and gaslight their victims. The dictionary definition of gaslighting is “to drive someone crazy” and narcissists use this method to keep their victims under their control. The term gaslighting was coined in the movie “Gaslight” from the 1940s. One forum member's ex-husband used to change the button on her pants to make them smaller so she thought she was gaining weight. Put quite simply, gaslighting is a form of brainwashing. When this technique is first used on someone, initially they know better. A common tactic of a narcissist is to project their own issues on to their victim.

Manipulation mentale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue d'artiste de la coercition et du lavage de cerveau La manipulation mentale est l'ensemble des tentatives obscures ou occultes de fausser ou orienter la perception de la réalité d'un interlocuteur en usant d'un rapport de pouvoir, de séduction, de suggestion, de persuasion, de soumission non volontaire ou consentie. Quand ce pouvoir ne s’exerce pas sur un objet, mais se rapporte au contrôle psychique d’une personne, on parle de manipulation mentale[1]. Cette notion protéiforme est récente dans ses contours, dérivée de la théorie du « lavage de cerveau » encore mal connue. Notion controversée[modifier | modifier le code] Arnaud Esquerre, sociologue, pose les questions « Qu’est-ce qui distingue un consentement fabriqué d’un consentement non fabriqué par quelqu’un d’autre ? La manipulation mentale est un élément de compréhension essentiel de certaines dérives pour les uns, mais une thèse réfutée pour les autres[5]. En France

Cold-Reading : Sommaire - Never Be Lied ! À propos Never Be Lied ! édite le site Never Be Lied sur lequel vous pouvez apprendre comment connaitre une personne mieux qu'elle même, comment fonctionne sa psychologie, sa personnalité et ses émotions pour manipuler, séduire, prendre confiance en vous et bien plus. Navigation Notre priorité, c'est vous ! Copyright Le site ainsi que son contenu sont la propriété exclusive de Never Be Lied !

Effet de simple exposition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Décrit par Robert Zajonc (1968)[1], l’effet de simple exposition est un type de biais cognitif qui se caractérise par une augmentation de la probabilité d'avoir un sentiment positif envers quelqu'un ou quelque chose par la simple exposition répétée à cette personne ou cet objet. En d'autres termes plus nous sommes exposés à un stimulus (personne, produit de consommation, lieu) et plus il est probable que nous l'aimions. Expérience[modifier | modifier le code] Dans une expérience menée par Zajonc, des sujets sont exposés à des mots de sept lettres sans signification (iktitaf, kadirga, etc.) qu'on leur dit d'origine turque. La fréquence d'exposition des sujets aux mots varie de 0 à 25 fois, à la suite de quoi on leur demande si selon eux le mot désigne quelque chose de négatif, neutre ou positif. Notes et références[modifier | modifier le code] Portail de la psychologie

L'Art d'avoir toujours raison La bibliothèque libre. Traduction Wikisource - Texte entier: HTML PDF Note : le manuscrit original ne comportait pas le titre et fut probablement écrit vers 1830. Il fut publié sous différents titres tels Dialectique ou Dialectique éristique ou L'Art d'avoir toujours raison. Introduction Stratagèmes Effet Barnum Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'effet Barnum, « effet Forer », « effet de validation subjective » ou « effet de validation personnelle », désigne un biais cognitif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même[1]. Histoire[modifier | modifier le code] En 1892 à San Francisco, ce diseur de bonne aventure (« Fortune teller ») chinois tient son commerce sur une rue. En 1948, le psychologue Bertram Forer soumet ses étudiants à un test de personnalité. Comme analyse personnalisée, il n'utilise pas les résultats du test, mais remet à chacun la même description construite à partir d'un recueil d'horoscopes[2] : « Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Il demande ensuite à chaque étudiant de noter la pertinence de l'évaluation de sa personnalité sur une échelle de 0 (médiocre) à 5 (excellent). Applications[modifier | modifier le code] (en) Bertram R.

Related: