background preloader

Pucerons : traitement anti-puceron pour plantes et rosiers

Pucerons : traitement anti-puceron pour plantes et rosiers
Les pucerons sont des redoutables insectes qui s’attaquent aux feuilles et en extraient la sève. Les feuilles finissent par s’enrouler et par coller. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : AphidinaNom commun : PuceronPériode d’invasion : printemps, été, automneConditions favorables : La plupart des plantes peuvent être touchées mais les plantes faibles sont plus vulnérables. La présences de nombreux insectes et notamment de coccinelles permet de limiter la présence des pucerons. Un traitement régulier contre les pucerons peut vous permettre d’éradiquer durablement leur présence sur vos plantes et rosiers. Traitements anti-pucerons bio efficaces : Les pucerons s’attaquent à beaucoup de plantes, rosiers et fruitiers de nos jardins et peuvent provoquer de lourds dégâts. Tous ces traitements ont un intérêt dans la lutte contre les pucerons et, si l’un d’entre eux peine à faire son effet, vous pouvez les multiplier, notamment en associant des plantes répulsives et des moyens de traitement. Related:  Jardinagejardin

Permaculture - Construction d'une serre pour 100 Euros Ces vidéos sont réalisées afin d’aider ceux qui comme nous désirent se lancer dans la réalisation de leur propre serre sans se ruiner … Construction d’une serre pour 100€ Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français Construction d’une serre de 10m² : Réalisez une serre en bois ultra résistante et démontable Les plans sont accessibles en cliquant sur le lien le lien en vert voici les plans : Cliquez ici pour voir les plans Attention la quantité de bois et les plans de l’extension sont inclus. La serre version 24m² ici : Construction d’une serre de 26 m2 pour 250€ Fabrication d’une serre pour 250 €. Suivre ce lien :

La taille des fruitiers palissés :: Rovilleverger Voici quelques extraits du dossier "La taille des fruitiers palissés". Ce dossier est composé de 5 chapitres. 1- Un brin d'histoire. 2- Les poiriers de façade en Lorraine. 3- Les principales formes palissées et leurs caractéristiques, ( la palmette, l'espalier, le contre-espalier, les formes palissées à branches horizontales, à branches obliques, à branches verticales ). 4- Les organes de végétation et de fructification, ( coursonne, rameau à bois, bourgeon à bois, rameau gourmand, la brindille, la brindille couronnée, le dard, la lambourde, la bourse ). 5- Les techniques de taille appliquées aux fruitiers palissés ( taille trigemme ou taille Courtois, la taille Lorette ) Vous trouverez au pied de cette page les liens qui vous permettront de visionner la totalité du dossier (version pdf de 78 pages) La taille des fruitiers palissés 1- 'un brin d'histoire' , les poiriers de façade en Lorraine.pdf (4,1 MB) La taille des fruitiers palissés 3 - les fruitiers palissés à branches verticales.pdf (2,5 MB)

Dipladenia, Mandevilla Le dipladenia, également appelé mandevilla, est une plante appréciée pour sa floraison estivale aux couleurs lumineuses, blanche, rose, rouge, ou encore jaune, mais aussi pour son joli feuillage persistant et vernissé. Grimpante ou buissonnante ? De toutes les espèces que compte le genre Dipladenia, Dipladenia sanderi est la plus répandue en jardinerie et chez les fleuristes. Cette plante arbustive vivace, originaire d'Amérique du Sud, offre un port naturellement buissonnant, mais elle peut être conduite comme une grimpante si l'on tuteure ou palisse les tiges les plus longues. L'arbuste peut alors atteindre 2 mètres de hauteur et habiller un mur, un grillage ou une pergola. Le dipladenia est une plante adaptée à la culture en pot. >> Lire : Plantes d'intérieur : mettez-les dehors ! Multiplication Le dipladenia peut être multiplié par bouturage au printemps, sous cloche et en utilisant de l'hormone de bouturage pour faciliter l'enracinement. En pratique Sol Terreau horticole bien drainé.

Construire une serre - Survivre au système ! publié par labichedesbois Avis à tous les amateurs qui veulent construire une serre Quand nous avons voulu construire notre serre , nous sommes partis avec l'idée de la faire avec des tubes plastiques et des coudes (style pour l’électricité ) !! Je suis donc allée au magasin fransbonhomme avec le plan et la liste du matériel qu'il me fallait !! Mais j'avais un doute et j'ai demandé au vendeur si on ne pouvait pas assemblé le matériel pour voir ce que ça donnerais et j'ai eu raison , ça n'allait pas du tout !!! il m'a montré des tubes que les gens qui voulaient faire une serre , prenaient !! Ce sont des tubes pression d'eau qui sont utilisés pour les raccordements d'eau aux compteurs des maisons !! Nous avons utilisé des chevrons7x7 (recuperation sur un chantier) que l'on a percé tous les 60 cm pour passer des piquets de fer de 1m que nous enfonçons de 50cm dans la terre pour brider les tubes !! Le prix , me direz vous !! par exemple la petite serre qui fait 3mx4m me revient à 211€ !!

La haie fruitière à la diable Une méthode simple et efficace pour obtenir des fruits en abondance. Le concept de planter des arbres fruitiers sous forme de haie n’est pas récent et est devenu depuis quelques dizaines d’années une règle assez usitée. Contrairement aux professionnels qui cultivent en « axe vertical », pourquoi ne pas transposer cette façon de faire dans son jardin mais en utilisant l’inclinaison ? Pourquoi une haie d’arbres fruitiers ? Les trois grands principes de cette méthode 1 – porte-greffe approprié Pour conserver les caractéristiques du porte-greffe au cours des années, on prendra soin dès le départ, de planter le scion de manière à ce que le point de greffe soit placé bien au dessus du sol en vue d’éviter un affranchissement. 2 – inclinaison à 45° 3 – bourgeon terminal conservé Dans tout traité d’arboriculture habituel, on en fait fi et on s’empresse de le supprimer.

Pincement : en pratique et en images Le pincement est une opération estivale fort simple qui présente un grand intérêt. Que vous vouliez davantage de fleurs, des fruits de meilleur calibre ou encore retoucher la ramure d'un arbre pour assurer de meilleurs récoltes, il faut vous lancer ! Comment faire en images. Un geste simple Pincement d'un surfinia Le pincement, c'est tout simplement une taille des extrémités. Pincer pour avoir de beaux fruits... Pour les faire grossir, on va tâcher d'apporter davantage de sève sur les fruits. » Voyez : le pincement des arbres fruitiers. Pincement de la tomate Quand on parle de fruits, on pense aussi... tomate ! Un travail inutile dans le cas des tomates cerises, qui doivent au contraire ramifier largement pour produire des grappes en grand nombre. » Voyez : le pincement de la tomate. ...et de beaux légumes Une belle récolte de courgettes nécessite également un pincement, qui s'opère en 2 temps. Le pincement est également une façon simple de se débarrasser de certains parasites.

Les limaces, amies du jardinier ! Une limace vient à notre rencontre ! Les limaces, appelées dans le langage courant 'les gluantes' sont souvent considérées comme les ennemies du jardinier, dévorant sur leur passage plantules et cultures déjà bien en place. Ce point de vue, bien ancré mérite toutefois d'être modulé. Le rôle des limaces au jardin Considérées comme nuisibles, les limaces jouent pourtant un rôle primordial au jardin et dans l'écosystème qui le compose. Le mucus que les limaces produisent pour se déplacer composé d'eau, de protéines et de sucre permet au sol de conserver son équilibre en maintenant l'humus, l'argile et le limon ensemble. Nous pouvons donc considérer les limaces sous un tout nouvel angle ! Outre leur utilité pour le sol et la micro-flore, les limaces constituent aussi un repas de choix pour certains auxiliaires du jardinier comme les hérissons, les serpents, les nématodes, les staphylins, les lézards ou les oiseaux. Régime alimentaire des limaces La gestion holistique des limaces Lire aussi

La Fertilisation Biologique des Arbres Fruitiers Pour se développer et produire, les arbres fruitiers puisent dans les réserves du sol et par conséquent appauvrissent ce dernier. Contrairement à l'arboriculture conventionnel qui aura pour objectif de nourrir directement l'arbre fruitier, et épuisera dont inexorablement le sol, la fertilisation d'un verger en bio consistera à maintenir, voir à améliorer le teneur du sol en matières organiques (et donc éléments nutritifs), et ce de façon équilibrée. Mais voyons d'abord quels sont ces éléments nutritifs indispensables. Besoins en éléments nutritifs des arbres fruitiers Les éléments nutritifs sont multiples et complémentaires : L'azote : l'azote constitue l'élément de base pour la formation des parties vertes de la plante (rameaux et feuilles) mais également des bourgeons et boutons floraux. On voit donc que pour être sain et productif, un verger a besoin de tous ces éléments nutritifs. Déterminer les carences d'un verger et y remédier Fumure de fond Fumure d'entretien Techniques complémentaires

Engrais vert : découverte Un beau potager nécessite un bon sol. Pour améliorer la structure et la texture de votre terrain, souvent épuisé en fin de saison, pourquoi ne pas faire appel à la Nature ? Semez donc des engrais verts au fur et à mesure que vos planches se libèrent ! Description On désigne sous le terme "engrais vert" des plantes de croissance rapide, qui se développent même en arrière saison, en couvrant le sol de façon importante. Sur une période courte, elles constituent une forte quantité de matière organique, que vous allez pouvoir récupérer pour enrichir naturellement votre terrain. Utilisation Semis Griffez légèrement la surface à ensemencer.Semez les graines à la volée et enfouissez-les légèrement en ratissant puis en tassant la terre, un peu comme pour le gazon.La germination intervient au bout de quelques jours. Enfouissement Vers la fin du mois d'octobre, même si le cycle végétatif n'est pas achevé, passez la tondeuse. Les avantages d'un engrais vert Espèces Acheter ?

Les Légumes: Racine, Feuille, Fleur ou Fruit? | Le Verts Tiges Les légumes racines du potager : ail, betterave, carotte, céleri-rave, cerfeuil tubéreux, crosne, échalote, endive (du semis à l’arrachage), navet, oignon, panais, poireau, pomme de terre, radis, raifort, rutabaga, salsifis, scorsonère, topinambour. SemisAffiner soigneusement la terre afin d’obtenir un lit de semences léger qui conviendra bien à la reprise. Puis vous ouvrir des sillons plus ou moins profonds selon la grosseur des graines. Enfin, retirer à la main les petites pierres avant de refermer les rangs.Les jours lune : Semer impérativement en lune asscendante et en jours-racines, constellations du Capricorne et du Taureau. PlantationsContrairement au semis, la terre de ces planches peut être laissée un peu plus grossière.Les jours lune : planter en lune descendante et en jours-racines, constellation de la Vierge. SemisEmietter finement la terre de des planches, et ce, d’autant plus que les graines sont petites. PlantationsLes légumes sont installés en motte ou à racines nues.

pomme pommier et arbre fruitier ancien

Related: