background preloader

Bernard Eastlund

Bernard Eastlund
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Eastlund a obtenu un BSc en physique au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et un Ph.D. en physique à l'université Columbia[1]. En 1968, il rejoint l'équipe en charge de la fusion à la Commission de l'énergie atomique des États-Unis (USAEC) et recevra un Special Achievement Certificate de l'USAEC en 1970 pour un article sur la Fusion Torch (en) co-écrit avec William C. Gough[1]. En 1974, il co-fonde Fusion Systems Corporation qu'il quittera en 1979 pour devenir vice-président de BDM Corporation. En 2003, il reçoit un certificat de reconnaissance de la Chambre des représentants des États-Unis pour ses contributions à la technologie de la sécurité nationale[1]. Son principal hobby était l'astrophysique. « Cette invention offre une quantité phénoménale de ramifications possibles et de potentiels développements futurs. Jusqu'à la fin de sa vie il a continué ses recherches. Related:  Projet HAARP

HAARP : ce qu’il faut savoir avant de se mettre à fantasmer Luc Mampaey travaille pour le GRIP, un centre de recherche indépendant basé à Bruxelles. Il est l’auteur d’un mémoire sur HAARP (18), rédigé dans le cadre d’un diplôme d'études spécialisées en Gestion de l'environnement. Convié lui aussi comme intervenant par la Commission des affaires étrangères du PE pour parler des armes non létales, Mampaey semble avoir été influencé par les thèses de Nick Begich et Rosalie Bertell dont il a fait la connaissance à Bruxelles en 1998. L’étude de Luc Mampaey, disponible sur Internet, a certainement contribué à donner du crédit à des individus comme Begich – présenté, sans plus de précisions, comme un « scientifique indépendant ». « Il se passe rarement un mois, explique-t-il, sans que je sois interpellé par un journaliste intrigué ou un citoyen inquiet. Luc Mampaey semble aujourd'hui vouloir tourner la page et assure qu’il « ne cautionne absolument aucune des élucubrations qui circulent sur la toile à propos de ce programme ». Notes : (1) Cf.

High frequency active auroral research program Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le projet High Frequency Active Auroral Research Program, abrégé en HAARP, est un programme américain à la fois scientifique et militaire de recherche sur l'ionosphère. Ses activités dépendent de la base aérienne de Kirtland AFB et sont financées conjointement par l'US Air Force et la Navy, ses activités scientifiques étant gérées par l'Université d'Alaska et sa mise en œuvre par le laboratoire Phillips de l'US Air Force et l'Office of Naval Research[1]. Les installations du HAARP utilisent notamment la technologie IRI (ionospheric research instrument) et des techniques radioélectriques afin de comprendre les mécanismes complexes qui gouvernent l'ionosphère, région de la haute atmosphère. L'installation utilise un réseau d'antennes phasées comportant 180 antennes dipôle. Emplacement[modifier | modifier le code] Champ d'antennes du HAARP Objectifs de ces installations de recherche[modifier | modifier le code]

"Plusieurs morts d'animaux inéxpliqués Morts d'animaux depuis 1995 : Liste du 2 janvier 2011 au 11 février : Plus de 20 chevaux morts trouvés sur la ferme - vidéo11 février 2011 Plus de 20 chevaux morts trouvés sur la ferme - Nouvelles vidéo11 février 2011 Plus de 20 chevaux morts trouvés sur la ferme - vidéo nouvelles décès d'oiseaux dans le comté de Columbia ont pas un hasard, dit USDA11 février 2011 décès d'oiseaux dans le comté de Columbia ont pas un hasard, dit nouvelles USDA11 février 2011 décès d'oiseaux dans le comté de Columbia ont pas un hasard, dit USDA Des centaines d'oiseaux morts découverts dans le lac Charles11 février 2011 Des centaines d'oiseaux morts découverts dans le lac Charles nouvelles11 février 2011 Des centaines d'oiseaux morts découverts dans le lac Charles Des milliers de poissons morts s'échouent En Floride (VIDEO)9 février 2011 des milliers de morts de poissons s'échouent En Floride (VIDEO) nouvelles9 février 2011 Vidéo Nouvelles [2] vidéo

Bill Gates exposés pour la recherche de financement, la promotion de la pulvérisation "chemtrails" géo-ingénierie à travers monde (NaturalNews) The latest scam to enter the debate about so-called "global warming" involves spending billions of dollars to spray the atmosphere with tiny particulate matter for the alleged purpose of reflecting sunlight back into space, and thus cooling the planet. But research into this controversial practice of "chemtrailing," which has actually already been going on for quite some time now, is largely funded directly by Mr. Vaccine himself, the infamous Bill Gates. The U.K.' Gates and his small cadre of allies, which include co-founder of Skype Niklas Zennstrom and owner of the Virgin Group Sir Richard Branson, reportedly spend exorbitant amounts of cash every year trying to push geo-engineering initiative across the globe. The entire concept of geo-engineering to save the planet is utter hogwash, of course. Sources for this article include:

HAARP : la nouvelle arme absolue des USA HAARP utilise les propriétés de l'ionosphère, une couche atmosphérique située à 270 Km d'altitude environ, qui possède la propriété de réfléchir les ondes radio. Les radio-amateurs connaissent bien l'ionosphère, c'est elle qui leur permet d'établir par exemple des liaisons radio transatlantiques, sans satellite. L'ionosphère est ainsi une sorte de miroir radio naturel, qui renvoie vers le sol les ondes radio (de certaines fréquences précises) émises depuis la terre. L'ionosphère est ainsi appelée parce que ce sont des ions (des atomes électrisés) qui réfléchissent les ondes. Seulement l'ionosphère est capricieuse. Les conditions radio et les fréquences changent d'heure en heure, voire de minute en minute, et sont sujettes aux variations de l'activité solaire. Dit comme ça, ça parait simple, mais les détails techniques sont très compliqués. De nombreux experts en armement et scientifiques ont fait part de leur vive inquiétude face à HAARP, y compris au parlement européen.

Les hécatombes d'animaux en série pas si mystérieuses Plusieurs cas de poissons ou d'oiseaux morts par milliers à travers le monde ont été recensés depuis le 1er janvier. Les causes de ces décès ne sont pas toujours claires, mais les explications rationnelles ne manquent pas. Depuis quelques jours, les annonces tonitruantes de morts massives d'animaux agitent les médias. Cinq mille oiseaux tombés du ciel dans l'Arkansas, deux millions de poissons morts dans la baie de Chesapeake dans l'Etat du Maryland, des milliers de poissons échoués, éborgnés, dans les villes portuaires du Brésil, 40.000 crabes entassés sur les plages de Grande-Bretagne, quelques dizaines d'oiseaux retrouvés morts en Suède ou au Japon, etc. Des événements souvent impressionnants qui suscitent les hypothèses les plus farfelues sur les blogs et les forums de discussion. Tout commence dans la nuit du 31 décembre, quand une pluie de 5000 oiseaux morts s'abat sur une petite ville de l'Arkansas. Des événements distincts Les morts massives assez fréquentes

Bill Gates Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bill Gates Bill Gates en janvier 2013. Il est devenu, grâce au succès commercial de Microsoft, l'homme le plus riche du monde de 1996 à 2007, ainsi qu'en 2009. Bill Gates se consacre depuis octobre 2007 à sa fondation humanitaire. Sa fortune personnelle a été estimée à 76 milliards de dollars en septembre 2013[1]. En janvier 2014, Bill Gates redevient l'homme le plus riche du monde selon le classement Bloomberg avec 78,5 milliards de dollars[2] [3]. Les années de formation : 1955-1975[modifier | modifier le code] En 1968, âgé de 13 ans, il fonde avec Allen et quelques autres amis, le Lakeside Programmers Group. En 1973, Gates entre à l'Université d'Harvard à l'âge de 18 ans. La société Microsoft[modifier | modifier le code] Premiers succès : Altair BASIC[modifier | modifier le code] Le partenariat avec IBM : MS-DOS, Windows[modifier | modifier le code] Sa fortune est faite, et ne cessera plus de croître à des niveaux record.

PRESSE LIBRE INTERNATIONALE L'Arme Ultime ! Successeur terrestre du projet Star Wars (Guerre des étoiles), le Haarp serait, par son extraordinaire puissance polyvalente, "l'arme ultime" des États-Unis. LE CONTRÔLE DU CLIMAT Par Mickaël GOLAN Source: TOP SECRET #7 Note de l'éditeur de Top Secret : Nous ne pouvons pas certifier la validité des affirmations suivantes, et nous ne les approuvons pas forcément. Incontestablement, les catastrophes naturelles liées aux caprices du temps se sont manifestées à toutes les époques. LE SYNDROME " SOS MÉTÉORES " D'étranges perturbations météorologiques se font tangiblement sentir depuis quelques années sur le vieux continent, causant de grands dommages à son agriculture et à son potentiel économique en général. "Il n'y a plus de saison !" Chaque année, le continent européen, qui n'a pourtant rien d'un climat tropical propice aux cyclones et à la mousson, est le théâtre de manifestations étranges. Ce que les militaires ne disent pas Les armes neutroniques

Related: