background preloader

Pyramide de Khéops

Pyramide de Khéops
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pyramide de Khéops ou grande pyramide de Gizeh est un monument construit par les Égyptiens de l'Antiquité, formant une pyramide à base carrée de 230 m de côté et 137 m de hauteur[note 1] (ou encore initialement 440 de côté et 280 de hauteur en coudées royales égyptiennes). Tombeau présumé du pharaon Khéops, elle fut édifiée il y a plus de 4 500 ans, sous la IVe dynastie[1], au centre du complexe funéraire de Khéops se situant à Gizeh en Égypte. Si elle est la seule des sept merveilles du monde de l'Antiquité à avoir survécu jusqu'à nos jours, elle est également la plus ancienne. La grande pyramide, chef-d'œuvre de l'Ancien Empire égyptien, est la concentration et l'aboutissement de toutes les techniques architecturales mises au point depuis la création de l'architecture monumentale en pierre de taille par Imhotep pour la pyramide de son souverain Djéser, à Saqqarah. Rôle au sein du complexe funéraire[modifier | modifier le code]

>> Les 7 Merveilles du Monde : La Pyramide de Kheops << La Pyramide de Kheops est la seule Merveille qui ne nécessite pas de supposition quant à sa forme et son apparence. C'est la plus ancienne des Merveilles, mais c'est également la seule à avoir vaincue le temps puisqu'on peut encore l'admirer de nos jours. Localisation : Elle se situe à Gizeh, une nécropole de l'ancienne cité de Memphis, à 8 km du Caire, là où se dressent les trois pyramides les plus célèbres du monde, celles des rois Kheops, Khephren et Mykérinos. Histoire : Contrairement aux croyances communes, seule la Grande Pyramide de Khéops fait partie des Sept Merveilles du Monde, et non pas les trois. La construction de pyramides dans l'Égypte antique a commencé suite à la sophistication du "mastaba" habituel (un tombeau en forme de pyramide tronquée). On pense que la construction de la Grande Pyramide a duré plus de 20 ans, mais on ne sait toujours pas comment les égyptiens ont fait pour la construire, malgré l'existence de nombreuses hypothèses. Description :

Les dimensions de la Grande Pyramide.(Khéops) - Archéologie 'tecno', on 05 Sept 2012 - 12:06, said: Petit aparté : Si la pyramide de khéops a "codifié "ce nombre d'or pour la perfection de sa construction ,pourquoi les suivantes et notamment Khephren n'ont elles pas continué à l'utiliser ? La pyramide de Kheops est surtout l'aboutissement d'une grosse centaine d'années de tatonnement architectural. LE chef d'oeuvre. Petit explicatif chiant: Les premiers tombeaux royaux datés de ce qu'on appelle "dynastie 0" sont de simples fosses, avec mobilier funeraire restreint, surtout du materiel militaire, et un peu religieux. Puis un homme génial nommé Imhotep, architecte et grand prêtre d'Heliopolis, vizir de Djoser (-2600) donna à son souverain un tombeau comme on en avait encore jamais vu : une représentation du Benben, la butte primordiale sur laquelle naquit le dieu Rê, selon la cosmogonie Heliopolitaine (le pyramidion des pyramides se nomme d'ailleurs en egyptien, "benbenet"). Puis on assiste à un déclin du complexe funeraire pyramidal.

egypte_antique_251 Je retiens La civilisation égyptienne doit être considérée comme très éloignée dans le temps. Même à l’époque romaine, elle était déjà très ancienne. Jamais une civilisation n'a produit aussi longtemps, et en si grande quantité, des oeuvres d'art d'une telle unité de style. L’art égyptien est avant tout un art religieux. Les peintures représentaient un mode d’emploi de la vie future, un guide de voyage, qui décrit à l’intention du défunt les dieux qu’il va rencontrer, les dangers qui le guettent (etc.) Peintures et sculptures fournissent au mort tout ce dont il va avoir besoin dans l’au-delà : nourriture, serviteurs, chars, bateaux, etc. Le texte qui accompagne généralement les représentations est important, c'est lui qui a la fonction "magique"; l’image ne fait que l’illustrer. Les égyptiens avaient une conception entièrement symbolique de l’utilisation de la couleur. Les personnages peints sont toujours représentés de profil, sauf l’œil qui est de face. Histoire Géographie Les momies

Ebooks libres et gratuits La construction de la pyramide de Kheops enfin expliquée ? Avantage considérable de la construction virtuelle : on peut découper l'édifice dans tous les sens ! Ici, on voit la grande galerie montant avec une pente très forte vers la chambre du Roi. La rampe externe est visible sur le bord, ainsi que la fameuse ga La construction de la pyramide de Kheops enfin expliquée ? Après huit années de recherche, l'aide d'une douzaine de spécialistes de Dassault Systèmes et grâce à des moyens informatiques lourds, un architecte, Jean-Pierre Houdin, vient de présenter une thèse très convaincante qui explique la construction de la Grande Pyramide, dite de Kheops. Un couloir interne courant juste sous la surface le pyramide : c'est l'hypothèse de Jean-Pierre Houdin. Depuis, on ne compte plus les hypothèses imaginées pour reconstituer la méthode des bâtisseurs égyptiens, des plus plausibles aux plus farfelues. Reconstituer le chantier Après deux années de simulation, la réussite est au rendez-vous. Jean-Pierre Houdin montre une image de la chambre du Roi.

Dimension de la pyramide de Khéops : Hasard ou volonté des batisseurs ? Il y a quelques semaines j’ai découvert le documentaire « La révélation des Pyramides », un documentaire de Patrice Pooyard qui s’appuie sur les travaux indépendant de Jacques Grimault. Ce documentaire était initialement prévu pour la télévision, mais le producteur, pour des raisons inconnus (pour nous) à fait machine arrière… et finalement le documentaire est sortie sur Internet et obtient un succès à la hauteur des questions qu’ils soulèvent. Jamais un documentaire ne m’avait autant remué les méninges, et pourtant j’ai vu de nombreux documentaires chargés de réflexions et analyses dissidentes. J’ai lu des livres encore plus précis dans la réflexion alternative en économie en médecine en histoire… Mais je dois bien l’avoué, Jacques Grimault à lever des questions pour auxquelles il n’existe pas de réponses acceptables, et tant que les réponses ne sont pas acceptables, il faut poser des questions. Maintenant je vous propose de vous intéressez à ce qui m’a le plus interpellé.

Néfertiti, une reine d'Egypte et son buste L’Egypte est depuis plus de deux siècles un véritable paradis pour les archéologues comme pour les chercheurs de trésors enfouis. Il suffit de donner un coup de pioche dans le sable pour y trouver des merveilles. C’est ainsi qu’on y a découvert les deux chefs d’œuvre de l’art antique, le masque d’or de Toutânkhamon et le buste de Néfertiti. La belle est venue En 1912, alors qu’il effectue des fouilles sur le site d’Amarna en Egypte, l’archéologue Ludwig Borchardt fait une découverte sensationnelle. Son origine tout d’abord. Son fils aurait donc pu faire de même, mais les recherches récentes laissent à penser que la belle est venue d’Egypte. Un culte qui va prendre plusieurs aspects inhabituels sous l’Egypte antique. Ces scènes souvent sensuelles et passionnelles se doublent d’une évolution artistique atypique pour l’époque. La révolution religieuse initiée par le couple royal ne s’est pas faite sans heurter profondément un pays aux mille divinités. Le buste de Néfertiti Bibliographie

Outils Imaginaires Sphinx de Gizeh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sphinx. Description[modifier | modifier le code] D'une longueur de 73,5 mètres, d'une hauteur de 20,22 mètres, d'une largeur maximale de 14 mètres (hauteur de la tête 5,20 m ; largeur du visage : 4,15 m ; largeur de la bouche seule : 2,32 m ; hauteur de l'oreille : 1,40 m ; hauteur du nez : 1,70 m) et d'un poids d'environ 20 000 tonnes[3], le sphinx de Gizeh est une sculpture monumentale taillée dans un promontoire naturel dans le roc. Sa tête est taillée dans un piton de calcaire dur et gris de la plaque Mokattam[4] sur laquelle sont construites les trois pyramides, un piton déjà vénéré aux temps pré-pharaoniques[5],[6]. Longtemps identifié au pharaon Khéphren, fils de Khéops, son visage pourrait en fait représenter Khéops lui-même, comme l'affirme l'archéologue de l'Institut français d'archéologie orientale Vassil Dobrev[10]. Construction[modifier | modifier le code]

Buste de Néfertiti Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le buste de Néfertiti est la sculpture de calcaire peint du XIVe siècle av. J. Description de la sculpture[modifier | modifier le code] Néfertiti porte une couronne bleue formée de rubans horizontaux se rejoignant à l'arrière, avec un diadème d'or et un uraeus, aujourd'hui cassé, sur le front. Couleurs[modifier | modifier le code] Dans son ouvrage Portrait de la reine Néfertiti, publié en 1923, Ludwig Borchardt décrit la composition des pigments colorés utilisés : bleu : poudre de fritte, coloré avec de l'oxyde cuivrique ;peau (rouge clair) : chaux en poudre colorée avec de la craie rouge (oxyde de fer) ;jaune : orpiment (sulfure d'arsenic) ;vert : Fritte en poudre, coloré avec du cuivre et de l'oxyde de fer ;noir : charbon lié avec de la cire ;blanc : craie, (carbonate de calcium). Absence de l'œil gauche[modifier | modifier le code] Tomodensitométrie[modifier | modifier le code] Histoire de Néfertiti[modifier | modifier le code]

Bibliothèque de Lisieux Egypte. Le Sphinx de Gizeh. En Images. Ses mystères Les caractéristiques du Sphinx Sur le côté, et en aval de la pyramide de Khephren, se trouvent deux temples mais surtout le gigantesque sphinx. Long de 74 mètres, pour une hauteur de 20 mètres, il est orienté plein est. Il fait face au soleil levant lors des deux équinoxes. Il a été taillé d’un seul bloc, dans une crête de calcaire. C’est dans ce mamelon que la tête et le cou du sphinx ont été sculptés. Sphinx de Gizeh. © dinosoria.com Le sphinx est composé de plusieurs parties distinctes, présentant chacune une couleur différente. Ceux qui l’ont édifié ont creusé une fosse qui encercle le sphinx. Panorama du Sphinx de Gizeh. © dinosoria.com La stèle du sphinx a été érigée sur le site vers 1 400 avant notre ère par Thoutmosis IV, un pharaon de la dix-huitième dynastie. Stèle du sphinx de Gizeh. © dinosoria.com Avant le règne de Thoutmosis, le monument était recouvert de sable jusqu’au cou. Thoutmosis IV (Musée du Caire). © dinosoria.com La datation du sphinx La désertification du Sahara

buste Néfertiti

Related: