background preloader

Pyramide de Khéops

Pyramide de Khéops
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pyramide de Khéops ou grande pyramide de Gizeh est un monument construit par les Égyptiens de l'Antiquité, formant une pyramide à base carrée de 230 m de côté et 137 m de hauteur[note 1] (ou encore initialement 440 de côté et 280 de hauteur en coudées royales égyptiennes). Tombeau présumé du pharaon Khéops, elle fut édifiée il y a plus de 4 500 ans, sous la IVe dynastie[1], au centre du complexe funéraire de Khéops se situant à Gizeh en Égypte. Si elle est la seule des sept merveilles du monde de l'Antiquité à avoir survécu jusqu'à nos jours, elle est également la plus ancienne. La grande pyramide, chef-d'œuvre de l'Ancien Empire égyptien, est la concentration et l'aboutissement de toutes les techniques architecturales mises au point depuis la création de l'architecture monumentale en pierre de taille par Imhotep pour la pyramide de son souverain Djéser, à Saqqarah. Rôle au sein du complexe funéraire[modifier | modifier le code] Related:  Pyramide de KhéopsMerveilles du monde

La construction de la pyramide de Kheops enfin expliquée ? Avantage considérable de la construction virtuelle : on peut découper l'édifice dans tous les sens ! Ici, on voit la grande galerie montant avec une pente très forte vers la chambre du Roi. La rampe externe est visible sur le bord, ainsi que la fameuse ga La construction de la pyramide de Kheops enfin expliquée ? Après huit années de recherche, l'aide d'une douzaine de spécialistes de Dassault Systèmes et grâce à des moyens informatiques lourds, un architecte, Jean-Pierre Houdin, vient de présenter une thèse très convaincante qui explique la construction de la Grande Pyramide, dite de Kheops. Un couloir interne courant juste sous la surface le pyramide : c'est l'hypothèse de Jean-Pierre Houdin. Depuis, on ne compte plus les hypothèses imaginées pour reconstituer la méthode des bâtisseurs égyptiens, des plus plausibles aux plus farfelues. Reconstituer le chantier Après deux années de simulation, la réussite est au rendez-vous. Jean-Pierre Houdin montre une image de la chambre du Roi.

Temple d'Artémis à Éphèse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le temple d'Artémis à Éphèse (en grec Ἀρτεμίσιον / Artemísion, en latin Artemisium) est dans l'Antiquité l'un des plus importants sanctuaires d'Artémis, déesse grecque de la chasse et de la nature sauvage. Sur l'emplacement d'un sanctuaire plus ancien, un temple est bâti vers 560 av. J.-C. par Théodore de Samos, Ctésiphon et Metagenès et financé par le roi Crésus de Lydie. Ses dimensions colossales (137,74 m de longueur et 71,74 m de largeur) et la richesse de sa décoration expliquent sa mention dans 16 des 24 listes des Sept merveilles du monde qui nous sont parvenues[1]. Ce temple est également considéré comme étant la première banque au monde car il était possible d'y déposer de l'argent et de le récupérer plus tard crédité d'un intérêt. Histoire[modifier | modifier le code] Emplacement[modifier | modifier le code] Le site sacré à Éphèse est beaucoup plus âgé que l'Artemision. — Callimaque , Hymnes III à Artémis v. 237-250 Au VIIe siècle av.

egypte_antique_251 Je retiens La civilisation égyptienne doit être considérée comme très éloignée dans le temps. Même à l’époque romaine, elle était déjà très ancienne. Jamais une civilisation n'a produit aussi longtemps, et en si grande quantité, des oeuvres d'art d'une telle unité de style. L’art égyptien est avant tout un art religieux. Les peintures représentaient un mode d’emploi de la vie future, un guide de voyage, qui décrit à l’intention du défunt les dieux qu’il va rencontrer, les dangers qui le guettent (etc.) Peintures et sculptures fournissent au mort tout ce dont il va avoir besoin dans l’au-delà : nourriture, serviteurs, chars, bateaux, etc. Le texte qui accompagne généralement les représentations est important, c'est lui qui a la fonction "magique"; l’image ne fait que l’illustrer. Les égyptiens avaient une conception entièrement symbolique de l’utilisation de la couleur. Les personnages peints sont toujours représentés de profil, sauf l’œil qui est de face. Histoire Géographie Les momies

Sphinx de Gizeh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sphinx. Description[modifier | modifier le code] D'une longueur de 73,5 mètres, d'une hauteur de 20,22 mètres, d'une largeur maximale de 14 mètres (hauteur de la tête 5,20 m ; largeur du visage : 4,15 m ; largeur de la bouche seule : 2,32 m ; hauteur de l'oreille : 1,40 m ; hauteur du nez : 1,70 m) et d'un poids d'environ 20 000 tonnes[3], le sphinx de Gizeh est une sculpture monumentale taillée dans un promontoire naturel dans le roc. Sa tête est taillée dans un piton de calcaire dur et gris de la plaque Mokattam[4] sur laquelle sont construites les trois pyramides, un piton déjà vénéré aux temps pré-pharaoniques[5],[6]. Longtemps identifié au pharaon Khéphren, fils de Khéops, son visage pourrait en fait représenter Khéops lui-même, comme l'affirme l'archéologue de l'Institut français d'archéologie orientale Vassil Dobrev[10]. Construction[modifier | modifier le code]

Jardins suspendus de Babylone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les jardins suspendus de Babylone sont un édifice antique, considéré comme une des sept merveilles du monde antique. Ils apparaissent dans les écrits de plusieurs auteurs grecs et romains antiques (Diodore de Sicile, Strabon, Philon d'Alexandrie, etc.), qui s'inspirent tous de sources plus anciennes disparues, dont le prêtre babylonien Bérose. C'est à ce dernier que l'on doit l'histoire de la construction de ces jardins par Nabuchodonosor II afin de rappeler à son épouse, Amytis de Médie, les montagnes boisées de son pays natal. Lors de la redécouverte et des fouilles de Babylone (dans le sud de l'Irak actuel) au début du XXe siècle, l'emplacement des jardins suspendus a été cherché. Mais alors que les autres constructions mythiques de la ville (Tour de Babel/ziggurat, murailles, palais royaux) ont été retrouvées par l'archéologie et la traduction des inscriptions anciennes, cela n'a pas été le cas des jardins.

Néfertiti, une reine d'Egypte et son buste L’Egypte est depuis plus de deux siècles un véritable paradis pour les archéologues comme pour les chercheurs de trésors enfouis. Il suffit de donner un coup de pioche dans le sable pour y trouver des merveilles. C’est ainsi qu’on y a découvert les deux chefs d’œuvre de l’art antique, le masque d’or de Toutânkhamon et le buste de Néfertiti. La belle est venue En 1912, alors qu’il effectue des fouilles sur le site d’Amarna en Egypte, l’archéologue Ludwig Borchardt fait une découverte sensationnelle. Son origine tout d’abord. Son fils aurait donc pu faire de même, mais les recherches récentes laissent à penser que la belle est venue d’Egypte. Un culte qui va prendre plusieurs aspects inhabituels sous l’Egypte antique. Ces scènes souvent sensuelles et passionnelles se doublent d’une évolution artistique atypique pour l’époque. La révolution religieuse initiée par le couple royal ne s’est pas faite sans heurter profondément un pays aux mille divinités. Le buste de Néfertiti Bibliographie

Egypte. Le Sphinx de Gizeh. En Images. Ses mystères Les caractéristiques du Sphinx Sur le côté, et en aval de la pyramide de Khephren, se trouvent deux temples mais surtout le gigantesque sphinx. Long de 74 mètres, pour une hauteur de 20 mètres, il est orienté plein est. Il fait face au soleil levant lors des deux équinoxes. Il a été taillé d’un seul bloc, dans une crête de calcaire. C’est dans ce mamelon que la tête et le cou du sphinx ont été sculptés. Sphinx de Gizeh. © dinosoria.com Le sphinx est composé de plusieurs parties distinctes, présentant chacune une couleur différente. Ceux qui l’ont édifié ont creusé une fosse qui encercle le sphinx. Panorama du Sphinx de Gizeh. © dinosoria.com La stèle du sphinx a été érigée sur le site vers 1 400 avant notre ère par Thoutmosis IV, un pharaon de la dix-huitième dynastie. Stèle du sphinx de Gizeh. © dinosoria.com Avant le règne de Thoutmosis, le monument était recouvert de sable jusqu’au cou. Thoutmosis IV (Musée du Caire). © dinosoria.com La datation du sphinx La désertification du Sahara

Grande Muraille La Grande Muraille[1] (chinois simplifié : 长城 ; chinois traditionnel : 長城 ; pinyin : Chángchéng ; Wade : Ch'ang²ch'eng² ; littéralement « la longue muraille »), aussi appelé « Les Grandes Murailles » est un ensemble de fortifications militaires chinoises construites, détruites et reconstruites en plusieurs fois et à plusieurs endroits entre le IIIe siècle av. J.-C. et le XVIIe siècle pour marquer et défendre la frontière nord de la Chine. Depuis 1987, la Grande Muraille est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO sous le numéro 438[6]. Histoire Le tracé de la Grande Muraille. Si le terme « Grande Muraille » désigne principalement aujourd'hui les fortifications érigées pendant la dynastie Ming, plusieurs murailles construites lors des dynasties précédentes ont porté ce titre, les frontières de la Chine évoluant avec le temps. Traditionnellement, on divise l'histoire de la construction de la Grande Muraille en deux parties : l'une précédant l'unification de la dynastie Qin (221 av. Divers

Buste de Néfertiti Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le buste de Néfertiti est la sculpture de calcaire peint du XIVe siècle av. J. Description de la sculpture[modifier | modifier le code] Néfertiti porte une couronne bleue formée de rubans horizontaux se rejoignant à l'arrière, avec un diadème d'or et un uraeus, aujourd'hui cassé, sur le front. Couleurs[modifier | modifier le code] Dans son ouvrage Portrait de la reine Néfertiti, publié en 1923, Ludwig Borchardt décrit la composition des pigments colorés utilisés : bleu : poudre de fritte, coloré avec de l'oxyde cuivrique ;peau (rouge clair) : chaux en poudre colorée avec de la craie rouge (oxyde de fer) ;jaune : orpiment (sulfure d'arsenic) ;vert : Fritte en poudre, coloré avec du cuivre et de l'oxyde de fer ;noir : charbon lié avec de la cire ;blanc : craie, (carbonate de calcium). Absence de l'œil gauche[modifier | modifier le code] Tomodensitométrie[modifier | modifier le code] Histoire de Néfertiti[modifier | modifier le code]

Le Sphinx Depuis l'Antiquité, la figure de l'homme lion a nourri l'imagination des artistes et inspiré les recherches des scientifiques. L'énigme du sphinx de Gizeh reste entière. Qui a ordonné la construction de la célèbre statue de lion à tête humaine ? Le pharaon Khephren ou le pharaon Kheops ? Pour d'autres, les pyramides et le sphinx datent d'il y a 10 500 ans et ont été conçus selon un plan inspiré des astres. Il représente la statue d'un lion couché à tête humaine et a été érigé entre 2500 et 2600 avant notre ère.

Tour Eiffel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D’une hauteur de 312 mètres[o 1] à l’origine, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant 41 ans. Le second niveau du troisième étage, appelé parfois quatrième étage, situé à 279,11 m, est la plus haute plateforme d'observation accessible au public de l'Union européenne et la deuxième plus haute d'Europe, derrière la Tour Ostankino à Moscou culminant à 337 m. Présentation générale Le bas de la tour Eiffel derrière des immeubles Contestée par certains à l'origine, la tour Eiffel fut d'abord, à l'occasion de l'exposition universelle de 1889, la vitrine du savoir-faire technique français. Imaginée par Maurice Koechlin et Émile Nouguier, respectivement chef du bureau des études et chef du bureau des méthodes d'Eiffel & Cie[5], la tour Eiffel est conçue pour être le « clou de l'Exposition de 1889 se tenant à Paris. ». Panorama à 360° de Paris depuis la tour Eiffel. Données techniques Dimensions de la tour Eiffel. La base

buste Néfertiti >> Les 7 Merveilles du Monde : La Pyramide de Kheops << La Pyramide de Kheops est la seule Merveille qui ne nécessite pas de supposition quant à sa forme et son apparence. C'est la plus ancienne des Merveilles, mais c'est également la seule à avoir vaincue le temps puisqu'on peut encore l'admirer de nos jours. Localisation : Elle se situe à Gizeh, une nécropole de l'ancienne cité de Memphis, à 8 km du Caire, là où se dressent les trois pyramides les plus célèbres du monde, celles des rois Kheops, Khephren et Mykérinos. Histoire : Contrairement aux croyances communes, seule la Grande Pyramide de Khéops fait partie des Sept Merveilles du Monde, et non pas les trois. La construction de pyramides dans l'Égypte antique a commencé suite à la sophistication du "mastaba" habituel (un tombeau en forme de pyramide tronquée). On pense que la construction de la Grande Pyramide a duré plus de 20 ans, mais on ne sait toujours pas comment les égyptiens ont fait pour la construire, malgré l'existence de nombreuses hypothèses. Description :

Related: