background preloader

Vie et mort des communautés en ligne

Vie et mort des communautés en ligne
Les communautés en ligne naissent, vivent et meurent dans le cyberespace. Cette vie suit de grandes étapes qui sont toujours les même, quelque soit le dispositif utilisé. De Usenet aux groupes Facebook en passant par les listes de diffusion, la vie des groupes en ligne suit ces 5 grandes étapes. Les dynamiques qui sont ici décrites tiennent compte des connaissances issues de la psychanalyse des groupes. A coté la la pratique un à un qu’on lui connait, la psychanalyse a exploré la vie des groupes. Pourquoi certaines communautés sont florissantes alors que d’autre vivotent ? On touche là une à deux éléments. On touche là à la vie inconsciente et imaginaire du groupe. En linge ou hors ligne, la rencontre de plus de deux personnes produit des effets de groupe Ces effets sont instantanés et inconscients. : le groupe demande à être protégé par une leader dont il attend sa nourriture intellectuelle ou spirituelle. dans le groupe, un couple est vécu comme représentant parental idéal. Related:  Animer une communauté (en ligne)Communication de marque

comment construire une communauté : 10 conseils « Comment construire et animer une communauté en ligne ? » Telle est la question qui m’est posée de façon récurrente depuis bientôt six mois par la plupart des entreprises pour lesquelles j’interviens. Voici un résumé des conseils que je tente de leur transmettre lorsqu’elles m’en donne l’occasion. J’espère qu’il vous sera utile et que vous y ajouterez en commentaire vos propres conseils. 1. Photo Creative Commons Luc Legay Comment mobiliser les membres et futurs membres sans un objectif clairement affiché et partagé par tous ? L’adoption de votre objectif sera d’autant plus contagieux que vous arriverez à le transformer en cri de ralliement. Exemple : les objectifs affichés de Flickr, Twitter, Facebook, Meetup, Wikipédia… 2. Photo Creative Commons Peter Shanks Quels avantages concrets un membre obtiendra-t-il en adhérant à votre communauté ? Parfois, afficher sa propre présence aux côtés d’autres membres, plus prestigieux ou simplement reconnus, suffit à motiver une adhésion. 3. 4. 5. 6.

La part de mystère des communautés de pratique L'institutionnalisation des communautés de pratique est assurément une bonne chose pour leur pérennité. A condition toutefois qu'elles parviennent à préserver ce qui fait leur originalité et leur puissance. Ce qui nécessite de cultiver une part de mystère. Dans un long article publié en mars 2010 dans Harvard Business Review (Harnessing Your Staff's Informal Networks), Richard McDermott et Douglas Archibald observent que ces réseaux internes d'experts sont de plus en plus intégrés dans les structures hiérarchiques officielles des entreprises. A l'origine entités indépendantes qui choisissaient elles-mêmes leurs thèmes de réflexion, les communautés de pratique sont amenées à se focaliser sur des sujets déterminés par le haut management. Ce n'est pas sans conséquence pour le leader ou l'animateur dont les tâches hors présentiel prennent davantage d'importance. Assumer le côté « boîte noire »

Community manager : réactif, communicatif, curieux Je pensais que le thème du community management et plus particulièrement du community manager attirerait du monde… Je ne m’étais pas trompé car 144 personnes ont pris le temps de répondre à la question des compétences de base nécessaires pour un Community manager . Merci à tous pour cette participation aux votes. Cessons les discours, passons aux résultats. On peut dire avec une quasi certitude que le community manager est réactif et communicatif. Notons juste au passage que ces deux dernièes compétences ne sont pas innées et demande un apprentissage spécifique. Si groupe de compétences précédent étaient approuvé par plus de 60 % des votes, le second groupe de savoirs ou les savoir faire nécessaires est certainement celui qui varie en fonction des structures, du rôle donné au community manager, etc. Alors, qu’est ce qui ne semble pas « obligatoire » pour faire le métier de community manager, les aptitudes laissées pour compte… avec son lot d’étonnements. donc, n’hésitez pas à me contacter

Le community management c'est magique Aujourd'hui, j'ai été invité à participer à un séminaire organisé par Ideal Connaissances. La question qui m'était posée pour cette intervention : « pouvez-vous faire un retour d'expérience sur la mise en place d'une stratégie de community mnagement ? ». Avant de me « lancer » dans le web de manière plus ou moins stratégique (hors de mes plaisirs d'internaute), avec des objectifs organisationnels dirons-nous, j'avais plein d'idées préconçues et d'étoiles dans les yeux... Après plus de 5 ans à « gérer des communautés » (enfin plutôt des myspace et autres forums) associatives liées à la musique, ainsi que par mes expériences pros ou par des débats abordés en conférences, je me suis aperçu que certaines de ces idées reçues et propagées étaient bien évidemment fausses... ==> Le web (2.0) change la communication Ou pas... Avant de lancer une page Facebook ou de se mettre sur Twitter, il paraît nécessaire comme pour tout autre média (si on considère que le web en est un ?) Ou pas... Ou pas...

Le management de communautés, un nouveau métier mais aussi de nouvelles compétences pour tout manager Le manager, l’employé, le candidat, le client sont désormais tous sollicités, d’une façon ou d’une autre, pour participer à des forums, des communautés et autres groupes de toutes sortes, pour une multitude de finalités elles mêmes pas toujours affirmées ni claires (Être un « fan » sur Facebook, simple exemple, a d’innombrables sens possibles). Face à cela chacun est parfois un peu perdu, et en particulier les managers et les RH. On parle de « managers de communautés » en espérant que le mot clarifiera la situation. Ceux ci sont vus parfois comme des sauveurs qui mettraient de l’ordre dans des discussions partant tous azimuts, parfois comme des gardiens du temple qui surveilleraient le bon déroulé ou la politesse des conversations, parfois encore comme des leaders qui permettraient à des projets d’aboutir. C’est souvent beaucoup pour une seule fonction ! « Communautés », de quoi parle-t-on ? La figure ci dessous en illustre les contours :

10 bonnes idées pour animer votre communauté sans dépenser 1 euro. Vous avez créé vos pages ou vos profils sociaux. Vous avez des fans, des abonnés et vous cherchez des bonnes idées afin d’animer votre communauté gratuitement. Dans le cadre de cet article, je vais partager avec vous ma manière d’animer ma communauté sur l’ensemble de mes réseaux sociaux sans dépenser 1 euro. 1ère idée : Animez votre communauté avec vos images : Les images sont des médias très appréciés des internautes qui utilisent les réseaux sociaux. Pour réaliser des images à moindre frais, vous pouvez utiliser votre appareil photo, votre Smartphone. 2ème idée : Animez votre communauté avec vos vidéos : Les vidéos sont des supports plus riches qu’une image. Aujourd’hui, tous les Smartphones et tous les appareils photos sont équipés pour réaliser des vidéos et les ordinateurs sont équipés de petits logiciels pour réaliser vos propres montages. 3ème idée : Animez votre communauté avec vos liens : 4ème idée : Animez votre communauté avec vos sondages : Exemple :

Comment apprend-on dans les communautés en ligne? : Articles : Publications : Thot Cursus L'institut pour les études de prospective technolgique (Institute for Prospective Technological Studies, IPTS), institut membre du Joint Research Centre (JRC) de la Commission européenne, a publié un rapport intitulé L'innovation pédagogique dans les nouvelles communautés d'apprentissage (Pedagogical Innovation in New Learning Communities, en anglais seulement), qui rend compte de l'étude approfondie de douze communautés d'apprentissage en ligne. L'objectif de ce travail était de vérifier qu'il y avait bien apprentissage dans ces communautés, d'identifier les modalités de l'apprentissage, et d'émettre des recommandations pour le transfert des modalités spécifiques d'apprentissage à l'oeuvre dans ces communautés vers les secteurs formels de l'éducation et de la formation professionnelle. On apprend... Pour ce faire, les auteurs du rapport ont sélectionné douze communautés en ligne, dont trois seulement affichent l'apprentissage et l'acquisition de savoirs parmi leurs objectifs principaux.

Facteurs de succès des communautés de pratiques Nombre d’entreprises essaient depuis quelques années de décloisonner leur communication internet en développant en leur sein des échanges entre professionnels partageant des pratiques ou centres d’intérêt. Ces communautés de pratiques sont invitées à utiliser des techniques de communication électroniques. Certaines communautés sont perçues comme des succès et d’autres comme des flops. Qu’est-ce qui fait qu’une communauté de pratique appuyée sur des outils électroniques connaîtra ou non le succès ? Le CEFRIO s’est penché sur le sujet dans le cadre d’un projet de recherche et a publié ses conclusions. Quels sont les principaux facteurs organisationnels de succès ? Ces facteurs structurels sont déterminants pour que la sauce puisse prendre. le travail de l’animateur de la communauté est-il assuré avec dynamisme ? Si c’est le cas, il est fort probable que l’activité de la communauté sera perçue comme un succès par ses membres pour eux-mêmes et pour l’entreprise.

Related: