background preloader

Conditions générales de mystification

Conditions générales de mystification
Écrites en petits caractères et dans un jargon peu accessible : ce sont les magnifiques "conditions générales d'utilisation" (CGU). Que nous avons ici cartographiées. Un monde de combines et d'hypocrisie. Avec des règles acceptées sans même qu'on y jette un coup d’œil, et supposées protéger nos données privées alors que, souvent, elles les transforment en marchandises. Infographie. Dans les séries américaines, on lit leurs droits avant toute chose aux personnes interpellées par la police. Les CGU (Conditions Générales d’Utilisation) ou ToS en anglais (Terms of Service), ce sont ces pages interminables, écrites en petits caractères et dans un jargon juridique difficilement accessible au commun des mortels, que nous acceptons généralement sans les lire en cochant une case. CGU : à prendre ou à laisser ? De telles actions collectives ont déjà été couronnées de succès dans le passé. Le même phénomène s’était produit lors de la Nymwar en 2011. Nul n’est censé ignorer la loi (même les CGU…)

http://owni.fr/2012/04/04/conditions-generales-de-mystification/

Related:  Culture professionnelle : le métier de documentalisteIdentité numérique et gestion de donnéesInfoGraphiela résistance

Face au mythe des digital natives : déconstruire, documenter, dépasser - La forge numérique Face au mythe des digital natives : déconstruire, documenter, dépasser Nés à partir de 1995, décrits comme hyper connectés, les enfants de la génération Z sont-ils différents des générations qui leur ont précédé ? Alors que de nombreuses études ont été menées en Angleterre, en Nouvelle-Zélande ou encore Australie sur cette question, celles-ci restent très marginales en France. La question de la spécificité de la pensée de cette génération Z est abordée au travers de trois interventions centrées sur les usages du numériques dans la recherche d’informations et de la communication. Anne Cordier est maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication, responsable du Master MEEF PRODOC (PROfesseur DOCumentaliste).

Mes datas et moi - Réseaux sociaux - Comment mes données vont-elles être utilisées ? La MAIF ne revendra et ne partagera jamais à des tiers les données à caractère personnel ainsi collectées. La MAIF utilise les données collectées de deux manières : - Pour permettre une expérience immersive permettant à l’internaute de mener une réflexion sur sa propre utilisation des réseaux sociaux ; - Pour construire des statistiques relatives à l’utilisation des réseaux sociaux. Aucune donnée à caractère personnel n’est conservée à l’issue de l’expérience proposée par le Site.

[Infographie & Analyse] Google+ pour les entreprises Avec plus de 90 millions d’utilisateur, Google+ est devenu un réseau social incontournable. Cependant, en tant que responsable marketing ou communication, on peut se demander s’il est bon pour l’entreprise d’avoir une présence sur un énième réseau qui, d’après analyses, s’apparente plus à une ville morte et de passage, qu’à un réseau mondial comme Facebook. Pour en avoir le cœur net, cette infographie présente les pour et les contre de l’utilisation du réseau social de Google. À priori, les gros avantages de Google Plus pour les entreprises sont : L’indexation par Google : la visibilité de la marque ou de l’entreprise sur Google est visiblement très affectée par la présence d’une page G+.La facilité de partage entre les utilisateurs : Google inclut de plus en plus son réseau à l’intérieur de son moteur de recherche.

Facebook: comment fusionner plusieurs Pages et transformer un profil en Page Plusieurs petites entreprises qui se sont implantées sur Facebook il y a quelques années ont créé un profil plutôt qu’une page. D’autres ont créé plusieurs Pages corporatives pour une même organisation et se retrouvent dorénavant avec une page active et une autre qui est obsolète. Facebook vous offre cependant la possibilité de fusionner vos Pages doublons et de transformer un profil personnel en Page commerciale. Pour les entreprises qui utilisent un profil, il faut savoir qu’une page vous facilitera la vie. Les connexions ne sont plus considérées comme des amis, mais plutôt des abonnés (fans). De plus, vous pouvez ajouter plusieurs administrateurs et vous obtiendrez les statistiques de consultation de votre page.

L'Information-Documentation au risque de l'EMI Journée d’étude GRCDI-ESPE Caen et Rouen « L’EMI en questions : enjeux, prescriptions, contenus, apprentissages » 18 mars 2016 Tout observateur du système éducatif français ne peut qu'être saisi par la rapidité avec laquelle l’Éducation aux médias et à l'information (EMI) a fait son entrée sur la scène éducative. Après une gestation relativement courte, dont on peut retrouver les traces sur moins d'une année1, l'appellation elle-même n'est en effet apparue qu'en juillet 2013, dans l'article 53 de la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République2. En moins de trois ans, l'EMI a fait l'objet d'une effervescence remarquable dans les milieux professionnels concernés par l'éducation aux médias (EAM) et l'Information-Documentation.

Mes datas et moi - réseaux sociaux Assumez-vous toujours votre image, vos publications sur les réseaux sociaux ? Prenez conscience de leur influence sur votre réputation. La MAIF en partenariat avec Réputation Squad lance Mes datas et moi - réseaux sociaux. Axé sur la prévention et l’éducation, ce site permet à chacun d’évaluer son e-réputation et d’être accompagné de manière positive et ludique dans sa pratique quotidienne des réseaux sociaux (Facebook et Twitter). 15 choses à savoir sur la mort Pour plus d'information sur Cr@zy WS, je vous invite à vous rendre dans la partie à propos où j'explique les grandes lignes de ce site consacré en grande partie à l'actualité Hack, Sécurité, High-Tech et Webdev. Newsletter et réseaux sociaux Pour suivre les dernières news du site, essayez les différents types d'abonnements disponibles et rejoignez-moi sur les réseaux sociaux. Cr@zy's Apps

Les lanceurs d'alerte, un concept fourre-tout ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Claire Rainfroy Venu des Etats-Unis, le concept de whistleblower – "lanceur d'alerte" en français – fait des émules en France. Depuis les révélations de WikiLeaks et les divulgations sur l'espionnage de la National Security Agency (NSA), respectivement rendues possibles par Bradley Manning et Edward Snowden, les "cas" de lanceurs d'alertes se multiplient en France. Traîtres pour les uns, héros pour les autres, les lanceurs d'alertes ont pour point commun de justifier leurs actes par les mêmes arguments.

À la commission scolaire : les parents sont consultés via Facebook cet article est réservé aux membres vip Pour poursuivre la lecture / mois * Taxes Incluses * Certaines conditions s'appliquent Vers un CDI numérique : guide de l’atelier collaboratif – Paris 2015 Accueil > Boîte à outils > Vers un CDI numérique : guide de l’atelier collaboratif – Paris 2015 C’est les vacances, je fais du tri sur mon ordi. Et voilà que je redécouvre un petit guide élaboré l’année dernière en atelier de bassin. Il est censé avoir été publié sur le site académique de Paris, mais il est difficile à retrouver. Et comme le travail fourni par mes collègues (dont ma co-animatrice : C.

Comment dénoncer le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux – Les Outils Tice Le cyberharcèlement est un phénomène qui malheureusement prend de l’ampleur depuis quelque temps. On pense que près de 10 % des jeunes sont victimes de cette violence numérique sur les grands réseaux sociaux. Principales victimes les filles, entre 13 et 16 ans. Les réseaux sociaux ont fini par comprendre l’urgence de réagir face à ce phénomène et ont mis en place des pages spéciales pour dénoncer ces cas de cyber harcèlement en ligne. Leur rapidité de réaction s’est beaucoup améliorée.

Related:  SocnetsVIE PRIVÉ ? humm...