background preloader

Trop de devoirs tue la réussite scolaire

Trop de devoirs tue la réussite scolaire
Passer beaucoup de temps à faire ses devoirs réduirait le taux de réussite aux examens, ou au mieux, ne l'impacterait pas, selon le Huffington Post. C'est la conclusion d'une analyse menée par des chercheurs australiens, qui ont comparé plusieurs études existantes sur la relation temps de travail/réussite scolaire. Selon eux, les élèves étudiant dans un pays où le temps consacré aux devoirs est important, ont de moins bons résultats au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) effectué tous les trois ans depuis 2000, ainsi qu'aux examens mis en place par les écoles elles-même. Selon l'étude, surcharger les enfants de travail en primaire n'améliore pas leurs résultats, ça paye un peu plus au collège si les élèves reçoivent une aide, mais c'est seulement à partir de l'âge de 15 ans, c'est-à-dire durant les années lycée, que les devoirs «renforcent les performances scolaires des élèves», relève le site du Herald Sun. publicité Devenez fan sur , suivez-nous sur

Accompagner les devoirs : des pistes (1) - Le blog de gestionmentale.org Question : ma fille en cinquième trouve que je la colle en demandant à voir les devoirs à faire et à faire réciter les leçons. Réponse : voici des généralités. Une question clé dans l'accompagnement est « De quoi aurais-tu besoin ? ». Exemple : je te colle trop, OK, de quoi aurais-tu besoin ? L'enfant a besoin de faire tout seul, le parent a besoin d'être rassuré. Au lieu de regarder l'agenda pour pointer les devoirs, on peut PAR EXEMPLE (car il y a plein de possibilités) demander qu'elle vous donne de tête les devoirs à faire, et pas seulement le numéro de l'exercice mais ce qu'il contient. Exemple : pas "en maths, l'exercice 12 p.65" mais "en maths, l'exercice 12 sur la symétrie centrale", et c'est un minimum. Pour les leçons, au lieu de faire réciter la leçon en entier, on peut faire trois questions "au hasard" qui pourraient tomber en contrôle : pour ça utiliser quand c'est trouvable le programme avec les savoir-faire exigibles. Bon courage et bonne pratique !

Une école s’attaque aux devoirs et améliore ses résultats avec le carnet d’apprentissage la gazette des enfants – 1894 Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France. Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre 2013) « depuis l’année dernière, les enseignants de l’école de la Passerelle ont pris un virage. Ils ont décidé de changer leurs pratiques en offrant une version améliorée des traditionnels devoirs et leçons. Marielle Potvin, orthopédagogue*, a accompagné l’équipe pédagogique dans ce changement important. Ce qui a motivé l’équipe pédagogique La directrice de l’école explique : Par ailleurs les enseignants constataient tout simplement que le but des devoirs, apprendre pour avoir de meilleurs résultats, n’était tout simplement pas atteint. De la réflexion commune… Marielle Potvin témoigne de son action d’accompagnement et de conseil auprès de l’équipe pédagogique …au projet commun autour du carnet d’apprentissage Marielle Potvin présente la genèse du projet. Des résultats probants Like this:

Le travail scolaire à la maison à l’ère du numérique « Veille et Analyse TICE | questions d'éducation | Scoop.it Donner du travail à faire à la maison, des devoirs, des leçons, et autres lectures, productions, recherches etc… est une habitude tellement ancrée dans le quotidien des enseignants, des élèves et des familles qu’on s’offusque immédiatement dès que la « quantité de travail à faire après la classe » est inférieure aux standards imaginaires de chacun. Il arrive aussi parfois que ce soit par le haut, le trop plein, que cela déborde et alors la trop grande quantité est dénoncée avec le même entrain que s’il elle avait été insuffisante. Les élèves qui connaissent bien ce rituel ont appris depuis longtemps les meilleures techniques pour ne pas se faire déborder par la quantité de travail personnel à faire, tout en assurant un résultat optimum. En d’autres termes, comment trouver le meilleur compromis effort/rentabilité. L’arrivée du numérique renouvelle la question de manière intéressante. Les TIC facilitent les pratiques anciennes de contournement du travail à la maison.

A quoi servent les devoirs à la maison ? La question des "devoirs à la maison" est un catalyseur ancien, mais puissant, de toutes les difficultés de notre système. A cette question, la concertation actuelle se devra d'apporter des réponses claires, sous peine de passer à côté de l'un des grands scandales de notre système scolaire. Des lois existent, le bon sens parle de lui même, les devoirs à la maison apparaissent à un nombre croissant d'acteurs comme une pratique archaïque ... mais rien ne bouge. Il en est des devoirs à la maison comme de toute "tradition" : on la perpétue faute d'une réflexion intellectuelle suffisante pour proposer autre chose. Officiellement, la chose est entendue, les devoirs "écrits" (et non l'apprentissage des leçon, soyons précis) sont proscrits dans les CE et CM depuis .... 1956, interdiction étendue en 1964 aux classes de CP, et rappelée en 1971 sur un ton non dénué d'agacement. Non seulement cette pratique culpabilise les parents, mais encore elle est inégalitaire. - "As-tu fait tes devoirs ?"

D'autres écoles sont curieuses | Les Actualités ASBESTOS - Pour une troisième année, les enseignants de l’école de la Passerelle poursuivent le virage entrepris en lien avec les devoirs et leçons, c’est-à-dire que les élèves n’en ont pas ou en ont très peu. Par contre, les élèves doivent lire tous les soirs, et ils le font avec de plus en plus de plaisir et de spontanéité. L’article publié par votre journal Les Actualités à l’automne 2012 a beaucoup fait jaser dans le monde de l’éducation. « À la Passerelle, on garde le cap. D'autres écoles nous ont demandé des infos et semblent intéressées. Elles constatent que c’est possible de changer de cap en matière de devoirs et leçons. En ce qui nous concerne, nos objectifs de l'année sont d'améliorer la communication école-maison et de documenter la réussite de nos élèves lorsqu'ils passent au secondaire », indique Chantal Landry, directrice. Mélanie Leroux, enseignante en 3e année est la responsable du volet Travaux à la maison. Évoluer au même rythme Saviez-vous que?

Devoirs scolaires, le châtiment familial Accompagnement personnalisé : une étrange familiarité... - Le blog de gestionmentale.org 23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 15:30 Une lectrice nous signale : un site de ressources pour l'accompagnement personnalisé avec l'orientation officielle : On y trouve des outils très proches de ceux utilisés en gestion mentale. Certains y verront une mauvaise nouvelle : ils oublient que de la même façon qu'un geste mental est constitué d'une action et d'un projet, une technique relative aux gestes mentaux est un outil (ce que tout le monde voit) pleinement efficace s'il est animé d'un esprit (l'intentionnalité que nous faisons découvrir en formation). C'est d'ailleurs toute la difficulté de la diffusion de notre discipline : comprendre l'esprit dans lequel nous accomplissons les choses si nous souhaitons être vraiment efficace. C'est donc une bonne chose qu'un nombre croissant de personnes s'intéressent à nos approches ou à des approches similaires.

L’aide aux devoirs ne permet pas de lutter contre l’échec scolaire Les auteurs ont cerné les dysfonctionnements qui pèsent sur la boucle pédagogiques du travail des élèves (classe – devoirs – retour en classe – traitement). Ceux-ci sont nombreux : l’irrégularité du volume des devoirs, les notions insuffisamment maîtrisées par les élèves pour effectuer le travail, les consignes floues et les supports inadaptés, la fragmentation des savoirs et des supports (multiplicité des cahiers). Par ailleurs, certaines prescriptions fonctionnent comme un leurre dans la boucle pédagogique, comme l’apprentissage de liste de mots, cantonnant les élèves à des tâches de bas niveau cognitif, sans rapport évident avec les notions construites en classe. Certes l’élève peut mener ces tâches facilement, mais son apport réel aux apprentissages pose problème. De manière générale, les élèves peinent à trouver du sens à leurs devoirs et à faire le lien avec les apprentissages menés en classe, d’autant plus pour les élèves en difficultés. Les auteurs concluent : Like this:

Related: