background preloader

Les caractères de journaliste

Les caractères de journaliste
Crédit photo: Flickr/CC/petitshoo {*style:<b>Les rédactions sont truffées de journalistes qui ne se ressemblent pas. Il y a ceux qui font des captures d’écran à tout va, ceux qui traquent les nouvelles tendances, ceux qui comptent les occurrences des mots dans les discours des politiques, ceux qui vérifient chaque chiffre et ceux qui ne vivent plus que pour le journalisme de données. Leur point commun? Ne pas pouvoir travailler sans outil numérique. Passage en revue de huit profils journalistiques (1). </b>*} Utilisateur forcené des réseaux sociaux, ce journaliste ne «suit» pas l’actualité prévue dans les agendas institutionnels. De la «bravitude» de Ségolène Royal en 2007 à la « méprisance » de Nicolas Sarkozy en 2012, ce journaliste traque les néologismes créés par les personnalités politiques, les petites phrases échangées entre candidats à la présidentielle et leurs références littéraires ( François Hollande se comparant à Sisyphe et Jean-Luc Mélenchon citant Victor Hugo ). Son arme? Related:  Webjournalisme

Comment utiliser la curation pour alimenter son blog ? « La curation représente probablement une voie d’action dans le marketing de contenu ». Voilà ce que nous disait Arnaud Briand dans cet article que je vous invite à relire : La curation peut-elle devenir un positionnement éditorial ?. A cette question, je répondrai que oui, la curation peut, dans certains cas, devenir un positionnement éditorial… La curation sert habituellement à sélectionner, synthétiser, organiser et centraliser du contenu pertinent par rapport à un thème spécifique. Aujourd’hui, elle est utilisée par de nombreuses personnes via plusieurs outils, je pense à Scoop.it ou Peartless pour ne citer qu’eux. Elle s’exprime donc essentiellement sur ces plateformes et sur les réseaux sociaux mais les blogs sont oubliés ! Comment augmenter la fréquence de publication d’articles sur un blog ? Un nouvel outil de curation aide les bloggeurs à augmenter la fréquence de publication d’articles et garder leur blog « en vie ». Comment fonctionne MediaHeroes ?

Médias : l’avenir est (encore une fois) sur le web. Mais à quel prix ? Hugo PRÉVOST Les médias sont morts… vive les médias! Médias écrits, radio, télé, en ligne… le monde des médias et du journalisme est, depuis plusieurs années, un véritable maelström au sein duquel sont projetés les analystes, mais également les artisans du milieu eux-mêmes, sans oublier les consommateurs d’information et de divertissement, que ce soit sous une forme ou une autre. Afin d’y voir un peu plus clair, le Pew Center’s Projet for Excellence in Journalism, l’un des instituts d’analyse les plus réputés dans le domaine, a publié lundi son État des médias d’information pour l’année 2011. Deux mille onze, l’année de la nouvelle révolution numérique. Selon le document, plus de 40 pour cent des Américains possèdent désormais un téléphone intelligent, et un citoyen du pays de l’Oncle Sam sur cinq a une tablette électronique -très probablement un iPad, dont le fabricant Apple continue de dominer outrageusement le marché. Les géants se mobilisent Dans la catégorie: À la une • Société

Enrichir mon cours Moodle avec les outils du Web La curation, un positionnement éditorial ? | Arnaud BRIAND Chaque heure, des milliers de vidéos sont partagées à travers le monde. Chaque heure, des billets de blogs sont écrits et publiés sur les 150 à 200 millions des blogs actifs que compte l’écosystème Web. Chaque heure, des millions de tweets et commentaires sont partagés et transitent dans les tuyaux du Web social (réseaux et médias sociaux)… Certains observateurs estiment d’ailleurs que d’ici quelques années, l’information disponible sur le Web doublera toutes les 72 heures. En règle générale, les marques se penchent sur la création de contenus dès qu’elles mettent le doigt sur les médias sociaux (social media). Quels contenus pouvons-nous créer et proposer aux internautes ? Content Curator, le futur job du département Social Media/Communications A côté de cela, l’avalanche de contenus pose une autre question. Le “Content Curator” est une personne qui continuellement trouve, filtre, regroupe, organise et partage le meilleur et le plus pertinent contenu (en ligne) sur un sujet spécifique.

#SXSW : le journalisme nouveau est arrivé ! "Nous sommes au coeur d'une révolution numérique et l'expression journalistique est pourtant resté bloquée dans l'âge de pierre". C'est ainsi que démarrait l'invitation au panel sur "les nouvelles formes de journalisme" qui se tient ce dimanche matin, au troisième jour de la conférence SXSW à Austin. La table ronde réunit : Aron Pilhofer, patron de la rédaction numérique de The New York Times, qui réunit journalsites, développeurs, spécialistes des médias sociauxBill Adair, rédacteur en chef de PolitiFact.com, une filiale du St Petersburg TimesJim Brady, rédacteur en chef des supports numériques de The Journal Register CoStephen Buckley, directeur de The Poynter Institute et modérateur du débat.Voici leur diagnostic du marché et les modèles qu'ils ont repéré. Jim Brady : "le plus difficile aujourd'hui est de se demander comment on va raconter l'histoire en ligne. Bill Adair : "Il faut quelqu'un, tout en haut, qui dit : ok, essaie ça. Comment recrute-t-on ces talents ?

5 things you might like about NewsPad (which made us write this headline this way) If WordPress, Google Docs, BuzzFeed, ScribbleLive, and Storify had a baby, it (a) still wouldn’t have gotten as much attention as the Royal Baby, but (b) might look something like NewsPad, a new collaborative blogging tool. NewsPad is a project of Nate Matias, whose work at the MIT Media Lab we’ve written about before, and Andrés Monroy-Hernandez of Microsoft Research. The goal is to make it easy for a group of people to work together to tell one story — whether that’s a local protest or a future-of-news conference. It works like this: The NewsPad interface starts with structure. Its editing structure assumes a sort of BuzzFeed-y subhead/media/text rhythm and keeps those chunks of content discrete within each story. On a community blog, “It’s not like you’re going to convert these thousands of readers into writers — but a number of them might,” Monroy-Hernandez said. Matias and Monroy-Hernandez are betting than some more BuzzFeedification will encourage that conversion.

Etudes - L’avenir des sites de marques passe par le contenu éditorial Publié le 04 avril 2012 59% des Internautes achèteraient plus de produits et services de la marque si le site proposait un contenu de fond. La 2ème vague du baromètre Ipsos/AdC confirme la bonne image des sites de marques auprès de leurs utilisateurs. En 2011, AdC- l’Agence de Contenu, fondée par Aurélie Charpentier et Ava Eschwege et spécialisée dans le brand journalism, lançait une étude avec Ipsos qui confirmait l’importance des sites de marques et le poids de l’éditorial. Une tendance confirmée cette année par le deuxième volet du baromètre*. Une image positive, mais qui n’est pas un acquis définitif En 2012, les sites de marques connaissent toujours une forte fréquentation. 9 internautes sur 10 les consultent, même si la régularité des visites est en légère baisse face au développement de nombreux canaux alternatifs (comparateurs de prix, réseaux sociaux, applications mobiles…). 36% des personnes interrogées s’y rendent au moins une fois par semaine (contre 44% en 2012).

Associer documentalistes et journalistes, c’est possible L’intérêt d’accueillir des stagiaires en milieu professionnel c’est notamment de s’autoriser des expérimentations parfois délicates à conduire dans un fonctionnement normal, pour de multiples raisons. J’ai profité de la présence pendant plusieurs semaines, de Margaux, une étudiante en documentation, en stage au service documentation de France 3 Lorraine pour voir, avec le feu vert de ses collègues du service, comment nous pourrions pousser les interactions qui existent déjà entre la rédaction et la documentation. L’occasion d’expérimenter l’utilisation de nouveaux outils d’écriture comme les frises chronologiques (Dipity dont j’ai déjà parlé et Timetoast qui fera l’objet d’un prochain billet) ou la géolocalisation. Le problème de ce type d’article est qu’il devient vite une accumulation chronologique de faits (attaques et mesures prises en réaction) qu’il est difficile de rendre très "appétissant" au bout d’un moment, l’article devenant très long et de moins en moins "sexy". Like this:

Related: