background preloader

Travail de groupe évaluation des compétences

Travail de groupe évaluation des compétences
Related:  LYCEE METHODECoopération

Editer un texte en ligne à plusieurs: 7 solutions clone etherpad Si vous vouliez éditer un texte à plusieurs, en ligne et en temps réel Etherpad était le service qui venait à l’esprit, sauf que ce service a fermé ses portes depuis belle lurette. Heureusement, le créateur d’Etherpad a donné le code du service afin d’en faire profiter la communauté et permettre à d’autres concepteurs de continuer à faire vivre ce petit outil génial. Les clones d’ Etherpad sont donc apparus et voilà donc quelques clones à utiliser pour écrire à plusieurs sur un même texte. A quoi servent ses outils collaboratifs ? Partage et correction d’un document en temps réel à plusieurs. Fra come France? Sachez que ce service fait partie des nombreux services qu’offre l’association Framasoft : je vous invite d’ailleurs à explorer le site qui regorge d’utilitaires intéressants. Clone vraiment clone. Ne quittez pas la page, même si c’est écrit dans une langue que vous ne connaissez pas. Limite d’usage des pads certains pas vont disparaître avec le temps,

Apprendre à travailler en groupe [ Accueil ] Module ECJS apprendre à travailler en groupe, apprendre le débat argumenté, apprendre et exercer la citoyenneté PAR A. Module réalisé par A. Objectifs : Apprendre à travailler en groupe : prendre conscience des phénomènes de fonctionnement d’un groupe, commencer à élaborer une charte ( attitudes constructives, conditions favorables) Apprendre le débat argumenté : prendre conscience de l’importance des arguments s’appuyant sur des connaissances pour convaincre, mettre en place des règles pour débattre. è apprendre et exercer la citoyenneté Durée : 2 heures en module ou la 1ère scéance d’ECJS. Supports : 3 fiches élèves : fiche de décision/ fiche d’observation/ fiche d’évaluation. 2 fiches professeur : description du module / solution Mise en œuvre : Constituer des groupes de 5 – 6 élèves. Dans chaque groupe, un élève (de préférence volontaire) sera observateur. 1ère heure : 1er temps : 10 mn : travail individuel sur feuille de décision (question 1) l’observateur remplit sa fiche.

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique ? Faerber a présenté un tétraèdre pédagogique en ajoutant un nouveau pôle au triangle didactique : le groupe. Ce modèle très riche a nourri ma réflexion. Je propose ici quelques ajustements et une lecture de ses différentes faces. Je cherchais à confronter la vision pédagogique présentée dans ce blog au triangle pédagogique de Houssaye et je suis tombé sur un article pertinent de Richard FAERBER présentant l’outil ACOLAD – Apprentissage COLlaboratif A Distance (on n’est pas très loin des PROjets péDAgogiques GEOdistribués qui ont initiés ce blog…) Faerber y présente un tétraèdre pédagogique représenté ci-dessous intégrant un nouveau sommet : le groupe ! Tétraèdre pédagogique de Faerber Cette figure me porte à réfléchir (et ça, c’est bien !). 1 – Certains aspects me semblent très riches Le groupe est un facteur important de l’apprentissage. 2 – D’autres aspects me satisfont moins L’implication de l’apprenant dans le groupe doit être plus forte qu’une simple participation. WordPress:

10 outils pour travailler sur Internet en groupe Allez les amis, les vacances sont belles et bien terminées ! Le soleil est parti, la pluie a fait son grand retour et il est grand temps de retourner au boulot… ou en classe (y a des jeunes lecteurs sur Autour du Web ??). Et comme tonton Cédric pense à vous, il a dégoté 10 outils pour vous aider travailler sur Internet en groupe… Partage de documents 1. Google Docs, l’outil par excellence. 2. Écrire une note, enregistrer une page Web, prendre une photo, faire une capture d’écran et tout partager : Evernote conservera ces éléments en toute sécurité et vous permettra de tout partager via Facebook, Twitter, email ou par une URL. 3. Microsoft propose une version de ses Office Web Apps spécialement adaptée aux membres du réseau social Facebook. Réunions virtuelles 4. Gtalk, je ne connaissais pas avant que Thierry, du blog Roget.biz, me le fasse découvrir ! 5. Je ne suis pas très friand de Skype, mais je dois bien avouer que je ne peux passer à côté d’un outil comme celui-ci ! 6. 7. 8. 9. 10.

Trouver la bonne organisation De nombreux pédagogues soulignent les bénéfices apportés par le travail de groupe au sein de la classe. Chacun d’eux en préconise une organisation précise. Or, certaines organisations testées en classe ne sont pas toujours satisfaisantes. Nous en proposons une nouvelle approche à partir d’une expérience menée en classe de seconde. Dans un enseignement basé sur le travail de groupe, c’est la mise en activité des élèves qui est recherchée avant tout. D’après PIAGET, l’école active suppose [...] une communauté de travail avec alternance de travail individuel et du travail de groupe parce que la vie collective s’est révélée indispensable à l’épanouissement de la personnalité, sous ses aspects même les plus intellectuels. Renverser les rôlesLe travail a été mené en s’appuyant sur un ensemble de références bibliographiques : chaque groupe comporte quatre élèves regroupés par affinité ; un rôle précis est attribué à chacun : leader, secrétaire, critique, rapporteur. Changer de rôleM. REID, J.

Panorama des outils de travail collaboratif : définition et grands types Origine des outils collaboratifs Historiquement, le problème de la division du travail date de deux siècles, et avait donné naissance au travail à la chaîne : on peut améliorer la cadence de production des ouvriers en affectant à chacun une unique tâche qu'ils sont chargés de répéter. Cependant, la nécessité de faire travailler ensemble des individus dispersés dans le temps et l'espace est devenue de plus en plus pressante ; mais les technologies de l'information et de la communication ont permis de résoudre cette problématique à l'aide des outils de travail collaboratifs. L'expression "travail collaboratif" est attribuée à Yochai Benkler, professeur de droit à l’université de Yale. (source : wikipédia)Les premiers outils de travail collaboratif commencent à apparaître à la fin des années 80 avec notamment Lotus Notes d'IBM. Définition Attention : il ne faut pas confondre travail collaboratif avec travail coopératif ! Le travail collaboratif repose sur trois principes majeurs : Wikipédia

3. Analyser une affiche publicitaire | Education aux médias Il existe différents types de publicités : – La pub informative, qui a pour fonction de livrer au récepteur une information. – La pub argumentative qui défend une idée, qui tente de modifier l’opinion des récepteurs. – La pub incitative qui pousse les gens à agir, à acheter un produit Remarque : certaines publicités combinent les différents types La publicité met toujours en évidence un thème (le sujet dont elle parle, le produit qu’elle tente de vendre…). – Pour convaincre le récepteur, le pousser à acheter…, elle prend position en revendiquant une idée, une opinion. C’est la thèse. Elle est parfois implicite (il faut la deviner). – Pour défendre sa thèse, elle utilise des arguments qui tentent de prouver son bien-fondé. Ce sont généralement des faits, des statistiques, des informations exactes… Les publicités sont publiées sur des affiches publicitaires. Les affiches publicitaires respectent généralement une certaine composition : Analyser une publicité en répondant à ces questions I. 1.

Pourquoi l’apprentissage collaboratif transforme l’expérience apprenant ? Décryptage 15 novembre 2017 L’apprentissage collaboratif s’appuie sur le groupe, perçu comme un vecteur d’entraide, un levier de motivation et une source de connaissances. Quand l’apprenant remet en cause ses propres savoirs A juste titre, l’apprentissage collaboratif fait partie des tendances en vogue dans le secteur de la formation. Via ces différents canaux, les apprenants ayant des objectifs convergents sont amenés à échanger ainsi qu’à confronter leurs points de vue d’égal à égal. Il n’est ni une fusion des intelligences individuelles, ni même une mise en commun des idées. L’apprentissage collaboratif : vecteur de lien social et nouvelles méthodes de travail Citant l’enseignant-chercheur Alain Baudrit, la mission Fourgous souligne que l’apprentissage collaboratif se révèle « plus utile pour les apprentissages non-fondamentaux, qui se prêtent davantage au raisonnement et à la réflexion ». Vers plus d’investissement et d’engagement De formateur à facilitateur Author: docendi

Ludifier une activité pour enseigner la collaboration Collaborer s'apprend. Mais l'enseigne-t-on ? Nous demandons régulièrement à nos élèves de travailler ensemble, le plus souvent en petits groupes. Et si nous tentions de laisser les élèves apprendre à collaborer par eux-même, sans intervention enseignante, à l'échelle de la classe ? Pour réussir cela, le cadre doit être bien défini. les consignes sont clairesle but pour gagner est clairement défini tous les moyens pour réussir sont donnésla difficulté est ajustéeles règles ne sont pas négociables et s'appliquent également à tous les joueursle défi est motivantla collaboration est favorisée L'exemple que je propose est tirée d'une séquence sur le thème d'une campagne électorale. Les cinq phrases sont disponibles ici en VO, phonétiques et VF : Télécharger “Obama speech” obama-speech-extract.pdf – Téléchargé 519 fois – 56 KB Définir avec précision les règles du jeu est essentiel A partir de ce texte j'ai fixé un but, à savoir retrouver le texte d'origine à partir de la phonétique.

TRAVAIL COLLABORATIF OU TRAVAIL COOPERATIF ? Synthèse et prise de notes Dans un premier temps, nous verrons comment aborder un document écrit afin de le comprendre et d'en retenir l'essentiel. Nous réfléchirons ensuite au comportement à adopter pendant un cours pour en retirer le maximum d'enseignements. Nous verrons également qu'il est indispensable de garder des traces écrites des informations reçues. C'est pourquoi la troisième partie de ce module sera consacrée aux différentes techniques de prise de notes. Nous savons, toutes les études le prouvent, que nous étudions et retenons mieux lorsque nous sommes impliqués. Un comédien vous le dira, lorsqu'il apprend son rôle, il se projette dans le futur. Pendant les séances de mémorisation, imaginez la situation dans laquelle vous allez devoir restituer vos connaissances. Une deuxième étape de la « mise sur orbite » consiste à délimiter, pour chaque séance, la quantité et la durée du travail. Toujours durant ce temps de « mise en orbite » essayez de faire le tour de vos connaissances sur la question.

Le travail de groupe, comment faire ? Le mercredi 26 février 2003. Il ne s’agit pas ici de justifier le travail de groupe, mais de dire mes réponses d’aujourd’hui aux multiples problèmes que j’ai tenté de résoudre, au fil de mon expérience, convaincue que j’étais de l’intérêt du travail de groupe, mais certaine aussi qu’il ne suffit pas de mettre les élèves par trois ou quatre pour qu’ils apprennent. 1. La constitution des groupes 2. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Marie-Michèle CautermanCollège de Marquette, IUFM Nord-Pas-de-Calaispour Passages L'implication dans les travaux d'un groupe projet assure-t-elle un engagement individuel dans la diffusion du projet au sein de l'organisation ? - Christophe Fié Variables indépendantes : Croyances et valeurs initiales Concordance des objectifs individuels et des objectifs du groupe Sentiment d'appartenance au groupe Identification au groupe Comportements passés dans des situations similaires Variables dépendantes : Absentéisme dans le groupe Nombre d'heures travaillées sur le projet Acceptation des frustrations et des contraintes liées à la mission Appropriation des objectifs du groupe de projet Anxiété et inquiétude liées au travail Définition de soi en fonction du travail réalisé au sein du groupe Dynamisme dans la réalisation de la tâche Variables intervenantes : Expérience du travail en groupe Situation de groupe Homogénéité des membres du groupe (Formation, statut, expériences, etc.) Proximité physique des membres Taille du groupe Ancienneté du groupe Intensité et nombres des échanges interindividuels Relations hors situations de groupe entre les membres Constitution de sous groupe Comportements de solidarité entre les membres Croyances et valeurs Absentéisme

Vous avez dit outils coopératifs et collaboratifs ? Quelle est l’origine d’Outils Réseaux ? Il y a 10 ans que le projet Outils Réseaux a démarré. Il est né du besoin de certaines structures d’éducation à l’environnement d’améliorer leur travail en commun. A cette époque on cherchait « LA » solution miracle pour mieux communiquer entre nous. Ca a aussi coïncidé avec ma rencontre avec David Delon. Donc au départ, il y a quelques structures qui ont commencé à échanger autour de ces problèmes : les écologistes de Lozières, Téla Botanica, École et nature (réseaux de structures d’éducation à l’environnement), l’APIEU (éducation à l’environnement urbain). Puis, nous avons commencé à avoir des demandes d’autres structures pour partager nos « échanges de tuyaux ». Au début, le projet a été hébergé par Téla Botanica. Quel bilan tirez-vous de ces 10 ans ? En 10 ans, il y a eu une grande évolution au niveau des outils. En 10 ans, nous avons aussi accompagné plus de 200 collectifs, groupes de personnes qui voulaient plus coopérer/collaborer.

Related: