background preloader

Carelman, l'introuvable

Carelman, l'introuvable
Jacques Carelman a disparu. On ne sait où ni quand mais la chose est certaine, il a disparu à l'âge de quatre-vingt-trois ans. Jacques Carelman est désormais introuvable. Comme les objets qu'il inventa dès 1968 et qu'il publia en catalogue l'année suivante, parodiant ainsi le célèbre Catalogue des armes et cycles de Saint-Etienne. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Parution du tome 1 au Livre de Poche, 1975 ? Extrait du Catalogue des armes et cycles de Saint-Etienne, 1907 Le Catalogue d'objets introuvables de Carelman a été maintes fois réédité… Réédition de 1976 ? … voici quelques-uns des articles proposés à la vente : Puis vint un jour où Carelman commercialisa ces objets qui devinrent donc disponibles, rendant fautif l'intitulé du catalogue ! Cafetière pour masochiste Machine à coudre à moteur animal Machine à mettre les points sur les i Mais Carelman ne fut pas que l'auteur du Catalogue d'objets introuvables. Réédition de 2011 Extrait : Carelman fit bien d'autres choses dans sa vie. Related:  Bizarre A-ETire ta langue

Acrostiche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un acrostiche, du grec akrostikhos (akros, haut, élevé et stichos, le vers), est un poème, une strophe ou une série de strophes fondés sur une forme poétique consistant en ce que, lues verticalement de haut en bas, la première lettre ou, parfois, les premiers mots d'une suite de vers composent un mot ou une expression en lien avec le poème. Acrostiches célèbres[modifier | modifier le code] En latin, composé par J.S. Bach[modifier | modifier le code] Regis Iussu Cantio Et Relique Canonica Arte Resoluta c’est-à-dire : La musique faite par ordre du roi, et le reste résolu par l'art du canon en dédicace de son « Offrande musicale » dédiée au roi de Prusse mélomane Frédéric II. Horace de Corneille[modifier | modifier le code] S'attacher au combat contre un autre soi-même, Attaquer un parti qui prend pour défenseur Le frère d'une femme et l'amant d'une sœur, Et rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrie Contre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie,

Jacques Carelman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Jacques Carelman arrive à Paris en 1956 pour se consacrer à diverses activités artistiques (décoration théâtrale, illustration de livres, peinture et sculpture). En 1966, il adapte en bande dessinée le roman de Raymond Queneau Zazie dans le métro[2]. On doit surtout à Carelman une parodie du catalogue Manufrance, le Catalogue d'objets introuvables (1969) : parmi ces objets imaginaires figurent, par exemple, un « fauteuil-radiateur » à brancher sur le chauffage central ou encore un « fusil à kangourou » dont « la forme très étudiée du canon [...] imprime à la balle une trajectoire sinusoïdale qui suit l'animal dans ses bonds »[2]. C'est à son initiative que l'Oupeinpo a été (re)fondé en 1980. À titre de farce, Jacques Carelman a laissé croire pendant des années qu'il avait été pilote de chasse, ce qui n'est pas le cas. Principales publications[modifier | modifier le code]

John Cage and Rahsaan Roland Kirk - Sound?? (1966) John Cage (1912-1992) Back to John Cage in UbuWeb Film John Cage and Rahsaan Roland Kirk - Sound?? (1966) Although Rahsaan Roland Kirk and John Cage never actually meet in this film (Cage's enigmatic questions about sound are intercut with some of Kirk's more ambitious experiments with it) these two very different musical iconoclasts share a similar vision of the boundless possibilities of music. Kirk plays three saxes at once, switches to flute, incorporates tapes of birds played backwards, and finally hands out whistles to his audience and encourages them to accompany him, "in the key of W, if you please." UbuWeb Film | UbuWeb PennSound | CENTRO | EPC | WFMU

Nantes : offenses faites à Marie > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Soasig Chamaillard est une jeune artiste qui travaille sur des statuettes de la Vierge Marie. De ces statuettes en plâtre que l'on vend à Lourdes ou ailleurs et qui trônent encore parfois au-dessus du buffet ou de l'armoire de la grand-mère. Ensuite elle les transforme. et la Vierge Marie devient : Sainte Barbie Nouvelle Lune Les zeuvres de Soasig Chamaillard choquent ou enchantent, ne laissent jamais indifférent. Catastrophée, elle n'avait pu se défendre faute de moyens financiers. Aujourd'hui, c'est une autre aventure qui commence : elle a tout récemment exposé ses travaux à la galerie Albane, de Nantes, et les réactions ne se sont pas fait attendre : "La galerie et moi-même avons étés inondées de mails malveillants dès le début de la rétrospective qui commença le 28 janvier dernier, nous a-t-elle confié dans un entretien. Fichtre ! Damnaide… Sang Pitié Nouvelle Bible La Vierge tient ici un exemplaire de J'élève mon enfant, de Laurence Pernoud :

Dada : Universalis Junior Dada est un mouvement artistique d’avant-garde fondé à Zurich (Suisse) en février 1916 par Hans Arp, Hugo Ball, Marcel Janco, Sophie Taeuber-Arp et Tristan Tzara. En réaction à l’horreur de la Première Guerre mondiale, ces peintres et poètes, inspirés par l’expressionnisme, le cubisme et le futurisme, cultivent l’esprit de révolte et contestent violemment les valeurs bourgeoises. Avec provocation, ils prônent une totale liberté de création qui détruit les frontières entre les arts. Leurs œuvres sont donc le plus souvent mixtes, faites de collages ou d’assemblages, mêlant les disciplines et les techniques, utilisant des matériaux divers. Le hasard, la spontanéité, le non-sens sont les éléments centraux du processus de création dada. La volonté de ne pas avoir un chef de file est d’ailleurs [...] Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ... Articles liés pour « Dada » avant-garde, art et littérature Lire l'article Breton, André Lire l'article collage Lire l'article Dix, Otto

Voyelles (sonnet) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il existe au moins deux versions manuscrites anciennes du sonnet : la première est de la main de Rimbaud et a été donnée à Émile Blémont[2],[Note 1] ; la seconde est une copie par Verlaine. Leur différence tient essentiellement dans la ponctuation[3]. Les deux textes ci-après reproduisent la version de l'édition Vanier de 1895 (à gauche) et la version moderne de l'édition Le Livre de Poche (à droite). Outre quelques différences mineures de ponctuation, le verbe « bombillent » à gauche est devenu « bombinent » à droite, au début du dernier vers de la première strophe[Note 2]. Rimbaud caricaturé par Luque, Les Hommes d'aujourd'hui, janvier 1888. Ce poème est sans doute, avec Le Cœur supplicié, le plus commenté de tous ceux de Rimbaud. Selon Robert Faurisson, professeur du secondaire à Vichy au début des années 1960, il s'agit d'un poème érotique. Reste alors une voyelle, le « O », mais deux couleurs, le bleu et le jaune. Voyelles, sur Wikisource

Chercheurs de sons Corey Arnold Dada%20et%20post%20dada%20secondaire_FD%20Mamcs%202015.pdf Contrepèterie La contrepèterie ou abusivement le contrepet est un jeu de mots consistant à permuter certains phonèmes, lettres ou syllabes d'une phrase afin d'en obtenir une nouvelle, présentant souvent un sens indécent masqué par l'apparente innocence de la phrase initiale. Jusqu'au début du XXe siècle, les termes antistrophe et équivoque étaient également employés comme synonymes. Joël Martin se plaît à définir le contrepet comme « l'art de décaler les sons que débite notre bouche », cette définition étant elle-même une contrepèterie (« L'art de dessaler les cons que débouche notre bite »)[1]. Afin de distinguer la contrepèterie d'autres jeux sur les mots, tels que l'anagramme, l'usage la définit formellement comme une permutation des lettres ou des sons obtenue par produit de transpositions à supports disjoints. Exemple : « Le tailleur est submergé sous les amas de patentes »[2] devient, en permutant les sons [p] et [m] : « Le tailleur est submergé sous les appas de ma tante ». Rue Duquesne.

Apollinaire, Guillaume : Universalis Junior Apollinaire fut un poète français du début du 20e siècle. Il renouvela profondément l’inspiration et le langage poétiques en créant une forme résolument moderne. Son vrai nom est Guillaume de Kostrowitzky. Il naît à Rome le 25 août 1880 de père inconnu et d’une mère polonaise. Il passe son enfance à Monaco et à Nice, avant de s’installer à Paris, puis d’accomplir un séjour en Allemagne. Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ... Articles liés pour « Apollinaire, Guillaume » avant-garde, art et littérature Lire l'article cubisme Lire l'article littérature épistolaire Lire l'article surréalisme Lire l'article

Tautogramme Un tautogramme est un texte dont tous les mots commencent par la même lettre.

Related: