background preloader

Pyramides d'Égypte

Pyramides d'Égypte
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les pyramides d'Égypte, de tous les vestiges monumentaux que nous ont légués les Égyptiens de l'Antiquité, et notamment les trois grandes pyramides de Gizeh, sont à la fois les plus impressionnantes et les plus emblématiques de cette civilisation. Si elle fut, à son origine, destinée au roi, l'idée d'une sépulture pyramidale fut rapidement reprise par les proches du souverain. Tombeaux des rois, des reines et des grands personnages de l'État, dont l'édification remonte pour la grande majorité à l'Ancien Empire, la forme pyramidale de pierre accueille une ou plusieurs chambres internes reliées par des couloirs. La grande pyramide de Gizeh, construite par Khéops, fait partie des sept merveilles du monde antique et est classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité. Des mastabas aux pyramides[modifier | modifier le code] Le mastaba, construction quasi rectangulaire, était la sépulture des souverains de l'Ancien Empire.

Grande Mosquée de Kairouan Cette mosquée, plus ancien et plus prestigieux sanctuaire d'Occident musulman, est construite sur un oratoire du VIIe siècle rénové en 703. Sa morphologie actuelle reflète l’œuvre de Ziyadat Allah Ier, qui ordonna la reconstruction de l’édifice en 836[1]. Le bâtiment est construit en pierre taillée selon le module de la brique. La cour centrale dallée de marbre est encadrée de portiques rythmés par des arcs en plein-cintre outrepassés reposant sur des colonnes antiques, faisant de cette mosquée le plus grand musée de chapiteaux romains et byzantins jamais réunis dans un monument islamique[2]. Les portiques à doubles arcatures évoquant le modèle abbasside[3] reposent sur des colonnes doubles[4]. La salle de prière hypostyle de tradition omeyyade[5] est composée de dix sept nefs perpendiculaires à la qibla[6] et de huit travées. Les plafonds de la salle de prière, en bois peint et sculpté, plusieurs fois rénovés, présentent des motifs caractéristiques de chaque période[8].

Les pyramides ( 7 pages) La construction des pyramides Savoir comment les pyramides ont été construites est une question qui a toujours intriguée et qui revient sans cesse faute de réponse définitive à ce jour. Cette question est d'autant plus prenante que l'on se demande comment des hommes, à l'âge du cuivre, ne connaissant ni la roue ni les machines ont pu construire des monuments aussi gigantesques. Certains prétendent même, qu'on serait incapable de construire aujourd'hui la pyramide de Chéops avec nos moyens de levage moderne. L'aplanissement du site : Quand l'emplacement de la pyramide avait été choisi, il fallait commencer à l'aplanir parfaitement. L'orientation du monument : La base de la pyramide était alors tracée sous la forme d'un carré aussi parfait que possible en veillant à ce que chacun des côtés soit bien dirigé vers une direction cardinale. Combien de temps pour construire une pyramide, avec combien d'hommes? Qui a construit les pyramides?

Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem Valeur universelle exceptionnelle Brève synthèse Bethléem s’étend à 10 kilomètres au sud de la ville de Jérusalem, dans les collines calcaires fertiles de Terre Sainte. L’emplacement où se dresse aujourd’hui l’église de la Nativité, à Bethléem, est reconnu au moins depuis le IIe siècle après J. Durant diverses périodes des 1 700 dernières années, Bethléem et l’église de la Nativité ont été et restent encore une destination pour les pèlerins. La valeur universelle exceptionnelle de ‘l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem’, réside dans son association avec le lieu de naissance du fondateur d’une grande religion qui, pour les croyants, a vu le Fils de Dieu fait homme à Bethléem. Et dans la manière dont le tissu de l’église de la Nativité et ses associations se sont combinés depuis plus de 1 500 ans pour refléter l’influence extraordinaire de la chrétienté en termes spirituels et politiques. Intégrité Authenticité Éléments requis en matière de protection et de gestion

"En dehors de leur signification symbolique, les pyramides d'Égypte ont un caractère sublime, parce qu'elles semblent le disputer aux montagnes de la terre" (Charles Blanc - XIXe s.) - Pyramidales Le texte ci-dessous, extrait de la Grammaire des arts du dessin (1867) de l'historien, critique d'art et graveur français Charles Blanc (1813-1882), nous invite à délaisser momentanément les questions pratico-pratiques de choix et mise en œuvre des matériaux dans la construction des pyramides, pour des considérations plus générales sur le savoir-faire des bâtisseurs et la signification de l'architecture pyramidale. Simplicité des lignes, solidité et solennité de l'édifice, relai de l'immortalité : tel est, selon lui, le message des pyramides égyptiennes. L'auteur nous entraîne ici dans une réflexion qui, au-delà des contingences et des caprices des techniques de construction, se met en quête du message universel qui les inspire. Membre de l'Académie des beaux-arts et de l'Académie française, professeur d'esthétique et d'histoire de l'art au Collège de France, Charles Blanc exerça une influence déterminante sur la peinture des Gauguin, Seurat et van Gogh... Photo Marie Chartier

Le Niagara.A cheval sur la frontière Américano-Canadienne La grande pyramide L'Egypte des pyramides, l'Egypte mythique des sables et des crues fertiles, l'Egypte du Grand Sphinx , images d'éternité. Napoléon et Champollion, Mortimer et Astérix, tous les chemins mènent au Nil. Pourtant, au fil des siècles, la vision des spécialistes s'est rétrécie, étriquée même. Et si la fameuse énigme du Sphinx n'avait pas été résolue par Oedipe ? Pour y trouver un climat pluvieux, il faut remonter aux alentours de -10.000, c'est à dire en plein dans l'ère du Lion. Selon Cayce, les Atlantes maîtrisaient l'antigravitation. Il se peut aussi que la pesanteur ait été beaucoup moins grande. C'est pourquoi les géants d'avant ont taillé leurs pierres comme de véritables puzzles 3D aux multiples arêtes. Imposants témoins d'une très antique et très puissante technologie, les pyramides mégalithiques sont beaucoup plus anciennes que ne l'affirme l'archéologie orthodoxe, qui attribue leur construction à des chasseurs-cueilleurs inventifs, avec des outils en bronze et des rampes de terre.

Chutes Victoria Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Victoria. les Chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe. Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et une hauteur qui peut atteindre un maximum de 108 mètres. Découverte[modifier | modifier le code] Statue de David Livingstone à Victoria Falls. Bien qu'elles fussent connues des populations locales sous le nom de Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », David Livingstone, l'explorateur écossais qui fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, les renomma en l'honneur de la reine Victoria du Royaume-Uni[1]. Aire protégée[modifier | modifier le code] Les chutes Victoria sont incrites au patrimoine mondial de l'UNESCO. Détails[modifier | modifier le code] Galerie[modifier | modifier le code]

Architecture de l'Égypte antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'art architectural de l'Égypte antique désigne les pratiques architecturales qui avaient cours pendant les plus de trois millénaires de cette période. Cette durée particulièrement longue invite à considérer non pas une architecture, mais des architectures égyptiennes, dont les différences sont à la fois imputables aux évolutions technologiques de cette civilisation et aux aléas historiques multiples. Bien que les vestiges conservés soient à dominante cultuelle et funéraire, les habitations ou constructions utilitaires ont un intérêt architectural certain. Bien que les influences culturelles et mythologiques soient lisibles dans cette architecture, elle correspond avant tout à des réponses pragmatiques aux problèmes posés par l'environnement, la technique et les matériaux utilisés par les anciens égyptiens. Matériaux et ressources[modifier | modifier le code] Pierres[modifier | modifier le code] Le grès[modifier | modifier le code]

Chutes du Niagara Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Niagara. le « Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes ;les « chutes américaines » (American Falls) ;le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre. Bien qu’elles ne soient pas particulièrement hautes, les chutes du Niagara sont très larges. Avec un débit[1] de plus de 2 800 m3/s, elles sont les chutes les plus puissantes d’Amérique du Nord[N 1] et certainement les plus connues[2] à travers le monde. Formation[modifier | modifier le code] Profil des Grands Lacs, l'échelle verticale étant surdimensionnée Niagara Falls vu par le satellite SPOT États-Unis CanadaLes chutes du Niagara depuis l'espace, avril 2001. La rivière nouvellement établie rencontra d'abord la résistante formation du Lockport, dont l’érosion se fit beaucoup plus lentement que celle des roches plus tendres situées en dessous. Histoire[modifier | modifier le code] Le pont de John Augustus Roebling

L'histoire de l'architecture : Égypte ancienne. L'architecte et sa matière Avant de passer en revue ces genres divers, il nous faut déterminer les procédés généraux de construction qui s'appliquent indistinctement à tous ces genres. Les matériaux le plus souvent employés sont le granit, le grès, le calcaire et l'albâtre, toutes pierres se rencontrant en abondance dans les carrières égyptiennes. Parfois, les Égyptiens se servaient de briques séchées au Soleil , mais seulement pour les constructions de moindre importance. Les murs sont ordinairement composés d'assises horizontales dont les pierres présentent en hauteur des joints verticaux et parfois inclinés. Enfin, le corps même de la muraille peut être formé de menus matériaux, non taillés, revêtus, aux deux côtés extérieurs, d'un parement de grandes pierres bien polies et appareillées. La voûte égyptienne était de deux sortes : Fabrication de briques crues (tombeau de l'Assassif, Thèbes). L'architecture funéraire Religion égyptienne ). . Sous l'Ancien Empire Sous le Moyen Empire , c. .

Chutes du Niagara / Niagara Falls (clic puis clic droit pour sauvegarder) Légende : en rose : le parcours suivi et en bleu clair l'emplacement de la rivière Niagara qui relie le lac Erié au lac Ontario Quelques caractéristiques des chutes du Niagara (en fait tout simplement les "chutes Niagara") : Les chutes sont au nombre de trois : 1/ le Fer à Cheval (Horsehoe Falls) ou chutes canadiennes 2/ les chutes américaines (American Falls) 3/ le Voile de la mariée (Bridal Veil Falls) qui sont aux Etats-Unis et beaucoup plus petites que les deux autres les chutes ne sont pas les plus hautes du monde, mais très larges et fournissent aussi en amont de l'énergie électrique. Les chutes du Niagara ( Fort Niagara dans les Pays d'En Haut se trouvait de l'autre côté de la rivière Niagara du côté qui est maintenant américain) situées à la frontière entre le Canada (Ontario) et les Etats-Unis (Etat de New York, surnommé l'Empire State) sont une destination touristique de tout premier choix. Aussitôt dit aussitôt fait. Les incontournables : c

Related: