background preloader

Reportage - Drogues Et Cerveau - Alcool Et Tabac

Related:  Alcoolisme- handicap socialJe ne gère plus ...HELP !

Idée reçue sur la santé n° 3 : l'alcoolisme est héréditaire L'alcoolisme est-il une maladie que l'on "reçoit en héritage" ? Au moins en partie, d'après une étude menée en 2011 par des chercheurs de l'université de Göteborg, en Suède. Expérimentant les effets de l'alcool sur un groupe de 51 personnes, ils ont constaté que celles dont un des parents souffrait d'alcoolisme réagissaient à une alcoolisation de façon plus forte que les autres. La piste de l'hérédité a été confortée par d'autres études qui ont mis au jour de nombreux gènes impliqués dans la dépendance à l'alcool. Le gène ADH1B, par exemple, est impliqué dans la fabrication d'une enzyme dans le foie chargée de métaboliser l'alcool. Et le gène DRD2, lié aux récepteurs à la dopamine (un neurotransmetteur du cerveau), influe sur la vulnérabilité à la dépendance. Pour le chercheur, le déclenchement de l'alcoolisme relève d'une interaction complexe entre facteurs génétiques et environnementaux. Consultez notre dossier : "Idées reçues sur la santé".

L'action des drogues sur le cerveau Les stupéfiants qui influencent le plus fortement l’humeur sont les opiacés et les psychostimulants. Les psychostimulants ont pour effet d’accroitre la vigilance et réduisent les sensations de fatigue. A l’inverse, les opiacés ont un effet sédatif. En dépit des effets radicalement opposés de ces deux types de substances, elles ont la propriété commune d’augmenter la libération de dopamine, un neuromédiateur synthétisé par les cellules nerveuses du cerveau. En réalité, l’ensemble des drogues comme le tabac, l’alcool, l’ecstasy, l’héroïne, les médicaments psychoactifs ou bien encore le cannabis possèdent la même propriété et c’est précisément cette dernière qui rend les consommateurs « accros ». La dopamine est le neuromédiateur du plaisir. Synapse L’influx nerveux est un message de nature électrique qui se transmet de proche en proche le long des cellules nerveuses ou neurones. r devenir chimique. Connexion entre deux neurones

Le cannabis est plus dangereux à l'adolescence qu'à l'âge adulte Selon les populations observées, jusqu'à 25 % des adolescents qui consomment du cannabis seraient à risque d'en devenir dépendants à l'âge adulte. Chez certains groupes vulnérables, la consommation multiplierait par 4 ou 5 le risque de psychose. Ces études ne permettent pas d'établir avec certitude un lien de causalité entre la consommation de cannabis et la manifestation ultérieure de troubles psychiatriques ou d'une dépendance mais elles montrent que les effets délétères à long terme semblent plus prononcés lorsque la première exposition survient à l'adolescence plutôt qu'à l'age adulte. L'augmentation du risque se manifeste chez certains adolescents vulnérables en raison de la présence de facteurs psychologiques, environnementaux et neurobiologiques, estime le Dr Jutras-Aswad. De 30 à 80 % de la variation du risque serait liée à des facteurs génétiques qui prédisposeraient à devenir accros ou à souffrir d'une maladie mentale à l'âge adulte. Voyez également:

"Binge drinking" : quand le cerveau trinque 28 décembre 2011 Le binge drinking, pratique originaire du Royaume-Uni, consiste à absorber une quantité maximale d’alcool en un temps réduit. Au-delà des effets immédiats relativement bien connus, des travaux de recherche récents menés chez l’animal et chez l’Homme montrent des effets à long terme préoccupants. Avec la propagation de ces nouveaux modes de consommation, des conséquences majeures sur la santé sont donc attendues durant les prochaines décennies, notamment une augmentation du taux de mortalité et une recrudescence du nombre d'individus alcoolodépendants. © Inserm, TITCHA Productions A Amiens, le Groupe de Recherche sur l'Alcool et les Pharmacodépendances (Inserm ERI 24) mène spécifiquement des travaux sur les conséquences d’une exposition précoce à l’alcool. Le problème de santé publique que représente le binge drinking est un sujet de recherche classé hautement prioritaire par la Commission Européenne.

Le contre exemple de l'éducation sexuelle 12 juin 2012 à 14:43, par admin Anciennes émissions Cette semaine au sommaire du magazine qui vous dit tout sur tout, comment mettre toujours plus de fun dans sa vie sexuelle ? Scenarii et sex-toys ne suffisent pas toujours pour dépasser les limites de notre imagination, et relancer le désir sexuel. Laurent Artufel, Astrid Hamon et leurs invités vont vous faire découvrir mille façon d’ajouter un peu de fun à vos ébats ! Découvrez également un lieu coquin unique à Paris : le moon city, ainsi qu’une démo de body-painting, en plateau ! Enfin, ne manquez pas, en fin d’émission : un strip-tease d’un genre très particulier… Voir et revoir Le sexe et moi : Sexualité toujours plus fun : tous les secrets sur MCEReplay « Les premiers mois avec votre chéri(ie), c’était le pied, niveau sexuel. En plateau • Caroline LEROUX, psychologue-sexologue • Emma Gattuso, comédienne. • Julie Schostmans, comédienne pour la pièce prochainement à l’affiche « Comment refiler son mec à sa meilleure amie » A gagner!

Salles de shoot : pourquoi il faut sortir du débat idéologique Atlantico : Marisol Touraine a indiqué Dimanche sur BFM TV qu'elle espérait lancer l'expérimentation des salles de consommation de drogue en France dès cette année. Que pensez-vous de cette initiative ? S'agit-il d'une banalisation de l'usage des drogues ou d'une mesure pragmatique qui a fait ses preuves en terme de santé publique ? Fatma Bouvet de la Maisonneuve : Autant, je trouve que Vincent Peillon a lancé le débat sur la dépénalisation du cannabis de manière légère, autant je suis partisane des salles de shoots. Je pense qu'il faut placer le débat sur le plan médical et non idéologique. Aujourd’hui, ce sujet est malheureusement au centre de discussions idéologiques et les positions de chacun varient en fonction de leur camp politique. On connaît davantage de nos jours l’efficacité des traitements de substitution : je pense donc qu’il faut être progressiste sur les thérapies d’autant plus que ces salles de shoot sont des réussites dans certains pays comme la Suisse.

L'alcool responsable de 49 000 morts en France par an Une étude menée par des chercheurs de l'Institut Gustave-Roussy montre que l'alcool est une cause majeure de mortalité prématurée en France. Les Français boivent trop ! La consommation d'alcool en France était responsable de 49 000 décès en 2009, dont 40 % survenus avant 65 ans, selon une étude publiée lundi 4 mars. "L'alcool est une cause importante de mortalité prématurée, puisqu'il est responsable de 22 % des décès entre 15 et 34 ans, 18 % des décès entre 35 et 64 ans et 7 % des décès à partir de 65 ans, a souligné Catherine Hill. Si on considère tout l'alcool consommé en France uniformément dans toute la population de 15 ans et plus, on obtient une consommation de 27 grammes d'alcool pur par adulte et par jour, ce qui correspond à 2,7 verres d'une boisson alcoolisée servie dans un café. Pour ceux qui boivent de l'alcool, l'idéal serait de s'en tenir à un demi-verre de bistrot par jour (soit 5 g d'alcool pur) pour limiter les risques, d'après une récente étude anglaise.

Adolescence et addiction Depuis une dizaine d’années, la consommation de cannabis connaît une augmentation importante à la fois au lycée et au collège. Pour les collégiens, ce phénomène est une nouveauté, car au début des années 90, la première “fumette” commençait seulement vers 16 ou 17 ans. Maintenant, cet âge s’est abaissé à 14 ans. Cette banalisation de la consommation de cannabis est considérée comme relativement anodine par une grande partie de la population. Pourtant, il n’en est rien et les conséquences psychiques peuvent être graves, surtout chez les jeunes. Les effets sur la santé de la consommation de cannabis sont surtout d’ordre neuropsychiques : altération de la perception, de l’attention et de la mémoire immédiate et altération des relations avec l’entourage et en particulier les parents.

Facebook, pas très net avec les ados - rts.ch - émissions - temps présent - famille - jeunesse Les ados et les réseaux sociaux, c'est une histoire de coup de foudre... Facebook en particulier a conquis les jeunes, ils sont 660'000 de 15 ans et moins en Suisse à posséder un profil. Mais l'outil ludique peut aussi entraîner des dérives, bien plus fréquentes qu'on imagine: compte piraté, dérapages, addiction ou plus graves cyber harcèlement ou pornographie. Les réseaux sociaux ont révolutionné l’univers social des jeunes. Mais quand l’outil ludique dérape, c’est le cauchemar qui guette. Quant aux adultes, ils se sentent souvent perdus, voire dépassés par cette invasion du numérique. Il n’y aura pas de retour en arrière. Rediffusion le vendredi 31 août 2012 à 0h50 et le lundi 3 septembre 2012 à 16h sur RTS Deux. Générique Un reportage de Isabelle Ducret et Jean-Bernard Menoud.

Le Colorado légalise l'usage récréatif du cannabis par référendum Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le Colorado, dans l'ouest des Etats-Unis, est devenu mardi 6 novembre le premier Etat américain à légaliser, par voie référendaire, la consommation de cannabis à des fins récréatives, selon les estimations des médias américains. Selon le quotidien Denver Post, la proposition a été approuvée par 52,7 % des votants, contre 47,3 % s'y opposant (sur plus de 50 % des bulletins dépouillés), tandis que CNN et NBC donnaient 53 % des suffrages aux défenseurs de la proposition (sur plus de 50 % des bulletins dépouillés). De nombreux Etats américains autorisent la consommation de cannabis à des fins médicales, mais aucun n'avait jusqu'alors étendu la légalisation à la consommation récréative. Deux autres Etats ont soumis mardi à référendum la consommation de cannabis à des fins récréatives : l'Etat de Washington (nord-ouest), qui l'aurait également adoptée, et l'Oregon (nord-ouest), qui l'aurait rejetée, selon des résultats provisoires.

www.agressionsexuelle.com - aide, ressources, CLSC, CALACS, CAVAC, intervenants Sexe : nouvelles technologies, nouvelles addictions... Le Tag Pafait (capt. d'écran) © Radio France François Kraus est chef de groupe au département Opinion de l'Ifop. En juin dernier, il a réalisé une étude un peu effrayante. Cam4 revendique près de neuf millions de visiteurs. Les nouvelles technologies ont donc amené de nouvelles formes de sexualité virtuelles. Le Tag Parfait est l'un des sites de la "Culture Porn". Réussir au travers de ses enfants Pratique sportive intensive et dysfonctionnements de la parentalité: le cas du syndrome de réussite par procuration Le laboratoire « Psychologie, Santé et Qualité de Vie » a profité de la rencontre à Bordeaux de plusieurs chercheurs spécialistes de l’adolescence pour présenter aux chercheurs, professionnels et étudiants, l’état de l’avancement de nos connaissances sur le développement des adolescents en tenant compte de ses multiples facettes et des multiples situations rencontrées par les adolescents qu’ils soient normaux, dans des filières d’excellence ou qu’ils soient susceptibles de s’engager dans des comportements à risque du fait d’une mauvaise régulation neuropsychologique des émotions et de l’activité ou de facteurs sociétaux.

Related: