background preloader

Reportage - Drogues Et Cerveau - Alcool Et Tabac

http://www.youtube.com/watch?v=zAwecAvhEMA

Related:  Je ne gère plus ...HELP !Alcoolisme- handicap social

Le cannabis est plus dangereux à l'adolescence qu'à l'âge adulte Selon les populations observées, jusqu'à 25 % des adolescents qui consomment du cannabis seraient à risque d'en devenir dépendants à l'âge adulte. Chez certains groupes vulnérables, la consommation multiplierait par 4 ou 5 le risque de psychose. Ces études ne permettent pas d'établir avec certitude un lien de causalité entre la consommation de cannabis et la manifestation ultérieure de troubles psychiatriques ou d'une dépendance mais elles montrent que les effets délétères à long terme semblent plus prononcés lorsque la première exposition survient à l'adolescence plutôt qu'à l'age adulte.

Alcool - Alcoolisme - Tout savoir sur l'alcool Malgré son ancrage dans notre quotidien et notre héritage culturel, l'alcool n'est pas un produit ordinaire. Il serait responsable de près de 50 000 morts par an. Et vous, où en êtes-vous avec l'alcool ? Connaissez-vous les seuils à ne pas dépasser ou les effets sur la santé ?... Un dossier pour mettre fin aux idées reçues. L'alcool responsable de 49 000 morts en France par an Une étude menée par des chercheurs de l'Institut Gustave-Roussy montre que l'alcool est une cause majeure de mortalité prématurée en France. Les Français boivent trop ! La consommation d'alcool en France était responsable de 49 000 décès en 2009, dont 40 % survenus avant 65 ans, selon une étude publiée lundi 4 mars.

Idée reçue sur la santé n° 3 : l'alcoolisme est héréditaire L'alcoolisme est-il une maladie que l'on "reçoit en héritage" ? Au moins en partie, d'après une étude menée en 2011 par des chercheurs de l'université de Göteborg, en Suède. Expérimentant les effets de l'alcool sur un groupe de 51 personnes, ils ont constaté que celles dont un des parents souffrait d'alcoolisme réagissaient à une alcoolisation de façon plus forte que les autres. La piste de l'hérédité a été confortée par d'autres études qui ont mis au jour de nombreux gènes impliqués dans la dépendance à l'alcool. Le gène ADH1B, par exemple, est impliqué dans la fabrication d'une enzyme dans le foie chargée de métaboliser l'alcool. Et le gène DRD2, lié aux récepteurs à la dopamine (un neurotransmetteur du cerveau), influe sur la vulnérabilité à la dépendance.

"Binge drinking" : quand le cerveau trinque 28 décembre 2011 Le binge drinking, pratique originaire du Royaume-Uni, consiste à absorber une quantité maximale d’alcool en un temps réduit. Au-delà des effets immédiats relativement bien connus, des travaux de recherche récents menés chez l’animal et chez l’Homme montrent des effets à long terme préoccupants. Avec la propagation de ces nouveaux modes de consommation, des conséquences majeures sur la santé sont donc attendues durant les prochaines décennies, notamment une augmentation du taux de mortalité et une recrudescence du nombre d'individus alcoolodépendants. © Inserm, TITCHA Productions A Amiens, le Groupe de Recherche sur l'Alcool et les Pharmacodépendances (Inserm ERI 24) mène spécifiquement des travaux sur les conséquences d’une exposition précoce à l’alcool.

Site sur le racket Bienvenue dans notre site web !! Les Explorateurs de la police de Hawkesbury, Patrimoine Canadien, le Ministère du Procureur général de l'Ontario ainsi que la Police provinciale de l'Ontario vous souhaite la bienvenue dans notre site web. Les détachements de Hawkesbury et du comté de Russell de la PPO avec la collaboration des Explorateurs de la police de Hawkesbury (PPO) feront de la prévention contre le taxage dans les écoles primaires francophones des comtés de Prescott et Russell durant l'hiver et printemps 2006. C'est d'ailleurs la 2e année d'implication de la PPO et les Explorateurs dans ce programme subventionné par Patrimoine Canadien et le le Ministère du Procureur général de l'Ontario. Le succès de la première année du programme a assuré sa survie jusqu'à l'an 2009.

Test d'addiction à Internet Le Test d'addiction à Internet, publié par la psychologue Kimberly S. Young en 19981, demeure encore aujourd'hui le test le plus couramment utilisé dans la recherche en psychologie sur l'usage problématique d'Internet (une expression de plus en plus adoptée plutôt que celle d'addiction ou de dépendance à Internet). Un usage problématique est un usage excessif, parfois qualifié de compulsif, qui entraîne des conséquences négatives dans la vie de la personne. Ce test repose sur une définition de l'usage problématique inspiré de la définition de l'addiction (dépendance) à une substance et du jeu pathologique du DSM-IV2.

Internet: «Tout nu devant ta webcam», attention arnaque! - High-Tech Internet De nouveaux escrocs harponnent leurs proies sur la toile, les poussant à des jeux érotiques avant de les faire chanter: l'arnaque à la webcam explose et laisse des victimes «dévastées» par la honte, selon la police et des associations. Image: DR Signaler une erreur L'abus sexuels, c'est quoi ? Une fille sur quatre et un garçon sur six sont victimes d’abus sexuels avant l’âge de dix-huit ans et les chiffres de victimes adultes sont tout aussi dramatiques. Contrairement aux idées reçues, l’abus sexuel n’est en général pas commis par un inconnu mais la majorité des victimes sont abusées par un proche, dans un lieu familier. L’abuseur, usant d’une stratégie perverse et manipulatoire, parvient à répéter ses abus tout en imposant le silence à sa victime. Celle-ci souffre non seulement des conséquences douloureuses de ce traumatisme mais elle est aussi accablée d’un fort sentiment de culpabilité.

Addiction : des comportements à risque Addiction sans substance : des comportements à risque Quand on pense aux addictions, on pense souvent aux produits : les drogues, l'alcool, le tabac. Mais l'addiction peut aussi être liée à une activité dont on ne peut plus se passer. Certains peuvent être accros au travail, aux jeux vidéo, aux réseaux sociaux, au sexe ou au sport par exemple. Ces activités provoquent une libération d'endorphines ou d'adrénaline qui font que la performance ou la victoire en sport ou dans les jeux vidéo sont euphoriques et peuvent pousser certaines personnes à placer leurs priorités en fonction de ces activités. Quels sont les risques liés à ces comportements addictifs ?

Anorexies et boulimies : des comportements alimentaires à très haut risque Le fait d'envoyer des textos, des photos ou des vidéos intimes de soi s'appelle 'sexting”. Alors que 8 Suisse sur 10 ne savent pas ce qu'est le sexting, le phénomène prend de l'ampleur. En général, cela se fait dans le couple, pour faire plaisir au partenaire.

Cannabis chez les jeunes : pas anodin du tout ! Le fait d'envoyer des textos, des photos ou des vidéos intimes de soi s'appelle 'sexting”. Alors que 8 Suisse sur 10 ne savent pas ce qu'est le sexting, le phénomène prend de l'ampleur. En général, cela se fait dans le couple, pour faire plaisir au partenaire. Mais le copain du moment devient parfois l'ex de demain et des dérapages sont possibles.

Les jeunes risquent leur santé en voulant perdre du poids Les deux tiers des 430 000 élèves du secondaire ont répondu, dans un questionnaire, qu'ils avaient employé souvent ou quelques fois une méthode pour perdre des kilos ou pour maintenir leur poids avec un potentiel de dangerosité pour leur santé, au cours des six mois précédents. Pourtant, 20 % d'entre eux ont un problème d'embonpoint selon d'autres études. Sauter des repas est une pratique répandue chez les jeunes, particulièrement chez les filles. «Près de 28 % des jeunes ont sauté des repas "souvent" ou "quelques fois", 12 % ont suivi une diète et 11 % n'ont pas mangé pendant toute la journée», précise-t-on dans l'étude. Ces données inquiètent l'Association pour la santé publique du Québec.

Related: