background preloader

SITUATIONS MOTIVANTES » Blog Archive » INNOVER, UNE ACTIVITÉ ORDINAIRE ?

SITUATIONS MOTIVANTES » Blog Archive » INNOVER, UNE ACTIVITÉ ORDINAIRE ?
De retour des journées de l’innovation à l’UNESCO, j’ai eu envie de publier ce travail réalisé l’an dernier dans le cadre du cours de Georges-Louis Baron que j’ai suivi en Master 2 sciences de l’éducation : Aujourd’hui des enseignants innovent notamment en utilisant les nouvelles technologies en classe. Certains font tweeter leurs élèves dès le CP, d’autres autorisent (voire incitent) des collégiens et des lycéens à utiliser en cours les ressources de leurs téléphones mobiles, des classes travaillent en réseaux à l’aide d’ordinateurs reliés entre eux et à Internet, d’autres encore s’aventurent à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs élèves ou investissent des mondes virtuels avec leurs étudiants. Ce phénomène n’est pas nouveau, les innovateurs ont toujours été présents dans la société en général et dans l’enseignement en particulier. Mais qu’est-ce qu’exactement l’innovation ? Éléments de définition Un facteur de désordre et de conflits Des paradoxes Innover suffit-il ? Related:  Capacités/compétences transversales à l'école

L'approche par compétences : une mystification pédagogique Cet dossier a initialement été publié dans L’école démocratique, n°39, du mois de septembre 2009. Il peut être téléchargé au format PDF en cliquant ici : Le dossier complet, au format PDF. A imprimer pour une lecture plus aisée. Contenu du dossier : Introduction Articles principaux : I. II. « Mobiliser », sans connaître ni comprendre. III. IV. Bibliographie Encadrés : Un concept lié à l’ère la globalisation Gramsci et l’enseignement par compétences L’enseignement catholique souffre davantage du virus APC Crahay : il faut aussi de la routine ! Hors dossier La notion de compétence est-elle pertinente en éducation, par Jean-Paul Bronckart Introduction Dans le monde francophone, le mouvement de réforme pédagogique baptisé « approche par compétences » a commencé par se développer au Québec et en Suisse romande, avant de s’étendre à la Belgique, à Madagascar et, plus timidement, en France. Une approche ni récente ni originale Ce que ça change Des détracteurs … et non des moindres ! Encadré : Bibliographie

Fiche document -Concevoir un projet pour renforcer les compétences transversales au travers de la pédagogie de projet : un cas pratique Concevoir un projet pour renforcer les compétences transversales au travers de la pédagogie de projet : un cas pratique BURNET, Marie-Pierre Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) , 2011, 73 p. + annexes Résumé : Dans des classes exigeantes, peu scolarisées, hétérogènes et en grande partie démotivées, où la plupart des élèves n'ont pas choisi leur formation actuelle en premier choix, je me questionne beaucoup sur le sens que les élèves donnent aux cours de culture générale. Egalement soucieuse de répondre aux nouvelles exigences des plans d'études cadre (PEC) et plans d'études école (PEE), construits depuis peu sous forme de compétences à développer, j'ai entamé une réflexion autour de l'entraînement des compétences, et plus particulièrement les compétences transversales, compétences qu'il est possible d'utiliser dans plusieurs disciplines. Dans une première partie de travail, je dresse une esquisse du contexte dans lequel a eu lieu l'expérience.

Exemples de compétences transversales Retour Précédent Dans l'enseignement secondaire et supérieur, tant les enseignants que les élèves sont habitués à penser en termes de disciplines : Français, Anglais, Maths, Biologie, Psychologie sociale, etc.. Il arrive que l'un ou l'autre élève/étudiant ne réussisse pas dans une, plusieurs ou toutes les disciplines qu'il y a au programme. On recherche quelle est la cause de ces problèmes. "Il ou elle n'a pas réussi parce qu'il/elle manque de motivation" - qu'est-ce que la motivation ? "Il ou elle a un mauvais niveau en Anglais/Français/etc. parce qu'il/elle ne participe pas" - que veut dire participer ? "Il ou elle n'a pas réussi sa composition parce qu''il/elle a perdu ses moyens" - ne serai-ce pas à cause du stress ? "Untel ou unetelle n'arrive pas à travailler en groupe" - que faut-il pour travailler en groupe ? D'autres étudiant(e)s, tout au contraire, sont motivés, participent bien, ne sont pas victimes du stress et fonctionnement bien en groupe. Les compétences en général Créativité

Adieu, compétences transversales | Karim Benessaieh En fait, l'expression «compétences transversales» se retrouvait quatre fois dans la bible de l'enseignement au Québec, soit le Régime pédagogique de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire. Avec le décret d'hier, on modifie ou on élimine carrément les articles où figurait l'expression controversée. Par exemple, dans l'article 15 du Régime pédagogique, on expliquait ainsi ce qu'est un cycle: une période d'apprentissage pour acquérir «un ensemble de compétences disciplinaires et transversales». Dorénavant, cette période servira plutôt à l'acquisition de «connaissances et compétences disciplinaires». Dans les trois autres mentions, qui figuraient dans les articles 30 et 30.1 du Régime, on élimine carrément les paragraphes controversés. Ils sont remplacés par un spécimen du bulletin qui sera utilisé en 2011. Il n'a pas été possible, hier en fin d'après-midi, d'obtenir les commentaires du ministère de l'Éducation. Victoire symbolique et déplacement

Capacités transversales du plan détudes romand - plandetudes.ch Dans l'actualité Pour le Prix RTS Littérature ados 2014, sept ouvrages accessibles aux élèves dès 13-14 ans ont été sélectionnés par un comité composé de bibliothécaires et libraires spécialisées jeunesse et de l'équipe de production de "Lire délire". Les livres retenus, écrits en français, ont été publiés entre mai 2012 et mai 2013. Sept classes romandes présentent ces ouvrages sur RTS Deux, du 5 mars au 16 avril, chaque mercredi vers 16h30.

Savoirs, capacités et compétences à l'école : une quête de sens Forum-pédagogies, mars 1999, 24-31 / ROEGIERS, X. / 1999 Télécharger la publication 1. Ce qu'est un enseignement en termes de compétences 1.1 Un malentendu sur le terme "compétence" On a souvent tendance à associer le développement de compétences à un certain nombre de savoir-faire assez généraux et transversaux, tels :- argumenter,- structurer sa pensée,- s'exprimer oralement et par écrit,- synthétiser des informations,- transposer dans un autre langage,- avoir confiance en soi,- gérer l'information,- prendre du recul,- estimer,- vérifier,- gérer son temps,- travailler en équipe,- chercher de l'information,- etc.C'est volontairement que, pour le moment, nous les désignons par le terme assez vague de "savoir-faire généraux", terme qui sera clarifié par la suite. Ces savoir-faire sont fondamentaux. C'est méconnaître ce qu'est en réalité une compétence que de placer le débat à ce niveau. 1.2 La place des savoirs 1.3 Un autre débat 2. 2.1 Ce qu'est une capacité 1. 2. 3. 4. 3. 2. 3. 4.

Capacités transversales — CO géographie Parmi toutes les capacités qui doivent être mobilisées par les élèves, sous des formes diverses, pour réaliser de nombreuses tâches dans les différentes disciplines, certaines sont essentielles pour mener à bien une démarche géographique; ce sont : se poser des questionsobserver et examinerrecueillir des informationstrier, classer, mettre en catégoriescomparerformuler des hypothèsesdéduiretirer des conclusionsmettre dans un contexte généralappliquer, transférerjuger, apprécierprendre position. L'identification des capacités transversales à mettre en jeu dans une problématique géographique est une tâche indispensable du maître, non seulement pour détecter d'éventuels obstacles pour les élèves, mais aussi pour leur permettre de structurer plus efficacement leur pensée. Un travail sur une capacité transversale n'a de sens que si celle-ci est contextualisée dans une unité de problème géographique. Pas encore déterminée : voir "Carnet de route"

Compétence transversale Compétence non directement liée à la technique d'un métier, mais essentielle dans le fonctionnement d'une organisation. La compétence transversale est par définition commune à l'ensemble des emplois de l'entreprise. La compétence transversale relève parfois du savoir-faire professionnel factuel, parfois du comportement au travail, plus difficile à décrire de manière objective par des verbes d'action.. On regroupe généralement sous ce terme les savoir-faire relationnels (communication, travail en groupe, capacité à coopérer avec d'autres, orientation client, sens du service, .. ), et les savoir-faire liés à l'organisation (autonomie et initiative, contribution au progrès, .). On y trouve aussi ce qui relève des « systèmes » de l'entreprise (utilisation du système d'information, respect du système qualité, procédures de gestion, etc..). Les compétences de management sont un cas particulier de compétences « transversales ». Revenir aux définitions

Education à la citoyenneté mondiale | Références au PER | Compétences, finalités, capacités Sur la base de la version 1.9 du PER Le PER aborde les questions de société et les enjeux mondiaux principalement dans les parties suivantes : Les orientations, les objectifs et les compétences de l’éducation à la citoyenneté mondiale que nous avons définis dans la partie Bases théoriques sont en parfaite concordance avec les intentions générales, les visées, les objectifs et les compétences du PER, quand bien même le terme de citoyenneté mondiale n’est pas utilisé dans le PER. Cependant l’éducation à la citoyenneté est décrite sous trois perspectives : et la citoyenneté et les institutions,la pratique citoyenne à l’école,la citoyenneté et les problèmes de société. FG p. 457 Cette dernière perspective met clairement l’accent sur les problèmes de société dans une dimension mondiale. Des éléments d’éducation à la citoyenneté mondiale, ainsi que les objectifs et les compétences y relatifs, figurent dans le PER (Ces éléments sont moins présents et moins explicites au cycle 1). Cycle 1 Cycle 2

Related: