background preloader

Mythologie égyptienne

Mythologie égyptienne
Related:  MythologiesMythologie Egyptienne - Généralités

Cosmogonie nordique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cosmogonie nordique est le système de la création du Monde, selon la mythologie nordique. Du néant originel aux premiers géants et aux premiers dieux[modifier | modifier le code] Tel est le commencement des temps qui nous est présenté dans la Völuspá. De la rencontre de la chaleur et du froid naquit également la vache Audhumla. Mais Audhumla ne joue pas seulement le rôle de « nourrice » d’Ymir. Quant à Ymir, il engendre durant son sommeil deux « enfants ». Buri eut, dans des conditions que l’on ignore, un fils nommé Burr ou Borr (ce qui signifie tout simplement « fils »). Le meurtre d'Ymir et la création de l'univers[modifier | modifier le code] Arriva ensuite le jour où Odin, Vé et Vili tuèrent Ymir. Une fois qu’ils eurent tué Ymir, les dieux transportèrent son corps au centre de Ginnungagap. Organisation de l'Univers[modifier | modifier le code] Représentation d'Yggdrasil, peinture attribuée à Oluf Bagge. Sud 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 9. Nord

Mythologie et religion égyptiennes. Nulle part, sauf peut-être en Inde , on n'a eu autant de dieux que dans l'ancienne Égypte . Chaque tribu, chaque petit État et plus tard chaque nome (province) eut les siens. les animaux symboliques) que l'on s'en faisait. , du singe ou de l'ibis, du bélier et du boeuf Le dieu faucon Horus et le dieu crocodile Sébek, représentés à Kom Ombo. Les Égyptiens ne concevaient donc pas les dieux autrement conformés que leurs créatures : ils leur attribuaient un corps, une ou plusieurs âmes comme à l'humain, des besoins, des passions en un mot la vie. nous mettent en présence de conceptions religieuses d'un ordre assez élevé : Amon, par exemple, y reçoit les titres de dieu suprême, unique maître de l'éternité, qui rappelle le yahveh de l'hénothéisme hébraïque à la même époque, mais qui ne peut cependant pas - et pas plus que ce dernier - se décrire comme l'expression d'un monothéisme. Le type primitif du temple fit donc place à un type nouveau que les pharaons de la XIXe dynastie ( Nouvel Empire .

La religion et la mythologie nordiques. La religion et la mythologie des peuples germaniques (Germains proprement dits et Scandinaves) a commencé à être connue, grâce aux remarquables travaux des mythologues allemands, danois, norvégiens et suédois du XIXe siècle. L'essor fut donné à ces études par la Mythologie allemande de J. Grimm; par la suite plusieurs ouvrages remarquables ont été publiés sur le même sujet, en particulier par Mannhardt et K. Les sources, auxquelles tous ces érudits ont puisé, sont, outre l'opuscule de Tacite sur la Germanie, les anciens poèmes allemands et scandinaves, à commencer par les deux Eddas (Edda poétique qui remonte au XIIe siècle et Edda de Snorri Sturluson, d'un siècle plus récent) et les Niebelungen , et aussi les usages, les traditions, même les proverbes populaires. (IXe-XIe s.), les conceptions religieuses et les mythes cosmogoniques, divins et héroïques les plus répandus. Le panthéon.La religion nordique apparaît ainsi avant tout comme la religion des Ases. Odin. . ?). pour les déesses. .

Mythologie Egyptienne Il est généralement admis que les égyptiens de l’Antiquité étaient polythéistes. Les dieux égyptiens étaient la personnification des éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Le panthéon égyptien fut l’un des plus imposants du monde. Les dieux étaient des êtres à la fois invisibles (Amon) et visibles (Apis). Les dieux, malgré l’aspect polythéiste (plus de sept-cent divinités), ne faisaient qu’un : tout simplement appelé Dieu... Selon une théologie du Nouvel empire, tous les dieux ne sont que trois : Ptah, Amon et Rê. Mythologie nordique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mythologie nordique est l'ensemble des mythes provenant d'Europe du Nord (plus particulièrement de la Scandinavie et de l'Islande) à la base du système religieux polythéiste pratiqué dans ces régions au haut Moyen Âge avant leur christianisation. Il s'agit d'une variante régionale et historique de la plus vaste mythologie germanique. Aujourd'hui cette mythologie est surtout associée aux Vikings qui ont exporté leurs croyances au-delà de la Scandinavie, on parle alors aussi de mythologie viking. La mythologie nordique met en scène un nombre important de divinités, de créatures fabuleuses et de héros. Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d'épopées mythologiques en une expression artistique. Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique en Europe. Sources[modifier | modifier le code]

Mythologie égyptienne : concepts métaphysiques Les égyptiens pensaient que tout individu se composait de sept éléments: le corps, le nom, shout (ombre), le cœur, l’akh, le ba et le ka; certains de ces termes sont malaisés à appréhender car ces notions n'existent pas dans notre concept corps, âme et esprit. Les termes de Akh, Ba et Ka désignent les composantes de la partie spirituelle des hommes Ba. Représenté comme un oiseau à tête humaine, le ba est l'énergie de communication, de transformation et de déplacement de chaque personne. Comme avec des humains, les divinités pourraient également avoir le Ba voire plusieurs. (Ci-contre le Ba représenté sous la forme d'un oiseau de la tombe N° 359 à Deir El Medina) Djet. Le corps djet (ou sab ou khet) matériel, est le réceptacle des composantes de la personnalité telles que le ba, le ka, l'akh, l'ombre ou le nom. Ka. Le Ka représente le double immatériel de l'être et incarne les forces vitales de chacun. Le Ka était présent aussi bien chez les dieux que chez les hommes. Akh. Akh Nom. Ib. Shaï.

Panthéon de la mythologie nordique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l'ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) de la mythologie nordique. Le Valhöll, la demeure d'Odin aux 640 portes, telle que représentée par Emil Doepler en 1905. Les dieux[modifier | modifier le code] Dans la mythologie nordique, on peut classer les dieux en deux groupes : les Ases, qui présentent de nombreux traits indo-européens, et les Vanes, leurs aînés. Dans la culture nordique, les Ases étaient plutôt priés par les aristocrates nordiques. Cette particularité de la religion nordique est un exemple intéressant d'intégration culturelle. Les Ases[modifier | modifier le code] Les noms en vieux norrois seront ajoutés ultérieurement. Ali est le fils de Loki et Sigyn. Andhrímnir Dieu des chefs de cuisines. Baldr Balder, Baldur. Bertha Déesse de l'hiver. Bil Victime kidnappé par Máni. Bragi Búri Byggvir Dag Eir

La mythologie égyptienne La mythologie prend une place importante dans la civilisation égyptienne antique. C’est probablement l’une des mythologies comprenant le plus de dieux. Pendant plus 3000 ans, les égyptiens s’évertuèrent à les honorer, érigeant des temples et faisant des offrandes aux pieds des statues. Ces derniers font partie de leur quotidien et peuvent interférer sur les évènements naturels. Atoum aussi connu sous le nom de Rê est le tout premier dieu, le dieu solaire qui créa le monde et les humains. A l’origine du monde : Le Noun et les premiers dieux A l’origine, il y avait le Noun, le chaos liquide : la crue du Nil mélangée avec de la boue. D’après le point de vue Héliopolitain, la vie est née à Héliopolis, la cité du soleil grâce à l’Ennéade : le groupe des neuf dieux. Quant aux prêtes memphites, ils envisagent la création du monde avec le dieu Ptah, dieux des métallurgistes, artisans et architectes. L’humanité face aux dieux : la punition d’Atoum et l’incontrôlable déesse Sekhmet Richard H.

Les légendes de la mythologique scandinave : Óðin, Loki, Þórr, Fenrir, hydromel, Sleipnir, Baldr Plus d’un millénaire est passé depuis l’abandon de leur religion païenne par les anciens scandinaves. Le blanc christ a progressivement effacé des traditions les rites et mythes des anciens Dieux nordiques. Óðin, Þórr, Freyja... Les sources Pour ce qui est des sources contemporaines, peu d’éléments restent disponibles. Car les mythes païens se transmettaient principalement oralement. Après la conversion des scandinaves au catholicisme, la transmission s’est perdue, peu à peu. L’Edda poétique est le premier texte à mettre par écrit certains de ces mythes. Snorri Sturluson compléta ce texte avec son Edda en prose. Les scaldes eux-même dans leurs poèmes donnèrent quelques indications quant aux mythes nordiques. Les principaux mythes Óðin et l'hydromel Deux nains, Fialar et Galar tuèrent une créature crée par les Dieux, nommé Kvasir, et utilisèrent son sang pour fabriquer trois chaudrons d’hydromel, cette boisson magique qui donne le don de la poésie à quiconque en bois une gorgée.

Mythologie égyptienne « Mythologie égyptienne » défini et expliqué aux enfants par les enfants. Les dieux Osiris, Anubis et Horus La mythologie égyptienne est l'ensemble des dieux vénérés par les Égyptiens de l'antiquité. Elle compte 206 divinités, vénérées pour différentes raisons. Les Égyptiens étaient polythéistes, c'est-à-dire qu'ils croyaient en plusieurs dieux. Légendes de la mythologie Égyptienne La création du mondeLa descendance de Rê Le combat de la nuit Le tribunal des morts Isis et OsirisHorus contre Seth Les principales divinités Les principales divinités de cette mythologie, et les plus vénérées sont : Osiris - Roi des dieux et du royaume des morts, à la forme d'humain bleu Horus - Fils d'Osiris et dieu du soleil, au corps d'homme et à la tête de faucon Anubis - Dieu de la momification, au corps humain et à la tête de chacal Seth - Frère jaloux d'Osiris, au corps humain et à la tête d'animal inconnu. Bien que les autres soient aussi vénérés, ceux-ci sont les plus importants. Voir aussi

mythologie indienne Les premières formes de mythologie indo-européenne largement attestées proviennent du Rigveda indien, probablement composé entre 1500 et 800 avant J.-C. À cette époque, le dieu Varuna apparaît comme le maître tout-puissant de la connaissance et de la magie, qui préside au spectacle changeant de l'Univers. On l'invoque souvent avec Mitra, le dieu solaire, qui, prenant le parti de l'humanité, légifère, établit des contrats et assure le bien-être de la société. La mythologie indienne est en constante évolution, des dieux secondaires du Rigveda accédant à un rôle de premier plan dans les textes ultérieurs, védiques entre autres. Deux autres divinités importantes associées aux rites sont Soma et Agni. Dans les traditions hindouistes plus récentes apparaît une nouvelle triade : Brahma, le créateur ; Vishnou, le gardien de l'Univers ; Shiva, le destructeur.

visites guidées - expositions virtuelles - mythologie égyptienne - présentation année de mise en ligne : 2000 Comparativement à d'autres civilisations, l'Egypte antique se distingue par une relative permanence. Toutefois, au cours des trois millénaires qui séparent l'avènement de la Ière dynastie (3100 av JC) de la fin de la période hellénistique (mort de Cléopâtre VII en 30 av JC), cette civilisation connaît des évolutions. Dans une société où chaque composante, du Pharaon aux plus basses classes sociales (porchers...), est très fortement imprégnée de religiosité ("comparés aux autres peuples, les Egyptiens sont religieux à l'excès" constate Hérodote), ces évolutions impactent nécessairement l'univers des dieux. La révolution amarnienne, au cours de laquelle Aménophis IV (1352-1336 av JC) s'affranchit du puissant clergé d'Amon et impose le culte étatique d'Aton, en est l'exemple le plus connu. L'une des particularités de ce panthéon est l'importance jouée par les formes animales, totales ou partielles. Cette présentation ne vise pas à l'exhaustivité.

Related: