background preloader

CDI, Learning Centre , 3C ?

CDI, Learning Centre , 3C ?
Le 3C, nouvelle expérimentation de l'évolution du CDI est décrite dans la circulaire de rentrée 2012. Le 3C (Centre de Culture et de Connaissances) est présenté dans cet article : qui est lui-même une notice explicative de l'annexe 7 de la circulaire de rentrée 2012 "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" :

http://www.cndp.fr/savoirscdi/actualites/actualites-autres/article/cdi-learning-centre-3c.html

Related:  3 C. Centre de Connaissances et de CultureUSAGERS ET ESPACES DOCUMENTAIRES

le CDI ne deviendra pas un learning centre... j'ai, bien évidemment, cliqué sur le lien pour savoir ce qu'était ce pompeux "centre de connaissances et de culture". Le centre est une évolution du CDI (j'aime voir les lieux évoluer). Ils sont à l'image des e-learning centres anglais (on sait que le système éducatif anglais est l'un des plus performants, enfin surtout les écoles privées...). Que trouve-t-on dans ces "centres de connaissances et de culture"? Des enseignants et des personnels encadrants (je ne sais pas dans quelle partie l'institution met le prof-doc) qui donnent des conseils et des aides méthodo, surtout pas d'enseignement!

Learning center et CDI Le futur CDI vu par l’institution Education Nationale (On attend toujours une circulaire de mission pour remplacer celle de 1986) est depuis peu associé au concept de Learning center jusque là appliqué aux bibliothèques universitaires. Ainsi un séminaire "du CDI au learning center" est-il prévu du mercredi 23 au vendredi 25 mars 2011 à l’ESEN pour creuser le sujet. Quelques professeurs documentalistes y ont été conviés. Déjà Le sigle ECDI utilisé par J.L Durpaire annonçait le glissement d’un CDI, centre d’apprentissage et de formation avec un enseignant documentaliste, vers un CDI, service ouvert de façon maximale à un public plus "autonome" organisant lui même son apprentissage à l’aide de nouveaux supports. Si tout n’est pas à rejeter dans cette vision futuriste (et anglophone ?)

Du CDI au 3C (Centre de connaissances et de culture) Le Learning center est de nouveau d’actualité sous l’appellation francisée de centre de connaissances et de culture simplifié en 3C.De quoi s’agit-il ? La circulaire de rentrée 2012, parue le 27 mars 2012, fait intervenir pour la première fois l’appellation de centre de connaissances et de culture dans le septième point, sous rubrique : Innover, expérimenter et évaluer : trois piliers pour une école des réussites. Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012 circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012 émanant deu MEN DGESCO."Ainsi, dans le cadre d’expérimentations, les établissements peuvent réfléchir à la mise en œuvre de « centres de connaissances et de culture » (3C). Ce projet éducatif et pédagogique s’appuie sur les compétences du professeur-documentaliste qui peut, dans cette perspective, recourir au soutien des CRDP. Apprendre autrement à l’ère du numérique Le second rapport Fourgous du 24 février 2012 a été mis en ligne début avril 2012.

CRDP-Académie d'Amiens Le CRDP et l’IPR EVS de l’académie d’Amiens ont organisé le 19 octobre 2011 une journée académique des documentalistes autour de la thématique : « Le professeur-documentaliste : évolutions du métier et de ses missions à l’heure des learning centres ». Jean-Louis Durpaire, IGEN EVS, en charge du dossier au niveau national, est intervenu pendant la matinée. Les missions du documentaliste dans le cadre du développement des technologies nouvelles, au cœur des réformes (l’école du socle et des lycées) ont été abordé sous différentes formes (exposés, témoignages, échanges). La politique documentaire y a trouvé naturellement sa place. Le programme de la journée est téléchargeable ici. Accédez à l’intégralité de l’intervention de Jean-Louis Durpaire, IGEN EVS, en vidéo, ci-dessous :

Annexes - Circulaire de rentrée 2012 - 7 - Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation Accompagner la formation des professeurs Renforcer la formation professionnelle initiale des professeurs L'amélioration de la qualité de la formation initiale, notamment avec le développement de nouvelles compétences professionnelles, s'inscrit désormais dans une perspective large, de la première année de master, voire plus tôt, aux premières années d'exercice du métier d'enseignant. Les académies, dans leurs échanges avec les établissements universitaires, s'attacheront à la mise en place d'une véritable alternance, dépassant la simple juxtaposition des temps de formation professionnelle, pour développer une meilleure intégration de la formation assurée par l'université, de celle prise en charge par les acteurs académiques (tuteurs, formateurs, inspecteurs) et des stages pratiques en écoles ou en établissements.

Un 3C : et pourquoi pas ? Avec ma copine-collègue CPE, on s'est dit que ce serait "rigolo" de réfléchir au 3C. Contexte matériel favorable : A la rentrée, la salle d'étude qui était à l'étage redescend, nous aurons donc au RDC :- Le bureau de la vie scolaire- La 1ère salle d'étude, moche parce qu'il a aussi les casiers et qu'on ne peut rien y laisser- Le CDI, avec une salle de travail, une grande salle principale, et une baie vitrée qui donne sur la petite salle info 1- La nouvelle 2e salle d'étude, qui va fermer à clés, donc on pourra y laisser des livres, des jeux et des outils numériques. Elle communique avec la salle info 2, qui a des tables au milieu.- Le foyer FSE est un peu plus loin, mais toujours au RDC. Si ça ressemble pas à un 3C, ça ?

Que cache la mode des learning centers ? Un dossier de Caroline Franc | Publié le , mis à jour le Afin d'aider les établissements dans leurs projets de construction de learning centers ou de rénovation de leurs bibliothèques, la CDC (Caisse des dépôts et consignations) et la CPU (Conférence des présidents d’université) dressent dans un guide les grandes lignes de ce qui définit ce concept en vogue, en s'appuyant sur des exemples internationaux. Face à l'émergence de nombreux projets de learning centers en France et ayant observé la multiplication de ces derniers au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne ou en Espagne, la CPU et la CDC ont publié, fin 2011, ce qu'on pourrait appeler le guide du parfait learning center.

Learning Centre Par Frédérique Yvetot et Justine Margherin Les bibliothèques universitaires évoluent et sont repensées parce qu'elles doivent s'adapter aux besoins des usagers. Elles tendent à devenir des Learning Centres, « centres d'apprentissage » axés sur la méthodologie de travail et l'autonomie des usagers. Mais comme le monde des bibliothèques est très proche de notre monde à nous, le concept de Learning Centre est à observer près car toutes ces évolutions ne nous sont pas étrangères. 3Couronnes. Le LC-3C de Schiiltigheim, un modèle déjà obsolète La présentation du premier projet de Learning Centre pour un lycée public a eu lieu au lycée Emile Mathis de Schiltigheim, le 14 février dernier. A l'invitation du Recteur de l'académie de Strasbourg la presse s'est fait l'écho de cet événement dont la réalisation effective est attendue pour la prochaine rentrée. De fait, il ne nous sera pas permis de "juger sur pièce" avant six mois et l'on se contentera pour l'instant de pointer quelques lignes de clivage. Il est question "d'espaces séparés pour des usages différents" dont seule la bibliothèque renvoie aux missions du professeur documentaliste ; les "salles modulables" étant, semble-t-il, dédiées aux enseignants disciplinaires. La collaboration de ces derniers avec le professeur documentaliste se limiterait d'ailleurs à la "création d'outils pour une pédagogie différenciée et adaptée" ou encore, selon le proviseur, à l'élaboration d'"outils de formation en ligne, pas disciplinaire".

[FADBEN] Après une enquête sur les apprentissages info-documentaires (2013) et une enquête sur les questions statutaires (2014), la FADBEN souhaite consulter la profession en 2015 au sujet des différents axes de mission du professeur documentaliste, en questionnant en particulier ceux relevant de la gestion du lieu, de la gestion documentaire, de l’accès à la lecture et de l’ouverture culturelle. Les deux premières parties du questionnaire permettent d’établir des indicateurs et des repères, en termes de significativité, ainsi que de progression entre les enquêtes successives. Certaines questions sont en ce sens répétées d’une année sur l’autre. Tous les axes de mission étant liés, à notre sens, nous intégrons dans ces indicateurs des éléments relatifs aux apprentissages info-documentaires.

- Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis Extrait de la vidéo Eduscol L’origine du 3C Il y a de cela un an, un séminaire sur les learning centres se tenait à l'École supérieure de l'éducation nationale (ESEN), prolongeant une stratégie de communication de l'Inspection Générale de l'Education Nationale (IGEN) sans précédent, avec pour ambition affichée de "réinventer les CDI". Depuis, des expériences de learning centres ont été encouragées et médiatisées par l'institution, afin de prouver la faisabilité de ce concept. Dernière pierre à l'édifice, donc, les learning centres font leur apparition au Bulletin Officiel n° 13 du 29 mars 2012 sous le nom de "centres de connaissances et de culture" (3C) dans le chapitre 7 des annexes des Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012. Un lien hypertexte associé à "centres de connaissances et de culture" renvoie à une page d'Eduscol qui présente ces centres "innovants", notamment à partir d'une vidéo (4mn 50) proposée par le Scéren.

Du CDI au Learning Center ? Un nom nouveau qui manifeste une réalité pré-éxistante et qui accompagne un véritable renouveau. La notion émerge à l’université, mais quelle perspective pour l’école ? Le LC vise un véritable renouveau de la pédagogie (mais aussi économie …) Une nouvelle forme d’appropriation des connaissances, une importance croissante des ressources électroniques, du travail en groupes, et un rapport au service public facilité (guichet unique) Point de départ : un constat, des usages assez variés, et pas forcément documentaires, la « formation tout au long de la vie », l’intégration de l’ensemble des populations, une offre de services très variée, des horaires d’ouverture très larges, la convivialité, une conception dynamique des collections et des services, une véritable différenciation des espaces, … UN MODELE OU LE PUBLIC EST AU CENTRE ! Mieux connaître qui est là, mais aussi qui n’est pas là !

Related: