background preloader

Les nouvelles formes du travail sont-elles solubles dans le management

Les nouvelles formes du travail sont-elles solubles dans le management
Les nouvelles formes du travail (travail mobile, travail à distance, travail collaboratif…) peinent à se développer en France, estime Xavier de Mazenod (@xm), responsable de l’agence Adverbe et animateur de ZeVillage, un réseau social qui interroge les nouvelles formes du travail. Malgré l’enthousiasme des salariés pour un travail qui s’adapte à leurs modes de vies, ces nouvelles formes achoppent sur la difficulté du management à remettre en question les principes qui le fondent : la compétition, le caporalisme, la hiérarchie, le cloisonnement… Alors, oui, « à quand la révolution du management ? » Les réactions de peur dans le débat posé par Newsring sur la généralisation du télétravail sont très éclairantes sur la manière binaire d’aborder le sujet. On met toujours en cause l’efficacité du travail à distance et le risque de l’atomisation de l’entreprise. Ces peurs, ce retard culturel expliquent en partie un certain retard du développement du télétravail en France. Xavier de Mazenod Related:  actu management

Management 2.0 : tarte à la crème ou véritable levier de croissance ? par Daniel Ollivier - Chronique Management Ce concept - en pleine émergence- souffre d’un manque de clarté dans sa définition. Il se construit dans la relation de confiance et prend appui sur la responsabilité partagée. Il a un bel avenir dans un cadre professionnel où la performance économique dépendra plus que jamais du capital humain Il est plus aisé de repérer aujourd’hui ce qui ne fonctionne pas dans nos entreprises au regard des enjeux que de pouvoir dessiner les contours d’une nouvelle conception de l’entreprise. Plusieurs paradoxes sont à noter :1. Ces dernières années, le management a fait des progrès notoires dans la maitrise de ses processus mais ses limites apparaissent évidentes pour ce qui est de son aptitude à mobiliser les salariés et utiliser les compétences. Transformer l’ADN de nos entreprises, ne pourra se faire en quelques mois mais la démarche est clairement engagée à travers 5 évolutions majeures : 1. 2. 3. 4. 5. Cette description sera incomplète si nous n’y faisions pas figurer la responsabilité.

La guerre des tuyaux Derrière la lecture d'une vidéo YouTube sur votre écran, c'est la guerre. Fournisseurs d'accès à Internet et éditeurs de contenus bataillent en effet pour le contrôle des tuyaux. Bataille dans laquelle le régulateur français, l'Arcep, a récemment décidé de mettre son nez. L’Arcep veut fouiller les entrailles du net ! L’internaute, au bout de la chaine, a rarement conscience de ce business de coulisses. Résultat, la petite spéléologie appliquée au réseau que souhaite l’Arcep divise les forces en présence. Petite spéléologie appliquée au réseau Pour l’Arcep néanmoins, la question ne se pose pas : il faut étudier ces “prestations d’interconnexion et d’acheminement de données”, qu’elle juge au “fondement” même de l’Internet. Par ailleurs, aussi étonnant que cela puisse paraître, en matière d’interconnexion la règle n’est pas à la rétribution. Pour autant, hors de question de réguler ex ante ce marché si particulier : la Commission européenne a d’ailleurs déjà communiqué en ce sens.

Le risque de l’idéologie du groupe La lecture de la semaine, il s’agit d’un article du New York Times transmis par une aimable correspondante. Il s’intitule : « La domination de la nouvelle idéologie du groupe », et on le doit à Susan Cain, auteure d’un ouvrage sur la question intitulé Quiet : The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking (Silence : le pouvoir des introvertis dans un monde qui n’arrête pas de parler). La solitude n’est plus à la mode, commence Susan Cain. Nos entreprises, nos écoles, notre culture sont esclaves d’une nouvelle idéologie qui postule que la créativité et l’efficacité naissent dans des lieux étrangement grégaires. La plupart d’entre nous travaillent en équipes, dans des open spaces, pour des chefs qui valorisent au-dessus de tout l’intelligence collective. Mais il y a un problème dans cette manière de voir, considère Susan Cain. Culturellement, explique Susan Cain, nous sommes à ce point fasciné par le charisme que nous ignorons la partie silencieuse du processus créatif.

Faire levier de l’intelligence collective Par Hubert Guillaud le 20/07/11 | 5 commentaires | 2,381 lectures | Impression “L’ouverture est extrêmement importante, mais ce n’est pas auprès d’une assemblée comme celle de Lift qu’il y a des gens à convaincre. Pour autant, on sait qu’on ne peut pas tout ouvrir : les gens n’auraient pas envie qu’on publie toutes les déclarations d’impôts ou tout ce qu’ils font sur l’internet. Image : Geoff Mulgan sur la scène de Lift, photographié par Pierre Metivier. Et Geoff Mulgan propose de nombreux exemples qui vont dans ce sens. Image : Le tableau de suivi des demandes des citoyens de Birmingham, permettant à l’administration de cartographier les requêtes, de les qualifier, de traçer les réponses… A Londres, le répertoire de données de la ville a permis par exemple de lister et visualiser les endroits les plus dangereux à vélo de la ville. Image : la page d’accueil de Maslaha. I DO Ideas est un site pour faciliter le soutien aux projets des adolescents.

Leadership in a digital age: networks, digital competence and social networks When we speak about leadership in a digital age, we use to list plenty of “new” skills that the “new” leader should have, namely: problem solving, critical thinking, team-working, etc. While I might share this or any other combination of skills that one may make up, the problem I find with this approach is that it focusses too much on the consequences and not on the cause, on trying to deal with the resulting scenario of the deep changes we are witnessing instead of trying to understand the causes behind that very same change. In other words, most lists of 21st Century Skills are symptomatic when they should be systemic. In the following interview (in Spanish) for The Project I tried to depict what is a leader in a digital era and, by construction, what is an “Enterprise 2.0″ — a term with which I do not feel very comfortable, but that everybody seems to understand (which is what matters). Networks Digital skills Social networking sites

What if Greece had to get a new currency? 13 February 2012Last updated at 04:26 ET By Chris Bowlby BBC Radio 4 Analysis Hostility towards the euro itself has grown in Greece over the past two years as the austerity measures have dragged on Although the immediate threat of defaulting on its debt looks to have been averted, Greece still faces years of economic struggle. Support is growing within the country for a return to the drachma and some European leaders have said the euro could survive a Greek exit. Radio 4's Chris Bowlby asks what would happen if Greece had to get a new currency? The eurozone crisis is not just about political deals or high finance. The euro was meant to symbolise a more united and stable continent for every eurozone citizen. But if the single currency begins to fragment, if a country or countries reintroduce national currencies, everyone in the eurozone could be affected. Haggling has continued over the terms of the latest Greek bailout, while political tension rises in Greece itself. Plan B? New currency

Gouvernement d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En fonction des objectifs qui gouvernent l'entreprise, ce système est appelé à réguler les relations entre les nombreux acteurs impliqués ou parties prenantes. ( En anglais: stakeholders ). Les acteurs principaux sont les actionnaires [3] qui élisent le Conseil d'administration, lequel mandate la Direction, selon des modalités variables, propres au régime juridique de la société concernée . Crise de confiance[modifier | modifier le code] Les années 1990, décrites par le détenteur du « Prix de la Banque de Suède en sciences économiques », Joseph Stiglitz comme les « Roaring Nineties » en référence aux « Roaring Twenties » (les Années Folles qui ont précédé le krach de 1929) correspondent à une période d'exubérance boursière tandis que s'opèrent des évolutions non ou mal maîtrisées par les entreprises dans les domaines juridiques, financiers ou informatiques. Approche de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Do we really give introverts a hard time? 27 March 2012Last updated at 12:50 ET By Vanessa Barford BBC News Magazine In a group situation, it's not necessarily the talkers who have the best ideas It is often assumed extroverts do best in life, but according to a new best-selling book, introverts are just as high achievers. Barack Obama, JK Rowling and Steve Wozniak. They might not immediately stand out as introverts, but according to Susan Cain, American author of Quiet: The Power of Introverts In a World That Can't Stop Talking, they are. That is because she says, contrary to popular opinion, introverts are not necessarily shy or anti-social, they just prefer environments that are not over-stimulating and get their energy from quiet time and reflection. Conversely, extroverts need to be around other people to recharge their batteries. Continue reading the main story Extroversion and introversion "But research shows there is no correlation between the most talkative person in the room and the best ideas," she says. Cain's 'introverts'

Les réseaux sociaux, aide ou entrave à l’organisation "apprenante"? L’idée d’organisation apprenante n’est pas récente mais elle prend une dimension nouvelle avec l’essor des réseaux sociaux, notamment des réseaux sociaux d’entreprise. Comme déjà dit dans d’autres articles, les réseaux sociaux d’entreprise façon web 2.0 apportent une nouvelle dimension à la communication professionnelle transversale sans toutefois lui avoir donné naissance. De tout temps, il a existé au sein des collectifs de travail une hétérogénéité de métiers et de compétences. Sur les chantiers des cathédrales charpentiers côtoyaient maçons, couvreurs, plombiers, charretiers, tailleurs de pierre, artistes dessinateurs, sculpteurs ou vitriers et aussi ferronniers, etc. Tous échangeaient sur ces chantiers des savoirs et des compétences développées par les uns au cours de leur vie, acquis par les autres dans une région lointaine lors d’autres chantiers. Le rôle de la pause café Aujourd’hui tout va bien plus vite donnant l’impression que le temps se contracte.

Conjoncture : Une troisième révolution industrielle est en vue L'économiste américain Jeremy Rifkin présente ce mardi à Paris son dernier essai sur les mutations en cours de l'économie et les bases d'une croissance durable tout au long du XXIe siècle. Voici sa vision du futur. «Une troisième révolution industrielle doit prendre le relais de notre modèle actuel, à bout de souffle», assure l'économiste américain Jeremy Rifkin. Selon lui, «la crise actuelle n'est pas la crise de la finance, mais la crise du pétrole» et cet or noir sera de plus en plus rare et de plus en plus cher. Surtout, cette énergie est polluante, et les catastrophes naturelles de plus en plus violentes et fréquentes plaident en faveur d'un modèle de croissance plus soutenable. Ce modèle alternatif repose sur les énergies vertes et sur Internet, estime Jeremy Rifkin. Cinq préalables à une nouvelle révolution industrielle Les villes pourront alors mettre en place des véhicules électriques, ou à pile à combustible, partagés, que chacun utilise le temps nécessaire.

ITGI The Mathematics of Happiness? | Think Tank What’s the Big Idea? An iPad can calculate faster than the human brain, but in the areas of creativity and abstract thought, even massive supercomputers lag far behind the average human three year old. Still, the size of our computer databases and their processing power is increasing so rapidly that data and algorithms for interpreting it are becoming formidable sources of political and economic power. In education, finance, and government, it seems, he who has the most inscrutable machines and impressive statistics sets the agenda. The trouble with this is that the qualitative data about our lives – the quality of our relationships, the happiness of our children, our level of satisfaction at work – is often left out of the equation (and therefore the agenda) because it’s much more difficult to measure. Chip Conley, Founder of Joie De Vivre Hospitality and the author of Emotional Equations, argues (against Einstein, as it happens), that everything that counts can and ought to be counted.

Le management au défi de la crise XEnvoyer cet article par e-mail Le management au défi de la crise Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Fermer C’est aujourd’hui que se mettent en place dans les entreprises les ferments de la dynamique de demain “Et si le soleil se levait aussi à l’Ouest… La nouvelle dynamique mondiale” c’est le thème choisi, cette année, par le Cercle des économistes pour ses 12es “Rencontres d’Aix-en-Provence” début juillet. A l’instar de ce qui s’est fait au Canada, gouvernements et institutions européens doivent opérer un formidable aggiornamento – tant idéologique qu’économique – qui seul permettra le retour à une véritable croissance. Sortir de la courte vue Retour en Europe. En premier lieu, il faut que l’entreprise revienne sur ses fondamentaux économiques et se pose quelques questions ; au fond, toujours les mêmes : quels types de produits ou services ont permis et permettront à l’avenir, la création et le succès de l’entreprise, assurant ainsi son développement ? Par Françoise RUIZ

Révolution pacifique en Islande, black-out des Médias ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, une véritable révolution démocratique et anticapitaliste a lieu en Islande en ce moment même, et personne n’en parle, aucun média ne relaie l’information, vous n’en trouverez presque pas trace sur « Google » : bref, le black-out total. Alors que gronde dans l’Europe entière la colère des Peuples pris à la gorge par le rouleau-compresseur capitaliste, l’actualité nous dévoile un autre possible, une histoire en marche susceptible de briser bien des certitudes, et surtout de donner aux luttes qui enflamment l’Europe une perspective : la reconquête démocratique et populaire du pouvoir, au service de la population. Ci-dessous… deux articles traitant de cette révolution en marche : Le 16 décembre 2010 par Jean Tosti Depuis le samedi 27 novembre, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Ces derniers commenceront à se réunir à la mi-février et rendront leur copie avant l’été. (source: cadtm.org)

Related: