background preloader

Horizons et débats

Horizons et débats
Related:  mesures réformes paniques

Politique Actu Les Observateurs - Politiquement correct s'abstenir (4) BOURSE de l'OPINION Affaire Woerth. Nicolas Sarkozy: Le cauchemar suisse Lundi soir devant les caméras de France 2, Nicolas Sarkozy n’a pas prononcé le mot «Suisse». Bien sûr, la Suisse et Genève n’ont, dans les aventures et péripéties de l’affaire Woerth (lire l’enquête d’Yves Steiner et Philippe Le Bé en page 18), qu’un rôle de plaque tournante, de lieu secondaire où se numérotent les comptes bancaires de Liliane Bettencourt et d’autres fortunés français. Mais il y avait peut-être aussi dans cette absence de la Suisse dans le verbe sarkozien comme un lapsus. Un instant freudien lui-même hérité de l’histoire déjà longue des relations entre une France toujours prête à mimer sa grandeur et une Suisse considérée comme une vague province luxueuse, mais une province quand même. Peter Rothenbühler, à l’époque rédacteur en chef du Matin, se souvient: «Je ne m’étais pas rendu compte que ce que nous faisions était si extraordinaire. On pourrait additionner les possibles motifs d’énervement de Nicolas Sarkozy envers la Suisse. Mépris pour les petits.

Rezo.net - Le portail des copains World Socialist Web Site Assouplissement quantitatif Le terme assouplissement quantitatif - traduction de l'anglais de Quantitative easing (QE) - désigne un type de politique monétaire dite « non conventionnelle » consistant pour une banque centrale à racheter massivement des titres de dettes aux acteurs financiers, notamment des bons du trésor ou des obligations d'entreprise, et dans certaines circonstances des titres adossés à des actifs comme des titres hypothécaires. Les banques centrales ont recours à ce genre de pratique dans des circonstances économiques exceptionnelles, telles que des crises économiques et financières de grande ampleur. Plus particulièrement, le QE est utilisé dans une situation de trappe à liquidité, c'est-à-dire lorsque les taux directeurs sont déjà très bas et ne parviennent plus à assurer une hausse des prix suffisante. Histoire[modifier | modifier le code] Origine du terme[modifier | modifier le code] Utilisations du QE dans le monde[modifier | modifier le code] Japon (2001-2006)[modifier | modifier le code]

Un revenu de base pour tous? Pas si utopique que cela! :: Le Courrier :: Quotidien suisse indépendant SUISSE - Un ouvrage collectif de l'association BIEN-Suisse dévoile plusieurs modèles de financement pour mettre en oeuvre un revenu garanti inconditionnel en Suisse. Décryptage. Garantir à tous un revenu de base d'un bout à l'autre de l'existence, c'est l'idée promue depuis trente ans par le Basic Income Earth Network (BIEN), un réseau associatif actif au plan mondial. «Le revenu de base est une sorte de rente à vie, payée à chaque individu, sans condition ni contrepartie, d'un montant suffisant pour vivre dignement», résume Albert Jörimann, président de la section suisse. L'ambition de cette association, qui se veut apolitique, est de proposer un modèle adapté aux conditions de l'économie globalisée, caractérisée, entre autres, par une flexibilité et une fragilité accrues des conditions de travail. Ce «droit civique économique» que constituerait le revenu de base doit cependant être pensé en fonction des réalités propres à chaque pays. Le modèle de compensation Le «modèle bâlois»

CQFD, mensuel de critique sociale histoireetsociete | dieu me pardonne c'est son métier… Crise systémique globale - USA 2012/2016 : Un pays insolvable et ingouvernable Comme annoncé dans de précédents GEAB, notre équipe présente dans ce GEAB N°60 ses anticipations sur l'évolution des Etats-Unis pour la période 2012-2016. Ce pays, épicentre de la crise systémique globale et pilier du système international depuis 1945, va traverser une période particulièrement tragique de son histoire au cours de ces cinq années. Déjà insolvable il va devenir ingouvernable, entraînant pour les Américains et ceux qui dépendent des Etats-Unis des chocs économiques, financiers, monétaires, géopolitiques et sociaux violents et destructeurs. Si les Etats-Unis d'aujourd'hui sont déjà bien différents de l' « hyper-puissance » de 2006, année de publication des premiers GEAB annonçant la crise systémique globale et la fin de la toute-puissance US, les changements que nous anticipons pour la période 2012-2016 sont encore plus importants, et vont transformer radicalement le pays, son système institutionnel, son tissu social et son poids économique et financier.

Related: