background preloader

Les effets de la catégorisation - Nicole Dubois

Les effets de la catégorisation - Nicole Dubois
Les effets de la catégorisation Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires : - un film bref relatant une expérimentation concernant la catégorisation.- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur les effets de la catégorisation. Nombreuses sont les recherches qui montrent qu'on attribue facilement aux éléments d'une catégorie des attributs considérés comme caractéristiques de cette catégorie.Cette tendance a des conséquences importantes sur nos jugements et nos comportements quotidiens. La ressource est diffusée sous licence Creative Commons

Ce qui fait qu'on fait ce qu'on fait ! Ce qui fait qu'on fait ce qu'on fait ! Certaines expériences sont particulièrement révélatrices de nos comportements, nos jugements, notre comportement social … et sont très troublantes. Trois films courts serviront de support à une rencontre / débat sur la psychologie sociale avec : - François LE POULTIER, Professeur de psychologie sociale et Président de l’Université Nancy 2 - Nicole DUBOIS, Professeure de psychologie sociale " Le billet perdu " Vous trouvez un billet de 10 euros dans la rue … comment réagissez vous … avec et sans témoin ? " L'apathie des témoins " Ou quelques notions pour comprendre la non-assistance à personne en danger. " Je vois ce que je crois "La force des « étiquettes » que l’on peut coller à certaines personnes. Ces films sont issus de la série « Regards sur la psychologie sociale expérimentale » réalisée par Philippe THOMINE et produite par Vidéoscop (Nancy-Université) pour l'Université Ouverte des Humanités .

Article IT BEGAN WITH AN AD in the classifieds. Male college students needed for psychological study of prison life. $15 per day for 1-2 weeks. More than 70 people volunteered to take part in the study, to be conducted in a fake prison housed inside Jordan Hall, on Stanford's Main Quad. Zimbardo encouraged the guards to think of themselves as actual guards in a real prison. The study began on Sunday, August 17, 1971. Forty years later, the Stanford Prison Experiment remains among the most notable—and notorious—research projects ever carried out at the University. The public's fascination with the SPE and its implications—the notion, as Zimbardo says, "that these ordinary college students could do such terrible things when caught in that situation"—brought Zimbardo international renown. In 1973, an investigation by the American Psychological Association concluded that the prison study had satisfied the profession's existing ethical standards. The Superintendent Zimbardo. The Whistleblower. Mark.

Réplication a class divided Annie Leblanc enseigne dans une école primaire de Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie. Un milieu très homogène, bien loin de la mosaïque multiethnique des grands centres. Pourtant, il y a de la discrimination dans sa classe de troisième année, à l’école Saint-Pierre. Bon an mal an, les élèves se trouvent un souffre-douleur. Cette année, Pierre-Luc, de par son obésité, est victime des moqueries de ses pairs. Que pourrait bien faire Annie Leblanc pour sortir la ségrégation de sa classe? Le goût du clan L’expérience inusitée qu’Annie Leblanc s’apprête à réaliser s’appuie sur des bases scientifiques solides. Nous avons parlé avec un ancien étudiant du chercheur, Richard Bourhis, aujourd’hui professeur à l’UQAM. M. Premier extrait de l’entrevue avec Richard Bourhis Deuxième extrait de l’entrevue avec Richard Bourhis Les travaux d’Henri Tajfel ont inspiré toute une génération de chercheurs en psychologie sociale. Les grands et les petits À pieds joints dans la discrimination Mission accomplie

La non-assistance à personne en danger - Les Amphis de France 5 La non-assistance à personne en danger Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires : - un film bref relatant une expérimentation concernant la non-assistance à personne en danger.- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur la non-assistance à personne en danger.La non-assistance à personne en danger est un comportement très souvent constaté. Mais les témoins d'un accident de la route qui ne s'arrêtent pas, les passants qui font mine de ne pas voir une personne affalée au bord du trottoir sont-ils tous monstrueusement égoïstes ? Comment comprendre leur comportement ? La ressource est diffusée sous licence Creative Commons

10 Brilliant Social Psychology Studies Ten of the most influential social psychology experiments explain why we sometimes do dumb or irrational things. “I have been primarily interested in how and why ordinary people do unusual things, things that seem alien to their natures.Why do good people sometimes act evil?Why do smart people sometimes do dumb or irrational things?” –Philip Zimbardo Like famous social psychologist Professor Philip Zimbardo (author of The Lucifer Effect: Understanding How Good People Turn Evil), I’m also obsessed with why we do dumb or irrational things. The answer quite often is because of other people — something social psychologists have comprehensively shown. Each of the 10 brilliant social psychology experiments below tells a unique, insightful story relevant to all our lives, every day. Click the link in each social psychology experiment to get the full description and explanation of each phenomenon. 1. The halo effect is a finding from a famous social psychology experiment. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Le Hibou à l'envers [Expérience sociale] L’effet Asch Aujourd’hui, on va tenter de répondre à une question toute bête. Quand je dis une question toute bête, c’est VRAIMENT une question toute bête. Du genre : « Voici un segment, parmi les trois propositions suivantes, quel segment a la même longueur que lui? Vous avez trouvé la bonne réponse? Oui, mais voilà. Prenons neuf complices et mélangeons-les avec une dixième personne. Posons maintenant la fameuse question au groupe et arrangeons-nous pour que Carapuce fasse partie des derniers à prendre la parole. C’est cette expérience que Solomon Asch (1907 – 1996) , un psychologue polonais, a mis sur pied pour démontrer l’influence du groupe sur les décisions d’un individu. Les résultats de Asch sont sans appel: 31,8 % des sujets ont accepté la mauvaise réponse. 31.8 % !!! Pire ! L’enseignement de cette expérience est fondamental. Put***, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai le nombre 1984 qui me vient immédiatement en tête… Vous avez 4 heures !

L’ERREUR DE LA PSYCHOLOGIE EVOLUTIONNISTE - 11/12 - A la suite de L'origine des espèces et de La filiation de l'homme, de nombreux évolutionnistes commencèrent à spéculer sur la manière dont le comportement social humain, les émotions, les jugements et les idées - tous les attributs de l'esprit humain - avaient pu être façonnés par l'évolution. Selon l'erreur la plus répandue, si l'apparence et le fonctionnement de notre corps furent façonnés par l'évolution, alors le comportement de notre corps a également dû être façonné par l'évolution. Les évolutionnistes, incapables d'expliquer la naissance des structures biologiques chez les êtres vivants, se mirent à inventer des contes à propos de la dite évolution de l'âme humaine. Dans La filiation de l'homme, Darwin défendait l'idée que dans le futur l'évolution allait constituer le fondement de la psychologie : J'entrevois dans un avenir éloigné des routes ouvertes à des recherches encore bien plus importantes. Aucune découverte scientifique ne vint en effet corroborer les opinions de Wilson.

Naissance de la psychologie sociale Les débuts de la psychologie sociale expérimentale sont marqués par deux expériences aux résultats contradictoires. La première exposée ici est celle de NormanTriplett datant de 1897 et qui instaure le concept de facilitation sociale. Après avoir observé des cyclistes, Triplett cherchait à savoir si la situation de compétition améliorait ou pas la performance de chacun. Pour répondre à cette question, il conduit une analyse d’archive de plus de 2000 coureurs de haut niveau ayant participé à des courses de 25 miles ; 40 Km et cela dans les trois conditions suivantes : Course contre la montre : Une distance imposée doit être parcourue le plus rapidement possible et seul. Il va donc comparer les vitesses moyennes dans chacune des conditions et les résultats sont parlants : On peut voir qu’il existe une différence importante entre les scores de la première condition comparativement aux deux autres. Consulter l'article original de Triplett Ringelman n’était pas psychologue social mais agronome.

Related: