background preloader

Repenser l’internet des objets (3/3) : Industrialiser l’internet

Repenser l’internet des objets (3/3) : Industrialiser l’internet
Par Daniel Kaplan le 07/05/09 | 8 commentaires | 14,127 lectures | Impression Il n’existe pas aujourd’hui d’”internet des objets”, mais tout au plus une connexion en silos d’objets conçus et régis selon les règles les plus classiques de l’économie industrielle. La connectivité des objets et des espaces pourrait même signer la fin de la “parenthèse internet”, celle d’un réseau sans tête, sans finalité et totalement ouvert. Ca commence comme une conversation Que fait donc un capteur, se demande en substance l’enseignant et designer Julian Bleecker dans son “Manifeste pour les objets en réseau” (2006) ? Matière à réflexions Il ne faut donc pas grand-chose pour franchir cette première étape : juste partager les données que captent les objets et les rendre exploitables par d’autres. Un autre designer, Usman Haque, a d’ailleurs décidé de les y aider. Des objets habitables Entrons un peu plus profondément dans la nature même de l’objet. On peut émettre des réserves sur la vision de Sterling. Related:  Moteurs de recherches standards

MakerBot Industries Steps to Success Every now and then we’re reminded 3D printing is not science fiction, but a real technology used every day to make amazing things in homes, studios, schools, and businesses. At MakerBot we’re proud to be leading this Next Industrial Revolution with the MakerBot 3D Ecosystem, which makes desktop 3D printing and 3D scanning affordable and reliable for everyone, and includes a variety of products and services to help unleash your creativity. One of the newest members of our family is MakerBot Desktop, a complete, free 3D printing solution for discovering, managing, and sharing your 3D prints. 1. – Did you design your own model? – Want to browse through free designs? – Looking for high-quality, original prints? 2. You may also want to change some settings before printing. You can also choose your resolution: low, standard, or high. 3. – If you’re printing via USB stick, MakerBot Desktop will slice your file when you click Print. Now you’re all set to start printing.

FYP editions transports durables Interview de Rafi Haladjian sur l'internet des objets Après Internet pour tous, Internet pour tous les objets ? C'est le credo auquel adhère Rafi Haladjian, créateur de FranceNet, d'Ozone, mais aussi du Nabaztag, ce fameux « lapin communicant » précurseur selon lui d'une ère où les usages s'apprêtent à connaitre un nouveau bouleversement : celui de l'Internet des objets. En attendant de lever le voile sur les ambitions de sa future société, Sen.se, il revient pour Clubic.com sur ce concept et les enjeux associés. Rafi Haladjian, bonjour. RH - L'internet des objets, c'est le passage d'un monde dans lequel on a un nombre réduit d'appareils avec lesquels on peut communiquer, avoir accès à une capacité de traitement ou à une intelligence, à un monde dans lequel l'information va pouvoir être apportée à chacun des objets qui nous entoure. Prenez par exemple un pèse personne. N'est-ce pas un peu utopique d'imaginer que tous les objets seront un jour connecté et que cette nouvelle capacité profitera systématiquement à l'utilisateur ?

The Revolution will be Caramelized - The CandyFab Project Entretiens du Nouveau Monde industriel : Concevoir les objets de demain A l’occasion des Entretiens du Nouveau Monde industriel consacrés aux nouveaux objets communicants, qui se tenaient la semaine dernière au Centre national des arts et métiers, retour sur quelques présentations parmi celles qui nous ont semblé les plus marquantes de ces deux jours. Concevoir les “NéoObjets” “L’internet des objets intéresse les designers, car il interroge comment faire des propositions au monde”, explique le designer Jean-Louis Fréchin (présentation, blog). Les objets sont plus vieux que l’informatique et l’internet, rappelle le designer. Image : La présentation de Jean-Louis Fréchin sur les NéoObjets photographiée par Nicolas Nova. Le système des objets recouvre plusieurs réalités, explique Jean-Louis Fréchin, mais les NéoObjets en tant que tels, comme il les a lui-même baptisés, désignent des objets dont la valeur est déportée sur le service qu’ils offrent, comme le Nabaztag, la montre verte ou le Wattson – qu’il faut distinguer des objets communicants ou des interfaces.

Putting Government Data online - Design Issues Up to Design Issues Abstract Government data is being put online to increase accountability, contribute valuable information about the world, and to enable government, the country, and the world to function more efficiently. All of these purposes are served by putting the information on the Web as Linked Data. Start with the "low-hanging fruit". Introduction This, 2009, is the year for putting government data online. So if you want to do this, what should you do? Using Linked Data as the interconnection bus Government data is put online typically for 3 reasons: Increasing citizen awareness of government functions to enable greater accountability; Contributing valuable information about the world; and Enabling the government, the country, and the world to function more efficiently. Each of these purposes is best served by using Linked Data techniques. In general Linked Data is: Modular: Linked Data can be combined (mashed-up) with any other piece of Linked Data. Just do it Relational databases

L'IDO au Japon : définitions, grands projets et politique japonaise L'Internet des objets : définitions, grands projets et politique japonaise Publié le 1/09/2010 - 101 pages - pdf 4,2 Mo Auteurs : TOUAK Maeddine - DAUCHEZ Pierre Ce document est le produit d'un travail de recherche, d'analyse et de synthèse, mené à Tokyo de juin à septembre 2010, par un élève-ingénieur de l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, dans le cadre d'un stage au sein du Service pour la Science et la Technologie de l'Ambassade de France. Des objets qui communiquent entre eux, se comprennent et agissent de concert pour simplifier toujours un peu plus la vie de leur propriétaire : l'idée a un potentiel énorme. Dans un premier temps, le rapport décrit ce qu'est l'ubiquitaire en commençant par le vocabulaire, la technologie et les applications à prévoir. Au sommaire de ce document : Introduction 1. 2. 3. Conclusion Compléments bibliographiques

Main Page amazon Apprendre du vernaculaire (2/2): accrocher des abris de fortune 7 mai 2010 Croquis issu du workshop "Apprendre du vernaculaire" organisé à l'EPFL. [dr] Suite de notre émission de lundi consacrée au workshop “Apprendre du vernaculaire” conduit par le professeur Pierre Frey à l’EPFL, workshop qui demandait aux étudiants d’architecture et aux ingénieurs de construire un abri à partir du matériel que l’on trouve chez le géant du bricolage Hornbach. Le pari lancé par Pierre Frey à ses étudiants était de construire sur le campus de l’EPFL le pavillon le plus probant. Hélas, l’expérience s’est révélée moins concluante qu’esperé. Si aucun pavillon issu des savoirs vernaculaires ne verra donc le jour sur le site de l’EPFL à l’issue de cette semaine de workshop, l’idée d’aller loger les étudiants dans les toitures de l’école sonne néanmoins comme une réponse amusante à la pénurie endémique de logements estudiantins. Yann Gerdil-Margueron

Quelles places dans le monde pour L'IDO

Site rattaché au ministère des affaires étrangères. by matthieulc Apr 9

Related: