background preloader

La.cuisine-sauvage.org - Quelques plantes sauvages à cuisiner

La.cuisine-sauvage.org - Quelques plantes sauvages à cuisiner

http://la.cuisine-sauvage.org/

Related:  PLANTES SAUVAGES COMESTIBLESRECETTES PLANTES SAUVAGEScomment se nourir avec les plantes sauvagePlantes sauvagesles plantes comestibles2

Encore quelques découvertes 2/5 Et voici sans aucun doute possible la pire des cinq : la roquette de mer (cakile maritima). Avec des fleurs caractéristiques de crucifères (a l'instal du crambe dont j’ai parlé dans mon précédent billet), des feuilles charnues comme beaucoup de plantes du littoral, on aurait pu s’attendre à quelque chose d’intéressant. Quand en plus le nom de la plante fait allusion à une délicieuse salade sauvage... Mais qui dit comestible ne dit pas forcément bon. Après dégustation, ça a carrément été le concours de grimaces : amertume prononcée suivie très rapidement d'un piquant très marqué (un peu comme les vieux radis qui "arrachent").

[se nourrir] Manger des plantes... quelques préparations On mange la racine et les feuilles. Elles sont meilleures avant la floraison. Les feuilles. Elles sont délicieuses en salade.Les feuilles au plus proche de la racine sont plus amères que les plus jeunes au centre. L'apprenti druide - le pissenlit Famille botanique Composées La famille des composées est l'un des familles les plus prolifique du règne végétale. Elle contient environ 13 000 espèces. Leurs fleurs sont sans pédoncules et sont appelées des capitules. 1 / Cueillette des herbes sauvages comestibles « mois après mois » - . Teneur moyenne en protéines de quelques végétaux sauvages en g/100g Ortie 8 et 40 sechée / faînes 22 / chénopode et bourse à pasteur 4.2 Teneur en glucide. Châtaignes 42 / glands de chênes 60 / mûres 14.Teneur en lipides Noisettes 62 / faînes 50 / glands 22 Teneur en vitamine c mg/100g Cynorrhodon 500-4000 / feuilles de violettes 210 / feuilles de fraisier 230.

Les plantes sauvages comestibles Si l’on imagine le mode de vie de nos ancêtres avant le début de l’agriculture, on se représente le plus souvent l’image d’un chasseur/cueilleur. Arpentant alors son environnement qu’il connait à la perfection, à la recherche de gibier, et sachant utiliser également les différentes plantes qui l’entourent pour son alimentation, ou encore pour soigner différents maux. Aujourd’hui, si l’on se promène en pleine nature, que ce soit à la campagne, en montagne, au bord de la mer ou même en ville, on peut observer ici et là de nombreuses plantes qui sont le plus souvent méprisées ou ignorées et qui ont pourtant beaucoup à nous apporter. Que ce soit en ce qui concerne notre alimentation, mais aussi pour nous aider à rester en bonne santé.

Les sureaux : les bons, le mauvais et les idées reçues. - Le blog de lamaisondusureau.over-blog.com Mardi 30 août 2 30 /08 /Août 23:02 Tout le monde connait ou a déjà vu un sureau. Mais saviez-vous qu'il n'est pas le seul de sa famille à vivre non loin de nos maisons ? En effet, les sureaux sont nombreux à peupler nos campagnes. Petite disgrésion sur l'arbre aux deux parfums. Cuisine des fleurs, recettes avec des fleurs, cuisiner les fleurs et gastronomie florale. Les fleurs comestibles reviennent au goût du jour. Elles peuvent être cueillies dans la nature ou dans le jardin. Crues elles décorent les assiettes et les plats. Par leurs formes et leurs coloris variés, elles apportent un plaisir visuel et parfument délicatement les crudités. Les fleurs qui se mangent crues sont rajoutées le plus tard possible dans le plat pour préserver leurs couleurs et leur fraîcheur.

consoude Les feuilles de consoude conviennent à merveille pour faire des emballages comestibles. Paraît que j'abuse des boulettes; la preuve du contraire, c'est que le plat a été dévoré avant que je pense à faire une photo du résultat final. Pour 4 à 6 personnes: 24 feuilles de consoude, rincées et égouttées

Related:  Recettes en vracPlantes comestibles