background preloader

Licences Creative Commons by formations.bib (Bibliothèque de l'EPFL) on Prezi

Licences Creative Commons by formations.bib (Bibliothèque de l'EPFL) on Prezi

@JM_Launay Twitter et le droit d’auteur : vers un copyright 2.0 L’usage du service de micro-blogging Twitter se développe en bibliothèque (voir ici, là ou là). Le phénomène Twitter intéresse déjà de près les spécialistes des sciences de l’information et si l’on en croit cette liste impressionnante, on s’en rend compte que l’usage de Twitter est véritablement en train de passer dans les mœurs bibliothéconomiques aux États-Unis. Même OCLC est sur Twitter ! Twitter est-ce créer ? Or il n’est certainement pas anodin de relever qu’au moment où l’usage de ce service explose, une discussion fort intéressante s’est engagée dans la bibliosphère américaine pour savoir quel était le statut juridique de Twitter. Par ordre de date de publication, voici les billets américains que j’ai repérés : Are Tweets Copyrighted ? La discussion commence dans ces termes sur Blog Maverick : Is a tweet copyrightable ? Que se passerait-il par exemple si un tiers décide de reproduire et rediffuser des messages postés sur Twitter ? Copyright (What’s Yours is Yours) Art. Like this:

Utilisation pédagogique de youtube La liste de lecture ou playlist est un des services proposés par Youtube, célèbre plateforme de partage de vidéos. C’est un moyen rapide d’enregistrer ses vidéos préférées par thèmes. Pour cela, il faut d’abord se créer un compte puis, lors du visionnage d’une vidéo, il suffit de cliquer sur le bouton "ajouter à" / une liste de lecture existante ou à créer. On peut alors choisir que cette liste soit publique ou privée. Au delà d’une simple gestion de ses vidéos préférées, il y a là un moyen de faire des sélections thématiques de vidéos à partager avec des élèves, en cours ou en dehors des cours, par exemple. Le logiciel libre : un outil du quotidien Le logiciel libre repose sur 4 libertés fondamentales : la liberté d’utiliser le logiciel à toutes fins utiles ; la liberté d’étudier le logiciel ; la liberté de modifier le logiciel ; et la liberté de dupliquer le logiciel. Elisabeth Racine, Vice-Présidente de la thématique "Experiment" de l’Open World Forum 2013, présente les intérêts du logiciel libre. Le logiciel libre : accessible et très intégré au quotidien De nombreux logiciels libres sont à la portée de tous. Le logiciel libre n’est pas une complexité technologique, mais la vision d’une informatique ouverte et partagée qui permet à chacun de profiter pleinement du matériel informatique qu'il a à disposition, sans barrières artificielles. Logiciel libre versus logiciel propriétaire Les formats des documents sont souvent tributaires des nouvelles versions des suites logicielles propriétaires. Un vrai succès auprès du public

BD : Creative Commons (trouvé par recherche sur Eduscol) Ceci est la traduction en français d'une création originale de Creative Commons, How It Works. (Credits de la version originale : Cartoon concept and design by Neeru Paharia. Original illustrations by Ryan Junell, Photos by Matt Haughey.) Vous pouvez télécharger toutes les images au format PNG en cliquant ici. Les images ont été fabriquées grace à gimp, gif2png et inkscape. Ces travaux ont également été produits sous d'autres formats (pdf, Oo, flash, etc...) sur le site de Framasoft This work is licensed under a Creative Commons License.

Payer des droits pour des liens hypertexte Faire un lien, une copie ? Voilà un vieux débat qui avait agité le monde de l’internet au début des années 2000 qui renaît. Voilà aussi que cette question, posée récemment pour les consultations de l’internet dans un cadre professionnel, touche le champ de l’enseignement. Dans l’actualité proche, au Canada, ce sont, en effet, deux universités qui viennent d’accepter de payer pour les liens proposés dans les courriers électroniques de leur enseignants, au Royaume-Uni, les clients d’un prestataire de veille qui vont payer pour les liens qui leur sont proposés et, en Allemagne, un projet de loi qui taxerait les moteurs de recherche et les agrégateurs de presse pour les liens menant vers des sites de presse accompagnés, il est vrai, de brefs extraits. De quoi s’agit-il ? Ce qui est dénoncé ici, c’est la dérive au regard du droit d’auteur, faire un lien ne pouvant pas être analysé comme un droit de reproduction ni même un droit de représentation. Le lien, une liberté intrinsèque à l’internet ?

Le petit lien pratique et utile! Convertit un long lien en un tout court et pratique! Pour la France, la Suisse et la Belgique! Vous n'avez pas inséré de lien à raccourcir, il n'est pas assez long ou ce dernier est invalide (p. ex. contient déjà un PetitLien ou pointe sur un exécutable)! Bienvenue sur PetitLien! Fatigué de devoir envoyer des liens compliqués, longs qui sont parfois coupés dans les e-mails? Vous avez ici ce qu'il vous faut! PetitLien vous propose de raccourcir vos liens pour créer un alias beaucoup plus pratique à transmettre, qui ne se scinde pas et n'expire jamais. Exemple Transformez ce lien: En un PetitLien: Il apparaît évident qu'il est désormais plus simple de copier et coler le PetitLien dans un mail ou dans votre navigateur. Ajoutez PetitLien à vos favoris! Il vous suffit de faire glisser ce lien dans votre barre de favoris. Dès que vous serez sur une page dont vous voulez raccourcir le lien, vous n'aurez qu'à cliquer sur le bouton de vos favoris pour que le PetitLien se créé tout seul, à partir de la page où vous serez évidemment.

FAQ Plusieurs décisions de justice ont appliqué les licences Creative Commons, leur reconnaissant la force de contrats en tant que tels dès 2006 en Espagne et aux Pays-Bas : Aux Pays-Bas en 2006 Le magazine hebdomadaire néerlandais Weekend a reproduit quatre photos de la famille du présentateur Adam Curry. La Cour a rappelé qu’un professionnel est tenu de s’assurer de la licéité de ses publications, et en cas de doute, de rechercher l’autorisation du titulaire de droits avant la publication de reproductions. 305 Adam Curry v. En Espagne en 2006 La société d’auteurs espagnole SGAE a demandé le paiement de 4.816,74 € au Disco Bar Metropol au titre de la diffusion non autorisée de musique dans un lieu public entre novembre 2002 et août 2005. Lower court number six of Badajoz, ordinary procedure 761/2005, ruling, nº 15/2.006, 2006 feb. 17, Sociedad General de Autores y Editores (SGAE) v. En 2010 en Belgique

Utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche - MENJ1100017X Note introductive Le ministère de l'Éducation nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et la conférence des présidents d'universités ont reconduit pour les années 2010 et 2011 le protocole d'accord transitoire sur l'utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche conclu avec les titulaires de droits d'auteur le 15 juin 2009. Cet accord précise les conditions de mise en œuvre de l'exception pédagogique prévue au e) du 3° de l'article L. 122-5 du code de la Propriété intellectuelle et autorise certains usages n'entrant pas dans le champ de cette exception. Il encadre ainsi les usages d'œuvres protégées autres que la photocopie (qui relève des accords relatifs à la reproduction par reprographie) pour les besoins de l'enseignement et de la recherche. 1. L'accord ne vise que les œuvres éditées sur support papier. 2. 3. 4. Entre et Annexe

Related: