background preloader

Outils du Web 2.0

Outils du Web 2.0
PDF version Le Web 2.0 est une évolution du Web vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de connaissances techniques) et d'interactivité (permettant à chacun de contribuer sous différentes formes). Les internautes contribuent à l'échange d'informations et peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social[2]. L'internaute devient, grâce aux outils mis à sa disposition, une personne active sur la toile. Les 7 principes du web 2.0 (sur consultée le 02/09/2011) 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Les plateformes de partage de média Flickr est une solution de partage de photos en ligne (racheté par Yahoo) (Tutoriel). Slide share est une plateforme de partage de diaporamas (Tutoriel 1 et tutoriel 2). Instagram est une application et un service de partage de photos disponibles sur plateformes mobiles de type iOS et Android. Related:  QG 4 : Comment le partage de l'information contribue-t-il à l'émWeb 2.0Nouvelles technologies, externalisation, participation

Accueil - Patrimoine-Saint-Herblain Enrichir mon cours Moodle avec les outils du Web Eutech SSII Une plateforme gagne contre une application à tous les coups A chaque confrontation passée, Microsoft a joué la carte de la plateforme avec succès, en l'emportant même face aux applications les mieux implantées. Ainsi, Windows a permis à Microsoft de remplacer Lotus 1-2-3 par Excel, WordPerfect par Word, et le navigateur Netscape par Internet Explorer. Cette fois-ci cependant, le combat n'oppose pas une plateforme et une application, mais deux plateformes, chacune ayant un modèle d'affaires radicalement différent : d'une part, un seul fournisseur de logiciels, dont le système d'exploitation est installé de manière massive et dont les logiciels sont fortement liés aux particularités et aux API de ce dernier; d'autre part, un système sans propriétaire composé d'une multitude d'acteurs, reliés entre eux par un ensemble de protocoles, standards et accords de cooperation. Windows est en quelque sorte l'apogée du contrôle propriétaire par des API logiciels. Netscape vs. DoubleClick vs.

Quand les réseaux sociaux appuient la diversité Publié le 11/07/2012 Attention, cet article a été publié le 11/07/2012. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Le deuxième Forum européen de la diversité s’est déroulé les 2 et 3 juillet derniers au siège de La Poste à Paris. L’occasion de s’interroger, notamment, sur le rôle des réseaux sociaux dans la promotion de la diversité. Et si les réseaux sociaux représentaient un nouveau levier pour la diversité en entreprise ? Un RSE pour la RSE « Chez nous, le réseaux social d’entreprise est dédié à la responsabilité sociétale, explique Jacques Spelkens, chef du département développement des territoires et réseaux RSE chez GDF Suez. Un marge de liberté Les clés de succès sur ces réseaux : laisser une certaine marge de liberté aux salariés. « Certains groupes ne sont pas initiés par le community management, constate Jacques Spelkens.

Des pictos au kilo ! Plate-forme (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une plate-forme est en informatique une base de travail à partir de laquelle on peut écrire, lire, développer et utiliser un ensemble de logiciels. Elle peut être composée : Les plates-formes informatiques sont généralement conçues, développées, construites, mises en service et maintenues par des constructeurs informatiques, ou des prestataires de services. L’Office québécois de la langue française [2005] l’écrit en un seul mot : « plateforme »[1]. Les termes 'framework' et 'plateforme' sont également fréquemment confondus. Plate-forme Java (qui constitue autant un framework qu'une plateforme)Plate-forme Microsoft .NET (qui englobe le Framework .NET)Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Plate-forme » (voir la liste des auteurs).

Les réseaux sociaux d'entreprise, nouvel intranet 2.0 Chez Orange, groupe de télécoms qui compte 170 000 collaborateurs répartis à travers le monde, il s'agissait avant tout de créer un lieu de rencontre et de partage pour troquer des expériences, des doutes et des bonnes pratiques professionnelles mais aussi des passions. Le réseau « Plazza » a donc été bâti « sur mesure » par Orange à partir d'une base logiciel Microsoft, a expliqué Ziryeb Marouf, président fondateur de l'Observatoire des réseaux sociaux d'entreprise et responsable « RH 2.0 » du groupe de télécoms. Des opportunités de partage au-delà des frontières Deux ans après son lancement, le réseau social d'Orange compte 38 000 utilisateurs répartis sur 62 pays. « C'est une opportunité transfrontalière de partage qui s'offre à eux dans ce cadre. La démarche est très informelle car elle n'est pas dictée par la hiérarchie », a-t-il ajouté. « Je suis peut-être technicien d'intervention sans que l'on me reconnaisse de compétences managériales. Solutions « clé en main »

Les meilleures pratiques de l'éducation 2.0 Vouloir un web coopératif Par Daniel Kaplan le 27/06/08 | 17 commentaires | 17,522 lectures | Impression En 2006, Time Magazine nous nommait, nous tous, “personnes de l’année“. L’explosion des blogs, des plates-formes de partage d’images, des réseaux sociaux, donnait le sentiment d’une prise d’assaut de l’univers médiatique par son propre public. Mais en page intérieure du numéro de l’année suivante, l’hebdomadaire reproduisait presque la même couverture, avec un autre titre : “Personne de l’année : Eux“, eux les médias, les puissants, les influents. Que s’est-il passé d’une année sur l’autre ? MySpace est devenu un système pour vendre de la musique. Oui : la prise de conscience que le web “massivement relationnel” ne transforme pas à lui tout seul la vie démocratique, ni les médias. Portabilité, propriété La discussion sur la “portabilité” des profils associés aux réseaux sociaux est sans doute la plus symbolique du moment. La révolution des petits riens Où trouver du collectif ? Les agrégations spontanées Le décodage

Code électoral Ne sont pas éligibles dans le ressort où ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins de trois ans les préfets de région et les préfets, depuis moins d'un an les sous-préfets, les secrétaires généraux de préfecture, les directeurs de cabinet de préfet, les sous-préfets chargés de mission auprès d'un préfet et les secrétaires généraux ou chargés de mission pour les affaires régionales ou pour les affaires de Corse. Ne peuvent être élus conseillers municipaux dans les communes situées dans le ressort où ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins de six mois : 1° Les magistrats des cours d'appel ; 2° Les membres des tribunaux administratifs et des chambres régionales des comptes ; 3° Les officiers des armées de terre, de mer et de l'air, dans les communes comprises dans le ressort de leur commandement territorial ; 4° Les magistrats des tribunaux de grande instance et d'instance ; 5° Les fonctionnaires des corps actifs de la police nationale ;

La boite à outils du veilleur 2.0 Qu’est-ce que le web 2.0 Web 2.0. Voila le terme à la mode, la promesse d’un nouveau web, d’une révolution comme d’une nouvelle version de l’internet. Phénomène réel reposant sur un changement technologique et une rupture d’échelle liée la croissance du nombre d’utilisateurs ou récupération marketing de technologies anciennes rafraichies par un nouvel engouement public, comme le regrettent François Briatte, François Hodierne ou Olivier Meunier ? Le web 2.0 préfigure-t-il seulement une bulle 2.0 ? Difficile de comprendre également quel est ce web 2.0 dont tout le monde parle, tant les définitions semblent s’opposer. Comme le souligne l’animateur d’Homo-Numéricus : « On voit bien qu’il s’agit d’un même phénomène, mais aux multiples dimensions. L’éditeur Tim O’reilly rappelle certainement le mieux d’où vient la formule : à son origine, le terme « web 2.0 » capturait le sentiment commun selon lequel il se passait quelque chose de qualitativement différent sur le web d’aujourd’hui. Hubert Guillaud

Related: