background preloader

L'Arbre Celtique

L'Arbre Celtique
Le premier art celtique commence véritablement à la période d'Hallstatt (âge du fer). L'art est alors surtout influencé par l'âge du Bronze et il reste réaliste. Il faut attendre le Ve siècle avant JC, au second âge du fer (la Tène), pour assister à la naissance d'une nouvelle forme d'expression artistique, très différente de l'art géométrique connu jusque-là. Elle s'en distingue aussi bien par son répertoire que par le développement de procédés formels tout à fait originaux. devient stylisé. L'autre nouveauté qui marque l'art celtique du Ve siècle est l'emploi du compas, pour graver directement des décors ou pour élaborer l'épure de compositions plus complexes et raffinées. quelques traits suffisent à suggérer telle ou telle créature, ce qui nous prouve que l'artiste, en faisant ces traits, à un grand savoir-faire et une excellente perception de l'animal. Au IVème et IIIème siècles avant J-C, les Celtes sont menacés par les Germains à l'Est et les Romains au Sud. Related:  Art Celtescelte druideBe...

hda.c-wh.org/celtique__art__168.htm Je retiens La civilisation celte commence vers 500 ans avant JC et se termine à la conquête romaine. L’art celte est volontiers décoratif, à tendance très abstraite, inspiré par les motifs végétaux. Il se perpétuera à travers l’histoire de l’art en partie grâce aux enluminures chrétiennes du Moyen-âge ; aujourd’hui encore, les motifs complexes de l’art celte rencontrent un certain succès et influencent certaines formes de graphisme contemporain (tatouages, illustrations). Développement La civilisation celte débute avec le premier âge du fer ((la période hallstattienne) mais correspond surtout avec le second (période dite de La Tène, du nom d’un site près de Neuchâtel). Elle durera à peu près 500 ans. Nous savons relativement peu de choses sur les celtes, qui n’écrivaient pas. Pour définir ce qui est véritablement représentatif de l’art celte, voici ses constantes : La sculpture celte est relativement rare, localisée sur quelques sites seulement. Analyse d'une oeuvre-clé

JF BRADU - Les Celtes Ce cratère a été trouvé, en janvier 1953, dans la tombe d'une princesse, à Vix (côte d'Or). La chambre funéraire se trouvait sous un tumulus de 6m de hauteur, composé d'un amas de pierres et de terre. L'inhumation de la princesse a eu lieu vers 530 av JC, dans l'enceinte fortifiée qui avait été construite sur le Mont-Lassois, près de Vix, en Bourgogne. Dans la tombe (une pièce carrée de 3m de côté), la princesse, âgée d'une trentaine d'années, reposait sur la caisse d'un magnifique char dont les quatre roues avaient été démontées et déposées le long des murs du caveau. Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Présentation e site s'adresse à tous ceux qui se sentent des affinités pour les Celtes et leur civilisation. Je m'appelle Guillaume et m'occupe de collecter les documents que vous, visiteur, vous m'envoyez de manière à les rassembler sur ce site. J'effectue par ailleurs des études sur quelques ouvrages pour compléter vos informations. Ainsi, ce n'est plus le webmaster seul qui fait le site, mais le webmaster et les visiteurs ! L'Arbre Celtique : pourquoi ce nom ? La première partie "I - Etude de la civilisation celtique antique" sera prochainement terminée et peut se lire de manière linéaire. I - Etude de la civilisation celtique antique II - Annexes et approfondissements III - Echanges culturels IV - Ressources documentaires Veuillez passer en mode graphique 1024*768. Quatre icônes aident à la navigation dans le site : Pour la partie " I - Etude de la civilisation celtique ", une jauge en bas de chaque page indique à quel niveau du site vous vous trouvez : accueil - 1 - 2 a.b.c.d.e.f.g - 3

Art celte Les Celtes n'ayant laissé que très peu de traces écrites de leur civilisation, celle-ci nous est avant tout connue grâce à leur art, largement redécouvert durant la deuxième moitié du XXe siècle. L'art celte privilégie les petits objets utilitaires comme des armes, des bijoux, des ustensiles domestiques ou religieux. L'art des Celtes présente une grande diversité selon les époques et les régions considérées. Toutefois, quelques caractéristiques majeures le distinguent définitivement de l'art des autres civilisations qui étaient en contact avec l'aire culturelle celtique : Histoire[modifier | modifier le code] Les premières découvertes de pièces majeures d'art celtique remontent aux années 1840, période de grands aménagements, mais jusque dans les années 1870, ces pièces sont considérées comme des importations, des copies d'œuvres étrangères, notamment étrusques ou datées du Moyen Âge comme le fait Eugène Viollet-le-Duc pour le casque d'Amfreville[1] ou pour les œnochoés de Basse-Yutz[2].

"Celtic Art": aspects de l'art celtique Ce livre, je l'ai trouvé dans une boutique irlandaise à Rouen. Il présente sous forme de planches dessinées les divers aspects de l'art celtique tel qu'on le decouvre principalement avec les livres manuscrits comme le livre de Kells (qui est une référence en la matière): Comme vous le voyez, la couverture est déjà étourdissante à regarder. Le premier chapitre concerne les bordures d'entrelacs (knotwork borders), et voici donc une des planches: Ensuite, les surfaces (carrés, cercles) d'entrelacs (knotwork panels): Voici les motifs de spirales: Puis celui des labyrinthes (key patterns): Et voici les lettres (lettering): J'ai choisi une planche de M, N, O, qui montre la variété des styles, et comment les moines n'hésitaient pas à déformer les lettres pour remplir les lignes. Maintenant, les figures zoomorphiques: Une planche de chiens, qui montre la déformation de la figure animale, transformée en motif décoratif.

L'Arbre Celtique Le symbolisme des animaux On a cru pendant longtemps que la religion celtique accordait une grande place au zoomorphisme et au totémisme. Cela aurait constitué une preuve de sa grande ancienneté ou de son primitivisme, le stade évolutif suivant étant constitué par l'anthropomorphisme de dieux mieux élaborés, comme par exemple les dieux grecs. Mais l'on n'a aucune preuve sérieuse de totémisme dans le domaine celtique. Abeille A l'époque, les Celtes se réconfortent avec du vin miellé et de l'hydromel. Agneau Voir symbolisme de la brebis. Aigle alouette Cet animal est sacré pour les Gaulois et représentation le juste milieu entre les hommes et les dieux. Anguille Dans un épisode de la mythologie irlandaise apparaît une anguille. Arthur (ours) Etymologiquement, le nom gallois Arthur est dérivé du nom de l'ours (arto-s) par un britonnique ancien (artoris) dans lequel seul le suffixe est d'origine latine. Belette Bélier Biche Blaireau Boeuf Bouc Bousier Brebis Canard Cerf Chat Cheval Chevreuil Chien Chouette Coq

Âge du fer Reconstitution d'une maison de l'âge du fer en Europe. L'âge du fer est une période chronologique caractérisée par l'usage de la métallurgie du fer et faisant généralement suite à l'âge du bronze. Cependant, les limites chronologiques de l'âge du fer varient considérablement selon l'aire culturelle et géographique considérée. Ainsi peut-il être considéré comme appartenant à la Préhistoire, à la Protohistoire ou l'Histoire selon les aires géographiques considérées. L'âge du fer débute vers 1100 av. J. La métallurgie du fer nécessite une température plus élevée que celle du bronze, atteignable grâce à l'évolution technologique des fours[2]. Historiographie[modifier | modifier le code] L'existence d'un âge du fer est déjà évoquée dans le De natura rerum de Lucrèce, mais comme simple hypothèse philosophique[3]. L'invention de l'expression « âge du fer » est attribuée au chercheur danois C. Chronologie de l'âge du fer[modifier | modifier le code] Rasoir en bronze, Premier âge du fer, Acy-Romance.

Guerre chez les Celtes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Musée KeltenKeller, Rodheim-Bieber, Allemagne. Le culte du héros guerrier[modifier | modifier le code] Un bouclier celtique découvert à Battersea, dans la banlieue de Londres. Si les affaires religieuses étaient réservées aux druides, les guerriers constituaient l'aristocratie et tenaient le gouvernement séculier. Des chroniqueurs irlandais et gallois rapportent l'estime qu'on leur portait : ils dominaient une structure tribale semi-féodale dans laquelle la terre et le pouvoir étaient liés à la vaillance au combat. Armes et armures celtes[modifier | modifier le code] Guerre et religion celtique[modifier | modifier le code] Dieu guerrier de 70 cm de haut, une statue en tôle de bronze a été récemment découverte dans le sanctuaire de Saint-Maur-en Chaussée. La tête a une place de choix dans l'art et la religion celtiques[réf. nécessaire]. Références[modifier | modifier le code]

La Chouette et le Sagittaire Le symbole animal de la chouette est le neuvième esprit totem de la roue de la vie des chamans amérindiens. Il correspond à la fin de l’automne et à notre signe astrologique occidental du Sagittaire auquel il peut apporter un éclairage nouveau et exotique. Voyons les analogies de ce symbole à travers les différentes cultures qui lui ont rendu hommage, les mots-clefs caractérisant les natifs dont il est l’esprit protecteur et le conseil du chaman à son sujet, conseil destiné à exploiter au mieux son potentiel vital. I. La chouette a tout d’abord attiré l’attention des sages indiens par son mode de vie et de chasse tout particulier et ils ont bien sûr été troublés par le regard tout à fait particulier de ce rapace nocturne. Chez les Grecs anciens, la chouette était assimilée à Athéna et la ville d’Athènes était sous son patronat : rappelons que la déesse Athéna représentait la pensée élevée, les arts, la musique, la sagesse, l'intelligence. II. Partenaires conseillés Faucon et Saumon.

Related: