background preloader

Les-competences-transversales

Les-competences-transversales
Related:  Capacités/compétences transversales à l'écolelaurentlecolibri

Adieu, compétences transversales | Karim Benessaieh En fait, l'expression «compétences transversales» se retrouvait quatre fois dans la bible de l'enseignement au Québec, soit le Régime pédagogique de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire. Avec le décret d'hier, on modifie ou on élimine carrément les articles où figurait l'expression controversée. Par exemple, dans l'article 15 du Régime pédagogique, on expliquait ainsi ce qu'est un cycle: une période d'apprentissage pour acquérir «un ensemble de compétences disciplinaires et transversales». Dorénavant, cette période servira plutôt à l'acquisition de «connaissances et compétences disciplinaires». Dans les trois autres mentions, qui figuraient dans les articles 30 et 30.1 du Régime, on élimine carrément les paragraphes controversés. Ils sont remplacés par un spécimen du bulletin qui sera utilisé en 2011. Il n'a pas été possible, hier en fin d'après-midi, d'obtenir les commentaires du ministère de l'Éducation. Victoire symbolique et déplacement

Un Haut conseil de la politique du handicap : pourquoi pas ? - Oeil et regard sur le monde « Nous manquons d'un projet de production et de diffusion de savoirs dans le domaine du handicap ! ». C'est ce qu'affirme, à plusieurs voix, dans son tout dernier livre, « Handicap, une encyclopédie des savoirs. Son ouvrage, qui est une invite à une responsabilité effective, à la fois scientifique, éducative, sociale, politique et morale, s'accompagne de quatre propositions aux Pouvoirs publics. 1. « Aucune société ne progresse en humanité sans, très tôt, apprendre à ses membres qu'il y a autant de grandeur à vivre avec un corps ou un esprit marqué par une blessure que préservé de cette fragilité surajoutée (…). 2. « Comment agir sur les subcultures professionnelles sans leur offrir une formation, tant initiale que continue ? 3. « Nous manquons d'un grand rendez-vous scientifique régulier, à portée nationale et internationale, pour nourrir la construction du savoir, conçue comme un processus collectif et ouvert. 4.

Exemples de compétences transversales Retour Précédent Dans l'enseignement secondaire et supérieur, tant les enseignants que les élèves sont habitués à penser en termes de disciplines : Français, Anglais, Maths, Biologie, Psychologie sociale, etc.. Il arrive que l'un ou l'autre élève/étudiant ne réussisse pas dans une, plusieurs ou toutes les disciplines qu'il y a au programme. On recherche quelle est la cause de ces problèmes. Il arrive que l'on dise : "Il ou elle n'a pas réussi parce qu'il/elle manque de motivation" - qu'est-ce que la motivation ? "Il ou elle a un mauvais niveau en Anglais/Français/etc. parce qu'il/elle ne participe pas" - que veut dire participer ? "Il ou elle n'a pas réussi sa composition parce qu''il/elle a perdu ses moyens" - ne serai-ce pas à cause du stress ? "Untel ou unetelle n'arrive pas à travailler en groupe" - que faut-il pour travailler en groupe ? D'autres étudiant(e)s, tout au contraire, sont motivés, participent bien, ne sont pas victimes du stress et fonctionnement bien en groupe. Communication

La pédagogie du “care” ou la culture de la bienveillance La polysémie du mot anglais « care » rend difficile une traduction littérale de ce concept qui touche entre autre le monde de l’éducation. Les pratiques du care sont caractérisées essentiellement par la prise en compte de la vulnérabilité et de la dépendance des individus. Selon P. Paperman : « l’idée, c’est que l’éthique du care est une modalité du rapport à autrui qui concerne tout le monde« . Un récent article publié par Review of Education se penche sur cette question et propose une revue de littérature sur les recherches portant sur les pédagogies du care. Dans le sillage de l’éducation à la morale, l’éthique du care, développée principalement dans les pays anglo-saxons, en particulier par la psychologue Carole Gilligan, met l’accent sur la notion de vulnérabilité considérée comme l’une des caractéristiques essentielles de la condition humaine. Mais comment prendre la mesure du « care » ? le care est-il un attribut indispensable de l’enseignant ? Références :

Exemples de compétences transversales Retour Précédent Dans l'enseignement secondaire et supérieur, tant les enseignants que les élèves sont habitués à penser en termes de disciplines : Français, Anglais, Maths, Biologie, Psychologie sociale, etc.. Il arrive que l'un ou l'autre élève/étudiant ne réussisse pas dans une, plusieurs ou toutes les disciplines qu'il y a au programme. On recherche quelle est la cause de ces problèmes. "Il ou elle n'a pas réussi parce qu'il/elle manque de motivation" - qu'est-ce que la motivation ? "Il ou elle a un mauvais niveau en Anglais/Français/etc. parce qu'il/elle ne participe pas" - que veut dire participer ? "Il ou elle n'a pas réussi sa composition parce qu''il/elle a perdu ses moyens" - ne serai-ce pas à cause du stress ? "Untel ou unetelle n'arrive pas à travailler en groupe" - que faut-il pour travailler en groupe ? D'autres étudiant(e)s, tout au contraire, sont motivés, participent bien, ne sont pas victimes du stress et fonctionnement bien en groupe. Les compétences en général Créativité

Évaluation des risques et document unique L’évaluation des risques constitue une étape cruciale de la démarche de prévention. Elle en est le point de départ. L’identification, l’analyse et le classement des risques permettent de définir les actions de prévention les plus appropriées, couvrant les dimensions techniques, humaines et organisationnelles. Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités est l’un des principes généraux de prévention présents dans le Code du travail. Identifier les dangers, analyser les risques L’évaluation des risques professionnels consiste tout d’abord à identifier les dangers et analyser les risques : Identifier les dangers, c’est connaître tous les facteurs susceptibles de causer un dommage à la santé des salariés. L’évaluation porte sur la conception des lieux (aménagement, réaménagement), sur les installations et les équipements de travail, sur les substances et préparations chimiques et sur les situations de travail. Classer les risques identifiés Mobiliser pour évaluer

Classes virtuelles : quand le formateur devient animateur d'apprentissages Les applications de classe virtuelle connaissent un certain succès en formation à distance. Elles permettent d’organiser des séquences de formation synchrones avec un groupe, reproduisant en cela la configuration de la classe en présence. Dans l’espace de la classe, le formateur peut présenter des supports, s’adresser au groupe, distribuer des tours de parole, animer des activités orales ou écrites … Tout en suivant le niveau de participation des apprenants grâce à la palette d’outils mise à leur disposition. Mais alors pourquoi, avec toutes la gamme d’activités possibles, s’ennuie t-on encore si souvent, dans les classes virtuelles ? Pourquoi la plupart des formateurs n‘en exploitent-ils pas l’important potentiel ? Comment les encourager à faire autrement ? Thierry Laffont, expert classe virtuelle chez Orange, connaît bien ces problématiques et leur apporte des solutions depuis plus de 10 ans. Thierry Laffont, pourquoi vous intéressez-vous autant à la classe virtuelle ? Pas du tout !

Fiche document -Concevoir un projet pour renforcer les compétences transversales au travers de la pédagogie de projet : un cas pratique Concevoir un projet pour renforcer les compétences transversales au travers de la pédagogie de projet : un cas pratique BURNET, Marie-Pierre Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) , 2011, 73 p. + annexes Résumé : Dans des classes exigeantes, peu scolarisées, hétérogènes et en grande partie démotivées, où la plupart des élèves n'ont pas choisi leur formation actuelle en premier choix, je me questionne beaucoup sur le sens que les élèves donnent aux cours de culture générale. Egalement soucieuse de répondre aux nouvelles exigences des plans d'études cadre (PEC) et plans d'études école (PEE), construits depuis peu sous forme de compétences à développer, j'ai entamé une réflexion autour de l'entraînement des compétences, et plus particulièrement les compétences transversales, compétences qu'il est possible d'utiliser dans plusieurs disciplines. Dans une première partie de travail, je dresse une esquisse du contexte dans lequel a eu lieu l'expérience.

ECRIRE - TECHNIQUES, INSPIRATION ETC Reliance, déliance, liance : émergence de trois notions sociologiques Notes Roger CLAUSSE, Les Nouvelles, Bruxelles, Éditions de l’Institut de Sociologie, 1963. Jean STOETZEL, Études de presse, 1951, pp. 35-41. Cf. notamment Gabriel THOVERON, Radio et télévision dans la vie quotidienne, Bruxelles, Éd. de l’Institut de Sociologie, 1971, et Colette CAL VANUS, Les mass- media au niveau de la région bordelaise, Bordeaux, Thèse de doctorat, 1975. Maurice LAMBILLIOTTE, L’homme relié. Dans le langage courant, elles sont même les seules à se voir reconnaître ce droit : les dictionnaires, au verbe « relier », n’envisagent que l’assemblage de choses ou la mise en rapport d’idées. Edgar MORIN, Introduction à la pensée complexe, Paris, ESF, 1990. Edgar MORIN, La Méthode. En fait, des choses peuvent être reliées sans qu’il s’agisse, au sens strict, d’un moyen de transport ou de communication pour les hommes : les pages d’un livre (mais l’on parle alors de reliure et non de reliance), les douves d’un tonneau, les points d’une figure géométrique. Cf. Cf. notamment F.E. Cf.

L'approche par compétences : une mystification pédagogique Cet dossier a initialement été publié dans L’école démocratique, n°39, du mois de septembre 2009. Il peut être téléchargé au format PDF en cliquant ici : Le dossier complet, au format PDF. A imprimer pour une lecture plus aisée. Contenu du dossier : Introduction Articles principaux : I. II. « Mobiliser », sans connaître ni comprendre. III. IV. Bibliographie Encadrés : Un concept lié à l’ère la globalisation Gramsci et l’enseignement par compétences L’enseignement catholique souffre davantage du virus APC Crahay : il faut aussi de la routine ! Hors dossier La notion de compétence est-elle pertinente en éducation, par Jean-Paul Bronckart Introduction Dans le monde francophone, le mouvement de réforme pédagogique baptisé « approche par compétences » a commencé par se développer au Québec et en Suisse romande, avant de s’étendre à la Belgique, à Madagascar et, plus timidement, en France. Une approche ni récente ni originale Ce que ça change Des détracteurs … et non des moindres ! Encadré : Bibliographie

Logiciel d'écriture de scénario Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enfin, des applications web comme Scripped, ScriptBuddy, PlotBot, WriterDuet ou encore Zhura permettent d'écrire des scénarios sans installer de logiciels. Fountain, une surcouche au langage Markdown, co-développé par le scénariste John August, permet d'écrire des scénarios dans n'importe quel outil permettant d'écrire du texte. Beaucoup d'autres programmes comme Microsoft Word disposent de plugins dédiés à l'écriture de scénarios. Certaines applications, comme Celtx et Sophocles, incorporent également des fonctionnalités de planification du tournage et de budgétisation des films. Historique[modifier | modifier le code] Le premier logiciel d'écriture de scénarios était Scriptor, un formateur de script, édité par Screenplay Systems. Plus tard, les outils d'écriture de scénarios furent des ajouts à Microsoft Word. gScript, un partagiciel de formatage de script, a été développé par CompuServe en 1989. Voir aussi[modifier | modifier le code]

SITUATIONS MOTIVANTES » Blog Archive » INNOVER, UNE ACTIVITÉ ORDINAIRE ? De retour des journées de l’innovation à l’UNESCO, j’ai eu envie de publier ce travail réalisé l’an dernier dans le cadre du cours de Georges-Louis Baron que j’ai suivi en Master 2 sciences de l’éducation : Aujourd’hui des enseignants innovent notamment en utilisant les nouvelles technologies en classe. Certains font tweeter leurs élèves dès le CP, d’autres autorisent (voire incitent) des collégiens et des lycéens à utiliser en cours les ressources de leurs téléphones mobiles, des classes travaillent en réseaux à l’aide d’ordinateurs reliés entre eux et à Internet, d’autres encore s’aventurent à utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec leurs élèves ou investissent des mondes virtuels avec leurs étudiants. Ce phénomène n’est pas nouveau, les innovateurs ont toujours été présents dans la société en général et dans l’enseignement en particulier. Mais qu’est-ce qu’exactement l’innovation ? Éléments de définition Un facteur de désordre et de conflits Des paradoxes Innover suffit-il ?

Related: