background preloader

Mobilité et accès aux services en milieu rural et périurbain / Guides

Mobilité et accès aux services en milieu rural et périurbain / Guides

http://www.projetdeterritoire.com/index.php/Nos-publications/Guides/Mobilite-et-acces-aux-services-en-milieu-rural-et-periurbain

Related:  Ruralité

L’accession la propri t d’un pavillon p riurbain entre appropriation et enfermement L’accession à la propriété d’un pavillon périurbain entre appropriation et enfermement Résumé Ce travail interroge, à partir d’une enquête compréhensive, les modes de vie des pavillonnaires toulousains et plus particulièrement ceux dont l’installation s’avère fortement contrainte par les conditions du marché immobilier et foncier. Si l’espace périurbain demeure le lieu de vie des couches moyennes, il s’est socialement diversifié, en particulier sous l’effet de la diffusion de l’accession sociale.

Mobilité durable / Les ressources Entre 1994 et 2008, les données moyennes relatives à la mobilité au niveau local ont peu progressé. Néanmoins les tendances évoluent de manière opposée entre milieux urbain et rural : si les actifs et les étudiants des agglomérations se déplacent moins souvent et moins longtemps en 1994 qu’en 2008, ceux des zones rurales parcourent des distances de plus en plus longues entre leurs résidences et leurs différents lieux d’activité (travail, commerce…). Le milieu rural se distingue également par l’accroissement de la motorisation et du poids du poste transport dans les budgets des ménages. Organiser la mobilité constitue donc ici un enjeu à la fois économique, social et environnemental.La mobilité en milieu rural et périurbain fait l’objet de travaux collectifs de la DIACT, la DGITM, la DGAS, le CERTU et ETD depuis 2005. Ce partenariat a donné lieu à un programme de recherche-développement sur l’analyse des besoins puis à un programme sur la construction de l’offre locale de transport.

Infrastructures routières : l’écran acoustique devient générateur d’électricité - Innovation produits © DR Prototype d’écran acoustique photovoltaïque à flashcode (21 x 21 cases) Chaque cellule mono ou polycristalline (15,6 x 15,6 cm) constitue une case du code géant (3,27 m de côté) que le public peut saisir au moyen d’un smartphone afin d’être dirigé vers divers sites d’information. L’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes développe un concept d’écran acoustique à la fois capable de produire de l’électricité photovoltaïque et de servir de support de communication. Le projet de l’agence Philippon-Kalt Architectes Urbanistes est de ceux qui pourraient bien changer l’image des infrastructures routières et ferroviaires dans l’esprit du public.

Les nouvelles mobilités, Adapter l’automobile aux modes de vie de demain Le rapport du Centre d'Analyse Stratégique (CAS) est disponible (voir ci dessous le résumé et le rapport). L'ADEME a été impliquée dès le départ à ce groupe de travail qui vise à proposer des mesures de politiques publiques pour se préparer aux changements à venir. Les principales mesures sont : La France périurbaine a-t-elle été abandonnée Pour le géographe Christophe Guilluy, la France est coupée en deux. D’un côté, une « France métropolitaine », constituée des 25 plus grandes aires urbaines. De l’autre, la « France périphérique » : villes petites et moyennes, espaces ruraux, communes multipolarisées, espaces périurbains « contraints »… « Invisible et oubliée », cette France périphérique cumulerait les difficultés et serait le terreau du vote Front national, particulièrement fort dans ces zones. Mais cette thèse est loin de faire l’unanimité. Décryptage. Le périurbain, un territoire de relégation sociale peuplé de « petits Blancs » en souffrance ?

La mobilité, nouvelle question sociale ? 1 Voire à des âges plus avancés. Ainsi de X, 55 ans, interviewé par Dominique Lefrançois : « À chaqu (...) 2 Contrat nouvelle embauche, Contrat premier emploi. 1Pendant que les colloques et programmes de recherche nationaux et européens sur les transports continuent imperturbablement sur leur lancée, celle des besoins de maîtriser un trop-plein de mobilité, notamment automobile, l’actualité récente a consacré la question de la sous-mobilité comme question sociale : la « crise des banlieues » a (re)mis sur l’agenda la question de ces territoires relégués, aux brassages insuffisants dès le plus jeune âge, aux difficultés de mobilité vers l’emploi aux débuts de l’âge adulte 1.

L’étalement urbain - qu’est-ce que c’est ? L’étalement urbain et ses spécificités en Région wallonne Il existe de nombreux concepts et tentatives de définition de l’étalement urbain dans la littératureTrois critères sont couramment mentionnés : (1) une croissance diffuse sans liaison avec les espaces urbanisés existants ; (2) la monofonctionnalité des développements périurbains et (3) une faible densitéL’étalement urbain en Région wallonne (Belgique) présente des points communs mais aussi des spécificités en comparaison avec les régions voisinesLe projet de recherches SAFE aborde l’étalement urbain en Région wallonne sous l’angle énergétique et traite, à la fois, de l’énergie nécessaire au chauffage des bâtiments et aux déplacements des habitants Résumé Le projet SAFE porte sur l’évaluation énergétique des quartiers périurbains wallons et sur la formalisation et l’évaluation de scénarios de renouvellement de ces tissus. Il convient d’abord de poser les bases de la recherche et de définir de façon précise son objet. © Copyright -

Le retournement démographique des campagnes françaises Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p. L’imaginaire décliniste associé aux campagnes françaises demeure très présent dans la société française. Longtemps alimenté par le jugement de valeur contenu dans l’expression « exode rural » qui a été portée aux nues par des générations d’analystes, l’idée d’une primauté de la ville sur les campagnes n’a cessé de se développer.

L'atelier mobilité et déplacements — Agape Lorraine Nord L'atelier n°1 : Etat de la mobilité et des déplacements La première réunion de l'atelier mobilité s'est tenue le 29 mars 2011 à Audun-le-Roman. Réunissant une trentaine de participants, cette première réunion a vu l'AGAPE réaliser une présentation de cadrage de la mobilité sur le SCoT Nord 54, puis le CETE de l'Est a apporté son regard et ses connaissances sur les mobilités au niveau régional mais également national, avant que le CEPS / Instead ne présente un état des lieux de la mobilité des frontaliers au Luxembourg. Urbanisation, paysages et artificialisation des sols En France, selon le recensement de l’Insee de 2008, 95% de la population vit désormais sous influence urbaine. Parallèlement à la croissance des villes, se dessinent autour et entre celles-ci, de vastes espaces dits périubains, dont les habitants ont non seulement adopté des modes de vie citadins mais sont également liés à la ville par leur emploi et leurs pratiques quotidiennes. De fait, jamais les habitants des différents territoires n’ont été aussi proches par leur profil socioculturel et économique et leurs usages. Cette proximité a plusieurs conséquences : d’une part, l’opposition urbain/rural perd de sa pertinence pour caractériser les territoires français aujourd’hui ; d’autre part, les exigences d’accès aux services sont d’autant plus difficiles à satisfaire que les populations résident loin des villes tout en en dépendant.

Les lotissements périurbains seront les bidonvilles du futur Avec la fin du pétrole et l’augmentation continue du coût de l’énergie, le mode de vie périurbain avec ses lotissements, ses autoroutes et ses hypermarchés sera bientôt à l’agonie. Comme le mode de vie périurbain est l’apanage des classes moyennes, qui sont les classes sociales qui votent massivement, une crise politique majeure est à prévoir quand tous les lotissements pavillonnaires n’auront plus d’autre avenir que de devenir les bidonvilles du futur. Les « espaces périurbains » ont de très pauvres perspectives pour le futur. Mais malheureusement, tant de gens y sont maintenant habitués, et c’est devenu si normal qu’il va y avoir une lutte immense pour les maintenir contre tous les terribles événements qui nous arrivent.

[Atelier] Comment parler des données ouvertes à des non-développeurs ? Comment parler des données ouvertes à un public de non-développeurs ? Comment fournir les bases nécessaires pour mieux en saisir les contours, les enjeux et les limites ? Dans le cadre du séminaire Cultures numériques de Sciences Po Rennes, j’ai animé un atelier pratique qui visait à répondre, par l’exemple des données de mobilité, à ces questions. Une thématique : la mobilité urbaine

Related: