background preloader

Affaire Bettencourt: le juge Gentil vise le chef de l'Etat

Affaire Bettencourt: le juge Gentil vise le chef de l'Etat
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gérard Davet et Fabrice Lhomme A quelques semaines seulement du terme de son mandat, Nicolas Sarkozy est, pour la première fois, directement visé par un juge d'instruction. Le juge Jean-Michel Gentil, qui instruit au tribunal de grande instance de Bordeaux les principaux volets de l'affaire Bettencourt, semble bien déterminé à enquêter sur le président de la République – protégé par l'immunité pénale que lui confère la Constitution durant son mandat. Le juge soupçonne désormais ouvertement le président d'avoir fait financer illégalement sa campagne présidentielle victorieuse de 2007. De nombreux documents judiciaires, dont Le Monde a eu connaissance, en attestent. Le juge Gentil dispose ainsi du témoignage, recueilli le 26 janvier, de l'artiste François-Marie Banier, mis en examen pour "abus de faiblesse, abus de confiance et escroquerie aggravés et blanchiment", et interrogé sur le contenu de son journal intime. Related:  EnquêteEnquête

L'affaire DSK: Nouvel angle d'attaque de la droite contre François Hollande | Présidentielle 2012 live direct «FRANÇOIS HOLLANDE PROTÉGEAIT DSK.» Dans un communiqué de presse publié sur son blog, Sébastien Huyghe, député UMP de la 5e circonscription du Nord, «s’étonne de l’extrême mutisme de François Hollande» sur l’affaire DSK. Les «ténors du PS» était «parfaitement au courant d[u] goût prononcé [de DSK] pour la luxure», de même que le candidat socialiste «ne pouvait pas ignorer la situation», ayant été «alerté dès 2003» de l’agression dont Tristane Banon aurait été victime, avance Sébastien Huyghe, dénonçant un François Hollande «frappé d’amnésie». publicité La plainte de Tristane Banon a été classée sans suite en octobre 2011, le parquet reconnaissant «des faits pouvant être qualifiés d’agression sexuelle», un délit prescrit trois ans après les faits. Une affaire «couverte par le PS», d'après la droite «Le commissaire Lagarde a-t-il parlé à M. Quelques heures avant, la députée UMP du Nord Françoise Hostalier avait ouvert la voie, en fustigeant Pierre Moscovici. À lire aussi sur Slate.fr:

Affaire Bettencourt: Non-lieux requis par le parquet pour Woerth et de Maistre pour le trafic d'influence avec AFP Publié le Mis à jour le Le parquet de Bordeaux a annoncé vendredi avoir requis des non-lieux dans le volet de l'affaire Bettencourt concernant le trafic d'influence, dans lequel l'ancien ministre du Budget, Eric Woerth, et l'ex-homme de confiance de la milliardaire, Patrice de Maistre, ont été mis en examen en 2012. >> retrouvez tous les articles sur l'affaire Bettencourt par ici Dans cette affaire, pour laquelle les juges d'instruction en charge du dossier ont estimé qu'Eric Woerth avait pu attribuer une légion d'Honneur à Patrice de Maistre en échange d'un emploi pour Florence Woerth dans une société de Liliane Bettencourt, le parquet estime que «le lien de corrélation entre les deux faits n'est pas formellement démontré». Mots-clés : Aucun mot-clé Université : une proposition de diversification différente serait la bienvenue

Le CSA retient six nouvelles chaînes pour la TNT Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a dévoilé, mardi 27 mars, les noms des six lauréats pour l'attribution des six nouvelles chaînes gratuites sur la TNT, qui devraient commencer à émettre d'ici à la fin de l'année. Sans surprise, TF1 et M6 ont obtenu une fréquence pour leurs projets respectifs "HD1" dédié à la fiction, et "6Ter" destiné à un public familial. NextRadioTV, qui faisait partie des nouveaux entrants lors du lancement de la TNT en 2005, obtient une fréquence supplémentaire pour son projet de chaîne dédiée aux documentaires, "RMC Découverte", tout comme le groupe NRJ avec "Cherie HD", une chaîne orientée vers le public féminin. Le CSA a également décidé de donner une chance à de nouveaux acteurs comme le groupe Amaury, propriétaire du quotidien sportif L'Equipe, avec son projet de chaîne dédiée aux sports. Ces six nouvelles chaînes porteront à onze le nombre de stations diffusées en haute définition.

Bettencourt: Nicolas Sarkozy dément tout financement électoral illégal Nicolas Sarkozy a démenti tout financement électoral illégal de sa campagne présidentielle de 2007, s'exprimant pour la première fois sur le fond depuis la relance de l'affaire Bettencourt, avec l'incarcération de Patrice de Maistre. Le président-candidat a également reconnu qu'il était "bien sûr" possible qu'il ait rencontré André Bettencourt, le mari de Liliane Bettencourt, en février 2007, avant le premier tour de l'élection présidentielle, voulant couper court à toute spéculation après des informations de l'Express. "Comme toujours avant la présidentielle, il y a un certain nombre de boules puantes, c'est classique, ça ne surprend personne, ce n'est pas pour autant que c'est avéré", a lancé M. Sarkozy sur Canal +. "Je voudrais dire une chose sur les comptes de ma campagne de 2007 (...) ils n'ont été contestés par personne", a insisté Nicolas Sarkozy en soulignant que la commission des comptes de campagne avait "certifié ces comptes", ainsi que le Conseil constitutionnel.

Affaire Bettencourt : Fillon relance la polémique - France François Fillon s'est "étonné" ce jeudi de la détention de Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt. Il s'est dit également surpris que des "affaires naissent et réapparaissent" à chaque fois que le candidat socialiste est en difficulté dans le sondages. Le Premier ministre, qui a retiré sa phrase, s'est attiré les foudres du Parti socialiste. Le commentaire de François Fillon est intervenu le jour d'une audience cruciale dans ce dossier judiciaire, qui porte notamment sur le possible financement frauduleux de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. A moins d'un mois du premier tour de la présidentielle, l'opposition somme le président de la République de s'expliquer tandis que l'UMP souligne que les accusations sont infondées. Le chef du gouvernement est ensuite revenu sur ses propos, expliquant qu'il avait "immédiatement regretté" sa phrase. "Un pathétique sauve-qui-peut" Des retraits de 800 000 euros

Affaire Bettencourt: la fille de la milliardaire convoquée par un juge dans l'enquête sur les témoins A l'approche du procès en appel de François-Marie Banier pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt, la fille de l'héritière de L'Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers, est à son tour convoquée par un juge d'instruction dans l'enquête à Paris sur les témoins du dossier. Les avocats de Françoise Bettencourt-Meyers ont eux-même annoncé cette convocation mercredi, dans le cadre de l'enquête ouverte pour faux témoignages et subornation de témoins. "Françoise Bettencourt-Meyers avait demandé au juge Roger Le Loire à être entendue en octobre 2015" mais "le juge parisien a préféré (la) convoquer à la veille du procès en appel à Bordeaux", prévu du 10 au 27 mai, ont regretté les avocats, Jean Veil et Nicolas Huc-Morel. Selon des sources proches du dossier, la fille de Liliane Bettencourt est convoquée jeudi et risque une mise en examen pour subornation de témoins. La date n'a pas été confirmée par les avocats. - Banier condamné et plaignant - Read the article on News Republic

Al Jazeera Won’t Show Toulouse Gunman’s Video Recorded by a gunman in southwestern as he killed seven people at close range, and later sent to the satellite broadcaster by mail, the video captured a ruthlessness that shocked even hardened journalists accustomed to such disturbing images. “Not like this — this is different,” said Salah Negm, a chief news director at Al Jazeera and among the ultimate arbiters for the news operation on broadcasting such footage. As the police surrounded him during a nearly 31-hour standoff, the killer, , boasted to the authorities that his grisly recordings would soon be seen by the public. The decision, made at the very top of the sprawling international network, provided an opportunity for Al Jazeera to display its journalistic restraint at a time of management upheaval and accusations of a double standard in its coverage of uprisings in the Middle East. Experts said Mr. “The only factors are editorial,” Mr. Mr. Zied Tarrouche, Al Jazeera’s Paris bureau chief, said he reviewed Mr. Mr.

Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy bientôt saisis par la justice es comptes de campagne pour l'élection présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy font désormais l'objet d'une réquisition judiciaire. Le millier de documents déposés à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) retraçant les dépenses et surtout les recettes déclarées par le candidat devrait être prochainement passé au peigne fin par des juges d'instruction. Selon nos informations, ces réquisitions toucheraient un des volets de la tentaculaire affaire Bettencourt instruite à Bordeaux. Depuis près d'un an le juge Jean-Michel Gentil mène des investigations tous azimuts ayant notamment conduit avant Noël à la mise en examen de François-Marie Banier et du gestionnaire de fortune Patrice de Maistre. L'ex-ministre du Budget pourrait par ailleurs être prochainement entendu par les juges.

Faute de merle Strauss-Kahn, Tapie vote pour la grive Sarkozy (Bernard Tapie - BALTEL/SIPA) Du même auteur Sacré Nanard ! A 69 piges bien frappées, l’œil vif, la carrure massive, la répartie gouailleuse, le poil sombre et le teint halé, il est toujours prêt à venir vous causer dans le poste, distribuant bons et mauvais points et sentences définitives. Dimanche soir, Super Nanard était l’invité de Laurent Delahousse dans la dernière partie de son journal télévisé. Retrouvez Variae sur son blog. Affaire Woerth-Bettencourt : l'ex-magistrat Jean-Louis Nadal évoque une intervention de l'Elysée L'ancien haut magistrat Jean-Louis Nadal a laissé entendre jeudi sur France Inter que l'Elysée avait freiné la nomination d'un juge d'instruction dans l'affaire Woerth-Bettencourt qu'il avait recommandée dès septembre 2010. M. Nadal, maintenant à la retraite et se revendiquant ouvertement de gauche, était alors procureur général près la Cour de cassation. Saisi de la mise en cause dans l'affaire Bettencourt de l'ancien ministre du budget Eric Woerth, soupçonné de financement politique illégal, il avait recommandé la désignation d'un juge d'instruction pour mener des investigations, conduites jusqu'alors sous la direction du procureur de Nanterre, Philippe Courroye, réputé proche de Nicolas Sarkozy. Mais, a-t-il ajouté, "j'ai vu que dans la période précédant la prise de fonction d'Eric Woerth, le ciel est chargé", "il y avait matière à poursuivre". "Il faut être clair, je n'en ai pas une preuve écrite", a ensuite précisé M.

Faut-il outer les gays réacs? Même l’Italie se met à l’outing. En septembre dernier, un blog basé aux Etats-Unis a outé – autrement dit, a révélé l’homosexualité – dix hommes politiques italiens, dont des ministres et députés de droite appartenant notamment au parti de Silvio Berlusconi, le Peuple de la liberté : "Cette initiative est née pour ramener un peu de justice dans un pays où il existe des personnes qui n’ont aucun moyen de se défendre contre les insultes et les attaques quotidiennes de la part d’une classe politique hypocrite", expliquent les auteurs anonymes du blog . Quelques semaines auparavant, les députés italiens avaient en effet rejeté pour la deuxième fois une loi réprimant l’homophobie, alors que le pays connaît une recrudescence des agressions homophobes et que l’Etat ne reconnaît pas les unions homosexuelles. "Le silence, c’est la mort" Le terme "outing" a fait son apparition outre-Atlantique à la fin des années 80, alors que l’épidémie de sida se développe à toute vitesse. Marc Endeweld

Le juge Gentil trouve 4 millions d’euros en liquide à Genève « La mèche est allumée ». Dans l’entourage du juge Jean-Michel Gentil, en charge du dossier Bettencourt à Bordeaux, on se félicite du retour, voici deux jours, de la Commission rogatoire internationale, qui portait sur la dizaine de comptes que possédait Liliane Bettencourt en Suisse. En effet, selon les informations recueillies par « Marianne », l’enquête genevoise montre qu’un système très sophistiqué de compensation entre la France et la Suisse a permis à l’héritière du groupe L’Oréal de rapatrier pas moins de quatre millions d’euros en espèces durant les années 2007, 2008 et 2009. Plus intéressant encore pour l’instruction menée par les juges bordelais, des retours en espèces très importants ont été acheminés depuis la Suisse vers Liliane Bettencourt et son gestionnaire de fortune d’alors, Patrice de Maistre, durant le premier semestre de 2007, juste avant l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

Related: