background preloader

Au Bonheur des dames

Au Bonheur des dames
Related:  ZolaExpositions virtuelles - Musée du Louvre et BNF

untitled Interactives | Exhibitions | 2002 | The Russian Avant-Garde Book 1910 - 1934 Garamond, imprimeur français Vous trouverez sur cette page l'ensemble des sites Internet du ministère de la Culture ayant fait l'objet d'un dépôt légal auprès de la Bibliothèque nationale de France. Ces sites ne sont plus consultables en ligne mais uniquement dans les salles de consultation de la BnF, sur le site de Tolbiac. Wbdc Lettres- Symbaloo Gallery Related keywords: Mythes , 2.0 , Toujours , en , ramenant , la , plume , Artistes , et , sagas , d'Islande , Césaire

Fiche sur La Bête humaine de Zola: résumé, analyse et commentaire - La culture générale en cpge La Bête humaine est le roman des gares et celui de la pulsion de mort. Roubaud, sous-chef de gare au Havre, a dû se rendre à Paris. li attend sa femme, Séverine, au cinquième étage d’un immeuble de l’impasse d’Amsterdam d’où il contemple la gare Saint-Lazare. Au retour de la jeune femme, il apprend brutalement que le président Grandmorin, auquel il doit tout, abuse d’elle depuis son enfance. Fou de jalousie, il contraint Séverine à écrire au vieillard pour l’attirer dans l’express de six heures trente qui doit les ramener au Havre. C’est avec le couteau que vient de lui offrir sa femme qu’il tue le président. Bientôt, le legs de la maison de la Croix-de-Maufras à Séverine attire les soupçons, mais on envisage une autre piste. Tout semble donc s’arranger au mieux pour les Roubaud. Technique industrielle et technique littéraire Le XIXe siècle a connu de formidables innovations techniques. Une métaphore de la composition romanesque Le monde à part de la bête humaine Le criminel-né

Praxitele " Grâce à l'excellence de son talent, Praxitèle n'est inconnu d'aucun homme un tant soit peu cultivé... " Si Varron s'exprimait ainsi au Ier siècle avant J.-C., c'est que la renommée du sculpteur athénien du IVe siècle ne s'était pas affaiblie. Elle allait croître au cours des siècles et embellir jusqu'à nos jours. Pausanias, Pline l'Ancien, Lucien de Samosate ont décrit ses oeuvres avec force louanges ; malheureusement, ils ne se sont guère attardés sur ses origines, sa vie et, ce que l'on pourrait appeler, sa " carrière ". Né autour de 400 avant J.-C., Praxitèle se forme dans l'entourage du sculpteur Céphisodote (son père ?) Réplique de la Vénus du Belvédère, Bronze. Base inscrite de l'Agora d'Athènes signée Praxitèle Monnaie en bronze de Cnide représentant l'Aphrodite de Praxitèle, frappée à l'effigie de Caracalla et de Plautilla Intaille gravée avec l'Apollon Sauroctone en cornaline montée sur bague en or

Émile Zola Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Émile Zola Autoportrait au béret, Émile Zola, 1902. Œuvres principales Compléments Sa vie et son œuvre ont fait l'objet de nombreuses études historiques. Biographie Enfance et adolescence provençale (1840 - 1858) Émile Zola enfant avec ses parents vers 1845. Les créanciers poursuivent alors la société du canal. Émilie Aubert, sa mère, totalement démunie, s'occupe de l'orphelin avec sa grand-mère, Henriette Aubert. Au collège à Aix-en-Provence, il se lie d'amitié avec Jean-Baptistin Baille[N 2],[5] et surtout Paul Cézanne qui reste son ami proche jusqu'en 1886. Dès sa prime jeunesse, Émile Zola est passionné par la littérature. Vie de bohème (1858 - 1862) Émile Zola quitte Aix en 1858 et rejoint sa mère à Paris, pour y vivre dans de modestes conditions, espérant trouver le succès. Émile Zola est recalé par deux fois au baccalauréat ès sciences en 1859. Le premier amour de Zola, dont il s'est entiché pendant l'hiver 1860-1861, s'appelle Berthe[8]. .

Expositions virtuelles Pour les élèves de l’École du Louvre comme pour toute la communauté enseignante, administrative, ainsi que celle, encore plus large, des auditeurs, le temps de la sidération, au soir du 15 avril, aussi violente qu’ait pu être la blessure infligée par la vision de Notre-Dame en flammes, a laissé place à toute une série de sensations, de souvenirs, de questions, de désirs complexes, parfois contradictoires. Comprendre l’événement, chercher des causes, des responsabilités, est évidemment légitime, mais ne relève pas seulement des historiens de l’art et du patrimoine. Il faut laisser les investigations se poursuivre dans toutes leurs dimensions spécifiques et techniques, dans la confidentialité de l’enquête. Agir enfin, et pour agir, approfondir la connaissance. Claire Barbillon directrice de l’École du Louvre

L'Assommoir Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation de l'œuvre[modifier | modifier le code] Résumé[modifier | modifier le code] Gervaise et Coupeau travaillent dur, gagnant de quoi vivre avec un peu plus d'aisance tout en faisant des économies. La convalescence de Coupeau est longue. C'est auprès de leur voisin Goujet, un forgeron amoureux d'elle mais qui n'ose le lui avouer, que Gervaise trouve l'argent lui permettant d'ouvrir sa blanchisserie. Tandis que Coupeau boit de plus en plus, des alcools et pas seulement du vin, Gervaise compense par la nourriture et engraisse[2],[3]. La situation se détériore encore avec le retour de Lantier. Gervaise voit mourir Coupeau à Sainte-Anne - les crises de delirium tremens de Coupeau sont un des moments forts du roman. Personnages[modifier | modifier le code] La scène du lavoir. [modifier | modifier le code] Préparation et origines[modifier | modifier le code] Émile Zola, l'auteur, photographié par Nadar. Citations[modifier | modifier le code]

La Grotte Chauvet-Pont d'Arc - Ardèche, France Aller au contenu Page d'accueil Menu du site Glossaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Fermer ce volet Musée d'Archéologie nationale Accéder au contenu Visite virtuelle Découvrez la grotte originale, salle par salle Vidéo 18 décembre 1994 : récit de la découverte Au plus près de l'art pariétal Explorez les images très haute définition des œuvres de la grotte La vallée de l'Ardèche L'environnement à l'époque paléolithique Les Hommes de Chauvet-Pont d'Arc Culture et société des Aurignaciens et des Gravettiens La recherche Le programme, les enjeux, l'équipe La découverte et la conservation Préserver et transmettre un patrimoine inaccessible Chronique de la grotte Ressources vidéos sur l'histoire de la grotte et les recherches Visitez la réplique de la grotte Informations pratiques pour visiterla réplique de la grotte Un projet de haute technologie Un incroyable défi technologique, artistique et scientifique La technique est extraordinaire

Le Docteur Pascal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Résumé[modifier | modifier le code] Fils de Pierre Rougon et de Félicité Puech, Pascal Rougon a cinquante-neuf ans quand commence le récit. Il vit à Plassans, dans une propriété appelée la Souleiade, où il poursuit depuis trente ans un travail sur l’hérédité comprenant comme champ d’étude sa propre famille. Il a notamment accumulé sur chaque membre des Rougon-Macquart des dossiers que sa mère aimerait détruire, car ils pourraient compromettre la postérité de la famille… Elle a réussi à convaincre Martine, la servante de Pascal, et Clotilde, la nièce que Pascal héberge depuis qu’elle a sept ans, de l’aider dans ce projet de destruction, en misant sur leur dévotion et leur souci de sauver l’âme de leur maître. Cependant, Pascal réussit, au prix d’une surveillance de tous les instants, à empêcher l’accès à l’armoire qui contient les fameux documents. Thème[modifier | modifier le code] La science est le thème central du roman.

La Débâcle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Résumé[modifier | modifier le code] « C’était le rajeunissement certain de l’éternelle nature, de l’éternelle humanité, le renouveau promis à qui espère et travaille, l’arbre qui jette une nouvelle tige puissante, quand on a coupé la branche pourrie, dont la sève empoisonnée jaunissait les feuilles… et Jean, le plus humble et le plus douloureux, s’en alla, marchant à l’avenir, à la grande et rude besogne de toute une France à refaire. » Thème[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Ruth Amossy, « La Dimension sociale du discours littéraire : l’analyse du discours et le projet sociocritique », L’Analyse du discours dans les études littéraires, Toulouse, PU du Mirail, 2003. 488 p., p. 63-74. Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : La Débâcle, sur Wikisource

L'Argent Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Résumé[modifier | modifier le code] Thème[modifier | modifier le code] L’Argent évoque la spéculation financière à une période où Paris a la première Bourse au monde, à égalité avec Londres. Zola en livre une description haute en couleurs et en personnages, complétée par la solide documentation qu'il avait amassée[1], en plaçant l'action vingt-cinq ans plus tôt, en mars 1864. Comme dans Germinal, il préfère ce décalage dans le temps qui lui permet une relation plus solide de l'intrigue. Le romancier se livre par endroits à des considérations philosophiques sur le changement qualitatif qu'opère dans l'esprit la disposition de ressources importantes, permettant de transformer jusqu'aux paysages eux-mêmes. Inspiration[modifier | modifier le code] Pour écrire son roman, Zola s’est inspiré des scandales financiers de son époque. Zola évoque aussi la bataille de Sadowa, qui déclencha de forts mouvements spéculatifs. L’Argent, G. Edward J.

Related:  littératureART ET APPARTENANCE