background preloader

Principaux textes de droit de la publicité

Principaux textes de droit de la publicité
Partager Dispositions générales concernant la publicité Identification de la publicité Article 10 de la Loi n°86-897 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse.Identification de l’annonceur Décret n° 84-406 du 30 mai 1984, article 72.Langue française Loi n° 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française Loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, article 20-1 Décret n° 95-240 du 3 mars 1995 pris pour l’application de la Loi n° 94-665 du 4 août 1994 (Dite Loi Toubon) Circulaire du 19 mars 1996 concernant l’application de la Loi du 4 août 1994Publicité comparative Article L 121-8 à L 121-15 du Code de la consommationPublicité mensongère Code de la consommation, article L.121-1 à L.121-7 Décret n°92-280 du 27 mars 1992, article 6 Dispositions spécifiques à certains produits ou secteurs Agences de voyage Arrêté n° 83-42/A du 27 juillet 1983 relatif à la publicité des prix des voyages et séjours.Agences matrimoniales Related:  anajuarezProtection du consommateur

Fiche collection - Les collections SCÉRÉN - Centre National de Documentation Pédagogique Présentation L’objectif essentiel de la collection est de proposer des ouvrages axés sur des thématiques du tertiaire et des approches d’enseignement spécifiques à l’économie et gestion en lycée technologique et professionnel. Des grandes questions du tertiaire y sont traitées afin d’aider l’enseignant à consolider ses connaissances dans des matières très variées (économie, droit, management, comptabilité, informatique, communication, gestion des ressources humaines, mercatique). Accédez à plus de contenus Dernières parutions Toutes les parutions « Retour à la liste des collections

Définition Code de la consommation Démarchage à domicile : respectez la réglementation L'arsenal juridique sur le démarchage a été adopté dès la loi du 22 décembre 1972. Le législateur a cherché à protéger le consommateur de pratiques de vente agressives, ainsi que des abus de faiblesse. Les opérations concernées > Il s'agit des pratiques commerciales qui consistent à solliciter le client à son domicile « même à sa demande, afin de lui proposer l'achat, la vente, la location, la location-vente ou la location avec option d'achat de biens ou la fourniture de services » (article L. 121-21 du Code de la consommation). Cette définition est très large. Elle s'applique au plombier ou au serrurier qui profiterait d'une visite à la demande du client pour vendre un service supplémentaire. La réglementation ne concerne pas les personnes morales, et notamment les sociétés, ni les démarchages réglementés par des textes spécifiques, comme le démarchage financier. Le consommateur bénéficie d'une protection renforcée Les obligations du démarcheur Les sanctions encourues

Dispositions de la directive TSF concernant la publicité télévisée (communication interprétative) Objectif L'objectif de la présente communication interprétative est de préciser l'application des dispositions de la directive TSF à l'égard de certaines pratiques commerciales et des nouvelles techniques publicitaires. Le but recherché est de clarifier les règles du jeu et de renforcer la sécurité juridique au bénéfice des opérateurs économiques. La communication porte sur les règles existantes. Compatibilité des nouvelles techniques publicitaires La communication démontre que les nouvelles techniques et formes de publicité ne sont pas en soi incompatibles avec la directive actuelle, pour autant que leur usage respecte les objectifs d'intérêt général poursuivis par la directive, à savoir: La Commission s'attache à clarifier la façon dont la directive TSF s'applique à certaines pratiques publicitaires (par exemple, les mini-spots, les télépromotions) et aux nouvelles techniques de publicité (publicité sur écran partagé, publicité virtuelle et publicité interactive). Mini-spots Télépromotions

Petite revue des sites à l’usage des professeurs débutants(et des Les vacances c’est fait pour se reposer ! C’est vrai.Mais c’est aussi, souvent, l’occasion de prendre du recul et de réfléchir (entre deux siestes...) à l’année qui vient. Pour certains, cette réflexion peut même être teintée d’inquiétude. Si vous voulez aller encore plus loin, vous pouvez vous procurer, sur ce site, en téléchargement (prix 4,50 euros), un numéro spécial des Cahiers Pédagogiques intitulé “Quelques outils et réflexions pour (bien) débuter dans l’enseignement”. Débuter dans l’enseignement (généralités) Le site de François Muller Ce site est indispensable. Conseils à un jeune collègue (de la part d’un moins jeune)Claudia Renau est prof d’Histoire Géographie et formatrice. Conseil aux enseignants débutants de l’école de Saint Didier sous RiverieCe sont des conseils qui sont plutôt destinés aux professeur des écoles, mais rien n’interdit aux PLC de s’en inspirer ! La première heure Comment faire le jour de la rentrée ou la première heure devant sa nouvelle classe ?

La notion de consommateur en droit de la consommation Le droit de la consommation vise à protéger contre des situations de déséquilibres contractuelles. Considérant les relations entre consommateurs et professionnels comme une source potentielle de ces déséquilibres, le Code de la consommation applique des règles particulières aux contrats les concernant afin de rétablir un équilibre. Cependant le droit de la consommation n’a jamais pris soin de définir ce qu’est un consommateur. En effet, si la notion de professionnel, bien que non définie, est considérée par ce droit dans le sens large d’une personne physique ou morale qui contracte à l’occasion de son activité professionnelle (qu’elle soit libérale, industrielle, commerciale, agricole ou autre), la notion de consommateur n’est pas aussi facilement appréhendable. Selon une première approche, la jurisprudence et la doctrine ont considéré qu’un consommateur est celui qui n’est pas professionnel donc celui qui contracte pour des raisons non professionnelles c’est-à-dire privées.

Droit de la consommation, Portail du droit de la consommation Automobile Conseils pour l'achat d'un véhicule d'occasion Acheter un véhicule automobile n'est jamais un acte anodin, a fortiori lorsqu’il s’agit d’un véhicule d'occasion. Cette opération peut s’avérer être une bonne affaire ou le point de départ d’un cauchemar. Conseils pour l'achat d'un véhicule d'occasion » Achat vente La vente à distance La vente à distance est la conclusion d’un contrat de vente ou de fourniture de service sans que les deux parties contractantes ne se rencontrent. La vente à distance » Livraison: ce qu'il faut savoir Vérifier l’état du colis avant de l’accepter Si l’emballage est endommagé, ouvert, troué, que la bande de garantie est déchirée, etc. vous pouvez refuser le colis. Livraison: ce qu'il faut savoir » Voyage Quels sont les droits du passager? Selon les situations en cause (vol annulé, vol retardé, surbooking, accident, bagages perdus, etc.) et le vol concerné (lieu de départ, lieu d'arrivée, nationalité du transporteur, etc.), les règles applicables diffèrent.

Publicité à la télévision française Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La publicité à la télévision française [Déf 1] est officiellement apparue le sur la première chaîne de l'Office de radiodiffusion télévision française (ORTF). Historique[modifier | modifier le code] Les émissions compensées — ancêtres des spots publicitaires — sont le premier genre de réclames à être diffusé sur les antennes télévisées de la RTF. La publicité de marque est autorisée à la télévision française le 1er octobre 1968, sur la première chaîne de l'ORTF. Son apparition, comparée à ses voisins européens, sur les écrans français est tardive : En 1971, il est décidé que les revenus publicitaires ne doivent pas excéder 25 % des ressources de l'audiovisuel. La RFP (entre temps remplacée par la CNCL) est dissoute en 1992. Les règles déontologiques[modifier | modifier le code] Les règles spécifiques[modifier | modifier le code] Obligations[modifier | modifier le code] La publicité comparative est autorisée si elle est loyale et véridique.

Thème 4 Evaluation et performance - stmg Voici le compte rendu du séminaire des 24 et 25 janvier concernant les nouveaux programmes STMG et plus précisément le thème 4 du programme de sciences de gestion. Thème 4 : évaluation et performance 4 notions : prix, coût (distinction vs charges), marge, qualité Question 2 : les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? Prendre en compte le caractère protéiforme, pluriel de la performance. S'appuyer (pour les professeurs) sur des fondements théoriques (transparents pour les élèves) : - notion de stakeholder ou partie prenante - intérêts personnels et intérêts communs => notions d'arbitrage, choix, décisions de gestion. Reformulation de la question : -> performance négociée : peut-on satisfaire tous les critères de performance ou trouve-t-on un compromis ? -> comment l'organisation peut rétribuer chacun des acteurs (1er et second rang) -> Comment la coopération permet-elle de rétribuer chacun des participants ? Ressources disponibles pour les enseignants :

Related: