background preloader

L'Art d'avoir toujours raison

L'Art d'avoir toujours raison
Passages choisis 000815 [et de se faire détester de tous] par Schopenhauer Éditions mille et une nuits © 1983 Présentation Base De Toute Dialectique Base de toute dialectique Tout d'abord, l'essentiel de toute controverse est le fait qu'une thèse soit posée par l'adversaire (ou nous-mêmes, peu importe). 1)Les modes : a) ad rem b) ad hominem ou ex concessis c'est-à-dire que nous démontrons soit a) que cette thèse n'est pas en accord avec la nature des choses, la vérité objective absolue b) soit qu'elle contredit d'autres affirmations ou concessions de l'adversaire, c'est-à-dire la vérité subjective relative. 2) Les méthodes : a) réfutation directe b) et indirecte. a) La réfutation directe attaque la thèse dans ses fondements, b) l'indirecte dans ses conséquences. a) La directe démontre que la thèse n'est pas vraie, b) l'indirecte, qu'elle ne peut pas être vraie. Voilà la base de toute controverse. 1. Ex : Les Chinois... Les femmes... , les hommes... Les jeunes... Les homosexuels... 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Related:  Dialectique Rhétoriquecom

Sophisme & Sophismes anti-libéraux Un sophisme est un argument, raisonnement qui apparaît comme rigoureux et logique, mais qui en réalité est faux, malgré une apparence de vérité. Exemple : Théorème : un chat a neuf queues. Comme on le voit ci-dessus, il peut prendre la forme d'un syllogisme. Dans l'Antiquité, le sophiste est un argumenteur dont le but n'est pas d'établir une vérité, mais de convaincre et de remporter la victoire au cours d'une discussion. Concepts proches le paralogisme, raisonnement faux malgré une apparence rigoureuse. Un sophisme donne souvent lieu à une illusion du côté de ceux qu'il trompe ; du côté des trompeurs, il est souvent mis en œuvre dans le cadre d'un "stratagème". Sophismes anti-libéraux Les critiques contre le libéralisme - entendons, celles qui sont malhonnêtes intellectuellement - reposent souvent sur une série de sophismes (voir le lien vers Bertrand Lemennicier qui en donne une liste assez complète). Sophismes étatistes Voir aussi biens publics, illusion, statolâtrie. Notes et références

Le pire patient But de l’activité : Identifier les causes et les effets des hypothèses impulsives et des stéréotypes que nous mettons couramment en place Participants : Nombre indifférent Temps : 3 minutes pour l’activité, 5 minutes pour le débriefing Matériel Un ordinateurUn vidéo projecteurFiche « Le pire patient », un exemplaire par participantTrois diapositives Patient B. Déroulé Distribuer un exemplaire de la fiche « Le pire patient » à chacun des participants. Parler des deux premiers patients. Répéter la même procédure avec le patient S.T. Parler du troisième patient. Débriefing Ne vous moquez pas de « l’erreur » des participants. Continuer la discussion. Quelle hypothèse avez-vous faite ? télécharger : Fiche Le pire des patients Déroulé complet du jeu : Lpp Jolt en vidéo (parmi d’autres) :

Expérience de Asch Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expérience de Asch, publiée en 1951, est une expérience du psychologue Solomon Asch qui démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d'un individu au sein d'un groupe[1]. Description de l'expérience[modifier | modifier le code] Exemple : la ligne de gauche est la ligne de référence ; les trois lignes de droite sont les lignes de comparaison. Solomon Asch invita un groupe d'étudiants (entre 7 et 9) de 17 à 25 ans à participer à un prétendu test de vision auquel avaient auparavant été soumis des sujets témoins qui n'eurent aucun mal à donner toujours la bonne réponse. Tous les participants étaient complices de l'expérimentateur, sauf un. Les complices et le sujet furent assis dans une pièce et on leur demanda de juger la longueur de plusieurs lignes tracées sur une série d'affiches. Après l'annonce des résultats, le sujet attribuait généralement sa piètre performance à sa propre « mauvaise vue ». Variantes[modifier | modifier le code]

Paralogisme sophisme et arguments fallacieux MAJ : 23 janvier 2004 Dernières entrées : Qui ne dit mot consent >Fausse superficialité > Vol de concept > Preuve d'un négatif> Accentuation Ce sophisme consiste à déplacer le sens d'une affirmation en changeant l'intonation. Citer quelqu'un hors de contexte est un exemple de cet argument fallacieux. Accident Ce sophisme consiste à appliquer une règle générale à un cas particulier dont les qualités "accidentelles" ou les circonstances rendent la règle inapplicable. Affirmation du conséquent Le syllogisme hypothétique "Si A alors B ; A est vrai ; donc B est vrai" est valide. Amphibologie L'amphibologie renvoie à une ambiguïté dans la construction grammaticale des prémisses. Crésus, le roi de Lydie, méditait une guerre contre le royaume de Perse. Baculum, argumentum ad- Invocation de la force. Beignets (argument fallacieux des -) Un forme de fausse dichotomie qui implique que les beignets soient répartis en deux catégories : les gros beignets et les beignets au sucre. Chat-qui-aboie 2. Composition

Outil - la matrice d'Eisenhower expliquée Un peu d'histoire A l'origine, cette méthode visant à donner des priorités aux tâches a été suggérée par Dwight D. Eisenhower, 34ème président des Etats-Unis d'Amérique. Eisenhower aurait un jour déclaré: "Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important". En se basant sur cette citation la boîte d'Eisenhower a été développée comme moyen d'aider les gens à donner des priorités à leurs tâches. L'idée Le concept de la boîte d'Eisenhower est extrêmement simple. Une tâche peut être urgente (quelque chose à faire impérativement aujourd'hui, par exemple) mais pas importante (son impact est très limité). Inversement, une tâche peut être importante (tâche influençant le future de votre entreprise) mais pas urgente (une réunion à prévoir dans 6 mois par exemple). En se basant sur ce simple fait, on peut développer un tableau à deux dimensions appelé "la boîte d'Eisenhower". Partant de là, nous pouvons définir une stratégie distincte pour chaque scénario: Julien Rio.

Documents : Rue89 publie le dossier Bettencourt censuré de Mediapart Patrice de Maistre rejoint son domicile et se protège des photographes avec son cartable, à Paris le 9 juillet 2010 (DR) La cour d’appel de Versailles, on le sait, a jugé illégale la publication, par Mediapart et Le Point, d’enregistrements réalisés au domicile de Liliane Bettencourt, à son insu. Le 15 juillet, l’ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a signifié à Mediapart et au Point l’arrêt de la cour d’appel de Versailles, le rendant ainsi exécutoire dans un délai de huit jours. Nos confrères, qui ont décidé de se pourvoir en cassation, doivent ce lundi soir retirer tous les articles portant sur ces enregistrements réalisés par le majordome de la milliardaire. Mediapart ne nous a rien demandé : ils n’auraient de toute façon pas le droit de le faire. Voici donc, ci-dessous, l’intégralité des documents censurés sur décision de la cour d’appel. Patrice de Maistre fait signer des chèques à Liliane Bettencourt Cet extrait est plus édifiant encore.

Paralogisme Aristote distingue treize types de paralogismes dans son traité Réfutations sophistiques. Dans la Critique de la raison pure, Kant identifie les paralogismes comme étant des illusions de la raison. On peut distinguer deux types de paralogismes : les paralogismes formels et les paralogismes informels[2]. Le paralogisme formel est un syllogisme erroné. La traduction en français du terme anglais fallacy[3] pose question car bien que pouvant être traduit par sophisme, le terme englobe aussi le paralogisme, lequel est involontaire[4]. Paralogismes formels[modifier | modifier le code] En mésusant de la structure générale du syllogisme, on peut former les paralogismes formels décrits dans cette section. Un syllogisme peut se résumer de la manière suivante : En logique formelle, il s'agit simplement de la transitivité de la relation d'implication : si C ⇒ A et A ⇒ B, alors C ⇒ B (conclusion). (On a ici inversé l'ordre de la 1re et de la 2e prémisse.) Exemple d'un syllogisme célèbre :

Stanley Milgram (1933-1984). La soumission à l'autorité - Nicolas Guéguen, article Psychologie Stanley Milgram est certainement le plus connu de tous les psychologues sociaux. Son nom reste en effet attaché à ce qui constitue, depuis cinquante ans, l’une des plus célèbres expériences de psychologie sur la soumission à l’autorité. Au début des années 1960, Stanley Milgram élabore une expérience qui fera date dans l’histoire de la psychologie, et dont les enjeux théoriques et sociétaux n’ont rien perdu de leur valeur aujourd’hui encore. Des individus ordinaires sont recrutés par voie de presse pour participer à ce qu’ils croient être une simple recherche sur la mémoire. En réalité, ils se retrouvent en situation de faire apprendre une liste de mots à une autre personne, d’apparence ordinaire également, et qu’ils ne connaissent pas. De l’état autonome à celui d’agent exécutif De tels résultats bouleversent la communauté scientifique et la société civile. Une question actuelle Là encore, les résultats de S. Bibliographie : • A Theory of Cognitive DissonanceLeon Festinger, 1957, rééd.

Sophisme - Paralogisme : pétition de principe et classement des sophismes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une pétition de principe (en latin scolastique petitio principii) est, en logique, un raisonnement fallacieux dans lequel on suppose dans les prémisses la proposition qu'on doit prouver. Dès lors, la conclusion de la pétition de principe se confond avec tout ou partie des prémisses. Une espèce sexuée est un type d'organismes sexués inter-fertiles, mais reproductivement isolés d'autres espèces.Donc, il n'y a pas d'hybridation inter-spécifique. L'argument circulaire est une pétition de principe, mais la réciproque n'est pas vraie.

Pourquoi et comment le management favorise la manipulation En abrogeant le 4 mai dernier la loi sur le harcèlement sexuel, le conseil constitutionnel a crée un vif émoi et mis un coup d'arrêt à tous les procès en cours. Si le délit de harcèlement dans le cadre professionnel est maintenu dans le code du travail, ses chances d'aboutir sont minces tant que la notion de harcèlement n'a pas été précisément définie en droit. Certains psy dénoncent aujourd'hui un "permis de chasser" délivré par ce vide juridique. Emergence d'un individu sans affect C'est devenu la maladie du siècle naissant, comme la névrose hystérique était la maladie de la société viennoise qu'analysait Freud. Expression d'un déni d'altérité Pour la psychanalyse, et Freud en particulier, la perversion est, en effet, liée à la relation d'emprise. Protéger l'estime de soi Reste que selon elle, l'emprise qu'autrui peut prendre sur nous sera toujours le résultat d'une faille dans notre estime de nous, ou dans l'image que nous avons de nous.

Related: