background preloader

Pollution de l'air

Pollution de l'air
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pollution de l’air (ou « pollution atmosphérique ») est un type de pollution caractérisé par une altération des niveaux de qualité et de pureté de l’air. Cette dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments tels que des matières particulaires, ou autres substances…[1] dont les degrés de concentration et les durées de présence sont suffisants pour produire un effet toxique et/ou écotoxique. L'ONU a encadré la mis en place en 1979 d'une Convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance. L'OMS estime que ramener les taux de particules PM10 de 70 à 20 µg/m3 diminuerait la mortalité induite par la pollution de l’air de 15 %. Différents types de pollutions atmosphériques[modifier | modifier le code] Cette pollution peut revêtir de multiples formes et être : Histoire[modifier | modifier le code] C'est avec la révolution industrielle que la pollution de l'air est devenue la plus visible et manifeste. 2. 3.

INVS |Évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphér Évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine Unité urbaine de Perpignan L’évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine a été réalisée sur l’agglomération de Perpignan dans le cadre du Plan régional pour la qualité de l’air. Cette étude a été conduite selon une méthode standardisée proposée par l’InVS qui repose sur une hypothèse essentielle, celle de la causalité de la relation entre pollution atmosphérique et santé. L’impact sanitaire de la pollution atmosphérique à court et long terme est calculé pour la morbidité et la mortalité anticipée. Les résultats montrent que, chaque année, la pollution atmosphérique est responsable de 39 décès anticipés tous âges confondus, 19 admissions hospitalières pour motif respiratoire et 26 admissions hospitalières pour motif cardio-vasculaire chez les adultes de 65 ans et plus. Health impact assessment of urban air pollution Perpignan area

Eutrophisation des milieux aquatiques Paradoxe Les lacs, les étangs, les mares se trouvent parfois abondamment colonisés par la végétation aquatique (lentilles d'eau, nénuphars, élodée, algues vertes filamenteuses...). 1) Cette animation montre le dégagement d'O2 et la croissance végétale. 2) Paradoxalement, cette prolifération végétale pourtant productrice d'oxygène présente bien des inconvénients. Explication du processus. La prolifération végétale dans l'eau nécessite des quantités suffisantes de : lumière ;NPK (Azote, Phosphore et Potassium) ;Dioxyde de carbone. Il y a donc consommation de CO2, mais la production d'O2, elle, s'échappe, en partie, dans l'air. L'agriculture et la ville produisent tellement de minéraux, notamment nitrates et phosphates, que les plantes aquatiques grandissent plus que de raison. Et c'est à partir de là que ça se gâte ! "Pollutif - Nutritif" (Edgar Morin) La prolifération végétale dans l'eau serait a priori une bonne chose. Le Soleil La ville La ville est essentiellemet constituée de citadins (!!)

La pollution: conséquences de l'effet de serre - Les problèmes de l'énergie fossile Boulversements climatiques et conséquences de l'effet de serre : des coïncidences inquiétantes. En rejettant dans l'atmosphère les polluants définis plus haut, l'homme ne fait pas que se détruire lui même, il bouleverserait l'équilibre naturel de régions, puis à encore plus grande échelle, de la Terre toute entière. La principale conséquence est l'effet de serre qui se traduit par une augmentation trés brutale, à l'échelle géologique, des températures. Mais étant donné la nouveauté du phénoméne à effet de serre, les scientifiques et météorologue ne peuvent que formuler des hypothèses plus ou moins plausibles sur les conséquences de cet effet de serre. Innondations dans la somme (printemps 2001) Les principales conséquences (catastrophes) climatiques de l'augmentation des températures moyennes (effet de serre et activités humaines) sur la planète seraient : - de nombreuses tempêtes, exceptionnelles par leur intensité ou leur fréquences (phénomènes méconnus comme "el niño" et "la niña")

Pollution de l’air : les épandages agricoles sont en cause Le 19 mars dernier Paris était la ville la plus polluée du monde et son air ressemblerait à un kit de petit chimiste. Un peu d’oxyde d’azote qui forme de l’acide nitrique… du dioxyde de soufre qui donne de l’acide sulfurique. Ne manque plus que l’ammoniac pour obtenir du nitrate d’ammonium et du sulfate d’ammonium. Maintenant, respirez un grand coup… c’est un épisode de pollution printanière. Et aujourd’hui, une nouvelle alerte à la pollution est déclenchée. Une pollution saisonnière aux particules fines Airparif prévoit pour ce mercredi 8 avril un épisode de pollution atmosphérique. Plus précisément, cet épisode de pollution concerne les particules fines PM10 (notées PM pour particule matter - matière en particules). Les épandages agricoles sont en cause La pollution aux particules fines est déterminée par la taille des composants flottant dans l’air. Quelles mesures pour contrer la mauvaise qualité de l’air ? Les Vélib à Paris

G - Santé - Dossiers - Ministère de la Santé et des Sports > lettre santé > G 26 février 2009 Gale / Sarcoptes / octobre 2004 Génétique : Commission consultative nationale en matière d’examens des caractéristiques génétiques à des fins médicales (CCNECG) / octobre 2007 Gestes et soins d’urgence / février 2011 (actualisation août 2011) Gouvernance hospitalière / octobre 2008 (actualisation octobre 2011) Grippe / octobre 2013 Guide des conduites à tenir en cas de maladie transmissible dans une collectivité d’enfants / avril 2008 Guide pour passer un été serein / juillet 2010 Guides méthodologiques de la DGOS / mai 2010 Guides de Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH) / avril 2009 Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales et de la Santé Biographie Cabinet Agenda Alertes sanitaires Rappel : chikungunya aux Antilles et en Guyane - Recommandations aux voyageurs 2 avril 2014 Pollution de l’air : recommandations sanitaires 7 mars 2014 S'abonner à DGS-Urgent Mots-clés Le Ministère Actualité/Presse Métiers, concours, examens et recrutements

L'obésité Ce qui est VRAI : un adulte sur 5, en France, est en surpoids. Aux États-Unis, le surpoids concerne un adulte sur 3. La surcharge pondérale est devenue un problème préoccupant pour le monde occidental dans son ensemble. Le surpoids est un facteur de risque du point de vue de la santé. Ou du moins, une surcharge en graisses au niveau de l'abdomen (obésité dite androïde car plus fréquente chez les hommes, ou en pomme) est néfaste de ce point de vue. Ce qui est FAUX : quand on est en surpoids, on doit impérativement maigrir. Les personnes ayant un surpoids modéré (c'est-à-dire un Indice de masse corporel, ou IMC, en anglais BMI, inférieur ou égal à 27 kg/m2) peuvent certes estimer que leur corps ne respecte pas les canons de la mode de notre époque, mais leur surpoids modeste n'a pas de conséquence néfaste sur leur état de santé.

Agriculture, environnement, développement rural : faits et chiffres Du sol au paysage : un patrimoine fondamental de l’Union européenne Claude VIDAL (Eurostat) Du sol au paysage en passant par la couverture et l’occupation des sols, tout ce qui touche au territoire européen fait partie de notre patrimoine commun. Les politiques européennes prennent en compte de plus en plus ces aspects fondamentaux de notre cadre de vie dont les notions de base doivent être définies de manière précise. Les hommes ont depuis toujours tiré partie des sols à divers niveaux : de l’utilisation pour l’approvisionnement alimentaire à la construction d’habitations ou à des réalisations artistiques. Au fur et à mesure de l’évolution technique et culturelle des sociétés humaines, la localisation des installations d’habitat et celle des zones d’approvisionnement alimentaires ont évolué d’une dépendance très étroite vis-à-vis du milieu géographique à un affranchissement presque total. Du sol support de l’agriculture au sol partie intégrante de notre cadre de vie Etat des travaux

La pollution de l'air coûte entre 1 et 2 milliards d'euros par an à la France La mauvaise qualité de l'air entraîne une augmentation des maladies du système respiratoire. Ce qui coûte très cher à la collectivité avec la prise en charge par le système de soins français des consultations, traitements ou hospitalisations. Circulation alternée, baisse de la vitesse de 20 km/h, interdiction des poids lourds sur le périph parisien... Tandis que les mesures antipollution suscitent un bras de fer dans la sphère politique, la facture laissée à la collectivité par les épisodes récurrents d'exposition aux particules fines pourrait bien encourager tout le monde à trouver un terrain d'entente. La pollution de l'air coûterait en effet entre 0,9 et 1,8 milliard d'euros par an au système de santé français, selon une étude publiée vendredi par le Commissariat général au développement durable, qui juge que l'impact financier de la pollution a été sous-estimé jusqu'alors. Chaque adulte inspire chaque jour en moyenne 12.000 litres d'air.

Greffe (médecine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Greffe. Historique C’est vers 1906 que les premières greffes d’organes sur l'homme ont lieu mais elles se soldent toutes par des échecs entraînant la mort du « cobaye humain ». Types de greffe Les types de greffes peuvent être classés suivant l'origine du greffon : Organes transplantés Les transplantations les plus fréquentes sont les transplantations du rein. Certaines transplantations permettent de sauver une vie, d'autres d'éviter de lourds traitements (la transplantation du rein permet par exemple d'éviter la dialyse). Il doit exister une certaine compatibilité immunologique entre le receveur et l'organe transplanté afin de diminuer le risque de rejet (réaction du système immunitaire du receveur contre l'organe transplanté ou greffé pouvant conduire à la destruction de ce dernier). Une fois greffé, l'organisme des receveurs considère le nouvel organe comme un objet étranger. Prélèvement d'organe En France

L’obésité, une réelle menace Certains parlent d’épidémie… L’obésité ne s’attrape pas comme ça, cependant, alors qu’elle concernait surtout nos homologues américains, elle se propage vite chez nous, sans qu’on n’y prenne garde ! Être obèse n’est pas réservé aux adultes. Surpoids et obésité Le surpoids se définit comme une augmentation excessive de la masse grasse de l’organisme. Dans la vie de tous les jours, que signifie être obèse ? Une gêne quotidienne, une souffrance psychologique pouvant mener à la dépression, la confrontation permanente au regard de l’autre, adulte comme enfant, parfois même des difficultés quant à une embauche… Difficile à supporter ! D’après les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cette maladie des temps modernes est devenue une véritable épidémie mondiale qui touche pays riches comme pays en développement, toute population confondue. Un mode de vie de plus en plus sédentaire tout d’abord.

Environnement : pollutions, pressions et nuisances Pollution - Air et climat, des sources de pollution communes L'association de surveillance de qualité de l'air réalise un inventaire des émissions, aussi bien pour les polluants atmosphériques que pour les principaux gaz à effet de serre. Il permet de connaître la répartition géographique de ces émissions, leur évolution dans le temps, et la responsabilité des différentes sources. Cet inventaire des émissions est un outil précieux pour identifier les sources de polluants sur lesquelles des actions auraient le plus d'efficacité et pour tester des scenarii de réduction prenant en compte ces deux problématiques. Les trois sources majeures de rejets, à la fois pour les polluants atmosphériques et pour les gaz à effet de serre, sont Le secteur résidentiel et tertiaire, du fait du chauffage.Les transports.Les activités industrielles (industrie, chantiers, énergie et déchets). Enfin, les activités industrielles jouent un rôle non négligeable sur les deux tableaux. Densité des émissions de pollants en Île-de-France Source : Airparif

Cette perle est un site wikipédia, une source pas toujours fiable mais pour les deux éléments ( l'eau et l'air ), c'est un très bon document qui nous explique l'effet de serre et les différentes histoires de pollution. by bvladimir May 24

Related: