background preloader

Salut, ça va ? … !

Salut, ça va ? … !
Un grand classique de la convivialité le matin : on se croise et c’est au premier qui va dégainer : « salut, ça va ? ». Mais est-ce toujours de la convivialité ? Prenons quelques cas de figure. Façon « Hep taxi ! Je lance mon « salut ça va ? mais pourquoi ne m’a-t-il pas répondu ? Bon, j’ai aussi le droit de penser que le collègue ne m’a pas entendu, pas vu. Façon « Le train ne s’arrêtera pas à ma gare » Prenons, maintenant le cas inverse où c’est mon collègue qui a dégainé le premier : « salut, ça va ? Il faut que je vous explique qu’entre le « salut » et le « va », le collègue a parcouru 2 mètres et qu’il continue son chemin sans même attendre la réponse. Pas top, pour la convivialité, non plus ! Façon « Ai-je le choix de ma réponse ? Cette fois-ci, c’est mon chef qui m’apostrophe avec le maintenant fameux « salut, ça va ? Au niveau de la convivialité, pourrait-on appeler ça … le minimum syndical ? Façon « Si j’aurais su, j’aurais pas venu » La convivialité aurait-elle des limites ?

http://laqvt.fr/salut-ca-va

Related:  Communication interpersonnelleLa communication interpersonnelleTheme de l'individu à l'acteur

Les tics de langage, ces petits mots-moteurs - Modes de vie - 2011/2012 - Consommation C’est étrange, tout de même, tous ces petits mots qui prolifèrent dans nos phrases. Est-ce que ces manies ont toujours existé ? _ Cela ne date pas d’hier. Balzac se plaignait de nos tics verbaux, mais sans doute ont-ils toujours existé. Les romains et les grecs devaient avoir les leurs...qui ne sont parvenus jusqu’à nous. Ce qui est sûr, c’est que ces petits parasites linguistiques prospèrent avec les médias, internet, télé et...radio : en effet, le silence à l’antenne est un péché capital, il est impensable .

M. Laguigne en entretien bilan L'entretien individuel, qu'il soit formel ou informel, constitue l'une des situations de communication professionnelle les plus fréquentes et certainement parmi les plus prégnantes pour caractériser le style managérial d'un personnel d'encadrement. Lorsqu'il est organisé selon un cadre normé, comme ici où Monsieur LAGUIGNE reçoit son adjointe en entretien bilan, il engage davantage les parties et produit souvent des effets durables sur les relations futures entre les protagonistes. Au-delà des contenus précis de l'entretien, ce qu'il est intéressant de relever ici, ce sont : Magazine communication, revue organisations, article communication, articles organisations, Sciences Humaines Les robots vont-ils tuer les emplois ? Jean-François Dortier Quatre emplois sur dix, y compris dans les métiers qualifiés, risquent d’être automatisés dans les vingt ans à venir : cette prédiction alarmiste, largement relayée par la presse au printemps 2015, est-elle valide ? Amap : des légumes et du lien social

Je puis Je... Pragmatice 3 logiciels de l'association PragmaTICE Je lis puis j'écris : Saisir un mot, une expression, une phrase, un texte, un nombre, après les avoir lus et mémorisés. J'écoute puis j'écris : S'entraîner à saisir un mot, une expression ou un nombre après l'écoute d'un message sonore (en s'aidant éventuellement d'une image et/ou d'un texte d'accompagnement).

Les fonctions de la communication non verbale La communication non-verbale (le langage du corps) repose essentiellement sur des gestes, des attitudes, des mimiques. Les travaux d’Ekman et Friesen, de Von Cranach et d’Abric* nous montrent qu’elle remplit trois fonctions principales. Le langage corporel est plus parlant que les mots prononcés eux-mêmes. Les interlocuteurs réagissent sans s'en rendre compte aux messages non-verbaux pour s’évaluer mutuellement. En ce sens, la communication non verbale remplit trois fonctions principales :

7 gestes stupides qui flinguent vos relations En vous inscrivant ici, vous recevrez par email les conseils de Romain via sa newsletter « Le Décodeur du Non-Verbal ». Vous pouvez vous désinscrire à tout instant. Le Décodeur du Non-Verbal - 2011-2015, SARL ARC Diffusion, RCS 803 953280 PARIS ; Notre newsletter est déclarée à la CNIL sous le N°1584215 et respecte la loi informatique et libertés. Pour contacter Romain : romain@decodeurdunonverbal.fr. Vous pouvez consulter en ligne nos conditions générales de vente, nos mentions légales, mais aussi Pourquoi nous existons, et Comment nous fonctionnons - Vous trouverez ici nos Voisins Blogueurs qu’on Aime. TOP 7 des articles : La synergologie - Le langage corporel - Les microexpressions - Le langage du corps - Le langage non verbal - Decrypter les gestes - Expressions du visage

Com' en politique : Quand les idées prennent corps avec Nourdine Cherkaoui, Amélie Dalmazzo, Axel Boucher, Hélène Meunier, René Zayan Mieux comprendre l’envers du décor, décoder les petites phrases, décrypter le langage du corps… Com’ en politique s’intéresse ce mois-ci à la communication non-verbale des hommes et femmes politiques. En effet, si le discours est bien souvent sous contrôle, difficile en revanche de maîtriser ses gestes, ses sourires ou son timbre de voix. Thomas Hervé, sur la scène du théâtre de l’espace Cardin, reçoit la sémiologue spécialiste de la mise en scène, Amélie Dalmazzo et Nourdine Cherkaoui, d’EuroRSCG pour en savoir plus sur la communication non-verbale.

La génération Y en entreprise Le sondage « Observatoire Social de l’Entreprise » publié en janvier dernier par IPSOS pour l’organisme d’enseignement supérieur et de formation professionnelle CESI, démontre que si les jeunes salariés sont jugés durement, c’est bien plus par les autres salariés que par les chefs d’entreprise qui sont plutôt positifs à leur égard. La génération Y, que l’on entend généralement comme celle des 17-30 ans, est souvent décriée : elle serait une génération égocentrique, désengagée, infidèle, impatiente, aussi bien coupée du monde qu’hyper-connectée. Difficiles à intégrer en entreprise, les salariés de cette génération nécessiteraient une adaptation de leurs managers. Les chefs d’entreprise du secteur de l’Industrie sont les premiers à véhiculer une image positive des jeunes salariés : 37% les jugent plus motivés (contre 28% moins), 41% plus polyvalents (contre 24% moins) et 32% plus enthousiastes (contre 27% moins).

ARTICLE: Assertivité - l'affirmation de soi dans le respect d'autrui Plus le quelque chose est important ( information, projet), et plus on souhaite atteindre son objectif, plus il est nécessaire, pour y parvenir, de considérer le quelqu’un plus que le quelque chose : c’est à dire avoir plus de considération pour l’individu (l’autre et soi-même) que pour le propos (ce que l’on échange). Cela peut sembler paradoxal de lâcher un peu quelque chose pour mieux l’obtenir… mais il en est ainsi. Respect d’autrui Le respect d’autrui ne peut être que naturel. S’il est forcé, il n’y a pas respect de l’autre mais manipulation (même avec de bonnes intentions). Rappelons nous que, dans le meilleur des cas, le non-verbal ne se contrôle que partiellement.

Message et messager : tout geste est parole ! Plus de 80 % de la communication interpersonnelle relève du non verbal* ! Lorsque vous prenez la parole en public, l’auditoire se forge une opinion dès les premières minutes, en fonction de ce qu’il observe et de ce qu’il entend, d’où l’importance de votre posture, du placement de votre voix et…de votre gestuelle. Deux facteurs sont indissociables : le message et le messager ! Dans une prise de parole en public, tout orateur adresse deux messages sous-jacents à son auditoire : le premier concerne ce qu’il est ; le second ce qu’il a d’intéressant à dire.

Pourquoi surveiller son langage ? Saviez-vous que les mots que vous utilisez peuvent déterminer vos humeurs, vos processus de pensée, vos opinions et même vos comportements et vos émotions? Le psychologue américain John Bargh a mené une expérience démontrant que des individus exposés à un ensemble de mots exprimant la vieillesse étaient sortis de la salle d'expérimentation totalement ralentis, y compris dans leur démarche. Avez-vous remarqué que les individus souvent dans la plainte utilisent un vocabulaire qui traduit leurs doutes, leur insécurité et leurs peurs ? Ou qui vous renvoie les obstacles potentiels au projet que vous leur exposez ? A l'inverse, les individus à l'aise dans leurs capacités parlent plus souvent de leurs réussites que de leurs échecs et partagent aisément leurs connaissances. Ils ne peuvent s'empêcher de vous suggérer les façons dont vous pourriez également mieux réussir vos projets.

Se servir du réseau social de son entreprise pour se valoriser Que le projet soit global ou « de niche » (pour une population restreinte), la mise en place d’un réseau social dans une entreprise impacte fortement les méthodes de travail, l’analyse de la performance individuelle et collective et donc forcément les attentes du management. Cela se concrétise par un changement simultané de l’organisation, des règles de fonctionnement et des outils de travail, ce qui rend la transition difficile à gérer et particulièrement structurante pour l’entreprise. La complexité d’analyse et de gouvernance de ce type de projet nécessite alors beaucoup d’énergie et de volonté, sans compter que les réticences naturelles d’une telle évolution sont généralement très fortes. Du point de vue des personnes impactées, cette situation représente donc une extraordinaire opportunité pour occuper un rôle actif dans ce changement, se démarquer et se valoriser dans son entreprise. Un changement suivi par la direction, visible de tous et inévitable.

Carte heuristique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Carte. Carte heuristique dessinée pendant un exposé Une carte heuristique, carte cognitive, carte mentale, carte des idées[1], est un schéma, supposé refléter le fonctionnement de la pensée, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée.

La communication verbale :Quelles sont les qualités d'un bon orateur ? La prise de parole en public n'est jamais facile. Un petit incident et vous perdez vos moyens. Ces éléments vous permettront de garder votre auditoire attentif.

Related:  communicationmarketing