background preloader

Where is my piratebox ?

disk91.com – blog technologique » Mes errances dans les technologies, la sécurité, le bricolage informatique en tous genres pirateboxfr | Le site des piratebox françaises Fournisseur d'accès et hébergement internet libres Introduction Il existe de moins en moins de fournisseurs d'accès à internet. Ils se sont tous rachetés les uns les autres. Au final, le service client est médiocre, la préservation des données et les batailles pour le respect de la confidentialité et d'un internet libre, démocratique, et sans aucun filtrage, ne sont pas menées par ces fournisseurs. Il en est de même pour les hébergeurs de sites web ayant "pignon sur rue". Certains fournisseurs alternatifs fournissent néanmoins des services de qualité. Cette page vous en présente quelques uns. Avant d'acheter une prestation auprès d'un fournisseur d'accès, il faut bien se renseigner sur les services proposés et connaître bien sûr leur définition. Il est à la fois utile, efficace et indispensable de privilégier les fournisseurs associatifs locaux, notamment parce que les opérateurs principaux sont malhonnêtes et parce que l'Internet illimité va être éliminé par ceux ci. Fournisseur d'accès à internet Hébergement de sites web Mesh network

Regarde le capitalisme tomber à l'ère de la production Open Source « Le logiciel libre, l’innovation partagée et la production collaborative menacent le capitalisme tel que nous le connaissons. » C’est ainsi que Michel Bauwens résume son propos dans les colonnes du site d’Aljazeera. Le menace vient du fait qu’à l’aide d’Internet nous créons beaucoup plus de valeur d’usage (qui répond à nos besoins) que de valeur d’échange (qui se monétise facilement[1] Menace pour les uns, opportunité et espoir pour les autres… La question à 100 milliards de dollars de Facebook : Le capitalisme survivra-t-il à « l’abondance de valeur » ? The $100bn Facebook question: Will capitalism survive ‘value abundance’? Michel Bauwens - 29 février 2012 - Aljazeera (Traduction Framalang/Twitter/Fhimt.com : Lambda, vg, goofy, fcharton, btreguier, HgO, Martin, bu, pvincent, bousty, pvincent, deor, cdddm, C4lin, Lamessen et 2 anonymous) Le logiciel libre, l’innovation partagée et la production collaborative menacent le capitalisme tel que nous le connaissons. Ce débat n’est pas nouveau.

La PirateBox Vendéenne - Une PirateBox dans l'Ouest ! Les licences libres aux portes de la révolution Rendre les moyens de production aux travailleurs : douce utopie ? Pourtant, dans le monde des licences libres, les exemples concrets et aboutis existent bel et bien, qui pourraient bien faire émerger une économie des communs. Voire davantage si affinités. Dans une chronique précédente, j’avais pris parti dans le débat à propos de la clause Non-Commerciale des Creative Commons, dont certains réclament la suppression à l’occasion du passage à la version 4.0 des licences. Je défendais l’idée que cette clause devait être maintenue, dans l’intérêt même de la Culture libre, notamment parce que la notion de Non Commercial est importante pour espérer parvenir un jour à une légalisation des échanges non marchands, seule solution pour mettre fin à la guerre au partage qui sévit actuellement. C’est un point crucial [...] Son approche est sensiblement différente de celle qui a présidé à la création des licences libres dans le secteur du logiciel, comme la GNU-GPL de Richard Stallman. c. [...]

Bricolage alternatif : piratebox, le mode d'emploi Comment partager des fichiers sans craindre de se faire flasher par les radars de la Hadopi ? Silicon Maniacs vous propose un mode d'emploi pour monter votre propre PirateBox. Article par : Redaction Imaginée il y a un an par David Darts, responsable du département d’art de la New York University, la PirateBox retrouve une certaine actualité à l’heure de la fermeture de Megaupload et des luttes contre les projets Acta, Sopa, Pipa etc. Concrètement, la PirateBox est un boitier qui renferme un Hotspot Wifi portatif. Une fois déposée dans un café, un hall de gare ou un parc, on se connecte à la PirateBox de la même manière qu’à n’importe quel réseau Wifi. La PirateBox ne garde ni l’adresse IP des ordinateurs, ni l’historique des connexion. En attendant la prochaine journée de mobilisation contre Acta, le 25 février, Gaël Musquet, permanent de Silicon Sentier, nous donne sa recette pour monter sa propre PirateBox. Les ingrédients : Commençons par assembler notre Piratebox. Pour aller plus loin :

Administration : une circulaire pour le logiciel libre Jean-Marc Ayrault a adressé une circulaire portant sur les orientations et recommandations relatives au bon usage des logiciels libres dans l'administration ( PDF ). Cette circulaire est accompagnée d'une lettre signée par le Premier ministre français dans laquelle il souligne les atouts du logiciel libre : " moindre coût, souplesse d'utilisation, levier de discussion avec les éditeurs ". Dans la circulaire, on peut lire : " le choix du logiciel libre dans l'administration n'est pas un engagement idéologique, mais le fruit d'un engagement raisonné ". Rédigé par la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication, le document indique que l'État doit également contribuer au logiciel libre. Cette reconnaissance du logiciel libre est saluée par les acteurs du domaine. La circulaire met l'accent sur quelques limites à évaluer à l'instar de la communauté liée à un logiciel libre, le cadre des licences libres.

PirateBox - Pirateboxfrance From Pirateboxfrance 1 : Introduction 2 : PirateBox [edit] Introduction PirateBox est un projet initialement créé par David Darts. Vous pouvez lire à propos de la PirateBox sur le wiki officiel , sur Le Monde, ou sur Owni. [edit] PirateBox La PirateBox est un dispositif de communication mobile de d’envoi de fichier indépendant. Envoyer et parler librement. Privée et sécurisée. Facile à utiliser. DIY La PirateBox a été créé par David Darts et est sous la licence « Free Art License (FAL 1.3) ». Retrouvez deux vidéos détaillants ce point. [edit] FAQ Comment ça marche ? Mettez la simplement en route et transformez n'importe quel lieu en réseau de communication et de partage de fichiers. La PirateBox consiste en un routeur sans fil et un léger serveur Linux connecté à un disque dur avec port USB. Puis-je faire ma propre PirateBox ? Bien sûr ! Où puis-je trouver plus de photos du PirateBox ? Regardez la galerie de photos sur le wiki officiel Où puis-je lire à propos de la Piratebox ? Non.

Il y a quelque chose de magique dans Firefox OS ! Le système d’exploitation Firefox OS peut libérer nos smartphones et autres tablettes en apportant une alternative à Apple et Android, un peu comme l’a fait le navigateur Firefox avec le Web en son temps. Nous vous proposons ci-dessous le témoignage passionné (et passionnant) d’un de ses développeurs. Il y a quelque chose de magique dans Firefox OS There is something magical about Firefox OS Rob Hawkes - 12 septembre 2012 - Blog personnel(Traduction : Un gros collectif de bénévoles nocturnes issus de Framalang, Identi.ca et Twiiter) Dans ce billet, je parle du projet Firefox OS, ce qu’il signifie, ce que réserve le futur, et ce qu’il a d’un peu magique. Au cours des quinze derniers mois, j’ai passé de plus en plus de temps à travailler sur le dernier projet de Mozilla : Firefox OS. Soyons clairs ; Firefox OS est le début de quelque chose d’énorme. Qu’est-ce-que Firefox OS ? Pour ceux qui seraient un peu perdus, voici l’essentiel en deux mots : Pourquoi Firefox OS ? Un timing parfait

Lost~In~Anywhere - (D)ébats informatiques et autres… – Blog Open Source Robotics Foundation PirateBox DIY OpenWrt - David Darts Wiki Update May 30, 2014! PirateBox 1.0 has been released and building or upgrading a PirateBox has never been easier! Please refer to this tutorial for instructions and more info. Outdated Instructions Below! You can build a PirateBox for as little as US$35. Stuff You’ll Need TP-Link MR3020 (Newegg) or TP-Link TL-WR703N (DX) (eBay)USB Flash Drive (formatted FAT32 with a single partition)Ethernet cable5V/USB Battery (optional) Pre-Installation The following tutorial was created on a Mac running OSX 10.8. 1. 2. 3. 4. 5. 6. (Note: The WR703N firmware text is in Chinese. 7. 8. telnet 192.168.1.1 9. passwd 10. NOTE: The following instructions assume your gateway router’s (home router’s) IP address is 192.168.2.1. vi /etc/config/network The modified file should look like this: 11. 12. 13. ssh root@192.168.2.111 14. ping google.com 15. opkg update opkg install kmod-usb-uhci insmod usbcore ## may return: file exists insmod uhci opkg install kmod-usb-ohci ## may return: up to date. insmod usb-ohci 1. 2. 3. 4.

Stallman avait malheureusement raison depuis le début Le cauchemar paranoïaque et apocalyptique d’un geek psychorigide est en passe de devenir réalité. Trente ans, trente ans que Stallman et la Free Software Foundation répètent inlassablement qu’il est fondamental que ce soit l’homme qui contrôle le logiciel, et donc la machine, et non l’inverse. Le discours est peut-être radical sur le fond (car il ne souffre d’aucune compromission) et parfois excentrique dans la forme (le personnage Richard Stallman[1] ) mais, comme Thom Holwerda ci-dessous, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser sa justesse et sa pertinence au fur et à mesure que le temps passe et les libertés s’amenuisent. C’est d’ailleurs aussi voire surtout pour cela que nous avions traduit et enrichi avec lui sa biographie où figure en exergue cette citation de Lessig qui, cela dépend de nous, peut tout aussi bien être prémonitoire que tomber dans l’oubli : « Chaque génération a son philosophe, écrivain ou artiste qui saisit et incarne l’imaginaire du moment. Or nous y voici.

Related: