background preloader

Hubble Space Telescope

Hubble Space Telescope

Suivre le trajet de Hubble en direct sur Google Earth Alors que le célèbre télescope Hubble vient tout juste de réaliser sa millionième observation, nous vous proposons de fêter ce cap dignement en le suivant en direct dans l’interface de Google Earth. Pour rappel, Hubble est un télescope spatial qui se déplace en orbite à 600 kilomètres d’altitude de notre bonne vieille Terre. Pour suivre en direct la position de cet appareil photo ultra-puissant qui nous livre de fabuleux clichés de notre environnement spatial, nous allons donc utiliser le logiciel de cartographie de Google. Pour pouvoir profiter pleinement du spectacle orbital de ce satellite, il faut bien sûr disposer du logiciel gratuit Google Earth sur son ordinateur. Une fois dotée de cette application, votre machine est à même de pouvoir afficher les données qui nous intéressent. Vous verrez ainsi le fichier s’afficher dans la colonne de gauche intitulée Lieux.

Observation des satellites artificiels Observation des satellites artificiels Par Denis Bergeron Signets: Logiciel Satellite Tracker Suivi des satellites avec un télescope Observation des satellites géostationnaires Observation des satellites Iridium Observation des satellites militaires NOSS Conclusion L'observation des satellites artificiels est un autre domaine fascinant de l'astronomie. Le site web HEAVENS ABOVE est sans doute l'un des meilleurs site web pour nous permettre d'observer la station spatiale internationale ISS, les navettes spatiales STS, les satellites spectaculaires comme les satellites IRIDIUM qui deviennent subitement très brillant de plusieurs magnitudes en quelques secondes: Il suffit au départ d'y entrer nos coordonnées locales (LATITUDE, LONGITUDE). L'AZIMUT se mesure à partir du Nord (ÉTOILE POLAIRE) vers l'EST. L'observation au télescope de la station spatiale ISS et des navettes spatiales STS permet d'y apercevoir les principales structures. Logiciel SATELLITE TRACKER

Photos - Le satellite Planck dévoile une carte de la première lumière de l'Univers Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Jeudi matin, au siège de l'Agence spatiale européenne (ESA) à Paris, se tenait la conférence de présentation des premiers résultats cosmologiques de la mission Planck. Les scientifiques y ont dévoilé la première carte du rayonnement de fond cosmologique hyperfréquence couvrant l’intégralité du ciel réalisée par le satellite. "Le plus court chemin qui mène vers l'avenir passe par le passé", c'est en ces mots empruntés au poète Aimé Césaire que Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA) a présenté la conférence qui se tenait ce matin au siège de l'agence. Lancé en mai 2009, le satellite Planck a été conçu pour remonter à l'origine même de notre Univers afin d'en savoir plus sur ce, à quoi il ressemblait dans ces jeunes années. Une carte d'une précision encore jamais atteinte Des caractéristiques énigmatiques et inattendues Un Univers plus vieux qu'on ne pensait

Station spatiale internationale : news, Définition, photos, vidéos, dossiers, fonds d'écran, membres La Station spatiale internationale ou International space station en anglais (ISS) est une station spatiale placée en orbite terrestre basse. Un projet qui a été lancé en 1983 par les Etats-Unis et la NASA mais auquel participent aujourd'hui également l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), l'Agence spatiale européenne (ESA), l'Agence spatiale japonaise (JAXA) et canadienne. Plus grand des objets artificiels placés en orbite terrestre, la Station spatiale internationale (ISS) est l'un des plus ambitieux projets menés dans le domaine spatial. Un projet qui a été lancé en 1983 par le président des Etats-Unis Ronald Reagan après de nombreuses réflexions menées dans les années 1960 et 1970. Toutefois, les débuts ont été difficiles tant au niveau du coût que du contexte politique. Dès 1998, plusieurs vaisseaux spatiaux commencent donc à se relayer pour placer en orbite les composants de la Station. L'assemblage de l'ISS doit être achevée en 2012. Tout voirMasquer

Vidéo : le télescope géant ALMA enfin prêt à percer les secrets de notre univers Mercredi 13 mars, est inauguré un projet astronomique pharaonique qui prend place en plein désert d’Atacama, au Chili, à plus de 5.000 mètres d'altitude. Grâce au Vaste Réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique d'Atacama (ALMA), il sera bientôt possible de percer les secrets de l'origine du cosmos et de révolutionner la science. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Après 10 ans d’attente, l’ALMA, un réseau de radiotélescopes surpuissant, voit enfin le jour. C’est en plein désert d'Atacama, le plus aride au monde, sur le plateau de Chajnantor au Chili, à plus de 5.000 mètres d'altitude, qu’ont été disposées les 66 antennes de l’ALMA. Un télescope géant unique au monde Fonctionnant de concert, ces antennes agiront comme un seul télescope géant de 16 km de diamètre qui sera ainsi unique au monde, et les images prises par ALMA seront traitées par un superordinateur, le Corrélateur. ALMA, une réelle opportunité dans le domaine de l'astrochimie

Simulateur en ligne des orbites de révolution des planètes Utilisation du simulateur interactif Astronoo : Grâce à ce simulateur vous allez voir la révolution des planètes sous tous les angles et leur alignement dans le système solaire comme si vous étiez dans un vaisseau spatial. Au départ on est au "dessus" du système solaire (c'est une vue depuis le pôle nord céleste) et le déroulement du temps est réglé sur 10 jours par seconde, ce qui permet de voir tourner les planètes sur leurs orbites mais vous pouvez aller dans le futur ou revenir dans le passé en utilisant les boutons du haut. Vous pouvez zoomer (en haut à droite) à l'intérieur du système solaire tout en laissant les planètes tourner. Avec les flèches en bas à droite vous pouvez faire tourner les plans orbitaux des planètes et si vous souhaitez plus ou moins d'information, voir plus ou moins les orbites, utilisez les boutons en bas à gauche.Vous remarquerez que les planètes ont des vitesses variables, elles respectent la loi des aires de Johannes Kepler (1571-1630).

Plongez dans la plus grande carte 3D de l’Univers Pour compléter et prolonger le débat du précédent billet paru sur ce blog (quelles expériences scientifiques mener si l'on a 1 million d'années devant soi), il faut, comme quelques commentateurs l'ont suggéré, évoquer l'exploration spatiale de l'Univers. Avec un "budget" de plusieurs centaines de millénaires, la chose semble plus accessible mais cela demeure une impression quelque peu trompeuse. Le vaisseau spatial habité le plus rapide de l'histoire est Apollo-10, avec une vitesse de 11 kilomètres par seconde. Mille fois plus rapide qu'Usain Bolt. A supposer que les progrès de la technologie nous permettent d'augmenter la vitesse de nos vaisseaux jusqu'à atteindre une moyenne de 1% de la vitesse de la lumière, ce qui est énorme (3 000 km/s). Heureusement, il existe un autre moyen (plus rapide et plus sûr) de "voyager" dans l'Univers. Dans cette animation figurent "seulement" 400 000 galaxies et l'on ne va pas plus loin que 1,3 milliard d'années-lumière.

Télécharger Stellarium 0.11.4 Plus d'images Stellarium est un logiciel gratuit dans la lignée de Google Earth qui propose de visualiser le ciel lui aussi. Il affiche en effet toutes les merveilles du ciel. La caméra au milieu d'une plaine choisie sur une carte du monde et le ciel animé en 3D et en temps réel permettent d'identifier très facilement les étoiles, les planètes et les nébuleuses. Ce logiciel ne donne pas que le nom des astres, il indique aussi leur distance par rapport à la Terre ainsi que d’autres informations qui raviront les passionnés comme les néophytes. Au-delà de ça, le logiciel permet d'accélérer le temps pour assister à de magnifiques levers et couchers de Soleil. Son utilisation est simple, avec une interface en français intuitive et des graphismes impeccables. Vous pouvez également vous rendre sur notre dossier comparatif des logiciels gratuits afin de vous faire une idée et sélectionner celui qui peut répondre à vos besoins : Tous les meilleurs logiciels gratuits.

Voir le ciel et les étoiles comme dans un télescope avec l'app Star Walk Si l'astronomie vous intéresse, vous serez vraiment impressionné par l'application pour iPhone et iPad Star Walk développée par Vito Technology. C'est une vraie petite encyclopédie qui passe au peigne fin différents sujets: constellations, planètes, étoiles, satellites, etc. Et tout ça se fait avec une carte interactive 360 degrés qu'on contrôle avec les doigts! Plus besoin de télescope pour voir ce qui se passe au-dessus de nos têtes; on pointe notre appareil vers le ciel et une image détaillée apparaît sous nos yeux avec tous les astres qu'on ne verrait pas à l'œil nu. Au départ, le projet était destiné aux étudiants et aux professionnels de l'astronomie, mais on s'est vite rendu compte que le grand public s'y intéressait aussi. Si bien que les créateurs ont été récompensés: en 2010, ils ont remporté un prix au "Apple Design Award" pour l'application iPad Star Walk. L'application Star Walk Mais le meilleur est à venir... C'est très impressionnant de voir à quel point c'est précis!

Carte du Ciel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Carte. Le projet Carte du Ciel était un projet astronomique international destiné à cartographier et relever les coordonnées de plusieurs millions d'étoiles de la sphère céleste, jusqu'à une magnitude apparente de 11 ou 12 environ. Le projet a débuté en 1887, sous l'impulsion de l'Observatoire de Paris, alors dirigé par Amédée Mouchez[1], qui fut un des premiers à réaliser le potentiel des nouvelles techniques photographiques dans le domaine de la cartographie des étoiles (l'astrophotographie). Principe[modifier | modifier le code] Mouchez a lancé le projet en 1887 au cours d’un congrès astronomique international qui réunit à Paris 56 participants représentant 16 pays. Le travail impliquera deux étapes, qui seront menées de front : Résultats[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Carte du ciel - Astronomie Astronomie Carte du ciel Évènements Carte du ciel •carte du ciel de France & d'ailleurs à l'instant présent (avec possibilité de changer l'heure et la date) • carte du ciel (en anglais) mode d'emploi : rubrique AstronomyWhole sky chart > carte du ciel à l'heure actuelle Sun and Moon data for today > lever et coucher du soleil, de la lunePlanet summary data > lever et coucher des autres planètesSolar system chart > position des planètes par rapport au soleil • constellations du ciel Astronomie Position du soleil et de la lune L'équinoxe : les durées du jour et de la nuit sont égales sur toute la planète Le jour du solstice d'été est le jour le plus long de l'année Le jour du solstice d'hiver est le jour le plus court de l'année Les équinoxes et solstices représentent le commencement de chaque saison. en heure de France : Livres & Documents L'astronome danois Tycho Brahe était considéré comme le plus grand de son époque.

Carte du ciel Cette carte du ciel vous permet de recréer l’aspect du ciel à un moment donné (entre 1600 et 2400) et depuis n’importe quel point de la Terre. Elle indique la position du Soleil, de la Lune, des planètes Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, et des 1377 étoiles les plus brillantes du ciel. Les algorithmes sont basés sur le livre « Calculs astronomiques à l’usage des amateurs », Jean Meeus, Société astronomique de France, Paris, 1986. Pourquoi l’est et l’ouest sont-ils inversés sur la carte ? Une carte traditionnelle est conçue pour être vue d’en haut : les points cardinaux sont placés de manière classique, l’est à droite et l’ouest à gauche. Une carte du ciel est conçue pour être vue d’en bas, couché(e) dans l’herbe, la tête tournée vers les étoiles : si vous pointez les pieds vers le sud, l’est sera vers la gauche et l’ouest vers la droite, soit l’inverse d’une carte traditionnelle. En cas de problème ou de question, consultez l’aide en ligne ou contactez moi : contact.

astronomie * carte du ciel en temps réel Bien sûr que non, vu de France il est bleu-blanc-rouge etvu de Belgique le ciel est noir ! Les poussières de charbon tu vois ? Merci pour cette recherche ce sera utile.Faut encore savoir comment regarder ça à l'air de rien mais c'est pas évident. PS: avant hier après Jupiter j'ai cru voir Saturne, mais je suis loin d'être sûr. PS2: la plus belle chose que j'aie vu dans le ciel c'est quand même quand j'étais marin. Jouer pour rester jeune, rester jeune pour jouer. Mon vélo c'est ma liberté.

Related: