background preloader

Richard Stallman en grande forme (conférence à l'ENST le 3 avril 2007)

Richard Stallman en grande forme (conférence à l'ENST le 3 avril 2007)
Que ce soit en direct dans la salle ou en différé sur le net, je commence à avoir pas mal de conférences générales sur le logiciel libre de Richard Stallman au compteur. Il faut dire que le bonhomme pour apprécier la France y revient souvent et s’exprime dans un français plus que correct (espèce étrangère en voie de disparition ?). A priori on a l’impression d’assister toujours à la même conférence. Et celle que nous vous présentons en vidéo ci-dessous donnée mardi 3 avril 2007 dernier à l’ENST (École nationale supérieure des télécommunications) n’échappe à la règle. Chaussures ôtées et plus beau tee-shirt exhibé, on se retrouve invariablement avec la même entame (dont je ne me lasse toujours pas) : « Je puis expliquer le logiciel libre en trois mots : liberté, égalité, fraternité… » (sous vos applaudissements). Idem pour la conclusion du reste (dont je commence à me lasser) : « …J’ai des autocollants, des pins et des porte-clé à vendre ». J’ai entendu RMS plusieurs fois depuis 1998.

Logiciel libre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo du projet GNU, initiateur du mouvement du logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement[1]. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur et la possibilité de partage entre individus[2]. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs »[Note 1]. Le logiciel libre est souvent confondu à tort avec : les freewares (gratuiciels) : un gratuiciel est un logiciel gratuit, alors qu'un logiciel libre se définit par les libertés accordées à l'utilisateur. Définition[modifier | modifier le code] Premières ébauches[modifier | modifier le code]

Une vidéo canon sur le logiciel libre La vidéo est à télécharger (5 min - 42 Mo) au format OGG à ou ci-dessous : Téléchargez la séquence vidéo En voici le contenu : Maïtena Biraben : Le logiciel libre, c’est l’une des très grandes révolutions du siècle passé et aujourd’hui on en sait un peu plus sur le créateur du logiciel libre. Emmanuelle Talon : Oui, Richard Stallman il a aujourd’hui 56 ans, il n’est pas très connu du grand public mais c’est un dieu vivant pour les informaticiens, parce que c’est un des pères du logiciel libre, le père du logiciel libre. Emmanuelle Talon : Non, justement pas. Maïtena Biraben : Si on y arrive ! Emmanuelle Talon : Si on arrive, bien sûr, mais vous avez cette liberté. Maïtena Biraben : On a vu son playmobil… Emmanuelle Talon : Oui on a vu son playmobil, mais en fait c’est un personnage assez amusant, qui a beauocup d’humour, qui a une bonne tête… Maïtena Biraben : Est-ce que libre ça veut dire gratuit Emmanuelle ?

A Quick Guide to GPLv3 by Brett Smith [This article is also available in PDF and reStructuredText formats.] After a year and a half of public consultation, thousands of comments, and four drafts, version 3 of the GNU General Public License (GPLv3) was finally published on June 29, 2007. While there's been a lot of discussion about the license since the first draft appeared, not many people have talked about the benefits that it provides developers. We've published this guide to fill that gap. The Foundations of the GPL Nobody should be restricted by the software they use. the freedom to use the software for any purpose,the freedom to change the software to suit your needs,the freedom to share the software with your friends and neighbors, andthe freedom to share the changes you make. When a program offers users all of these freedoms, we call it free software. Developers who write software can release it under the terms of the GNU GPL. Neutralizing Laws That Prohibit Free Software — But Not Forbidding DRM

Free Software Foundation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FSF. La FSF aide également au financement du projet GNU depuis l'origine. Le logiciel libre[modifier | modifier le code] La fondation est à l'origine des quatre règles fondatrices du logiciel libre : La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0).La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à ses besoins (liberté 1). Le projet GNU[modifier | modifier le code] Protection légale[modifier | modifier le code] En concevant les licences GNU GPL, LGPL et FDL sous l'égide de Richard Stallman et d'Eben Moglen, la fondation devient une protection légale pour GNU. Ce mécanisme sera plus tard reproduit par la fondation Mozilla. Financement[modifier | modifier le code] La FSF employait à l'origine certains hackers du projet. La communauté du logiciel libre[modifier | modifier le code] La Free Software Foundation est un acteur majeur dans la communauté du logiciel libre. BadVista

[Ed. Spec.] Richard Stallman et la révolution du logiciel libre Acheter sur EVL (€ 22,00) « Chaque génération a son philosophe, écrivain ou artiste qui saisit et incarne l’imaginaire du moment. Il arrive que ces philosophes soient reconnus de leur vivant, mais le plus souvent il faut attendre que la patine du temps fasse son effet. Que cette reconnaissance soit immédiate ou différée, une époque est marquée par ces hommes qui expriment leurs idéaux, dans les murmures d’un poème ou dans le grondement d’un mouvement politique. L’informaticien en question s’appelle Richard Stallman. Pour en savoir plus sur le projet et ses différents protagonistes, vous pouvez également voir la conférence de Richard Stallman, venu nous rendre visite à Paris le jour de la sortie du livre. Richard Stallman Photo de RMS par Sam Ogden Né en 1953, Richard Stallman est un programmeur américain hors pair considéré comme le « père » du logiciel libre. Les auteurs Richard Matthew Stallman est le fondateur charismatique du mouvement GNU à l’origine du logiciel libre. L’éditeur

Institut Technologies de l'information et Sociétés - Accueil 3 avril 2014 Conférence de Samuel Goëta - "Libérer les données locales? Promesses, réussites et difficultés de l'Open Data" 19h à 20h30, Le Cercle Living Lab (228 rue Saint-Joseph Est) Conférencer: Samuel Goëta, doctorat en Sociologie, Télécom ParisTech, et cofondateur du chapitre français de l'Open Knowledge Foundation Depuis près de cinq ans, l’ouverture des données est devenue une priorité des gouvernements au point de faire l’objet d’une charte signée par les dirigeants des pays membres du G8 en 2013. Si l’ouverture des données (open data) des institutions publiques et gouvernementales fait l’objet d’une attention croissante, elle est porteuse de « promesses vertigineuses » pour les villes.Que ce soit pour la vie citoyenne, l’amélioration des services publics ou l’imputabilité des administrations, nombreuses sont les municipalités qui, partout dans le monde, diffusent des données ouvertes dans l’espoir d’une plus grande transparence et pour encourager l’innovation.

Système d'exploitation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SE et OS. Il existe sur le marché des dizaines de systèmes d'exploitation différents[2]. Ils sont souvent livrés avec l'appareil informatique[3] — c'est le cas de Windows, Mac OS, Irix, Symbian OS, Ubuntu[4],[5] et Android. Les fonctionnalités offertes diffèrent d'un modèle à l'autre, et sont typiquement en rapport avec l'exécution des programmes, l'utilisation de la mémoire centrale, des périphériques, la manipulation des systèmes de fichiers, la communication, ou la détection d'erreurs[2]. La définition des systèmes d'exploitation est rendue floue par le fait que les vendeurs de tels produits considèrent comme étant le système d'exploitation la totalité du contenu de leur produit, y compris les vidéos, les images et les logiciels applicatifs qui l'accompagnent[1]. Le système d'exploitation est un intermédiaire entre les logiciels d'application et le matériel. Relations dans un système d'exploitation moderne.

Le brevet logiciel fait des vagues Nous vous avons amené à travers une vaste étendue sauvage, forêt de principes juridiques où la jurisprudence s'entrelace autour de concepts légaux. Au sommet du plus grand arbre de cette jungle, vous avez pu apercevoir toute la théorie qui soutient le Brevet: « Nouveauté », « Inventivité », « Utilité ». Ensuite, nous avons visité une grande vallée, splendide, prolifique au cœur de laquelle une rivière de génie scientifique nourrit nombre d'arbres fruitiers. Le brevet informatique est-il un poids à poser sur le plateau sombre de la balance de la brevetabilité? D'abord, je m'aperçois qu'« informatique » n'est peut-être pas le terme approprié. Pensons au code source d'un programme d'ordinateur et étudions les trois critères. C'est du moins ce qu'en pense généralement la législation canadienne et européenne qui tend à protéger les programmes informatiques par droit d'auteur plutôt que par brevet. 1. Jean-Raphaël Champagne

The GNU Manifesto The GNU Manifesto (which appears below) was written by Richard Stallman in 1985 to ask for support in developing the GNU operating system. Part of the text was taken from the original announcement of 1983. Through 1987, it was updated in minor ways to account for developments; since then, it seems best to leave it unchanged. Since that time, we have learned about certain common misunderstandings that different wording could help avoid. Footnotes added since 1993 help clarify these points. If you want to install the GNU/Linux system, we recommend you use one of the 100% free software GNU/Linux distributions. The GNU Project is part of the Free Software Movement, a campaign for freedom for users of software. What's GNU? GNU, which stands for Gnu's Not Unix, is the name for the complete Unix-compatible software system which I am writing so that I can give it away free to everyone who can use it.(1) Several other volunteers are helping me. Why I Must Write GNU How GNU Will Be Available

Free software is a matter of liberty, not price As our society grows more dependent on computers, the software we run is of critical importance to securing the future of a free society. Free software is about having control over the technology we use in our homes, schools and businesses, where computers work for our individual and communal benefit, not for proprietary software companies or governments who might seek to restrict and monitor us. The Free Software Foundation exclusively uses free software to perform its work. The Free Software Foundation is working to secure freedom for computer users by promoting the development and use of free (as in freedom) software and documentation—particularly the GNU operating system—and by campaigning against threats to computer user freedom like Digital Restrictions Management (DRM) and software patents. Our Core Work The FSF sponsors the GNU project—the ongoing effort to provide a complete operating system licensed as free software. Support Our Mission Read this page in Spanish.

Claroline 1.5.2 (Classroom on-line) dans les écoles La version 1.5.2 est une version mineure qui corrige les bugs de la version 1.5.1 sortie le 10 septembre. Claroline est une plateforme libre d'apprentissage collaboratif utilisant PHP et MySQL sous licence GPL. Cette platforme est utilisée par de nombreuses universités et écoles à travers le monde. Elle est une alternative libre aux autres plateformes propriétaires et hors de prix comme Blackboard et WebCT. La plateforme permet aux gestionnaires de cours (professeurs, formateurs,...) de créer et d’administrer des sites web au moyen d’un navigateur. Vous pouvez : Les outils phares de la version 1.5 sont: Une interface d'administration des cours et utilisateurs de la plateforme.Un outil de parcours pédagogique : Cet outil vous permet de créer une séquence complète d'étapes d'apprentissage et d'activités que vos apprenants pourront suivre. Le site claroline.net propose également un nouveau site de documentation sur la plateforme. Les liens pour cette nouvelle version:

Licence Creative Commons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Objectif[modifier | modifier le code] Les licences Creative Commons ont été créées en partant du principe que la propriété intellectuelle était fondamentalement différente de la propriété physique, et du constat selon lequel les lois actuelles sur le copyright étaient un frein à la diffusion de la culture. Leur but est de fournir un outil juridique qui garantit à la fois la protection des droits de l'auteur d'une œuvre artistique et la libre circulation du contenu culturel de cette œuvre, ceci afin de permettre aux auteurs de contribuer à un patrimoine d'œuvres accessibles dans le « domaine public » (notion prise au sens large). Vue générale[modifier | modifier le code] Le système se base sur plusieurs paramètres binaires : commercial / non commercial (NC) ;modifiable / non modifiable (ND) ;créations dérivées à partager selon la même licence (SA) / licence au choix du créateur final. Zero : le créateur renonce à ses droits. Version courante : 4.0

Related: