background preloader

Hydrogène

Hydrogène
Related:  Energie hydrogène

Produire de l’énergie à partir d’eau et d’énergie solaire : une piste sérieuse pour le futur Des recherches récentes développées au MIT par le Professeur Dan Nocera ont permis de développer de nouveaux catalyseurs qui facilitent la dissociation des molécules d’eau en utilisant seulement l’énergie solaire et ainsi, produire massivement de l’hydrogène. A partir de travaux de recherche développés depuis plusieurs années, Daniel Nocera et ses collaborateurs du MIT ont mis au point une nouvelle formule catalytique basée sur des matériaux peu coûteux et très accessibles, qui permet d’accélérer efficacement la division des molécules d’eau en utilisant de l’électricité. A terme, cela pourrait favoriser le développement d’un nouveau système de production et de stockage d’énergie qui permettra aux immeubles d’être complètement indépendants et autonomes. [ NDLR : A noter qu’a une autre échelle « atomique », les énergies mises en jeu sont encore plus considérables car les forces de liaison interparticulaires sont beaucoup plus élevées.] Lire l’article original sur le site du MIT.

PNNL Uses Biomimicry to Develop Low Cost Fuel Cell Catalyst Clean Power Published on June 16th, 2012 | by Tina Casey The next generation of low-cost fuel cells could take your home off the grid and free your car from the gas pump with clean, renewable energy, and researchers at Pacific Northwest National Laboratory have brought us one step closer to that future. An obstacle for low-cost fuel cells Hydrogen is the most abundant material on the planet, but hydrogen fuel cells are relatively expensive in part because separating hydrogen from water molecules typically involves the use of a pricey platinum catalyst, and partly because it can be an energy-hungry process. So far, researchers have found ways to make cheaper nickel-based catalysts work more quickly, or use less energy, but not both at the same time. A fast, efficient hydrogen catalyst from biomimicry To achieve a catalytic twofer, the PNNL team used a type of natural protein called a hydrogenase as their model. Next steps for biomimicry fuel cells About the Author

Scientist Develops Self-Sustaining Solar Reactor That Produces Clean Hydrogen Fuel Hydrogen is a fuel that has seemingly limitless potential, but scientists have only been able to produce it from fossil fuels, like natural gas. That is, until now. A doctoral student in mechanical engineering at the University of Delaware has designed a new type of reactor that produces hydrogen using nothing more than concentrated sunlight, zinc oxide, and water. And best of all, the zinc oxide used by the reactor can be reused, meaning that once the reactor is up and running, it would be self-sustaining. Doctoral candidate Erik Koepf designed a large cylindrical reactor that is made of heat-insulating ceramic materials. This week, Koepf will bring his reactor to Switzerland, where it will be tested for the first time at the Swiss Federal Institute of Technology in Zurich. “The idea is to create a small, well-insulated cavity and subject it to highly concentrated sunlight from above,” Koepf explained in a release. Via geek.com photos © University of Delaware

Générateur Moller par JLN Générateur à Hydrogène Atomique de Moller : M.A.H.G. Depuis le 24 mai 2005 dans le site de Jean-Louis Naudin on peut voir une expérimentation fort intéressante. Ce MAHG 100 % propre et sans danger en cours d'expérimentation est basé sur une découverte de Irving Langmuir Dans le MAHG, l'hydrogène qui n'est pas consommé pendant le processus, est simplement dissocié et recombiné et on peut donc le recycler encore et encore sans consommer plus d'hydrogène que celui utilisé au démarrage. Le tube du MAHG a été conçu tout spécialement. La partie principale du MAHG est un filament de tungstène de 0,25 mm de diamètre, placé au centre de l'appareil. Tous les résultats, mesures, schémas, et films sont sur le site de Jean-Louis Naudin, y compris ceux publiés en 2004. Le MAHG est 100 % propre et sans danger. Voici ce qu'en dit Nicholas Moller :

Chemical Engineers Devise New Way to Split Water Skip to main content Quick Links: We've Changed Our Site Caltech has redesigned its website and the page you are looking for has moved. #EarthWeek 2014: The Caltech Recycling Center was selected for a Best in Pasadena Award. ow.ly/w8Gkq24 Apr @Caltech04.06.2014 Flickr#EarthWeek 2014: 58% of Caltech employees use alternative transportation to commute to campus. ow.ly/w8sG724 Apr @Caltech#LongBeach Selected as Beta Site to Help Test #Earthquake Early Warning System (EEWS) #LAQuake bit.ly/1hrZFvb @USGS @Caltech24 Apr @LongBeachCity04.06.2014 FlickrEngineer Allen E. CALIFORNIA INSTITUTE OF TECHNOLOGY1200 EAST CALIFORNIA BOULEVARD, PASADENA, CALIFORNIA 91125Site content Copyright © 2014 California Institute of Technology

La production d’hydrogène accessible à bas coût Avec la découverte d’un nouveau catalyseur à prix abordable, les chercheurs de l’université de Cambridge ont fait le premier pas vers l’industrialisation de la production d’« hydrogène vert » à partir d’eau. L’origine renouvelable de ce gaz pourrait renforcer les bénéfices écologiques des véhicules électriques équipés d’une pile à combustible. Le principal obstacle au développement des technologies basée sur l’utilisation de l’hydrogène est sa production qui reste aujourd’hui essentiellement basée sur les énergies fossiles, fortement émettrices de CO2. De plus, afin que l’électrolyse de l’eau puisse être industrialisable, ce procédé doit fonctionner sous des conditions atmosphériques bien spécifiques : pression de 1bar, température ambiante, pH neutre, et forte concentration d’oxygène provenant de l’air. Aucun catalyseur fonctionnant dans ces conditions avec une efficacité et des coûts satisfaisants n’avait encore été trouvé à l’heure actuelle. Illustration : © university of cambridge

Quatre adolescentes créent un générateur d'électricité alimenté à l'urine Duro-Aina Adebola (14 ans), Akindele Abiola (14 ans), Faleke Oluwatoyin (14 ans) et Bello Eniola (15 ans) ont présenté leur invention lors de la "Maker Faire Africa" (un évènement dédié aux projets scientifiques et à l’esprit de débrouille) à Lagos. Le système a l’avantage d’être parfaitement écologique et durable. Leur générateur d’électricité est effectivement alimenté par… de l’urine. Il permet de produire six heures d’électricité avec un litre de liquide. Le système sépare simplement l’hydrogène contenu dans le fluide grâce à une cellule électrolytique bricolée. Un système pas encore commercialisable L’hydrogène passe ensuite par un filtre à eau pour être purifié. Diablement ingénieux mais encore trop dangereux que pour être commercialisé tel quel. Cependant, les perspectives qu’ouvrent cet exemple de débrouille et d’ingéniosité sont plus qu’intéressantes. Julien Vlassenbroek avec Maker Faire Africa

HyperSolar Develops Solar Powered Hydrogen Generator Clean Power Published on May 26th, 2012 | by Tina Casey Last year the solar company HyperSolar, Inc. filed a patent application for a solar powered system that creates renewable methane gas from water, which it has been testing out at California’s Salton Sea. Just last week, the company announced that it has completed a proof-of-concept prototype for a solar-powered hydrogen generator, so this looks like a good time to check in and see what they’re up to. Everything you need to know about hydrogen Hydrogen can be produced from plain water through a reaction touched off by electricity. An emerging solution is to develop hydrogen production systems that are integrated with solar power, essentially mimicking the natural process of photosynthesis. One notable example of this approach is MIT researcher Daniel Nocera’s solar powered “artificial leaf,” which is based on a small solar module the size of a playing card. Plastic bags, solar power and green hydrogen A little help from hydrogen friends

Eco-Solutions » Blog Archive » Le moteur à eau : mythe ou réalité ? Pour beaucoup d’entre-nous, c’est une "galéjade", une rumeur… « Si c’était vrai, cela se saurait ! ». Et pourtant, oui, le moteur à eau existe ! Le carburant parfait (gratuit) existe-t-il ? C’est sans doute l’élévation du prix des carburants, constante tout au long du XXe siècle et jusqu’à aujourd’hui, qui a fait naître la rumeur du fameux « moteur à eau », une invention soit disant volontairement tenue secrète par les industriels de la pétrochimie pour ne pas tuer le moteur à essence et son lucratif carburant, l’essence ou le supercarburant ; idem pour le diesel, avec le gas-oil. Ce serpent de mer circule depuis les années 1920, entretenu régulièrement par la presse et maintenant par l’internet, dont les articles publiés sont d’un niveau scientifique et technique de plus en plus consternant. Une polémique a lieu depuis quelques décennies, concernant les moteurs diesels. L’alcool de fruits, de betterave ou de cane à sucre a trouvé depuis longtemps une application dans les carburants.

Related: