background preloader

Www.sonicyouth.com : official website of sonic youth

Www.sonicyouth.com : official website of sonic youth

Sonic Youth - The Eternal : LesInrocks.com Pour un musicien ou un groupe, il existe une façon assez classique d’entrer dans l’éternité : graver dans le marbre une oeuvre minutieusement pensée et mûrie, conçue pour résister à l’action corrosive du temps. Les New-Yorkais de Sonic Youth, eux, ont choisi une voie moins évidente. Ils se sont inscrits dans la durée en célébrant la fragile magie de l’instant, la folle grandeur d’un geste non contrôlé qui emprunterait autant au rock’n’roll des âges farouches qu’à l’improvisation à tout crin. A l’origine de chacune de ses créations, Sonic Youth puise dans cette forme de pulsion primitive, dans ce goût pour le chaos et l’imprévisible. Pris au début des années 90 dans les filets de l’industrie du disque (la major Geffen), Sonic Youth a continué à se débattre avec une belle fougue, alternant projets plus pop (Goo, Dirty, Rather Ripped) et entreprises à forte teneur expérimentale (les disques sortis sur son propre label, SYR).

Sonic Youth Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sonic Youth Kim Gordon et Thurston Moore, concert à Stockholm en juillet 2005 Historique[modifier | modifier le code] 1980-1981 : Avant Sonic Youth[modifier | modifier le code] C'est en 1981, à New York, à la fin de la vague no wave, que se forme Sonic Youth. C'est par l'intermédiaire de leur amie commune Miranda que Thurston Moore et Kim Gordon se rencontrèrent. 1981-1982 : Les débuts de Sonic Youth[modifier | modifier le code] Après quelques répétitions, la jeune formation joue son premier concert le 8 mai 1981 au Club 57 de New York. Juste après ce concert, Ann quitta le groupe, elle fut remplacée rapidement par Lee Ranaldo. Après avoir joué quelques concerts sous cette même formation, le trio finit par convaincre Richard Edson de revenir dans le groupe. Après quelques nouveaux concerts, Richard Edson quitte le groupe définitivement en août/septembre 1982 ; il sera rapidement remplacé par Bob Bert. 2011 : séparation ?

The High End of Low : LesInrocks.com Faute d’être mort les bottes aux pieds, Manson, au vu du style qu’il pratique, risque à terme de finir tout peinturluré en mime Marceau goth, crooner plus très frais. L’ambiance est ici globalement rêche, étouffée, étouffante même. Dans des climats froids, entre du NIN en roue libre et du Depeche Mode sibérien, les voix passent du chuchotement au hurlement. Mais, parfois, même la froideur laisse de glace. Rien à redire : comme pourvoyeur de titres chocs et de slogans réquisitoires, Manson sait encore y faire, et en parsème chaque morceau tel le Petit Poucet ses cailloux. Guillaume B.

Chelsea Light Moving The band features prominent references to avant garde artists, the 1960s counterculture movement and New York. Thurston Moore chose the band's name due to its association with a moving company started by composer Philip Glass: I decided to call the band "Chelsea Light Moving" because I had been reading this book called Love Goes to Buildings on Fire by Will Hermes, which is a history of New York underground music from 1972 to around 1978. He talked about Philip Glass starting a moving company. [Glass] had a van and he took a classified ad out in a local paper and he called the moving company "Chelsea Light Moving". He started the moving company so he could make some coin to rent out a concert hall to put on a performance. Current countercultural movements are also addressed by Chelsea Light Moving, notably the Occupy Wall Street on the song "Lip": Those lyrics do have a certain cynicism to them. Discography[edit] References[edit] External links[edit] Official website

Various Artists - 1970’s Algerian Proto-Rai Underground : LesInr A tous ceux qui ont poliment salué le dernier album de Khaled comme une sorte de retour aux sources du raï, on conseille de goûter la compilation 1970’s Algerian Proto-Rai Underground. Mais d’abord avec modération : d’ici jaillissent les salves d’un tord-boyaux primitif, longtemps interdit à l’exportation, qui rend fou et violemment accro. Préparée par les esthètes archéologues du label Sublime Frequencies, la compile documente en huit chansons, à l’origine éditées sur des 45t, la scène underground des cabarets d’Oran, à l’époque où cette musique était interdite par les autorités algériennes, bien avant la reconnaissance internationale. Quatre groupes sont représentés : Bellemou & Benfissa, Groupe El Azhar (où Cheb Mami se fit les dents dans les années 80), Boutaiba Sghir et Cheb Zergui. Une musique vernaculaire, à nulle autre pareille, subversive, virulente, obscure, urgente, désespérée, brutale.

Chelsea Light Moving The Worries : LesInrocks.com Les premières mesures instrumentales de l’album de Mimas promettaient une chronique facile comme seul le courant post-rock peut en inspirer, lui dont chaque production peut être peinte via une régurgitation paresseuse des bréviaires contradictoires du lyrisme et de l’apocalypse. Mais c’était avant que la voix n’entre en jeu et que l’on se rende compte qu’il y a chez ce quatuor danois un peu plus qu’un penchant mogwaiesque à la succession de mugissements électriques et autres tendres développements. Scandinavie oblige, Mimas emprunte notamment à Sigur Rós sa froideur épique et chagrine tandis que, lorsqu’il ne laisse pas le champ libre à une trompette entendue chez Do Make Say Think, il évoque avec adresse les liesses collégiales de Broken Social Scene et les rites fiévreux d’Animal Collective à coups de “woo-oo” païens. Pas du genre à se laisser mettre en bouteille, Mimas reste aussi inspiré et convaincant dans le rock crunchy que dans la pop dreamy.

Mars Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mars et China. Mars est un groupe new-yorkais de no wave de la fin des années 1970[1],[2], souvent considéré comme l'initiateur du mouvement[3]. Fondé à l'origine en 1975 par le chanteur Sumner Crane sous le nom de China, c'est seulement vers 1977 que la formation émerge sur la scène bruitiste locale, avant de participer en 1978 à la compilation No New York de Brian Eno, qui marque la véritable naissance du mouvement no wave et la consécration du groupe[1]. Sumner CraneMark CunninghamChina BurgNancy ArlenRudolph Grey 3- (b/w "11,000 Volts") - 7", 197_ (Rebel)No New York - LP, 1978 (Antilles/ Island)Mars - 12" EP (live), 1979 or 1980 (Lust/Unlust/ Infidelity)John Gavanti - LP, 1980 (Hyrax) (réédité en CD chez Atavistic)78 - LP, 1986 (Widowspeak)Live Mars 77-78 - CD, 1995 (DSA) (France)78+ - CD, 1996 (Atavistic)Mars LP: The Complete Studio Recordings, NYC 1977-1978 - CD, 2003 (G3G/ Spookysound)

Jarvis Cocker- Further Complication (2009) KompletlyWyred DHZ In Jarvis Cocker- Further Complication (2009) KompletlyWyred DHZ In Type: Audio > Other Files: Size: 114.67 MiB (120237049 Bytes) Uploaded: By: hifi2005 Seeders: Leechers: Comments Info Hash: (Problems with magnets links are fixed by upgrading your torrent client!)

glenn branca: the official web site Datarock - Red (2009) [VIPER666] Datarock - Red (2009) [VIPER666] Type: Audio > Music Files: Size: 56.65 MiB (59397874 Bytes) Uploaded: By: Viper666. Seeders: Leechers: Comments Info Hash: (Problems with magnets links are fixed by upgrading your torrent client!) Genre: Electronic Style: Dance-Punk / Funk / Nu-Disco Release date: 01/09/09 Quality: 256-320kbps VBR Tracklist: 01.

Teenage Jesus and the Jerks teenage jesus and the jerks lydia lunch bradly field jim sclavunos gordon stevenson if you don't see a frame to your left, click here SunnO))) sur MySpace Music - Ecoute gratuite de MP3, Photos et c

Related: