background preloader

Le Système-Solaire

Le Système-Solaire

Le système solaire à portée de votre souris L’Echelle de notre Système Solaire Je ne vais pas m’attarder trop longtemps sur les distances, mais il est essentiel de s’imaginer la taille insignifiante du Système Solaire dans l’Univers : Notre Soleil est une étoile comme une autre parmi les 200 milliards d’étoiles qui composent notre galaxie, la Voie Lactée. Et notre galaxie n’est qu’une galaxie parmi les 100 milliards de galaxies qui composent notre Univers. Pour comprendre les chiffres, il faut s’imaginer que si vous commencer à compter les étoiles à raison d’un nombre par seconde, il vous faudra 32 ans pour compter jusqu’à 1 milliards, et donc 6400 ans pour compter toutes les étoiles de la galaxie. De même, à la vitesse de la lumière, c’est-à-dire à 300 000 km par seconde (soit 1,08 milliards de kilomètres par heures ! Notre Système Solaire n’est donc qu’un grain de sable dans l’Univers. Et voici une autre vidéo montrant la Terre et s’éloignant d’elle jusqu’aux confins de l’univers : La taille des planètes du Système Solaire : Sans parler de Mercure :

Le Soleil Le Soleil est une étoile de 1 392 000 km de diamètre (109 fois le diamètre de la Terre) parmi les milliards de notre galaxie, la Voie lactée. Il est la principale source d'énergie, de lumière et de chaleur dans le Système solaire, ce qui a permis la vie sur Terre. C'est aussi la seule étoile dont il est possible d'observer la composition de près. L'énergie solaire se crée profondément dans le noyau du Soleil. Evolution de la température du Soleil de la Photosphère à la Couronne solaire A l'intérieur du Soleil, se trouve un noyau qui occupe 15 % du Soleil, à une température de 14 millions de degrés où l'hydrogène est transformé en hélium par réaction nucléaire. Puis, plus haut se trouve une zone radiative d'une épaisseur de 244 160 km, très dense qui représente 98 % de la masse du Soleil. A 494 160 km du centre du Soleil il y a zone de convection de 199 752 km qui évacue la chaleur vers l'extérieur par des animations de mouvements tourbillonnaires. Une protubérance

Système solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil, et des objets célestes définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) : les huit planètes et leurs 175 satellites naturels connus[7] (appelés usuellement des « lunes »), les cinq planètes naines, et les milliards de petits corps (astéroïdes, objets glacés, comètes, poussière interplanétaire, etc.). De façon schématique, le Système solaire est composé du Soleil, de quatre planètes telluriques internes, d'une ceinture d'astéroïdes composée de petits corps rocheux, quatre géantes gazeuses externes et une seconde ceinture appelée ceinture de Kuiper, composée d’objets glacés. Ensuite vient l'héliopause, limite magnétique du Système solaire définie par l'arrêt des vents solaires (ils deviennent plus faibles que le vent galactique). Terminologie[modifier | modifier le code] Planètes et planètes naines du Système solaire.

Les 8 planètes de notre système solaire en animation 3D - Vidéo Film d'animation Planète Astronomie ★ Le Système Solaire Le système solaire, en astronomie, est le nom donné au système planétaire composé du Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui : les huit planètes : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptuneleurs 165 satellites naturels connus (en 2009, parfois aussi appelés des « lunes »),les cinq planètes naines : Cérès, Pluton, Hauméa, Makémaké, Ériset les milliards de petits corps (astéroïdes, objets glacés, comètes, météoroïdes, poussière interplanétaire, etc.). De façon schématique, le système solaire est composé : De la plus proche à la plus éloignée (du Soleil), les planètes du système se nomment Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Six de ces planètes possèdent des satellites en orbite et chacune des planètes externes est entourée d’un anneau planétaire de poussière et d’autres particules. Le Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, Cérès, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, PLuton, Eris La formation du système solaire

Quelle est la différence entre la phosphorescence et la fluorescence ? La couleur d'un objet, la pomme de l'épisode par exemple, correspond à la couleur des photons qu'il ré-émet quand on l'a éclairé. On l'observe à l'échelle macroscopique, mais il faut analyser ce phénomène à l'échelle de l'atome pour bien le comprendre. ! Cela s'explique à l'échelle microscopique à l'aide du spectre d'énergie des atomes qui constituent l'objet. Pour simplifier, supposons qu'il n'existe que deux états, un état de basse énergie EInf et un état supérieur d'énergie plus élevée, égale à ESup. L'électron ne peut prendre que ces deux valeurs d'énergie, et aucune autre. Un électron de l'atome peut passer d'un état non excité à un état excité en absorbant un photon, en gagnant de l'énergie. Mais au fait, que devient l'énergie emmagasinée par l'atome ? Si l'atome se désexcite sans émettre de lumière (on parle de transition non radiative), l'énergie est ré-émise le plus souvent sous forme thermique : le matériau chauffe.

système solaire en 3D Le système solaire en 3D Ce logiciel propose d'abord un inventaire des planètes du système solaire et une comparaison en tailles respectives. En cliquant sur celle de son choix, on obtient certaines caractéristiques (âge de la surface, distance au soleil, diamètre, masse volumique, composants...) et la possibilité de faire sur celle-ci une observation en 3D, faire un zoom avant, de la faire tourner avec la souris suivant tous les axes. Un petit module automatique s'initialise dés le début pour faire évoluer les planètes sur leurs orbites respectives, le nombre d'années terrestres écoulées s'affiche, (plugin flash nécéssaire).

Une nouvelle lune découverte dans le système solaire Une nouvelle lune a été découverte autour de Neptune, devenant ainsi la quatorzième connue à ce jour à graviter autour de la lointaine planète, a annoncé la Nasa lundi.Cette lune est la plus petite des lunes en orbite autour de Neptune et mesure à peine 19 kilomètres de diamètre, selon les observations réalisées depuis le télescope spacial Hubble, a précisé la Nasa. La nouvelle lune découverte, nommée S/2004 N1, est environ 100 millions de fois plus faible en terme de luminosité que la plus tamisée des étoiles pouvant être vue à l'oeil nu. Les astronomes l'ont repérée en suivant un point blanc qui apparaissait de façon régulière dans plus de 150 photos prises avec le télescope Hubble entre 2004 et 2009. Les scientifiques estiment qu'elle met 23 heures pour faire le tour de Neptune. Avec AFP

Comment prédit-on la météo ? Les physiciens et les mathématiciens savent bien prédire le comportement des objets qui évoluent autour d'un point stable. Prenons une voiture par exemple. À l'arrêt, elle est sur ses quatre roues. Si on la pousse latéralement, son centre de gravité se déplace, et on peut même arriver à faire décoller du sol deux de ses roues. Mais au final, elle retombera toujours sur ses quatre roues, sauf si on la soulève suffisamment pour que son centre de gravité dépasse un point critique que l'on peut calculer facilement, auquel cas elle se couchera ou se retournera. Mais il n'en est pas toujours de même. Autour d'un équilibre instable, il est très difficile de prédire le mouvement. Avec les fluides, on peut observer des comportements analogues. Comme dans le cas du vélo, la prédiction est difficile autour d'un point instable. La turbulence peut apparaître même quand le lit de la rivière est plus régulier, car son apparition dépend d'autres paramètres, comme la vitesse du mouvement.

Science - Le système Solaire Découverte en 1930 par l'astronome C. Tombaugh, Pluton reste trop éloignée de nous pour qu'on puisse l'observer au télescope (même avec le télescope Hubble en orbite autour de la Terre.) Pluton est la plus petite planète du système solaire et est même plus petite que notre lune. Il semble que cette planète possède un noyau rocheux, un manteau fait de glace et d'eau et une surface de méthane, d'azote et de dioxyde de carbone solide. Pluton effectue sa révolution autour du Soleil en 247,7 années sur une trajectoire inhabituelle : elle n'est ni circulaire ni située dans le plan de l'écliptique. Pluton détrônée de son rang de planète (Cf La page SpaceNews) Pourquoi un rideau de douche colle à la peau ? David Schmidt est professeur à l'Université du Massachusetts. Son travail porte sur l'optimisation de la pulvérisation des fluides, pour améliorer par exemple les moteurs d'avion. Pour simuler les comportements des fluides, il utilise les plus performants logiciels de résolution des équations de mécanique des fluides. En ce qui concerne le rideau de douche, il constate que toutes les explications données jusqu'à présent, totalement théoriques, n'ont pas été testées sur une vraie douche. Le calcul prit 2 semaines sur l'ordinateur personnel de D. Pour en savoir plus, on peut consulter ces sites, tous en anglais : Scientific American, New York Times et Wired.

Soleil Terre Lune Les mouvements de la Lune autour de la Terre et de la Terre autour du Soleil sont compliqués. Aux mouvements de rotations se superposent des mouvements de révolutions. La Terre et la Lune tournent sur elles mêmes autour de leur axe: c'est la rotation. La Terre et la Lune tournent autour d'un second objet: c'est la révolution. La rotation de la Terre (24h) explique l'alternance jour/nuit La révolution de la Terre autour du soleil (365.25 jours), associé à l'inclinaison de son axe de rotation (non illustrée ici), explique l'alternance des saisons. Le fait que la rotation de la Lune autour de son axe et que sa révolution autour de la Terre soient rigoureusement de même durée (29.5 jours) explique pourquoi la Lune présente toujours la même face à la Terre. Ni les proportions, ni les échelles de temps ne sont respectées. Cliquer sur les boutons "rotation" ou "révolution" de la Terre ou de la Lune pour différencier chaque mouvement.

2012 July 23 - Lightning Captured at 7207 Images per Second Discover the cosmos! Each day a different image or photograph of our fascinating universe is featured, along with a brief explanation written by a professional astronomer. 2012 July 23 Lightning Captured at 7,207 Images per Second Video Credit & Copyright: Tom A. Warner, ZTResearch, www.weathervideoHD.TV Explanation: How fast is lightning?

Related: