background preloader

AFAR : Alliance francophone pour l'accouchement respecté

AFAR : Alliance francophone pour l'accouchement respecté

http://afar.info/

Related:  Violences obstétricales, consentement et respectAccouchement à domicile

Les violences faites aux femmes... par les médecins Les violences faites aux femmes... par les médecins par Marc Zaffran (Martin Winckler) Article du 25 novembre 2009 Contraception, IVG, Grossesse et accouchement : Les violences infligées aux femmes en France Si le respect qu’une culture ou un pays porte aux femmes se traduit par la représentation de celles-ci dans ses fictions télévisées, il n’est pas moins évident lorsqu’on observe le comportement ou le discours de ses médecins à l’égard des femmes qui les consultent.

Quand la peur du risque limite nos choix Depuis quelques décennies, plusieurs groupes militent pour l'humanisation des naissances. Pourtant, l'accouchement à l'hôpital demeure le premier choix pour grand nombre de nouvelles mamans. Des chercheurs britanniques ont tenté de comprendre pourquoi et ont trouvé une explication : notre société est basée sur l'anticipation du risque. Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion en interviewant 41 femmes enceintes pour évaluer leur perception de l'accouchement. Des poids et démesure Une nouvelle fois, la profession s'agite. Pour le moment vous n'en entendez rien mais cela ne devrait pas durer.La raison de cet émoi ? L'interdiction faite à Krista Guilliams et Françoise Servent, deux sages-femmes accompagnant des naissances à domicile, d'exercer leur profession. L'une pour 3 années dont 6 mois avec sursis, l'autre de façon définitive.

Qu’est-ce que la violence obstétricale ? « Comment définir la violence obstétricale ? » est une question qui m’est régulièrement posée. J’ai donc décidé de vous livrer l’état de mes réflexions sur cette violence particulière qui a lieu pendant la grossesse et l’accouchement. La violence obstétricale est l’addition de deux types de violences : la violence institutionnelle et les violences basées sur le genre.

Bibliographie violence obstétricale Vous souhaitez travailler sur les violences obstétricales ? L’AFAR (alliance francophone pour l’accouchement respecté) vient de faire le point sur la recherche. Download (PDF, 1.08MB) Près de 60 études – médecine, maïeutique, droit, anthropologie – ont été sélectionnées et classées. Pour faciliter le repérage rapide les résumés ont été traduits en français, commentés et dotés d’hyperliens qui vous permettent de retrouver en un clic l’étude sur le net. Un autre regard sur l'accouchement This is your wake up call ! « If I could do that I could do anything – That’s what we’re taking away from Women » * Le film The Business of Being Born est devenu un phénomène aux États-Unis. À travers les histoires de plusieurs couples New-Yorkais ayant choisi l’accouchement à domicile avec une sage-femme et à travers des témoignages d’obstétriciennes, de militantes pour l’humanisation des naissances et de chercheures, ce film dresse un portrait inquiétant de l’accouchement au 21e siècle et incite à la mobilisation pour changer le cours des choses. The Business of Being Born offre une rare opportunité de voir comment la naissance est perçue par les obstétriciennes, les infirmières et les gestionnaires qui s’en occupent dans les 88 hôpitaux de Manhattan. The Business of Being Born fait partie d’une vague récente de films états-uniens qui cherchent à porter un regard critique sur les pratiques obstétricales (voir aussi Pregnant in America).

L’histoire de ma copine Cécile Attention : cette BD parle de violences médicales. Merci à Cécile, Fabienne et mon poilu pour leurs sources et leur relecture Anne Frye, sage femme américaine engagée, parle de clitorotomie pour bien souligner ce qu’est réellement la pratique. Voir aussi les explications en fin de ce texte Césariennes à vif, épisiotomies imposées… Le grand tabou des violences durant l'accouchement L'accouchement, le plus beau jour de la vie d'une femme ? "C'est en tout cas l'impression qu'on a quand on lit les témoignages de jeunes mamans sur Internet", reconnaît Ana. Mais pour cette trentenaire qui a eu un garçon en mars, la réalité a été un peu moins heureuse. "La venue au monde de mon fils a été l'une des pires expériences de ma vie. J'ai été maltraitée, humiliée, et rien ne nous prépare à ça." Sept mois plus tard, la jeune femme souffre encore de stress post-traumatique.

Related: