background preloader

Parasites et maladies des abeilles - Météo, les abeilles… - Diagnostiquer une… - Ruche en détresse… - L’invasion des… - Contrôle du cadre… - Le blog de abeille pat

Parasites et maladies des abeilles - Météo, les abeilles… - Diagnostiquer une… - Ruche en détresse… - L’invasion des… - Contrôle du cadre… - Le blog de abeille pat
Mardi 19 mars 2013 2 19 /03 /Mars /2013 20:00 Ce 18 mars par 4° en température extérieur, je passe au rucher pour un contrôle visuel du rucher et des planches d’envols. En les vérifiant, je constate que pas mal de débris de cires se trouvent devant les planches, c’est le signe que les abeilles augmentent leur consommation, qu’elles augmentent les surfaces de couvain, ne pouvant voler à cause du froid elles éjectent ces débris aux alentour du trou de vol. Mais il se peut aussi que l’une d’entre elle se fasse piller (pillage latent), et on retrouve les mêmes signes sur la planche d'envole, d’où la difficulté que j’ai cette année à cause de l’absence de vol des nettoyeuses à différencier les deux options. Par contre, il y a des signes qui ne trompent pas, comme sur cette planche d’envol. Les débris obstruent pratiquement l’entrée de la ruche, ici aucun doute cette ruche est pillée ! A l’ouverture. Le diagnostique. La vérification de la cause du décès. 2) Morte de faim, manque de nourriture ?

http://www.passion-apiculture.com/categorie-10253540.html

Related:  parasites et maladies des abeillesmaladies des abeilles

Maladies des Abeilles La varroase. La varroase est une maladie parasitaire grave qui affecte les abeilles à tous les stades de leur développement. Elle est due à la prolifération d'un acarien: le varroa Jacobsoni, et caractérisée par un affaiblissement progressif des colonies. C'est la mort des nymphes ou l'éclosion d'abeilles mal formées. Une nymphe parasitée Les maladies et les accidents des abeilles Comme tout être vivant, les abeilles peuvent être victimes de maladies ou de nuisibles. Si des bactéries, virus ou parasites peuvent détruire une colonie, d'autres facteurs, plus subtils, peuvent diminuer leur résistance, ouvrant ainsi la porte aux maladies. Il est donc particulièrement important pour l'apiculteur de maintenir ses colonies dans les meilleures conditions possibles: l'emplacement du rucher, l'utilisation de produits chimiques dans un rayon de 3 km, une technique apicole soigneuse. Ceci contribuera à conserver des colonies fortes et plus résistantes aux maladies.

Bois d'abeille Vous pourrez faire toutes les manipulations habituelles : changer la reine, la marquer si vous y tenez (par pitié, ne la clippez pas !), traiter Varroa Jacobsoni comme il le mérite, fabriquer une hausse ou inclure quelques cadres à section en bois pour la récolte … A l’heure où débarque sur le marché un soufflet électrique à batterie rechargeable au lithium (et qui ressemble à une arme), j’avoue que ma ruche primitive, sans peiner Monsieur LANGSTROTH me comble de ravissement. Etablies en forme d’œuf tronqué – c’est leur nature –, protégées du froid et du soleil par 50 à 60 mm de bois à la rondeur naturelle, voilà une colonie abritée par un gîte de charme !L’instituteur du village – un peu apiculteur, un peu matérialiste – me déclare : « c’est inouï, je n’ai jamais vu ça, mais c’est « anti productif » !!

LES RUCHERS DE L'AN 01 Apiculture naturelle, intensive ou extensive? Les pratiques apicoles sont multiples. Selon d’adage du milieu : « mille apiculteurs, mille apicultures ». Comment s’y retrouver, alors, entre les partisans d’une apiculture « naturelle », ceux qui préfèrent le confort de l’apiculteur, ceux encore qui ne voient que par la production de miel ? Comme en agriculture, il existe plusieurs modèles. Maladies des abeilles et du couvain Afin de poser un diagnostic, il y a lieu d'analyser des échantillons de rayons et d'abeilles dans les laboratoires de diagnostic suivants: Institut Galli-ValérioRue C.-Roux 371005 LausanneTel. +41 (0)21 311 26 56 Institut de microbiologie clinique et d'immunologie (IKM)Frohbergstrasse 39000 St-GallTel. +41 (0)71 494 37 93

Les maladies des abeilles: reconnaissance et traitements - Var Apiloisir - Rucher école de la Dracénie Salut Pascalje suis bien content d’avoir de tes nouvelles, je sors quelques articles dans Apiloisir, sur les maladies et traitements,le prochain en route sur les traitements ponctuels contre varroa, c’est à dire les dépistages.Tu peux me joindre plus facilement à cette adresse directe et je peux t’envoyer quelquesdossiers en pdf ou html. Je prépares mon site mais c’est très long et j’ai peu de temps et de capacités informatiques. Tes parents m’ont dit que tu étais installé avec ta petite famille au dessus d’Atun, j’ai revu à cette occasion Alain et sa femme. C’est assez marrant après toutes ces années passées. Mes adresses mails principales : etoiledesabeilles chez wanadoo.frp.drajnudel chez afssa.fr

L'arbre aux abeilles - Ruche tronc et abeille noire - Qu'est-ce que c'est ? Les ruches-troncs ou «bruscs», comme on dit dans les Cévennes, ont été fabriquées par l'homme tout particulièrement dans l'aire de végétation du châtaignier ou à proximité, par exemple dans les montagnes cévenoles, mais aussi entre autres en Corse, en Galice et dans les basse Alpes. La raison est simple : l'aubier du châtaignier est riche en tanins qui repoussent les parasites du bois et éloignent probablement certains pathogènes. Ces tanins actifs agissent très longtemps après la mort de l'arbre. Aussi un tronc de châtaignier est imputrescible, sauf en son coeur, dépourvu de tanins. Cette particularité chimique est une aubaine pour l'apiculteur qui peut fabriquer en s'appyant sur ces propriétés une ruche tronc qui dure trois ou quatre siècles. sans « traitement chimique », d'autant plus superflu que la nature avec les tanins de l'arbre en fournit un formidable, gratuit, durable et écologique.

19 - Les abeilles au jardin Parmi nos fidèles lecteurs, vous êtes nombreux à nous demander comment vous pouvez venir en aide aux abeilles dans votre jardin, quelles plantes vous pouvez leur offrir à butiner, à défaut de pouvoir leur proposer une ruche. Nous ne pouvons qu’approuver votre désir d’héberger des abeilles dans votre jardin d’agrément ou potager et vous ne le regretterez pas ! Je vous propose d’examiner cette question par l’autre bout de la lorgnette : qu’est-ce que les abeilles nous apportent à nous les jardinier(e)s ? En cette période de récolte je remercie chaque jour mes auxiliaires de jardinage : j’ai nommé les abeilles (je n’oublie pas les autres butineurs, comme les gros bourdons…). Les tomates sont nombreuses, saines et très grosses ; les melons (70 melons pour 6 pieds) bien ronds et rondelets (1kg-1k200) mûrs, sucrés à point. Les récoltes de cornichons, concombres, courgettes et fraises ont été généreuses aussi.

MALADIES DES ABEILLES Dernier ajout : jeudi 22 mars 2012. Apprenons à reconnaitre les maladies des abeilles. Comme tout être vivant, les abeilles sont sensibles aux maladies. Certaines sont très dangereuses et conduisent à la mort de la colonie si rien n’est fait. Certaines sont faciles à reconnaitre et on peut alors agir. Mais ce qui compte avant tout, c’est de les éviter ou au-moins d’atténuer leur impact sur les colonies. Les maladies des abeilles - la vie du rucher L'apiculture n'échappe pas aux maladies et aux épidémies qui atteignent tout être vivant. La ruche comportant des dizaines de milliers d'individus et des dizaines de milliers de larves est d'autant plus sensible à la contamination immédiate et massive, et à la propagation foudroyante des maladies et empoisonnements. L'apiculteur doit être très vigilant; les exemples sont nombreux d'exploitations prospères détruites en quelques semaines. L'ignorance en pareil cas est criminelle, car elle met en cause non seulement les ruches de l'intéressé, mais aussi celles de ses voisins et de toute une contrée.

Maladie des abeilles : quelles sont les maladies des abeilles ? Les maladies des abeilles peuvent toucher aussi bien le couvain que les abeilles adultes. Connaître les maladies des abeilles permet de réussir l'élevage des abeilles. 2 types de maladie des abeilles : couvain ou abeilles Il faut très vite savoir déceler la présence de maladies dans le rucher. Une maladie atteignant les abeilles peut être très contagieuse et nuire à toute la colonie. L'apiculteur doit être vigilant, car il y a deux catégories de maladies :

Related: