background preloader

Voyager - The Interstellar Mission

Voyager - The Interstellar Mission
Related:  UniverseAstronomie

Supernova in Messier 82 discovered by UCL students Updated 23 Jan 2014 - 9:30am Students and staff at UCL’s teaching observatory, the University of London Observatory, have spotted one of the closest supernova to Earth in recent decades. At 19:20 GMT on 21 January, a team of students – Ben Cooke, Tom Wright, Matthew Wilde and Guy Pollack – assisted by Dr Steve Fossey, spotted the exploding star in nearby galaxy Messier 82 (the Cigar Galaxy). The discovery was a fluke – a 10 minute telescope workshop for undergraduate students that led to a global scramble to acquire confirming images and spectra of a supernova in one of the most unusual and interesting of our near-neighbour galaxies. The supernova in M 82 Credit: UCL/University of London Observatory/Steve Fossey/Ben Cooke/Guy Pollack/Matthew Wilde/Thomas Wright The students chose M 82, a bright and photogenic galaxy as their target, as it was in one of the shrinking patches of clear sky. Matt Wilde logs observations on the night of the discovery Photo credit: Guy Pollack Photo: UCL MAPS/O.

La saga des sondes Voyager > Accueil Les boloss des Belles Lettres Archives La saga des sondes Voyager - La mission Où sont-elles maintenant ? Conçues à l’origine pour fonctionner seulement cinq ans et à une distance maximale de 10 UA de la Terre (Voyager 1 se trouve aujourd'hui plus de dix fois plus loin), les sondes jumelles fonctionnent encore aujourd’hui, même si une partie des instruments n’est plus opérationnelle. Elles poursuivent leur route à la frontière du système solaire vers la zone que l’on appelle l’héliopause, limite de l’influence du vent solaire. Voyager 1 dépassa officiellement Pioneer 10 le 17 février 1998 pour devenir l’objet le plus distant de la Terre jamais envoyé dans l’espace. Les sondes s’éloignent dans l’espace à des vitesses vertigineuses : 17 kilomètres par seconde (61 200 km/h) pour Voyager 1 ; 15 km/s (54 000 km/h) pour Voyager 2. Notre Soleil envoie un courant de particules chargées (principalement de l'hydrogène ionisé) qui forme une bulle autour des planètes du système solaire, nommée héliosphère.

Titan IIIE The Titan IIIE or Titan 3E, also known as Titan III-Centaur was an American expendable launch system, launched seven times between 1974 and 1977.[1] It was used to launch several high-profile NASA missions, including the Voyager and Viking planetary probes, and the joint West German-US Helios spacecraft. All seven launches were conducted from Launch Complex 41 at Cape Canaveral. Launch History[edit] Design[edit] Schematics of Titan IIIE with two solid rocket motors (Stage 0) and the Titan III core vehicle Stages I and II References[edit] External links[edit] Media related to Titan IIIE at Wikimedia Commons

Stellarium Programme Voyager Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sonde Voyager 2. La NASA met sur pied en 1972 le programme Voyager pour exploiter une conjonction des planètes extérieures exceptionnelle qui doit permettre aux sondes de survoler plusieurs des planètes pratiquement sans dépense en carburant, en utilisant l'assistance gravitationnelle. Les sondes Voyager sont, en 2013, toujours en état de fonctionnement ; plusieurs de leurs instruments continuent à transmettre des informations sur le milieu environnant. Se déplaçant à plus de 17 km/s par rapport au Soleil, Voyageur 1, porteur d'un message symbolique de l'Humanité, devrait être la première sonde spatiale à passer à proximité d'une autre étoile dans 40 000 ans. Historique[modifier | modifier le code] À la fin des années 1960, dans l'euphorie des succès du programme Apollo, la NASA imagine de lancer plusieurs sondes de grande taille en utilisant la fusée lunaire Saturn V. Caractéristiques des sondes Voyager[modifier | modifier le code]

Top 12 des logos de marques connues qui ont un secret (presque) caché Topito Les logos des marques sont partout, tout le temps, et on ne prend que rarement le temps de mesurer la somme de travail que leur conception a exigée. Car le visuel d'une marque doit tout évoquer : le nom, la philosophie, le secteur d'activité et l'ancrage de la marque dans son époque. A ce petit jeu, certains créatifs ont été si loin qu'on est parfois passé à côté de la symbolique de leurs trouvailles. Prenons le temps de se pencher sur les plus brillantes créations. Ce top existe aussi en vidéo : Toblerone Occupés que nous étions à ronronner pour Toblerone, nous avons peut-être omis de remarquer que le logo, une montagne, cachait en fait un ours. Et vous, vous ouvrez l'œil pendant les coupures pubs ? Source : graphicdesignblog, advertisingtimes

Voyager 2 - Voyager 1 Voyager 2 a été lancée le 20 août 1977, suivi par le lancement de Voyager 1 seize jours plus tard. Aujourd'hui ces sondes ont quitté le système solaire. Voyager 1 a dépassé la sonde Pioneer 10 et est maintenant l´objet terrestre le plus éloigné de nous. Parties de la Terre en 1977, les sondes Voyager arrivèrent à Jupiter en 1979 et à Saturne en 1980. Seule Voyager 2 continua vers Uranus atteinte en 1986 et Neptune en 1989. La mission des sondes Voyager fut l´une des missions qui apporta les informations les plus extraordinaires sur les planètes géantes et leur cortège de satellites. Jupiter En arrivant dans le système jovien, les sondes Voyager firent une moisson de données. -un anneau autour de Jupiter ;-les mouvements de la haute atmosphère de Jupiter ;-des aurores boréales au dessus de Jupiter ;-des orages provoquant de gigantesques éclairs ;-les volcans très actifs du satellite Io ;-la nature de glace du satellite Europe. Saturne Uranus Neptune

Voyager 1 prepares for interstellar space after travelling eleven-billion miles during 35-year journey Voyager 1 passes two out of three 'key changes' for escaping solar systemNASA expected to report on third vital test next month By Eddie Wrenn Published: 12:16 GMT, 6 August 2012 | Updated: 09:59 GMT, 7 August 2012 On the same day NASA makes a historic encounter with Mars, one of Man's earliest rockets is setting it's own truly historic record. In the last week, Voyager 1, which floated into the heavens in 1977, has signalled it has passed two of the 'key changes' expected when it passes out of the furthest fringes of our solar system - a staggering 11,100,000,000 miles away. This is the furthest distance any man-made object has ever travelled - and on July 28th, it's long and arduous journey was broken by cosmic changes. Scroll down for video The probe is still detecting 'spikes' in the intensity of cosmic ray electrons - which lead scientists to think it's still within the 'heliosheath', the very outer edge of our solar system.

Related: