background preloader

Pensée amérindienne

Pensée amérindienne
Il s’en faut de beaucoup que les peuples amérindiens aient été éblouis par les techniques de leurs envahisseurs : « Ma flèche ne tuerait-elle pas ? Qu’ai-je besoin de vos pistolets ? », déclarait un chef pawnee lors d’une des premières rencontres de son peuple avec les Européens. Quant à cette science et à l’enseignement qui sert à la transmettre, ils eurent tôt fait de s’en défier aussi. Tous ces anciens peuples ont été vaincus et, dans leur grande majorité, exterminés. Ce blog s’est donné pour objectif depuis début 2005 de commenter le quotidien Le Monde, le journal qui nous semble le plus « objectif » de la presse française. Cette entrée a été publiée dans spiritualités. Related:  philosophieAmérique Précolombienne - A Classer

Les Amérindiens Les amérindiens D'où viennent-ils ? Les indiens étaient à l'origine des peuples d'Asie qui ont franchi le détroit de Bering vers -40 000 à -10 000 ans avant notre ère. Si on est pas certain de dater précisément l'arrivée de l'homme en Amérique, on est sûr qu'il y avait une société organisée en Amérique centrale il y a 11000 ans. Pourquoi les a-t-on appelés indiens ? En fait, il s'agit d'une erreur de Christophe Colomb qui a cru débarquer en Inde en 1492. Les amérindiens habitaient un vaste territoire au climat varié. Au Nord Est, au nord des grands lacs, le climat trop froid ne permet pas l'agriculture. Au Nord Est, au sud des grands lacs, le climat devient plus tempéré et permet une agriculture simple. Au Sud Est, les indiens sont des agriculteurs sédentaires, ils arrivent à récolter deux récoltes de maïs. Au centre du continent Nord Américain, une vaste pleine saignée par le Mississipi regorge de millions de bisons. Les indiens ont été décimés par les écoles et par les maladies.

Soumission/ volontaire, comment sortir de cet oxymore ? Nous aimerions une société idéale où l’individu ne serait conforme aux autres que si chacun répondait par son comportement aux exigences de l’éthique et de la solidarité. Mais éthique et solidarité sont souvent contradictoires. Il y a trop souvent EUX et NOUS, particulièrement dans une situation de pénuries. On accepte de partager les difficultés dans son groupe, on rejette d’autant plus violemment les autres. La soumission s’imprime dès l’enfance, c’est un passage obligé de notre élaboration cérébrale. Le problème, c’est que notre comportement ainsi conditionné, s’il se révèle inadapté aux circonstances nouvelles, nous fait accepter une situation anormale. Aujourd’hui dans les démocraties occidentales, la fin de l’esclavage, l’égalité des sexes ou la diversité culturelle apparaissent comme des évidences. Se renouvelle l’enjeu : comment sortir de la soumission volontaire et échapper aux diktats du temps présent ? Signaler ce contenu comme inapproprié

1.Les Autochtones du Canada Les Autochtones sont les premiers habitants du Canada. Leurs croyances spirituelles et leurs traditions culturelles variées se sont transmises de génération en génération. Aujourd'hui, ils vivent dans toutes les régions du pays. Groupe du Nord-Ouest pied-noir: plaines de l’Ouest canadien cri (cree): Baie-James atikamek: bassin de la rivière Saint-Maurice naskapi: sud de la baie d’Ungava montagnais (innu): rive nord du Saint-Laurent ojibwa: autour des Grands Lacs patawatomi: ouest du lac Huron. Groupe de l’Est micmac: baie des Chaleurs, Maritimes malécite: vallée du fleuve Saint-Jean abénaki: sud du Saint-Laurent, Maine,Vermont La famille algonkine (ou algonkienne) compte près d'une vingtaine de langues (130 000 locuteurs), dont environ la moitié de celles-ci sont parlée par les Amérindiensdu QUÉBEC (Canada). Peuple. Atikameks 4900 algonkine Nord atikamek français Cris 13 000 algonkine Nord cree anglais Hurons 2800 iroquoienne près de Québec français anglais Les Hurons < La ceinture de Hiawatha

Guerres amérindiennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les guerres amérindiennes sont l'ensemble des guerres opposant les colons européens puis le gouvernement des États-Unis aux peuples Nord-Amérindiens, de 1778 à 1890. Bien qu'aucune guerre ne fût officiellement déclarée par le Congrès des États-Unis, l'armée fut constamment en guerre contre ces peuples à partir de 1778. Elles se sont prolongées au XIXe siècle par des violences et de nombreux massacres de la part des deux camps. L'historien américain Howard Zinn rappelle que « les gouvernements américains [ont] signé plus de quatre cents traités avec les Amérindiens et les [ont] tous violés, sans exception »[2]. L'ensemble des combats et massacres livrés entre les États-Unis et les Indiens fait 19 000 victimes chez les blancs et environ 30 000 du côté des Indiens, hommes, femmes et enfants[1]. Les Amérindiens et les guerres entre Européens[modifier | modifier le code] Avant l'Indépendance[modifier | modifier le code]

Sagesses Antiques Les Amérindiens Mandans, Sioux, Cheyennes, Pawnees, Comanches… Sandra-Adeline-Stéphanie Le territoire Les Grandes plaines s'étendent du Canada au Texas, des Montagnes rocheuses à l'est du Mississippi. Les Montagnes rocheuses offraient jusqu'à leur pied des millions d'hectares de terres fertiles aux futurs colons européens. Les Grandes plaines s'étendent à perte de vue. Les fleuves Mississippi, Missouri et le Platte les traversent en les irriguant toute l'année. La population et l'habitat Les tribus des Grandes plaines sont apparues dans la culture américaine de manière inexacte sous le nom "d'Indiens" (Christophe Colomb croyait avoir atteint les Indes). La majorité d'entre eux, comme les Sioux, Crows, Comanches ou les Pawnees, étaient des chasseurs nomades qui suivaient le voyage des bisons. Les tipis des plaines nécessitaient des structures plus solides que celles des forêts, afin de résister au vent violent. Société, religion et rituels La religion et l'ordre social étaient inséparables.

Les peuples amérindiens invitation à la sagesse Si vous parlez avec moi, vous entendrez parfois le silence plus que les mots. Vous risquez de trouver cela un peu bizarre si vous ne me connaissez pas, surtout au téléphone. Cela ne veut pas dire que je m’ennuie ou que je ne sais pas quoi dire. Ne vous en formalisez pas ! Mes temps de silence, parfois les yeux fermés, viennent de moments de respiration. J’ai en effet décidé de suivre deux principes : respirer avant de parler, ne parler qu’avec la permission. Prendre le temps d’une longue respiration avant de parler me permet d’aller chercher des mots et des réponses que le pilote automatique ne nous offrira jamais. Il y a des moments où je ne donne pas de temps à cette respiration. Je ne parle qu’avec la permission, lorsqu’on me le demande. Cette pratique fait que je transporte avec moi un ADN social avec un gène modifié autour de deux codes sociaux : le fait de respirer avant de parler, et le fait de ne parler qu’avec la parole offerte. Et vous ?

téléchargement Amérindiens au Canada Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Premières Nations Drapeaux de Premières Nations Carte de répartition Terminologie[modifier | modifier le code] Le mot « Indien » reste le terme légal même si son usage est en déclin[5][6]. Peuplement originel[modifier | modifier le code] Théories anciennes[modifier | modifier le code] L'arrivée de ces peuples en Amérique remonte à 12 000 ans environ mais des récentes découvertes archéologiques feraient remonter les premières migrations à 40 000 ans. D'autres théories parlent de peuples océaniens ayant traversé l'océan Pacifique, ou encore de peuples européens : cette dernière hypothèse est celle de l'archéologue Dennis Stanford. Les Premières Nations elles-mêmes croient qu'elles ont toujours habité là. Nous savons que les Premiers Peuples de ce continent ont toujours habité sur ce continent. Découvertes les plus récentes[modifier | modifier le code] L'autre question problématique est celle de la date du peuplement. Guerrier indien Moennitarri

Transition de la société : passer du rêve à la réalité Martin Luther King rêvait de voir naître, un jour, une société de liberté et d’égalité entre les Hommes. Faisant le constat des terribles discriminations entre les classes sociales, les origines, les couleurs de peau, il a exprimé son profond désir de changement pour l’amélioration des relations humaines. Il était bien ancré dans la dure réalité et souhaitait voir réaliser son rêve. Qu’en est-il de ce monde que l’humanité a forgé depuis le début de ce siècle ? Les habitants des pays modernes et dits « développés » ont été les témoins et les acteurs d’une irrésistible ascension du confort, de la mobilité, de la consommation, de l’hygiène etc … Les acquis matériels mais aussi sociaux n’ont jamais cessé d’augmenter au même rythme que la croissance économique, que la consommation des ressources et de l’énergie. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale et le début des 30 glorieuses, les progrès techniques et sociaux ont été considérables dans notre pays. Le réveil par la sensibilisation

téléchargement (1)

Related: