background preloader

Au-delà du brainstorming

Au-delà du brainstorming
Nous avons fréquemment mentionné Jonah Lehrer dans nos colonnes. Ce jeune neuroscientifique, blogueur et écrivain, a le don pour éclairer les sujets souvent complexes de la cognition de manière claire et originale. Dans un récent article pour le New-Yorker, il s’est penché sur le phénomène de l’intelligence collective, et notamment sa forme la plus ancienne et la plus commune, le « brainstorming ». Le brainstorming en question Le brainstorming, nous explique-t-il, est né peu après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, à l’instigation d’Alex Osborn, publicitaire en vue de l’époque. Problème, explique Lehrer, cette technique est loin d’être aussi efficace qu’on veut bien le dire. Image : Vaut-il mieux brainstormer avec soi-même qu’avec les autres ? Les bienfaits de la critique Mais surtout, ce que Lehrer met en cause, c’est l’interdiction de toute critique. Les lois de la composition Lehrer a été chercher la réponse du côté de… Broadway ! Les lieux créatifs Ce n’est pas ce qui s’est passé. Related:  Blog & veille autour de l'IC

Méthodes d'IC-i et maintenant Dossier - Intelligence collective, noosphère, capitalisme cognitif, déterminisme technique, autorégulation, propriété intellectuelle. Questions de communication - Revue de recherche en sciences de la Communication Interface-Conscience | Le développement durable au service de la performance Digital Marketing Mix ithink.fr / Paul-Henri Brunet blogofcollectiveintelligence IE-L Lobbying Info 4 POINTS ON COLLECTIVE INTELLIGENCE AND WHY YOU SHOULD CONSIDER IT | DANNY BECKETT JR. How intelligent do you really think you are? I would go to bat saying that you are not nearly as smart as you think you are. I know I’m not as smart as I think I am sometimes! If you are not making decisions this way today, you better start. For as long as we can look back, people made decisions after sitting down as departments, partners, maybe a board, or a leadership team going back and forth until they “thought” they had the best decision. A new environment is emerging and it’s not just based on a small group of people making decisions that they think are “smart”. Here’s why all this is important: Need for innovation: There is a serious need for constant innovation. 75% of CEOs said that collaboration was important to innovation and the top source for new ideas. Collective intelligence is changing the way we think, act, work, and do business. Have you considered collective intelligence?

I-Protocole.fr, le portail des sites Web 2.0 Trois points de vue sur l'intelligence collective | Clés Débarrassons-nous surtout de la bêtise collective ! Pierre Rabhi, agriculture bio, tisseur de liens, écrivain L'urbanisation, le hors-sol appliqué à l'humain, les prodiges techniques employés sans lucidité, l'intelligence réduite aux diplômes, l'idée que l'antagonisme est la seule dynamique de vie, tout cela fait perdre la capacité à se brancher sur l'intelligence universelle. On le sait, sortir de la bêtise collective actuelle passe par un travail individuel autant que collectif. Quand l'action collective reflète de telles consciences en marche, elle conduit forcément à raccorder l'humanité à l'intelligence universelle, donc à la planète. Une conscience nouvelle anime les gens, mais pas l'État ! Séverine Millet : avocate, spécialiste de l'agriculture bio

LE BLOG DE L'ARCHITECTURE COLLABORATIVE DES ORGANISATIONS - Le livre Tout ce que nous pensons savoir sur l’engagement des employés est faux (ou presque) Ce n’est pas seulement en créant de la relation, voire de l’empathie entre managers et employés qu’on rendra ces derniers engagés dans leurs missions. Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. Les statistiques des enquêtes confirment notre ignorance sur l’engagement. A) Des qualités organisationnelles spécifiques doivent être présentes en grande quantité et véritablement animer le leadership, la prise de décisions et le comportement dans l’ensemble de l’entreprise afin de créer des employés « super-engagés »,B) Comparativement aux autres employés, les employés super-engagés démontrent de nombreux « traits d’engagement » plus spécifiques. Ces facteurs représentent des leviers beaucoup plus subtils et beaucoup plus complexes.

Group Intelligence Correlates With Social Aptitude, Not IQ - Steven Rice by Steven Rice | 7:00 AM October 15, 2012 Considering the complexity and global nature of business today, work is nearly always a team activity, and often those teams are embedded in ever-shifting networks. A new field of study, collective intelligence, is measuring the ability of teams to solve problems. This research is yielding powerful insights into improving the performance of networks, teams, and other collective groups. At the NeuroLeadership Summit being held in New York City this week, I am hosting a panel with Dr. In large 21st century organizations, executives have recognized that networks and teams play a key role in organizational excellence and are a form of collective intelligence. Teams and networks also have vulnerabilities — such as increased costs of collaboration, invisible delays, conflicts with formal work processes, and the effects on individual workers with different learning and communications styles.

Rejet de la verticalité et nouvel ordre 2.0 " Faut-il (...) croire que l'ordre communautaire du « 2.0 » est une alternative crédible au mode hiérarchique et pyramidal ? Un nouvel ordre, digne des phalanstères chers à Charles Fourier qui reposerait sur des principes naturels de coopération et de collaboration, sans hiérarchie formalisée, et dans lequel chacun s'expose à ses pairs sans bénéficier de la protection du « père ». "1 Certains signaux sonnent dans la société française comme une forme de rejet grandissant de la « verticalité ». Une sorte d'impression diffuse que le poids de l'opinion prévaudrait sur l'autorité de compétence. Cette évolution a de multiples et complexes causes qu'il n'est pas ici question de prétendre analyser en détail. Concrètement, pour l'univers qui nous intéresse, à savoir l'entreprise, deux remarques nous semblent devoir être formulées dans cette perspective. Il ne s'agit pourtant que de modèles de représentation. Dans cette optique, les medias sociaux et la culture qu'ils portent sont importants.

Collective Intelligence & Wisdom

Related: