background preloader

Co-creation

Co-creation
Co-creation is a form of marketing strategy or business strategy that emphasizes the generation and ongoing realization of mutual firm-customer value. It views markets as forums for firms and active customers to share, combine and renew each other's resources and capabilities to create value through new forms of interaction, service and learning mechanisms. It differs from the traditional active firm – passive consumer market construct of the past. Co-created value arises in the form of personalised, unique experiences for the customer (value-in-use) and ongoing revenue, learning and enhanced market performance drivers for the firm (loyalty, relationships, customer word of mouth). Scholars C.K. From co-production to co-creation[edit] In their review of the literature on "customer participation in production", Neeli Bendapudi and Robert P. In the late 1970s and early 1980s, scholars were mostly concerned with productivity gains through passing on tasks from the firm to the consumer.

Four Types of Co-Creation Source: Five_Guiding_Principles of Co-Creation) 4 types of co-creation Club of experts. The ‘‘Club of Experts” style of co-creation is best suitable for very specific, time-pressured challenges that demand expertise and breakthrough ideas. Contributors meet certain specific participation criteria and are generally found through an active selection process. Quality of input and chemistry between participants are key to success. Example: Nokia organises ‘lead user’ and ‘expert’ co-creation sessions to develop visionary new products and services. Crowd of People Also known as “Crowdsourcing”, this form is all about the Rule of Big Numbers: anyone can join. Crowdsourcing ‘unleashes the power of the masses’, but often takes longer - and you’re not sure that the best people will (want to) contribute. Nokia: Frontrunner when it comes to using lead users, experts and beta testers Example: Threadless is a successful online t-shirt platform where contributors can send in and rate t-shirt designs.

Social media : quelle “co-entreprise” pour demain ? | Communicationandco A l’occasion de la Social Media Week qui se tient du 13 au 17 février dans 12 villes du monde, dont Paris, j’ai assisté à la conférence : "Ideation, co-création, co-innovation en entreprise : quels enjeux, quelles limites ?" Le constat que les entreprises inspirent de moins en moins confiance aux consommateurs est probablement le résultat d’un système arrivé au bout de sa logique et maintenant dépassé. Seuls 37% des Français croient au discours institutionnel des entreprises, et cette part est en diminution par rapport à 2010 (Observatoire de l’authenticité Occurence / Makheia Group). Seulement 12% des Français jugent les entreprises transparentes, 17% les jugent sincères, 25% les jugent fiables et 33% les jugent crédibles. Les entreprises ont donc besoin de réfléchir au sens de leur mission et ont "plus que jamais, besoin de médiateurs" comme le soulignent Xavier de Cuverville (groupe Atlantic) et Edouard Rencker (Makheia Group) dans la page Opinions du magazine Stratégies du 2/2/2012.

Human inside! - Taxonomy du Crowdsourcing Comportement consommateur, Stratégie marketing, "Un consommateur sur trois est intéressé par le marketing participatif", La synthèse de l’étude C’est l’un des enseignements du troisième Baromètre La Poste/CSA. Les Français souhaitant s’engager dans le marketing participatif ne sont pas motivés pas une récompense, mais bien par la volonté de donner leur avis sur les produits et services. On les trouve dans toutes les catégories de la population, notamment chez les plus de 50 ans. Un phénomène qui touche tous les types de consommateurs Le Baromètre La Poste/CSA a retenu une définition au sens large du marketing participatif : réunions de consommateurs, concours d’idées, pré-tests de produits, forums de discussion, etc. Le tiers des consommateurs est prêt à s’engager dans cette dynamique. 12 % y ont même déjà pris part. Si la démarche séduit un peu plus les personnes disposant d’un accès à Internet, les consommateurs intéressés se recrutent dans toutes les classes sociales et dans toutes les générations. La volonté de participer à la création de nouveaux produits et services

Définition Crowdsourcing Le crowdsourcing est la pratique qui correspond à faire appel au grand public ou aux consommateurs pour proposer et créer des éléments de la politique marketing (choix de marque, création de slogan, création de vidéo). Les prestataires amateurs peuvent alors être récompensés ou rémunérés Le crowdsourcing s’est surtout développé avec Internet : Voir à ce sujet les pratiques de crowdsourcing sur Internet. Quelques exemples de pratique de crowdsourcing : Danone fait voter les consommateurs pour choisir un parfum : Disneyland Paris propose de participer à ses publicités : fichier pdf - crédoc.fr Prosumer Prosumer is a portmanteau originally formed by contracting professional with the word consumer.[1][2] In a commercial environment, it describes a market segment between professional and consumer. For example, a prosumer grade digital camera is a "cross" between consumer grade and professional grade.[3][4] Definition variations[edit] General meanings[edit] The term was coined by futurologist Alvin Toffler in 1980. Producer and consumer[edit] However, to reach a high degree of customization, consumers would have to take part in the production process especially in specifying design requirements. Toffler has extended these and many other ideas well into the 21st-century. Don Tapscott reintroduced the concept in his 1995 book The Digital Economy. Despite several decades of usage, the term only recently began to receive full theoretical elaboration. Professional consumer[edit] Non-corporate producer and consumer[edit] Influence on a company's R & D budget[edit] For the customer: For the company:

Prosommateur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Prosommateur est un néologisme issu du terme anglais prosumer qui cherche à décrire les tendances qu'ont les consommateurs à se professionnaliser et s'approcher de la figure de producteur. Notamment par le biais de connaissances acquises grâce à un accès à l'information considérable (ce qui est d'autant plus vrai à l'ère numérique), et poursuivant certaines convictions d'ordre plus politique. Origine[modifier | modifier le code] Ce terme a été créé par la contraction des suivants : producer / professional et consumer. Inventé dès 1980 par Alvin Toffler, ce terme se trouve de plus en plus utilisé dans des publications scientifiques. Il est aussi utilisé dans le domaine du commerce pour signifier que le consommateur participe à la distribution. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Portail du commerce

Related: