background preloader

Yoga-sûtra : recueil de 195 aphorismes (sūtra), phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées

Yoga-sûtra : recueil de 195 aphorismes (sūtra), phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Yoga sūtra ou Yogasūtra ( Sanskrit en devanāgarī : yoga योग - sūtra सूत्र , ou योगसूत्र )[1] de Patañjali, abrégé Y.S., est un recueil de 195 aphorismes (sūtra), phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées et appartenant à la philosophie indienne āstika. Ce texte qui comprend 1161 mots[2] est la base du système philosophique appelé yoga, yoga de Patañjali ou encore sāṃkhya-yoga[3] en raison de sa connexion intime avec le darśana (point de vue/méthode) appelé sāṃkhya[4]. Cette œuvre, probablement rédigée ou compilée entre -200 et +500 (on retient souvent le IIe s. av. J.-C., sans certitude), est le texte qui a codifié ou systématisé le yoga et sur lequel s'appuie le rāja yoga (yoga royal). Les 195 sūtra sont répartis en 4 chapitres (pāda) : Samādhi pāda, Sādhana pāda, Vibhūti pāda, Kaivalya pāda. Contexte doctrinal[modifier | modifier le code] Article principal : Yoga. Structure du texte[modifier | modifier le code] Related:  Ecrits sacrés hindouismeYoga et philosophie indiennepsychologie

Védas. Le mot Véda, qui signifie science, désigne un ensemble d'oeuvres poétiques formant la sainte Écriture des Indiens. Si, à ces compositions primitives, on ajoute les développements qu'elles ont reçus sous le nom de brâhmanas et de sûtras, on a le corps entier de ces livres sacrés. Dans leur état actuel, les Védas sont au nombre de quatre, le Rig, le Sâma, le Yajur et l'Atharva. De ces quatre recueils, les trois premiers sont reconnus, non seulement comme authentiques, mais comme canoniques, par tous les savants de l'Inde; l'Atharva-véda jouit d'une moindre autorité, étant sans doute d'une époque postérieure aux autres. L'examen du contenu et de la forme même des quatre Védas prouve qu'ils sont d'époques assez différentes et même de pays assez éloignés les uns des autres. Il est probable, en effet, sinon tout à fait certain, que l'Atharva-véda, qui est le dernier en date, a été composé dans l'Inde orientale, c. , au midi des monts Himalaya. ). est mort en l'an 544 ou 543 av. . des Crétois.

Bhagavad-Gita Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Krishna et Arjuna sur le champ de bataille de Kurukshetra (illustration du XVIIIe et XIXe siècles) La Bhagavad-Gita ou Bhagavadgita (devanagari : श्रीमद् भगवद् गीता (Śrīmad bhagavad gītā), terme sanskrit se traduisant littéralement par « chant du Bienheureux » ou « Chant du Seigneur »[1]) est la partie centrale du poème épique Mahabharata. Ce texte est un des écrits fondamentaux de l'Hindouisme souvent considéré comme un « abrégé de toute la doctrine védique »[2]. La Bhagavad-Gita est composée de 18 chapitres. Origine[modifier | modifier le code] Les indianistes s'accordent à penser que le texte a été écrit entre le Ve et le IIe siècle av. Contexte[modifier | modifier le code] Un dessin illustrant la bataille de Kurukshetra, entre les Kauravas et les Pandavas, décrit dans le Mahabharata. L'histoire se déroule au début de la grande guerre entre les Pandava, fils du roi Pāṇḍu, et les Kaurava. Contenu[modifier | modifier le code]

Yoga Genoux - Traitement des Blessures Genoux par Yoga - Santé & Yoga Les genoux sont situés à la partie moyenne des jambes de l'homme. Ils ont pour rôle de soutenir le corps et d'assurer la locomotion. Les genoux sont composés d'os, de ligaments, de tendons et du cartilage. L'arthrite et l'arthrose sont deux maladies qui se manifestent aux genoux. La bursite, l’entorse et la tendinite sont les maux de genoux les plus courants. Le problème est encore plus compliqué pour les athlètes du haut niveau. Traitement des problèmes liés aux genoux Les traitements pour les problèmes liés aux genoux dépendent de la gravité de la blessure. Certaines blessures peuvent exiger la prise d'analgésiques. Les blessures graves peuvent nécessitent quant à eux une chirurgie du genou. Le Yoga et les blessures aux genoux Le yoga peut contribuer à rétablir des blessures ou des maladies au niveau du genou. - Asanas : aident dans le rétablissement de la souplesse de l'articulation et dans le renforcement des muscles Il est pratiqué uniquement pour vous aider à vous rétablir.

Lois de Manou : les préceptes de la Loi On connaît sous le nom de Lois de Manou, Mânava-dharma-çâstra, un ouvrage en 19 livres, comprenant 5 370 vers dans l'édition publiée à Paris en 1830, et dans lequel sont exposés, comme un enseignement révélé, les préceptes de la Loi. Manou est le nom d'un être supérieur fréquemment cité dans la littérature indienne, et dont la première mention se trouve dans le Vêda , où il est, donné comme le père commun des hommes; c'est à lui particulièrement que les poètes rapportent l'institution du sacrifice. et du Gange : ce n'est pas un personnage exclusivement indien; les traditions védiques le faisaient remonter au temps où leur peuple vivait dans son unité primordiale le long des rives de l'Oxus. : or Bhrigou, dans le Vêda, est un rishi, c'est-à-dire un saint personnage d'un ordre supérieur et même surhumain, dont le rôle tout entier fait partie de la mythologie symbolique des Aryas de l'Indus, et recueil, de beaucoup antérieur à tous les hymnes du recueil, remonte aux temps primitifs.

Histoire du yoga Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour un article plus général, voir Yoga. L'histoire du Yoga précède puis accompagne celle de la pensée indienne. Aux deux premiers millénaire de l'ère courante, le Yoga traverse les courants Shivaïte et Vishnouite, puis influence les cultures des clonisateurs musulmans puis occidentaux. Au XXe siècle, le Yoga pénètre l'Occident, principalement l'Amérique et l'Europe. Des origines à nos jours[modifier | modifier le code] Trop de documents historiques fiables manquent encore, à ce jour, pour décrire exactement l'origine du Yoga. Haute Antiquité[modifier | modifier le code] Civilisation de la vallée de l'Indus[modifier | modifier le code] Civilisation de la vallée de l'Indus. La mise à jour progressive à partir de 1920 de la cité antique de Mohenjo-daro, et l'exhumation de nombreux trésors archéologiques appartenant à la civilisation de la vallée de l'Indus, motive l'hypothèse d'une origine pré-aryenne du Yoga. Vedas[modifier | modifier le code]

Ou comment transformer ses pensées négatives en positives Mahâbhârata : « La Grande (guerre) des Bhārata » Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Combat entre Kripa et Shikhandi (Inde, vers 1670). Le Mahabharata (en sanskrit महाभारतम् / Mahābhāratam, littéralement « La Grande Guerre des Bharata »)[1] est une épopée sanskrite de la mythologie hindoue comportant, selon le décompte de Vyasa (Mahabharata I, 2, 70-234), 81.936 strophes (ślokas) réparties en dix-huit livres (parvan)[2],[3]. Il est considéré comme le plus grand poème jamais composé. Le Mahabharata est un livre sacré de l'Inde, qui relate la « Grande Geste » des Bharata, grand poème épique datant des derniers siècles avant l'ère commune. Origines et contexte historique[modifier | modifier le code] L'origine de ces deux grandes épopées indiennes très anciennes, légendes où s’affrontent les hommes et les dieux, est incertaine. Le Mahabharata, dont tout Indien connaît l'histoire, reste très actuel, à tel point que les héros divins restent des exemples. Forme et manuscrits[modifier | modifier le code] ↑ N.

Raja yoga Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le rāja yoga ( yoga royal du sanskrit rāja, ("roi")) est également surnommé aṣṭāṅga yoga (yoga à huit membres, du sanskrit aṣṭa ("huit") et aṅga ("membres")). C'est le yoga basé sur les Yoga Sūtra de Patañjali (IIe s. av. Les huit membres du rāja yoga sont : Les trois derniers membres (dhāranā, dhyāna, samādhi) sont appelés samyama qui représente la partie essentielle du rāja yoga reposant sur les Yoga Sūtra. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Ou n'est pas reconnu comme tel car trop tardif et empruntant des concepts du tantrisme appartenant à l'école du Sud.↑ āstika, c'est-à-dire, qui reconnaît l'autorité des Veda Voir aussi[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Siddhi

Arrêter le temps...

Related: