background preloader

Association Mix-Cité, Accueil

Association Mix-Cité, Accueil
Related:  Droits des femmes, condition féminine, féminisme

Les inégalités de genre dans les travaux du Céreq / Points sur des grands thèmes de travail du Céreq / articles Par Christine Fournier, chargée d'études au département « Formation et certification » Au niveau national comme au niveau européen, la réduction des inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail est affichée, depuis de nombreuses années, comme un objectif politique majeur. Soucieux de contribuer à la réflexion sur les mesures à développer pour améliorer le sort des femmes, le Céreq multiplie les travaux visant à mettre en lumière les sources d'inégalités de genre. Une première série de travaux s'inscrit dans le champ des études « genrées » sur l'entrée dans la vie active. Les différences d'orientations scolaires des filles et des garçons sont souvent désignées comme une des principales sources d'inégalités : les filles, bien que scolairement plus performantes, persistent à emprunter les filières les moins rentables. (*) Ces travaux concernent les domaines Formation, travail, emploi.

Site de l'Association Adéquations Mouvement du Nid Féministes en Mouvements Plus de 40 associations participent à Féministes en Mouvements. Retrouvez-les ici : • Adéquations L’objectif d’Adéquations est la formation, le plaidoyer et le soutien de projets dans le domaine de l’égalité femmes-hommes, du développement durable et de la solidarité internationale. Adéquations anime un centre de ressource en ligne sur ces enjeux. L'association nationale des études féministes regroupe des enseignantes, chercheuses, étudiantes, qu’elle représente auprès des organismes de recherche et d’enseignement et des pouvoirs publics, dans l’objectif de développer et promouvoir les enseignements et les recherches féministes dans l’ensemble des disciplines. • Assemblée des femmes L'Assemblée des Femmes a été fondée en 1992 par Yvette Roudy pour promouvoir l'accès à parité des femmes et des hommes en politique. • Association 40 ans de mouvement • Association Entraide et Mouvement des Femmes • Association Française des Femmes Diplômées des Universités • ATTAC – commission genre • Elles aussi

How Many of These Early Black Feminists Do You Know? Though black feminists have wielded social media to make willful strides into public consciousness, black feminism is nothing new. The challenge of being doubly oppressed as a black woman has always colored feminist conversations, and minority women rarely have the luxury of fighting solely on behalf of their gender. The question of intersectionality predates hashtags and Twitter feminism and goes all the way back to impasses such as the one between black journalist Ida B. Though not always recognized, black women have always made forays into the feminist dialogue to ensure black women and girls don’t remain an afterthought. Anna Julia Cooper Anna Julia Cooper (1858-1964) One of the most prominent black scholars in American history, Cooper was the fourth African American woman to earn a PhD when she graduated from University of Paris-Sorbonne in 1924. Sojourner Truth (1797-1883) Amy Jacques Garvey Amy Jacques Garvey (1895-1973) Mary Church Terrell (1863-1954) Harriet Anne Jacobs (1813-1897)

Clio. Femmes, Genre, Histoire Anne Jusseaume Paris, CNRS Éditions, 2017, 416 p. Pierre-Yves Beaurepaire préface de Cécile Révauger, avant-propos par Jean-Pierre Bacot & Laure Caille, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Le Monde maçonnique », 2017 (2e édition revue et corrigée ; 1re éd. 2011), 190 p. Siân Reynolds Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2016, 403 p. Myriam Boussahba-Bravard édition réalisée par Isabelle Bour, Paris, Classiques Garnier, coll. « Masculin/ Féminin dans l’Europe moderne », 2016, 629 p. Noémie Marignier Bruxelles, Université des Femmes, Cahiers de l’UF, n˚8, 2012, 127 p. Michelle Zancarini-Fournel Toulouse, Presses universitaires du Midi, 2016, 375 p.

Concours annuel - Les Olympes de la parole « Les Olympes de la Parole » Ce concours national est organisé par l'Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU), avec le soutien du ministère de l'éducation nationale. Il s'adresse aux classes de l'école élémentaire, de collège et de lycée (général, technologique, professionnel et agricole) de l'enseignement public et privé sous contrat. Les lycées français à l'étranger sont également invités à participer. Il est mené en étroite concertation avec les personnes chargées de mission académique égalité filles-garçons. Sujet du concours 2018-2019 La place des femmes et des filles dans l'espace public L'espace public est, par définition, accessible à tout le monde. Quelle est aujourd'hui la place des filles et des femmes dans l'espace public ? Modalités du concours Phase 1 - inscription Du 01/09/2018 au 10/01/2019 inclus, les classes candidates s'inscrivent par courriels adressés à olympes@associationdesfemmesdiplomees.fr La prestation sera accompagnée d'éléments rédigés :

EFiGiES - solidarité entre étudiant·e·s, doctorant·e·s et jeunes chercheur·e·s en Études Féministes, Genre et Sexualités Créée en 2003, EFiGiES est une association qui vise à créer de la solidarité entre étudiant·e·s, doctorant·e·s et jeunes chercheur·e·s en Études Féministes, Genre et Sexualités à travers une mise en commun de savoirs et d’informations. Plusieurs outils permettent ce réseautage : Pour promouvoir les recherches réalisées dans le domaine, l’association organise ou soutient des manifestations scientifiques qui entendent mettre en avant la pluridisciplinarité et la diversité des approches théoriques. L’institutionnalisation des recherches dans le domaine du Genre est engagée, mais elle reste limitée. C’est dans ce contexte, et au sein d’un groupe d’étudiant·e·s réuni-e-s depuis 2001 dans le cadre de l’Atelier Genre du Centre d’Etude des Mouvements Sociaux (CEMS-EHESS, Paris), qu’un projet associatif a vu le jour. Ce projet prit la forme d’une association (loi 1901) lors de l’assemblée constitutive du 28 février 2003 qui consacra la définition des objectifs et des statuts d’EFiGiES.

La carte du travail domestique des hommes dans les pays de l'OCDE Plongez dans les chiffres des inégalités hommes-femmes. Si vous ne devez visiter qu'un seul site pour préparer vos discussions et débats du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, avec vos amis, votre famille ou vos collègues, c'est celui de l'OCDE. Le site de l'organisation internationale d'études économiques contient en effet une rubrique de statistiques se concentrant sur les inégalités entre les hommes et les femmes dans les domaines de l'éducation, du travail et de l'entrepreneuriat dans les 36 pays membres (principalement en Europe et en Amérique du Nord). Dans cette mine de statistiques, le magazine en ligne Quartz a identifié un indicateur particulièrement intéressant, celui du temps que les hommes passent à effectuer des tâches domestiques non-rémunérées (qui incluent la cuisine, le ménage ou encore la garde des enfants). Grégoire Fleurot Partagez cet article

représentations sexuées dans l'audiovisuel Sites femmes et métiers Les Dé-chaînées

Related: